Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole

Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole
1985 – V12 48V
455 ch – 292 km/h
1 490 kg

La Lamborghini Countach a réussi le pari de prendre la suite à la Lamborghini Miura tout en se détachant avec sa propre personnalité. La Countach s’est crêpé le chignon avec la Ferrari BB au fil des évolutions respectives. La Ferrari Testarossa en 1984 a remis les pendules à l’heure avec un style très marqué et des performances de très haut niveau. Dans cette loi du talion, Lamborghini sous l’égide des frères Mirman depuis 1981 et avec le très sérieux Guilio Alfieri au bureau d’études depuis 1978, remet les pendules à l’heure dans ce match des titans ! La Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole s’affiche ainsi au salon de Genève en mars 1985 sous une robe inchangée. Il faut avouer que c’est difficile de retoucher le dessin originel de Marcello Gandini alors premier styliste chez Bertone. A partir de 1978 la Countach a été affublée d’un kit aérodynamique lui faisant perdre une partie de la pureté du dessin d’origine. C’est donc sous cette forme que la Countach à 48 soupapes est restée fidèle avec ses proportions uniques, son style en coin, son grand parebrise balayé par son balai à grand pantographe. Les portes se relèvent toujours en élytre imprimant ainsi un sacré effet sur les passants. La Lamborghini Countach est un ovni sur la route avec ses 1,07 mètres de hauteur et ses deux mètres de largeur. La seule différence notable est connue des amateurs éclairés puisque les roues avant sont plus larges. Non, la véritable nouveauté est située derrière les occupants sous la forme d’un V12 évolué…

Coiffé d’une culasse à 48 soupapes, la Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole gagne 21% de puissance supplémentaire pour atteindre 455 ch. Voilà de quoi tenir la Ferrari Testarossa en respect, au prix néanmoins d’une conduite très virile…

Le V12 à 60° tout alu est implanté en position longitudinale central arrière. Guilio Alfieri a opté pour un nouveau vilebrequin qui augmente la course de 6 mm portant ainsi la cylindrée totale de 4 754 à 5 167 cm3. Mais le travail le plus profond a été concentré sur la culasse. Non contente d’accueillir le double de soupapes pour passer à quatre soupapes par cylindres (diamètre 36 mm à l’admission et 32 mm à l’échappement), les chambres de combustion adoptent une forme pentagonale. Le taux de compression est de 9,5 et l’alimentation est restée fidèle à six antiques carburateurs double corps Weber 44 DCNF. L’allumage est assuré par un boîtier Magnetti Marelli. L’augmentation de la puissance (+80 ch) est spectaculaire pour atteindre 455 ch à 7 000 tr/mn tandis que le couple très conséquent est désormais de 500 Nm à 5 200 tr/mn. La boîte de vitesses à 5 rapports est placée en amont du moteur longitudinalement. La commande est désormais assurée par des synchros ZF qui permet un maniement plus « doux » (encore qu’il faut le dire vite !). Un autobloquant est de série pour mieux maîtriser une motricité qui peut se montrer précaire dans des conditions ultimes. Une fois le tic tac du chrono déclenché, la Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole affole les valeurs établies avec 292 km/h en vitesse maxi malgré une aérodynamique datée qui tourne autour des 0,44 de Cx. Les accélérations, une fois l’embrayage bien maîtrisé, sont d’un très haut niveau avec 5’’9 pour l’exercice du 0 à 100 km/h tandis que la borne kilométrique est effacée après 23’’5 ! C’est plus rapide sur tous les secteurs que la Ferrari Testarossa sa rivale désignée. Le châssis demeure inchangé sous la forme d’un treillis tubulaire en acier sur lequel les éléments de carrosserie sont fixés. Histoire de faire des efforts sur le poids, les panneaux de carrosserie sont en aluminium à l’exception du capot qui est en carbone kevlar (6 kilos de gagnés). Cette architecture porte ses fruits sur la bascule puisque la Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole pèse 1 490 kilos. Le train avant est digne des voitures de compétition de ses concepteurs avec des doubles triangles superposés avec combinés ressorts-amortisseurs et barre antiroulis. L’essieu arrière est composé de deux bras inférieurs, un bras supérieur transversal et deux jambes de poussées. Ressorts, amortisseurs et barre antiroulis complète la panoplie arrière. La direction à crémaillère sans assistance est trop démultipliée avec plus de trois tours de volant. Avec un comportement plutôt vif et réactif, la direction tranche par sa démultiplication qui nuit à la vivacité de placement du train avant. Le freinage à quatre disques ventilés est pincé par des étriers en alu (pour diminuer le poids non suspendu). Les jantes de 15 pouces sont montées de pneumatiques Pirelli P7 en 225/50 VR15 AV et 345/35 VR15 AR. La conduite rapide d’une Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole n’est pas aisée surtout dans la circulation usuelle car la visibilité périphérique n’est pas idéale et les angles morts sont nombreux. La conduite reste virile et il faut une certaine poigne et un sacré sang froid pour rouler vite. Pénétrer dans l’habitacle en conservant une certaine élégance est une prouesse de gymnaste aguerri. Une fois la porte en élytre relevée, l’habitacle n’a pas évolué depuis ses débuts : planche de bord avec bloc rectangulaire pour l’instrumentation très complète frappée du « Taureau » de Sant’Agata. Large console centrale avec le levier bien en main qui coulisse dans une grille métallique comme chez qui vous savez (!). Installé dans les sièges baquets, la position de conduite s’avère excellente. L’équipement de série est déjà complet (heureusement à ce niveau de prix) et intègre fort heureusement la climatisation sans quoi l’habitacle se transformerait en étuve entre la chaleur du groupe motopropulseur dans votre dos et les larges surfaces vitrées. Même si un petit coffre est prévu, oubliez tous les aspects pratiques : nous sommes plus en présence d’un monstre sacré à collectionner que d’une Grand Tourisme polyvalente…

