Opel Monza – Guide Achat

Berline Senator et Coupé Monza est la paire sortie par Opel en septembre 1977 au salon de Francfort.

Au salon de Francfort 1977, Opel dévoile un nouveau duo choc avec les berlines Senator et coupés Monza. Basés sur la plateforme des berlines Record & Commodore, ces duettistes remplacent la vénérable Commodore de la génération précédente. Néanmoins, l’Opel Monza affiche une ligne nettement plus sportive avec ses lignes tendues et sa carrosserie à hayon que les anglais dénomment Hatchback. Toujours avec 4 places, le coupé Monza dispose d’un empattement raccourci de 10 cm, mais conserve tous les attributs stylistique reconnaissables de l’Opel Senator : optiques de phares, partie avant commune (pour quelques éléments),… La calandre se distingue en revanche pour essayer de conférer une nouvelle signature visuelle. Les larges portes donnent sur un habitacle spacieux et lumineux grâce au hayon qui recèle un coffre à bagage de contenance généreuse et modulable. Pratique ! Dans les points forts de l’auto, l’apparition des quatre roues indépendantes dont les suspensions sont particulièrement bien conçues garantissent un confort d’excellent niveau, rarement vu sur une production allemande contemporaine…


Pays : Allemagne
Constructeur : Opel
Modèle : Monza A1 & A2
Années de production : 1977-1986
Présentation : Septembre 1977
Production totale : 46 008 ex.
Motorisations : 4 & 6 cyl. en ligne
Cylindrées : 2L0 ; 2L2 ; 2L5 ; 2L8 ; 3L0
Carrosserie : Coupé 4 places
Designer : Opel Design


Un gros six cylindres en ligne qui compense des solutions techniques classiques pour donner suffisamment de puissance à un coupé 4 places…

Gros 6 cylindres en ligne sous le capot !
Opel met les petits plats dans les grands avec ses six cylindres maison qui ont pour mission non seulement de donner des lettres de noblesses à ce coupé Opel en mal de reconnaissance et d’image, mais également d’apporter suffisamment de couple et de puissance pour mouvoir une auto assez lourde (1,4 tonnes). Au programme, dès le lancement, Opel propose un 2,8 litres (140 ch) et un 3,0 litres (150 ch) tous deux à carburateurs. Mais rapidement le 3 litres troque une injection K-Jetronic contre les carburateurs et sa puissance grimpe à 180 ch propulsant ainsi le coupé made in Rüsselsheim dans des performances plus en phase avec son esthétique suggestive. A la condition d’opter pour la boîte mécanique à 5 rapports Getrag et non la boîte auto 3 rapports maison qui consomme trop de puissance moteur.

Opel Monza GSE A2 (1984)

Facelift réussi pour l’Opel Monza qui devient « A2 » mais ne parvient pas à sauver la carrière d’une coupé qui reste trop anonyme…

1982 : Restyling A2 ou l’épisode 2
C’est en deux temps que s’est opéré le restyling de l’Opel Monza qui devient « A2 ». D’abord en février 1982, c’est l’habitacle qui adopte les nouveaux codes stylistiques et une planche de bord plus actuelle et plus enveloppante, à défaut d’élégance et de légèreté (!). Puis au cours de l’année, c’est la face avant qui devient plus aérodynamique, plus fluide avec des optiques de phares qui s’agrandissent, et une calandre qui se fait plus discrète. Un comble pour une auto en recherche d’image ? Le bouclier est également plus intégré, abandonnant ainsi les traditionnels pare-chocs séparés. Ce nouveau style Opel très aérodynamique (le Cx passe de 0,40 à 0,35) va gagner l’ensemble de la gamme en partant de la Kadett et en allant jusqu’à la statutaire Omega. On note ainsi un nouveau bouclier arrière intégral également et des jantes d’un dessin en étoile inédit. Voilà de quoi remettre en selle un coupé sur un marché assez disputé et des rivales bien plus réputées…

Pas loin de 8 variantes différentes de moteur (cylindrées et alimentation) vont se succéder sous le capot de l’Opel Monza !

La valse des mécaniques
Tout au long de la carrière de ce coupé de Rüsselsheim, les mécaniques vont se succéder, et pas uniquement des six cylindres en ligne ! En début de carrière, nous l’avons vu, les clients pouvaient déjà choisir entre le 2,8 litres carbu, 3,0 litres carbu et très rapidement le 3,0 litres injection Bosch L-Jetronic qui coiffera ainsi la gamme jusqu’à sa fin de commercialisation en 1986. D’ailleurs, en mi-1983, Opel dévoile et commercialise une variante plus sportive de son coupé Monza baptisé GSE avec sa présentation spécifique et ses équipements plus sportifs (baquets Recaro, jantes aluminium, becquet aérodynamique…) avec sous son capot ledit six cylindres en ligne de 180 ch. Entre-temps, c’est la valse des 6 cylindres, puisque le 2,8 litres disparaît un temps pour laisser la place à un 2,5 litres, puis le 2,8 litres revient mais avec l’injection. Pour prendre en compte la hausse des cours du baril de pétrole, Opel place sous le capot du lourd coupé Monza coup sur coup deux quatre cylindres. En premier, le 2 litres de 115 ch, puis le 2,2 litres de 115 ch qui apporte un peu plus de couple.

