Mercedes-Benz 190 2.3-16 W201

mercedes-190-2-3-16-1985-4

Mercedes-Benz 190 2.3-16 W201
1985 – 4 cyl. en ligne 16V
185 ch – 230 km/h
1 220 kg

Mercedes-Benz décide d’attaquer le luxe par le bas avec sa « baby-Benz ». Scandale ? Non car le marché n’attendait que la Mercedes-Benz 190 pour venir marcher sur les plates-bandes de la BMW Série 3 (E21 puis E30). Et histoire d’enfoncer le clou, et de pouvoir courir avec succès en championnat de voitures de tourisme allemand, une version sportive apparaît pour 1984 : la Mercedes 190 2.3-16 W201. Avec son kit complet carrosserie aussi efficace (Cx de 0,32) que esthétique, posé sur ses jantes de 15″, la 190 2.3-16 sort des sentiers battus de la marque à l’étoile…

Sacrée Mercedes 190 2.3-16 ! Elle cache bien son jeu avec son chassis idéalement sportif et son moteur à 2 visages revu par Cosworth. Une réussite…

Derrière la classique calandre Mercedes, la 190 2.3-16 cache un bloc maison de 2,3 litres, coiffé par un haut moteur inédit signé Cosworth. Toute alu, elle est dotée de 16 soupapes actionnées par 2 ACT et commandé par chaîne. En complément, un rapport volumétrique de 10,5:1 et une injection KE-Jetronic permettent à cette berline sportive de revendiquer 185 ch à 6 200 tr/mn et 235 Nm à 4 500 tr/mn. Et une fois n’est pas coutume sur une Mercedes-Benz puissante, la transmission est confiée à une boîte manuelle Getrag avec 1ère inversée en bas à gauche, dont le maniement est viril. Un levier qu’il convient de manier souvent, car le moteur est creux sous les 4 000 tr/mn et change autant de voix que de performances au-dessus. Avec son différentiel autobloquant mécanique (taré à 32%), la 190 2.3-16 s’offre de beaux chronos avec un 0 à 100 km/h en 7″8; 230 km/h, km DA en 28″8. La base de la 190 était déjà reconnue pour son compromis confort-efficacité avec un train AR multibras ingénieux. Mais ici, avec son assiette abaissée de 15 mm, ses amortisseurs améliorés et son correcteur d’assiette hydraulique (de série), la 190 2.3-16 garanti une conduite, et même, un pilotage sportif aussi grisant qu’efficace. La monte pneumatique en 205/55 VR15 permet de profiter des qualités dynamiques tandis que le freinage à disques ventilés aux quatre roues est complété d’un ABS. Le sport est donc à l’honneur, sans dégrader pour autant les qualités de confort de la marque. Un sacré compromis ! L’habitacle se la joue sportive avec sa sellerie à damiers et son instrumentation fournie, chronomètre compris ! On déplore en revanche une habitabilité étriquée, notamment aux places AR. L’équipement de série est correct (heureusement à ce tarif !), mais il reste encore quelques options comme la sellerie cuir…

Notre avis
emoticonLa Mercedes 190 2.3-16 est une divine surprise. Sous ses airs de berline bourgeoise en tenue de sport se cache une sportive redoutable. Véritable « propulsion école », la 190 2.3-16 peut tout faire : glisser des quatre roues, avoir des trajectoires propre ou même drifter ! Certes son moteur est un peu creux en bas, et son habitabilité est réduite, mais pour le reste c’est du tout bon ! Peu reconnue, cette Mercedes sportive pas comme les autres mérite amplement le détour…

Autres versions :
Mercedes 190

Les Rivales :
DTM 1980, 1985

  • Mercedes-Benz 190 2.3-16 W201 Mercedes-Benz décide d’attaquer le luxe par le bas avec sa « baby-Benz ». Scandale ? Non car le marché n’attendait que la Mercedes-Benz 190 pour venir marcher sur les plates-bandes de la BMW Série 3 (E21 puis E30). Et histoire d’enfoncer le clou, et de pouvoir courir avec succès en championnat de voitures de tourisme ...

Avant d’acheter
La Mercedes-Benz 190 2.3-16 conserve une cote relativement modeste rapportée à ses qualités sportives. Elle souffre en réalité d’une image plus confuse que sa rivale contemporaine, la BMW M3 (E30). Nombreuses dans les petites annonces, il faut rester très vigilant quant à l’état de la Mercedes-Benz 190 2.3-16 convoitée. Si l’auto est généralement très fiable et peut dépasser allègrement les 250 000 km sans sourciller, à la condition d’être entretenue comme il convient, idéalement dans le réseau. Il sera imprudent d’opter pour une auto qui n’aura pas de carnet d’entretien à jour, ou d’historique avec factures à l’appui. Si la fiabilité est digne de la réputation de la marque, on note quelques petites faiblesses d’usage comme une corrosion qui se cache de manière pernicieuse sous les appendices aérodynamiques, quelques fuites d’huile au bout de forts kilométrages, ou encore un ralenti qui peut devenir chaotique. Dans les mauvaises surprises, les amortisseurs AR sont très coûteux en raison du correcteur d’assiette (de série !), et le moteur n’existe plus en échange standard.
Entretien : tous les 10 000 km ou 12 mois

Mots clés : Mercedes-Benz | 190 2.3-16 | W201 | AMG | 16S | Stuttgart | Allemagne | MERCEDES-BENZ | 190 2.3-16 | Berline de sport

TOP Look sport | Finition | Performances | Châssis sportif ! | Freinage | Boîte sport manuelle FLOP 4 places | Habitabilité AR | Prix | Moteur creux à bas régime | Image ?

