BMW 323i E21

bmw-323i-e21-6

BMW 323i E21
1978 – 6 cyl. en ligne 12V
143 ch – 190 km/h
1 155 kg

La Série 02 a remis BMW sur les voies du succès, y compris financièrement. En 1975, BMW dévoile sa remplaçante : la Série 3. D’abord commercialisée en quatre de 90 à 125 ch, BMW passe à la vitesse supérieure en implantant son fameux 6 en ligne, jusque-là réservé à la classe supérieure (la série 5), sous le capot frappé du haricot. Avec sa face avant inspirée de celle de la Série 5, ses doubles optiques rondes séparées par le traditionnel haricot BMW, il est impossible de ne pas reconnaître instantanément une Série 3 E21. Ses proportions semblent idéales, bien soulignées par un profil très pur avec une ligne de caisse tendue, soutenue par un pli de carrosserie parallèle. L’œil averti remarquera de suite la poupe avec ses deux sorties d’échappement, chacune à aux extrémités, signalant la présence du 6 cylindres en ligne. Enfin, même si cette BMW se veut sportive, elle n’en oublie pas un certain luxe ostentatoire avec des chromes présents partout, y compris avec le rétroviseur extérieur.

La BMW 323i E21 innove dans sa catégorie avec l’adoption du 6 cylindres en ligne maison dans sa frêle carrosserie. Un concept qui fait mouche et séduit instantanément. La légende de la BMW Série 3 est en marche…

Le six cylindres en ligne dispose d’une cylindrée de 2 315 cm3 (alésage 80 mm x course 76,8 mm) avec son bloc en fonte et sa culasse en alliage léger. Il est doté d’une distribution par courroie crantée entraînant un arbre à cames en tête qui anime les 12 soupapes (via des culbuteurs). Monté longitudinalement sous le capot il est alimenté par une injection mécanique K-Jetronic. La puissance ainsi délivrée est de 143 ch à 6 000 tr/mn et le couple s’établit à 190 Nm à 4 500 tr/mn. Voilà de quoi conférer à cette 323i de sacrés performances ?… Entre une aérodynamique pas nécessairement optimale et une boîte de vitesse manuelle à seulement 4 rapports, sans oublier le trou d’étagement entre les 2e et 3e rapports, cela pénalise quelque peu les performances. Mais bon, avec la ressource de son six en ligne, la BMW 323i s’offre tout de même 190 km/h et ne nécessite que 30’’6 pour le km DA. Et les consommations restent en outre raisonnables, en tout cas plus performantes que sur la 2000 tii. Classique propulsion, la BMW 323i s’offre de série un pont autobloquant bien utile, tant pour la motricité que pour la vivacité en lacets. Le train avant fait appel à un McPherson avec bras inférieur transversaux et l’essieu arrière est à bras tirés triangulés. Tout cet ensemble est renforcé, c’est le mot, par des barres antiroulis et des amortisseurs hydrauliques et télescopiques. Très efficace, précise et maniable, la BMW 323i E21 est en revanche très ferme de suspensions, apte à décontenancer les habitués des marques françaises. Quoique finalement elle ne possède pas de rivales françaises à sa mesure… Le freinage est à disques ventilés avant et pleins à l’arrière. Puissant il peut parfois montrer quelques signes de lassitude en usage intensif répété. Peut-être que les 1,2 tonnes ?… La direction à crémaillère est dépourvue d’assistance hydraulique e série, et n’est peut-être pas assez directe, mais offre en revanche une belle précision pour une conduite sportive. Les jantes en tôle sont chaussées de pneus Michelin MXV en 185/70 VR13. L’habitacle est bien dans la tonalité maison : noir c’est noir aurait pu chanter Johnny. Cela dit tout est bien fini, sérieux et soigné. La planche de bord selon la règle BMW est légèrement tournée vers le conducteur qui reste le seul maître à bord, mais il faut avoir quelques connaissances de la langue de Goethe car tout est indiqué en Allemand ! L’instrumentation est limitée, tandis que la position de conduite reste excellente. Il faut en revanche apprécier la fermeté de l’assise des sièges. Deux places arrière sont de bonne facture tandis que le coffre est déjà conséquent avec 400 dm3. Là où le bas blesse, c’est la liste des options qui semble interminable (direction assistée, radio, peinture métallisée, lave-phare…), sans même parler des mesquineries propres aux firmes allemandes. Des exemples ?… La clé pouvant fermer la boîte à gant est en option, ou encore le réglage depuis l’habitacle du rétroviseur extérieur. Vous avez dit mesquin ?!…

