Mercedes-Benz 190 2.3-16 W201

mercedes-190-2-3-16-1985-4

Mercedes-Benz 190 2.3-16 W201
1985 – 4 cyl. en ligne 16V
185 ch – 230 km/h
1 220 kg

Mercedes-Benz décide d’attaquer le luxe par le bas avec sa « baby-Benz ». Scandale ? Non car le marché n’attendait que la Mercedes-Benz 190 pour venir marcher sur les plates-bandes de la BMW Série 3 (E21 puis E30). Et histoire d’enfoncer le clou, et de pouvoir courir avec succès en championnat de voitures de tourisme allemand, une version sportive apparaît pour 1984 : la Mercedes 190 2.3-16 W201. Avec son kit complet carrosserie aussi efficace (Cx de 0,32) que esthétique, posé sur ses jantes de 15″, la 190 2.3-16 sort des sentiers battus de la marque à l’étoile…

Sacrée Mercedes 190 2.3-16 ! Elle cache bien son jeu avec son chassis idéalement sportif et son moteur à 2 visages revu par Cosworth. Une réussite…

Derrière la classique calandre Mercedes, la 190 2.3-16 cache un bloc maison de 2,3 litres, coiffé par un haut moteur inédit signé Cosworth. Toute alu, elle est dotée de 16 soupapes actionnées par 2 ACT et commandé par chaîne. En complément, un rapport volumétrique de 10,5:1 et une injection KE-Jetronic permettent à cette berline sportive de revendiquer 185 ch à 6 200 tr/mn et 235 Nm à 4 500 tr/mn. Et une fois n’est pas coutume sur une Mercedes-Benz puissante, la transmission est confiée à une boîte manuelle Getrag avec 1ère inversée en bas à gauche, dont le maniement est viril. Un levier qu’il convient de manier souvent, car le moteur est creux sous les 4 000 tr/mn et change autant de voix que de performances au-dessus. Avec son différentiel autobloquant mécanique (taré à 32%), la 190 2.3-16 s’offre de beaux chronos avec un 0 à 100 km/h en 7″8; 230 km/h, km DA en 28″8. La base de la 190 était déjà reconnue pour son compromis confort-efficacité avec un train AR multibras ingénieux. Mais ici, avec son assiette abaissée de 15 mm, ses amortisseurs améliorés et son correcteur d’assiette hydraulique (de série), la 190 2.3-16 garanti une conduite, et même, un pilotage sportif aussi grisant qu’efficace. La monte pneumatique en 205/55 VR15 permet de profiter des qualités dynamiques tandis que le freinage à disques ventilés aux quatre roues est complété d’un ABS. Le sport est donc à l’honneur, sans dégrader pour autant les qualités de confort de la marque. Un sacré compromis ! L’habitacle se la joue sportive avec sa sellerie à damiers et son instrumentation fournie, chronomètre compris ! On déplore en revanche une habitabilité étriquée, notamment aux places AR. L’équipement de série est correct (heureusement à ce tarif !), mais il reste encore quelques options comme la sellerie cuir…

Notre avis
emoticonLa Mercedes 190 2.3-16 est une divine surprise. Sous ses airs de berline bourgeoise en tenue de sport se cache une sportive redoutable. Véritable « propulsion école », la 190 2.3-16 peut tout faire : glisser des quatre roues, avoir des trajectoires propre ou même drifter ! Certes son moteur est un peu creux en bas, et son habitabilité est réduite, mais pour le reste c’est du tout bon ! Peu reconnue, cette Mercedes sportive pas comme les autres mérite amplement le détour…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Mercedes-Benz 190 2.3-16 W201 Mercedes-Benz décide d’attaquer le luxe par le bas avec sa « baby-Benz ». Scandale ? Non car le marché n’attendait que la Mercedes-Benz 190 pour venir marcher sur les plates-bandes de la BMW Série 3 (E21 puis E30). Et histoire d’enfoncer le clou, et de pouvoir courir avec succès en championnat de voitures de tourisme ...

Avant d’acheter
La Mercedes-Benz 190 2.3-16 conserve une cote relativement modeste rapportée à ses qualités sportives. Elle souffre en réalité d’une image plus confuse que sa rivale contemporaine, la BMW M3 (E30). Nombreuses dans les petites annonces, il faut rester très vigilant quant à l’état de la Mercedes-Benz 190 2.3-16 convoitée. Si l’auto est généralement très fiable et peut dépasser allègrement les 250 000 km sans sourciller, à la condition d’être entretenue comme il convient, idéalement dans le réseau. Il sera imprudent d’opter pour une auto qui n’aura pas de carnet d’entretien à jour, ou d’historique avec factures à l’appui. Si la fiabilité est digne de la réputation de la marque, on note quelques petites faiblesses d’usage comme une corrosion qui se cache de manière pernicieuse sous les appendices aérodynamiques, quelques fuites d’huile au bout de forts kilométrages, ou encore un ralenti qui peut devenir chaotique. Dans les mauvaises surprises, les amortisseurs AR sont très coûteux en raison du correcteur d’assiette (de série !), et le moteur n’existe plus en échange standard.
Entretien : tous les 10 000 km ou 12 mois

Mots clés : Mercedes-Benz | 190 2.3-16 | W201 | AMG | 16S | Stuttgart | Allemagne | MERCEDES-BENZ | 190 2.3-16 | Berline de sport

TOP Look sport | Finition | Performances | Châssis sportif ! | Freinage | Boîte sport manuelle FLOP 4 places | Habitabilité AR | Prix | Moteur creux à bas régime | Image ?