Notre avis
cropped-emoticon.jpgPiqué au vif et blessé dans son orgueil par la Ferrari Testarossa ? C’est ce qu’on du penser les dirigeants de Sant’Agata qui ont mis un point d’honneur à faire la course en tête. La Ferrari Testarossa se veut moderne et plus élégante de style, avec une facilité de conduite évidente notamment à très haute vitesse. La Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole est aussi spectaculaire avec son style avant-gardiste hérité des « seventies » que virile dans sa conduite. Un sacré caractère ! Et elle remet méchamment la Testarossa à sa place en reprenant une belle avance côté performances. Pas de doute, le V12 Lamborghini revu par Guilio Alfieri est encore une sacrée pointure avec une âme et des performances d’un autre monde…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Alpina B7 Turbo Coupé E24 Depuis les années 60, à Buchloe, fief d’Alpina, on se fait fort de donner du tonus aux BMW. La BMW série 6 (E24), n’échappe pas à cette tradition et profite même d’une déclinaison exceptionnelle : l’Alpina B7 Turbo de 300 ch. Chez BMW Motorsport, la M635 CSi, quelques années plus tard, a préféré une solution ...
  • BMW M635 CSi E24 En 1984, BMW dévoile un coupé 635 CSI qui sort de ses ateliers Motorsport. Pas de doute, la BMW M635 CSI (baptisée aussi M6 aux USA) annonce fièrement la couleur du sport avec une présentation tapageuse : spoiler AV proéminent, passages d’ailes, becquet de malle AR plat, jantes TRX… Le capot abrite le 3,5 litres ...
  • Ferrari BB 512i Depuis 1976, la Ferrari 365 GTB 4 est passée à 5 litres de cylindrée et est devenue BB 512. Mais les carburateurs n’étant plus compatibles avec les normes d’homologation américaines, marché lucratif et majeur pour Ferrari, Maranello retouche à son monstre sacré avec l’adoption d’une injection et la perte de 20 ch au passage. La ...
  • Ferrari Testarossa En ce salon de Paris en septembre 1984, le public est tombé sous le choc de la nouvelle production star de Maranello. La Ferrari Testarossa doit en effet perpétuer la saga des Grand Tourisme de la firme au cheval cabré et faire mordre la poussière à sa rivale désignée : la Lamborghini Countach. Depuis la ...
  • Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole La Lamborghini Countach a réussi le pari de prendre la suite à la Lamborghini Miura tout en se détachant avec sa propre personnalité. La Countach s’est crêpé le chignon avec la Ferrari BB au fil des évolutions respectives. La Ferrari Testarossa en 1984 a remis les pendules à l’heure avec un style très marqué et ...
  • Porsche 911 RS 964 RS La Porsche 911 Carrera 2 et 4 a offert sa première grosse évolution tant dans ses entrailles que dans son style. Mais le poids grimpe, grimpe pour permettre à la 911 de rester d’une incroyable polyvalence et la référence des GT. Alors ? A Zuffenhausen on a la solution avec la nouvelle Porsche Carrera RS. ...