En 1986, Opel remise au garage son coupé Monza qui a finalement connu beaucoup de versions différentes et une production totale de 46 008 exemplaires. Pas de descendante directe, mettant ainsi un terme à la saga des « gros » coupés 2+2 à moteur six cylindres chez Opel laissant ainsi les constructeurs plus prestigieux, et japonais (Honda avec sa Legend coupé V6 par exemple), seuls dans ce segment de marché. Opel reviendra boxer dans la catégorie du dessous avec le coupé Calibra qui fera forte impression côté style et aérodynamique. Mais ce nouveau coupé, basé sur la berline Vectra, sera désormais une traction « avant ».

Bitter SC

Vauxhall Royale Coupe

Le coin des Séries Spéciales
Comme souvent chez General Motors, avec son portefeuille de marques dédiées à chaque continent et/ou marché, la déclinaison des modèles joue les poupées russes. Ainsi, l’Opel Monza est-elle commercialisée en Angleterre sous l’appellation Vauxhall Royale Coupe, en Corée sous l’appellation Daewoo Imperial Coupe. En Australie, seule la berline Senator est déclinée en Holden Commodore, tandis qu’en Allemagne un coupé très racé est dérivé de la Monza : la Bitter SC. Si sa ligne semble s’inspirer très nettement de la Ferrari 365 GT4 2+2/400/412i, tous les dessous mécaniques sont repris aux berlines Senator et coupés Monza. Dans tous les cas de figures/marchés, l’Opel Monza, en fonction de la marque dispose d’une calandre spécifique et de feux arrière légèrement différents. Evidemment, les logos sont également adaptés.

Tous les Modèles Opel Monza A1 & A2

  • Opel Monza – Guide Achat Au salon de Francfort 1977, Opel dévoile un nouveau duo choc avec les berlines Senator et coupés Monza. Basés sur la plateforme des berlines Record & Commodore, ces duettistes remplacent la vénérable Commodore de la génération précédente. Néanmoins, l’Opel Monza affiche une ligne nettement plus sportive avec ses lignes tendues et sa carrosserie à hayon que les anglais dénomment Hatchback. Toujours avec 4 places, le coupé Monza dispose d’un empattement raccourci de 10 cm, mais conserve tous les attributs stylistique ...
  • Opel Monza 3L0E A1 Dévoilée au salon de Francfort 77, l’Opel Monza est un élégant coupé basé sur la berline Senator, elle-même dérivée des Rekord/Commodore. Ainsi, pas étonnant de retrouver un faciès commun à quelques détails près, en particulier la calandre spécifique. De profil, l’Opel Monza se démarque nettement par un empattement raccourci de 10 cm et s’offre une ligne plus aérodynamique de type hatchback comme l’appelle nos amis anglais. En clair, l’Opel Monza possède un hayon et est dotée de deux (larges) portes. ...
  • Opel Monza GSE A2 Présent depuis l’automne 78 en France, le coupé Monza évolue pour 1984 et prend du muscle ! L’Opel Monza GSE, c’est son nom, se présente sous une forme inchangée mais dont les traits ont été passablement modernisés, notamment la proue. Plus aérodynamique, la Monza GSE dispose désormais d’un museau plus fin et rond, adoptant au passage des clignotants blancs. Les spoilers sont plus enveloppants et peints ton carrosserie, tout comme le becquet de hayon. Elancé, et posé sur ses jantes ...

Grandes Dates
1977 : Présentation des Opel Senator et Monza au salon de Francfort 1977.
1978 : Commercialisation de l’Opel Monza en France avec deux six en ligne (2,8 litres de 140 ch et 3,0 litres de 150 ch et 180 ch en injection).
1981 : Le moteur 2,8 litres est remplacé par un 2,5 litres carburateur de 136 ch.
1982 : En février, l’Opel Monza A1 devient progressivement A2 avec un intérieur modifié dans un premier temps, puis dans un deuxième temps (fin d’année) le design extérieur est modifié avec une face avant revue et adoucie dans un style encore plus aérodynamique (de 0,40 A1 à 0,35 A2 de Cx).
1983 : Opel ajoute dans la gamme Monza une version plus affûtée GSE.
Dans le même temps, pour faire face à la hausse du prix du carburant, Opel ajoute dans sa gamme une Opel Monza 2.0 litres quatre cylindres de 115 ch.
La version 2,5 litres est supprimée tandis que le 6 en ligne de 2,8 litres désormais à injection revient dans la gamme.
1984 : En octobre, Opel fait évoluer le quatre cylindres avec 2.2 litres qui remplace le 2.0 litres.
1986 : Arrêt de la commercialisation des Opel Monza. Pas de descendante directe, il faudra attendre la Calibra qui sera basée sur la plateforme de l’Opel Vectra et non plus Omega, avec l’abandon de la propulsion.