Notre avis
Logo_GDS_sanstextePas de doute possible… La Série 02 avait tracé le chemin, et la BMW 323i E21 trace l’autoroute. Sans réelle rivale sur le marché dans l’offre d’un coach 4 places de gabarit aussi compact et équipée d’un (magique) six cylindres en ligne. Il faut chercher du côté des coupés pour le gabarit, mais souvent moins pratiques, ou du côté des berlines de classes supérieures, mais souvent plus imposantes et moins « jeunes » ou dynamiques comme disent les gens du marketing. Après, il faut accepter une politique tarifaire et des options souvent salées, mais qu’importe, les qualités de la BMW 323i E21 sont telles et si rares en étant toutes réunies, qu’elle mérite peut être certainement quelques sacrifices. C’est tout du moins l’avis de BMW et le nôtre…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Alfa Romeo Giulia 2000 GT Veloce Depuis 1963, l’Alfa Romeo Giulia « coupé Bertone » comme l’appellent ses fans, n’a eu de cesse d’évoluer. De 1 300 cm3 à 1 779 cm3 (appelée 1 750 en hommage aux Alfa Romeo du passé), rapidement la gamme s’est scindée en deux familles : la Junior en guise d’accessit, et GT Veloce pour les variantes de pointe. Depuis 1969, malgré un dessin d’un équilibre subtil mariant charme et sport, le coupé Giulia a inauguré un nouveau visage : exit ...
  • Alfa Romeo Junior Z 1600 Initialement basé sur la Giulia GT 1300 junior en 1970, le coupé Junior Z adopte le 1600 cm3 de 109 ch en 1972 pour plus de performances. Le style dessiné par la Carrozzeria Zagato si caractéristique et novateur est repris à l’identique : lignes tranchantes, capot plongeant, AR tronqué, poupe vitrée… Une ligne dynamique qui divise les opinions. Les goûts et les couleurs… En revanche, les performances font un bond en avant comparées à la version Junior 1300 et la ...
  • Alpine A110 1300 S Trop modeste la mécanique de l’Alpine A110 1100 ? Après avoir étrenné le moteur de la Renault Dauphine à ses débuts, puis celui de la Renault 8 Gordini, Jean Rédélé a missionné Marc Mignotet pour concevoir un 1300 cm3 en partant du 1100 Gordini. Pas de doute, avec ce millésime 1966 dopé par le quatre cylindres sur mesure qui développe 106 ch, la légère et déjà terriblement agile Alpine Berlinette va faire des étincelles. Extérieurement, il est difficile de faire ...
  • Alpine A110 1300 V85 Alpine n’a de cesse de penser aux amateurs de la berlinette en essayant d’élargir sa cible de conquête par un prix plus serré. Ainsi en 1970, Alpine puise dans le catalogue Renault une nouvelle mécanique, celle de la Renault 12 TS, pour abaisser le prix d’accès à sa gamme A110. L’Alpine A110 V85 s’offre donc pour 30% de moins qu’une prestigieuse et ultra-sportive A110 1600 S. Une aubaine ?…. L’Alpine A110 V85 est extérieurement identique aux modèles plus puissants de ...
  • Alpine A110 1600 SX La cloche semble prête à sonner la fin d’une époque pour 1976. La berlinette Alpine va devoir tirer sa révérence après 13 années d’une carrière riche en évolution et dotée d’un palmarès record en rallyes, régional, national mais également mondial avec à la clé un titre de champion du monde des rallyes constructeur. Ce n’est pas rien. Alors Alpine, ou plutôt Renault qui préside seul aux destinées de la marque depuis quelque temps, décide d’une ultime évolution pour la A110 ...
  • Alpine A310 V6 Dur, dur, de succéder à la berlinette Alpine dans le cœur du public. A Dieppe, on avait tenté le même pari que chez Porsche avec son incontournable 911 en élaborant un modèle inédit, pouvant à terme remplacer l’égérie. L’Alpine A310, née quatre cylindres avec le moteur de la R16 TX, devait donc progressivement remiser l’Alpine A110 au placard. Seulement rien ne s’est passé comme prévu et l’Alpine A310 4 cylindres a été mise en défaut en raison d’une mécanique trop ...
  • BMW 323i E21 La Série 02 a remis BMW sur les voies du succès, y compris financièrement. En 1975, BMW dévoile sa remplaçante : la Série 3. D’abord commercialisée en quatre de 90 à 125 ch, BMW passe à la vitesse supérieure en implantant son fameux 6 en ligne, jusque-là réservé à la classe supérieure (la série 5), sous le capot frappé du haricot. Avec sa face avant inspirée de celle de la Série 5, ses doubles optiques rondes séparées par le traditionnel ...
  • Lotus Europa Special Twin Cam Type 74 Partis d’un projet initialement proposé à Ford pour contrer Ferrari, c’est finalement Lotus qui va reprendre à son compte à 100% l’Europe en 1966. Un coupé sportif très radical et sans concession, inspiré techniquement de la Lotus Elan mais dont la principale différence réside dans l’emplacement en position centrale arrière du groupe motopropulseur, comme les monoplaces de Formule 1 contemporaines. Lotus a néanmoins du faire évoluer son coupé (très !) sportif pour élargir la cible des clients potentiels en lui ...
  • Matra Bagheera En juin 1973, Matra remporte une victoire éclatante aux 24 Heures du Mans (1er Pescarolo/Larrousse et 3e Jaussaud/Jabouille). Une aubaine pour le lancement quelques mois plus tôt de la Matra Bagheera destinée à remplacer la Matra 530. Suite à l’accord de partenariat avec Simca en 1969, la Matra 530 et son moteur V4 Ford était par conséquent condamnée. Matra reste toutefois fidèle à une offre de coupés sportif accessible mais revoit très sérieusement sa copie, à commencer par le groupe ...
  • Opel GT 1900 Depuis le salon de Francfort 1965, les amateurs furent frappés par l’étude de style Opel « Experimental GT ». Signé par Erhard Schnell et de toute son équipe, il avait d’abord été conçu en secret sans en informer la direction générale. Cette dernière lorsqu’elle découvrit le prototype fut conquise immédiatement par le projet. Entre les bravos du public de Francfort et la satisfaction interne chez Opel, décision fut alors prise de lancer la conception d’une Opel GT en partant d’éléments ...
  • Simca Coupé 1200 S Basé sur la Simca 1000, Bertone eut la lourde tâche de dessiner un coupé 2+2 élégant. Mission accomplie quoique la ligne très réussie était jugée par trop féminine, d’autant que le petit moteur de 944 cm3 ne développe que 54 ch SAE. En juin 1967, quelques mois avant le salon de Paris, le constructeur de Poissy prend tout le monde de court et dévoile son nouveau Coupé 1200 S. La silhouette est revue en détails pour donner plus de muscle ...