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Mercedes-Benz
190 2.3-16 (W201)
1984
12 CV – 245 000 FF
4 cylindres en ligne, 16 soupapes (2 ACT) – 2 299 cm3
185 ch à 6 200 tr/mn (80,46 ch/litre)
235 Nm à 4 500 tr/mn (102,21 Nm/litre)
non
propulsion + BV5 manuelle (Getrag) + autobloquant
1 220 kilos (6,59 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR + ABS
jantes alu 15″ + pneus en 205/55 VR15 AV et 205/55 VR15 AR
0 à 100 km/h en 7″8; 230 km/h, km DA en 28″8

Textes : Benjamin de la Renardière (Alis Webzine) – Photos : D.R

Mercedes-Benz 190 2.3-16 W201
  • La Mercedes-Benz Classe E W124 fête ses 35 ans depuis son lancement en 1984 D’un classique moderne populaire à une voiture d’époque jeune et attrayante : la série Mercedes-Benz 124 inspire autant aujourd’hui qu’il y a 35 ans, lors de sa première. Les salons ont été présentés pour la première fois le 26 novembre 1984 en Espagne. Le domaine, coupé, berline à empattement long et cabriolet devaient suivre. En ...
  • La Mercedes Classe S W222 célèbre son demi-millions d’exemplaires produits à Sindelfingen en Allemagne La 500 000e berline Classe S de la génération actuelle est sortie de la chaîne de production de l’usine Mercedes-Benz de Sindelfingen. L’équipe de la Classe S de Sindelfingen (carrosserie en blanc, atelier de peinture et montage) a fêté ce jalon avec Michael Bauer, directeur de production de l’usine Mercedes-Benz de Sindelfingen et directeur du ...
  • GP F1 Yas Marina Abu Dhabi 2019 – 1er décembre Le GP de F1 de Yas Marina à Abu Dhabi ne représentait un enjeu que pour certaines écuries. Pour les autres, c’est racing just for fun ! « just » ?… Pas réellement, car les Mercedes GP sont à l’attaque. Tant et si bien que Bottas harponne même l’infortuné Grosjean (Haas) en essais libres. Lors des qualifications, ...
  • GP F1 Sao Paulo Brésil 2019 – 17 novembre Plus d’enjeu titre pilote et constructeur. Néanmoins, un Grand Prix de F1 au Brésil, c’est toujours un évènement dans ce pays marqué par Ayrton Senna, mais qui possède son lot de pilotes renommés (Fittipaldi & Piquet) et titrés en F1. Le circuit de Sao Paulo est un formidable chaudron pour les pilotes et le spectacle. ...
  • GP F1 Austin Texas USA 2019 – 4 novembre Week end très « show » à l’américaine avec son lot de VIP et de « people » dans le paddock et dans les stands. Mais c’est sur la piste que tout se joue véritablement… En Q1, les deux Williams et les deux Alfa Romeo n’iront pas plus loin. Tout comme Perez qui manqué la pesée pendant les essais ...
  • GP F1 Mexico – Mexique 2019 – 27 Octobre Week-End particulier avec une météo changeante, notamment côté températures. Résultat, c’est le casse-tête mexicain (et non chinois !) pour définir la bonne stratégie pneumatiques. A l’entame des qualifications, il semble acquis que les écuries en difficultés sont encore et toujours Williams, mais également Haas et Alfa Romeo. Ces deux dernières écuries, depuis plusieurs Grand Prix, ...
  • Mercedes GP Petronas remporte son 6e titre constructeur consécutif en Formule 1 ! Mercedes-AMG Petronas Motorsport remporte le championnat des constructeurs de Formule 1 de la FIA pour la sixième fois consécutive. Lewis et Valtteri sont les deux seuls pilotes qui peuvent encore remporter le Championnat des Pilotes, remportant ainsi le sixième titre consécutif pour l’équipe – faisant de Mercedes-AMG Petronas Motorsport la première équipe de Formule 1 ...
  • GP F1 Suzuka Japon 2019 – 13 Octobre Le passage du typhon Hagibis au dessus de l’île de Honshu le samedi 12 octobre, entraîne la fermeture du circuit et l’annulation totale de cette journée. Résultat, les qualifications sont reportées au dimanche matin. Dans ce contexte particulier, alors que les Mercedes dominaient les essais libres, ce sont les Ferrari qui remportent la mise de ...
  • GP F1 Sotchi Russie 2019 – 29 septembre Une semaine après Singapour, les questions sur la constance des Ferrari vont bon train… Force est de constater qu’en qualification, elles restent encore impériales. Tant et si bien que passé l’écueil classique de la Q1 avec les éliminés usuels (Williams) et d’autres recalés pour des raisons techniques comme Kvyat (Toro Rosso) et Albon (Red Bull), ...
  • McLaren fait son marché chez Mercedes-Benz et sera motorisé par le constructeur allemand dès 2021 ! McLaren Racing et Mercedes-Benz ont annoncé aujourd’hui que le McLaren F1 Team sera propulsé par Mercedes de 2021 jusqu’à au moins la saison 2024 en vertu d’un contrat à long terme. L’accord réunira McLaren et Mercedes en tant qu’équipe client et fournisseur d’unités de puissance pour la première fois depuis 2014. Zak Brown, PDG de McLaren Racing, ...
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.8/10 (8 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +8 (from 8 votes)
Mercedes-Benz 190 2.3-16 W201, 9.8 out of 10 based on 8 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.