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Mercedes-Benz
190 2.3-16 (W201)
1984
12 CV – 245 000 FF
4 cylindres en ligne, 16 soupapes (2 ACT) – 2 299 cm3
185 ch à 6 200 tr/mn (80,46 ch/litre)
235 Nm à 4 500 tr/mn (102,21 Nm/litre)
non
propulsion + BV5 manuelle (Getrag) + autobloquant
1 220 kilos (6,59 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR + ABS
jantes alu 15″ + pneus en 205/55 VR15 AV et 205/55 VR15 AR
0 à 100 km/h en 7″8; 230 km/h, km DA en 28″8

Textes : Benjamin de la Renardière (Alis Webzine) – Photos : D.R

Mercedes-Benz 190 2.3-16 W201
Mercedes-Benz
  • il y a 50 ans : la Mercedes-Benz SLC type 107 ou une nouvelle approche du coupé luxe grand tourisme C’était une première glamour : en octobre 1971, Mercedes-Benz a présenté le SLC Coupé au Salon de l’automobile de Paris, une scène très prisée pour les créations élégantes. Le véhicule à quatre places combinait des performances de conduite dynamiques avec un confort de conduite maximal et était – par exemple – parfait pour les longs ...
  • Nouvelle Mercedes-Benz EQS 53 AMG 4Matic+ en détails Avec le nouvel EQS 53 4MATIC+ (consommation électrique en cycle mixte WLTP : 23,9-21,5 kWh/100 km ; émissions de CO2en cycle mixte WLTP :  0 g/km)1, Mercedes-AMG se lance dans l’avenir tout électrique de la Driving Performance. Le premier modèle AMG de série à batterie est basé sur l’architecture Mercedes EQ des véhicules de luxe et ...
  • GP F1 Turquie 2021 – 10 octobre Décidément, la série de Grand Prix qui se déroule rencontre à chaque reprise la pluie ! Voilà qui rebat les cartes, oblige à un pilotage différent, et peu, le cas échéant niveler les différences entre les moteurs et/ou les monoplaces. A ce petit jeu, les experts de la pluie ou sol détrempé sont connus : ...
  • GP F1 Sotchi Russie 2021 – 26 septembre Passée la polémique de Monza, Verstappen avait écopé d’une pénalité de recul de 3 places sur la grille de départ de Sotchi. Honda et Red Bull décident donc de remplacer toute sa mécanique quitte à être pénalisé. Il partira donc dernier. D’autres pilotes vont également connaître le même sort en raison de remplacement de mécanique ...
  • GP F1 Monza Italie 2021 – 12 septembre Monza, temple de la vitesse. Voilà qui ne change pas avec des Mano à Mano à près de 350 km/h au bout des lignes droites. Le format du week end reprend le principe expérimental de Silverstone avec les qualifications le vendredi, puis la course sprint de qualification pour la grille de la course le samedi. ...
  • George Russel confirmé chez Mercedes GP en remplacement de Valtteri Bottas sur le départ vers Alfa Romeo pour 2022 L’écurie Mercedes-AMG Petronas F1 Team a confirmé aujourd’hui que George Russell deviendra le coéquipier du septuple champion du monde en titre Lewis Hamilton, à partir de la saison 2022 de Formule 1, alors que le sport entre dans une nouvelle ère de réglementations techniques. Cette confirmation fait suite à la nouvelle selon laquelle Valtteri Bottas rejoindra ...
  • GP F1 Zandvoort Hollande 2021 – 5 septembre Retour du tracé de Zandvoort au calendrier de F1 après une dernière course remportée en 1984 par Niki Lauda. Depuis plus rien, mais avec l’éclosion, puis l’explosion de Max Verstappen, la F1 a le vent en poupe sur la côte batave. Le public est nombreux et acquis à sa cause et les tribunes sont orange ...
  • GP F1 SPA Francorchamps Belgique 2021 – 29 août Et voilà la fin de l’été… Mais avait-il seulement démarré ? En F1, oui avec la coupure estivale, mais dans le ciel, c’est l’hécatombe. Et sur la piste de SPA Francorchamps dans les Ardennes belges, c’est le déluge de pluie depuis les derniers essais libres. En qualifications, la pluie est drue, mais les pilotes s’élancent ...
  • Nouvelles Mercedes-AMG Séries Spéciales 50 Years Legend of Spa pour fêter les 50 ans de la première victoire de AMG à SPA en 1971 Pour Mercedes-AMG, les TotalEnergies 24 Hours of Spa de cette année sont l’occasion d’un anniversaire spécial : Il y a 50 ans presque jour pour jour, la course classique sur le circuit des Ardennes s’est soldée par le premier grand succès qui a propulsé la marque AMG, encore jeune, sur le devant de la scène ...
  • GP F1 Hungaroring Hongrie 2021 – 1er août Le Grand Prix de Silverstone nous avait quelque peu étourdi… Nouveau format de qualifications avec la course Sprint le samedi, le duel Hamilton – Verstappen qui tourne au pugilat, remontée d’Hamilton qui finalement remporte la course, quel scénario ! Alors nécessairement, en arrivant en Hongrie au Hungaroring dans les abords de Budapest, on s’attendait à ...
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.8/10 (8 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +8 (from 8 votes)
Mercedes-Benz 190 2.3-16 W201, 9.8 out of 10 based on 8 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.