Avant d’acheter
Commercialisée à 137 107 exemplaires, la BMW 323i E21 a connu un réel succès, y compris en France. Mais un passé trouble en occasion à éliminer beaucoup d’exemplaires : entre les fatigués, les pas entretenus, les modifiés… Du coup il faut faire le tri et bien choisir. Premier acte donc, sélectionner une auto au passé clair et prouvé avec un entretien à jour, à savoir révision tous les ans ou tous les 7 500 km, vidange boîte-pont tous les 30 000 km et courroie de distribution avec galet tendeur tous les 70 000 km ou tous les 3 ans. Autre point crucial, traquer la corrosion qui fait des ravages. Les points à ausculter sont connus : bas de caisse, encadrement des vitres, ouvrants, fixation des pare-chocs, plancher et fond de coffre. Les BMW 323i (E21) étant dans l’absolu très fiables et endurantes, il faut ainsi se méfier des versions officiellement peu kilométrées, la descente de compteur malintentionnée étant possible sans le voir au premier coup d’œil. Dans les (rares) faiblesses de la BMW 323i E21 notons le refroidissement du 6 en ligne sous-dimensionné qui oblige parfois à remplacer le joint de culasse, tandis que les échappements sont assez fragiles. La sellerie se déchire avec le temps et peut donner des indices précieux sur la précaution prise par les différents propriétaires.
Entretien : tous les ans ou tous les 7 500 km.

Mots clés : BMW | Série 3 | 323i | E21 | Injection | Munich | 6 en ligne | Compacte Sportive | Coach | Motorsport | BMW | 323I E21 | COMPACTE SPORTIVE | COACH

TOP Performances ǀ 6 en ligne souple et onctueux ǀ Concept « petite » caisse et gros moteur ǀ Commande de boîte ǀ Comportement routier efficace et sportif sur le sec ǀ Freinage ǀ Ergonomie ǀ Consommation ǀ Qualité de finition ǀ Direction ǀ Pont autobloquant FLOP Confort (très) ferme ǀ Délicate sur le mouillé ǀ Accès aux places arrière ǀ Prix ǀ Boîte 4 seulement ǀ Présentation intérieure (trop ?) sobre ǀ Course de la pédale d’embrayage longue ǀ Etagement de boîte entre les 2e et 3e rapports ǀ Trop d’options