Photos Opel Monza

OPEL MONZA

 

 

Derniers Dossiers Opel

  • Opel Tigra 1L6 16V Fort de son coupé Calibra qui fait tourner les têtes depuis 1989 et participe à dynamiser son image terne et vieillotte, Opel poursuit en 1993 sa stratégie « jeune » au salon de Francfort en dévoilant sa nouvelle Opel Tigra. Sacrée bouille pour ce petit coupé sportif basé sur la plateforme de la citadine Corsa ...
  • Nouvelle Opel Corsa-e Rally Car ou la première voiture de rallye électrique ! Opel est le premier constructeur automobile au monde à proposer un véhicule tout électrique sur batterie à destination de la compétition-client en rallye. La voiture de compétition électrique est basée sur l’Opel Corsa-e, dont le carnet de commandes vient de s’ouvrir, et sera présentée en première mondiale au Salon international de l’automobile de Francfort (ouverture ...
  • Opel Corsa – Histoire Une voiture destinée au plus grand nombre, à une époque où l’automobile était encore un luxe : voici comment se présentait l’Opel Kadett. C’était une automobile à part entière proposée à un prix abordable par le constructeur allemand en 1936. L’arrivée des Kadett A et B va permettre à la marque Opel de prendre véritablement son ...
  • Opel Corsa A GSI FL Opel est enfin sur le segment des petites GTI depuis 1988. Il était temps !… Mais n’allez pas imaginer que la firme au Blitz ait décidé de jouer les références de la catégorie, car entre-temps les plus performantes sont équipées de mécaniques fortes de 130 ch (Peugeot 205 GTI 1,9 litres, VW Golf GTI 16S…). ...
  • Opel Corsa A GSI En 1982, Opel élargit sa gamme vers le bas avec sa Corsa. Petite et compacte, elle vient s’insérer avec succès sur un segment déjà très disputé des petites citadines polyvalentes. Mais de GTI ou version sportive, il faudra se contenter de la Corsa SR et ses maigres 70 ch. Bien pâles face aux 112 ch ...
  • Opel Calibra – Guide Achat Au salon de Francfort 1989, les visiteurs sont médusés par le coupé Opel Calibra et son design inédit et très moderne. Ce qui frappe avant tout est le profilage qui joue les Cx records avec 0,26. Présenté un an plus tôt, le coupé VW Corrado, au design à forte personnalité, semble déjà daté ! En ...
  • Opel Monza – Guide Achat Au salon de Francfort 1977, Opel dévoile un nouveau duo choc avec les berlines Senator et coupés Monza. Basés sur la plateforme des berlines Record & Commodore, ces duettistes remplacent la vénérable Commodore de la génération précédente. Néanmoins, l’Opel Monza affiche une ligne nettement plus sportive avec ses lignes tendues et sa carrosserie à hayon ...
  • Opel Monza 3L0E A1 Dévoilée au salon de Francfort 77, l’Opel Monza est un élégant coupé basé sur la berline Senator, elle-même dérivée des Rekord/Commodore. Ainsi, pas étonnant de retrouver un faciès commun à quelques détails près, en particulier la calandre spécifique. De profil, l’Opel Monza se démarque nettement par un empattement raccourci de 10 cm et s’offre une ...
  • Opel célèbre les 120 ans de sa création Opel est l’un des constructeurs possédant une des histoires les plus longues du monde automobile. L’année prochaine, la marque fêtera ses 120 ans d’automobile. C’est après avoir écouté les conseils de ses fils Carl, Wilhelm et Friedrich, que Sophie Opel décide d’entreprendre la production de voitures en 1899 – quatre ans après la mort du ...
  • Opel Green Monster de retour au Romo Motor Festival Une cylindrée de 12,3 litres, une puissance de 191 kW/260 ch : en 1914, Opel sortait la plus formidable automobile jamais produite par le constructeur, une voiture de course énorme bien vite surnommée le « Monstre Vert ». Ce week-end, cette automobile de légende va rouler pour la première fois après un long arrêt aux ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Opel Monza - Guide Achat, 10.0 out of 10 based on 3 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.