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
BMW
323i E21
1978
13 CV –57 431 FF
6 cylindres en ligne 12 soupapes (1 ACT) –2 315 cm3
143 ch à 6 000 tr/mn (61,77 ch/litre)
190 Nm à 4 500 tr/mn (82,11 Nm/litre)
non
propulsion + BV4 manuelle + pont autobloquant
1 155 kilos (8,08 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques pleins AR
jantes tôle 13″ + pneus en 185/70 VR13 AV et 185/70 VR13 AR
0 à 100 km/h en ND; 190 km/h, km DA en 30ʺ6

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

BMW 323i E21
  • Nouvelle BMW M8 en route vers la production De la piste de course à la route : la nouvelle BMW M8 Coupé franchit le dernier virage avant la production en série. BMW M GmbH est en train de tester un premier prototype de son nouveau produit phare sur le circuit d’Estoril, au Portugal, dans le cadre du Grand-Prix. Nouvelle BMW M8 (consommation de carburant ...
  • Nouvelle BMW Z4 2018 Les roadsters BMW ont marqué l’histoire de la marque et séduit de nombreux passionnés par leur plaisir de conduire hors du commun. Aujourd’hui, la grande famille des roadsters BMW s’élargit avec l’arrivée de la nouvelle BMW Z4, une sportive découvrable premium caractérisée par sa capote en tissu emblématique, son design extérieur unique et son habitacle ...
  • Nouvelle Alpina B7 Edition Limitée BMW Canada 2019 BMW Group Canada est heureux d’annoncer l’arrivée d’un modèle à édition limitée créé spécialement pour le marché canadien avec son partenaire de longue date ALPINA GmbH. L’édition spéciale de la BMW ALPINA B7 2019 est une version sur mesure de la renommée BMW ALPINA B7. Seulement 21 unités seront produites et chacune d’entre elles sera fabriquée avec les plus grands soins afin d’offrir un ...
  • Nouvelle BMW Série 8 en détail La présentation de la nouvelle BMW Série 8 Coupé marque l’ouverture d’un nouveau chapitre dans l’histoire de la construction de voitures de sport exceptionnelles par la marque bavaroise et signe un lancement particulièrement dynamique pour cette incursion sur le segment des voitures de luxe. Modèle de rêve, la BMW Série 8 Coupé est synonyme de ...
  • Nouvelle BMW M2 Coupé 2018 Avec la nouvelle BMW M2 Competition (consommation de carburant en cycle mixte avec boîte de vitesses manuelle 6 rapports : 9,9 – 10,0 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 225 – 228 g/km* ; consommation en cycle mixte avec Boîte de vitesses M DKG 7 rapports à double embrayage optionnelle : ...
  • BMW M3 E46 En septembre 1999, BMW dévoile au salon de Francfort celle qui doit confirmer l’essor récent de la saga M3. D’abord pensée avec quatre cylindres 16 soupapes, la BMW M3 E30 avait pour vocation de servir d’homologation en DTM. Mais ensuite, après quelques belles évolutions marquantes (Sport et Sport Evolution), BMW passe au 6 cylindres en ...
  • Sortie Circuit Abbeville – Association Gentlemen Drivers – 1er octobre 2017 L’association des Gentlemen Drivers a organisé une journée circuit dans la Somme, sur le tracé d’Abbeville. Un retour aux sources en quelque sorte pour les adhérents de l’association mais également les fidèles de longue date, puisqu’au milieu des années 2000 les « GD » fréquentaient chaque année le circuit d’Abeille. Puis l’éclosion de nouveaux circuits et les ...
  • Le succès des jantes BBS La firme BBS est spécialisée depuis 1970 dans la fabrication de jantes en alliage léger. Elle doit son nom à l’acronyme de ses fondateurs (Heinrich Baumgartner et Klaus Brand) et de la ville de Schiltach en Forêt Noire : Baumgartner Brand Schiltach (BBS). Au départ, ce sont des pièces en plastiques pour les carrosseries automobiles ...
  • Break de chasse ou un certain art de rouler chic et différent Nos amis anglais ont souvent du goût et savent mettre un côté très chic dans un usage au départ très « utilitaire ». En effet, le genre « Shooting Brake« , comprenez « Break de Chasse » en français, est né de besoins plutôt agraires et équestre : casser (« Brake« ) l’impétuosité des étalons ou freiner (« Break« ) l’énergie inépuisable des percherons à ...
  • Nouvelle BMW M5 F90 La nouvelle BMW M5 (consommation de carburant en cycle mixte : 10,5 l/100 km* ; émissions de CO2 en cycle mixte : 241 g/km*) amène BMW M GmbH vers de nouveaux territoires, grâce à la transmission intégrale M xDrive équipant pour la première fois la berline haute performance. Ce changement de cap permet à la ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.7/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
BMW 323i E21, 9.7 out of 10 based on 3 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.