Avant d’acheter
La Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole a été produite à 676 exemplaires de 1985 à 1988. Inutile de préciser qu’il faut donc attendre que l’un des propriétaires répartis sur toute la planète décide de se séparer de sa Countach. Il faut donc se tourner vers les professionnels de la vente de voitures de collection ou les ventes aux enchères. Dans les bonnes nouvelles, en raison d’un usage peu pratique et périlleux dans la circulation courante, les Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole roulent peu et affichent peu de kilomètres au compteur. Corolaire, elles ne sont pas toutes toujours dotées d’un entretien à jour. Un entretien très exigeant et très onéreux. N’imaginez pas un seul instant pouvoir assumer ce type de véhicule en amateur. L’embrayage est à remplacer souvent avant 50 000 km, et nécessite la dépose du moteur et de la boîte de vitesses, le réglage des carburateurs n’est pas à la portée du premier mécanicien venu, les bougies sont à remplacer à chaque vidange (tous les 10 000 km)… Il faut inspecter les dessous car la corrosion peut faire des ravages sur le châssis tubulaire. Les trains roulants doivent également être inspectés régulièrement et réglés au cordeau pour conserver une tenue de route efficace et sécurisante. Les consommables habituels comme les pneumatiques avec leurs dimensions particulières et peu communes sont très chers à l’achat. Enfin, assurez –vous que toutes les pièces et accessoires sont en état de fonctionnement car les pièces ne sont pas toujours disponibles et se paient à prix d’or. Enfin, la climatisation doit fonctionner faute de se dessécher totalement dans l’habitacle. Une Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole s’acquiert pour le plaisir de posséder un mythe automobile, de posséder une sculpture vivante sur quatre roues. IL est donc impératif de s’assurer avoir les bonnes motivations d’achat au préalable pour ne pas être déçu.
Entretien : vidange tous les 10 000 km ou tous les ans et révision tous les 20 000 km ou tous les 2 ans.

Mots clés : Lamborghini | Countach | 5000 | LP | Quattrovalvole | V12 | GT | Grand Tourisme | Supercar | Sant’Agata | LAMBORGHINI | COUNTACH LP 5000 QUATTROVALVOLE | GRAND TOURISME | SUPERCAR

TOP Design détonant !! ǀ Performances en hausse !! ǀ Charisme magnétique ǀ Mythe roulant ǀ V12 diabolique ǀ Poids contenu ǀ Caractère bien trempé ǀ Autobloquant ǀ Comportement agile et vif ǀ Souplesse mécanique ǀ Plaisir de conduite ǀ Freinage ǀ Position de conduite ǀ Autobloquant ǀ Agrément mécanique FLOP Consommation/autonomie ǀ Prix stratosphérique ǀ Aspects pratiques et polyvalence d’usage ǀ Rétrovision périphérique nulle ǀ Accès à bord ǀ Carburateurs ǀ Aérodynamique dépassée ǀ Difficile de passer inaperçu ǀ Embrayage viril ǀ A ne pas mettre entre toutes les mains ǀ Tenue de cap très haute vitesse ǀ Direction lourde et peu directe ǀ Délicate à la limite ǀ Absence d’ABS

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :

Performances :

Lamborghini
Countach LP 5000 Quattrovalvole
1985
ND CV – 911 500 FF
12 cylindres en V 48 soupapes (2×2 ACT) –5 167 cm3
455 ch à 7 000 tr/mn (88,06 ch/litre)
500 Nm à 5 200 tr/mn (96,77 Nm/litre)
Non
propulsion + BV5 manuelle + autobloquant
1 490 kilos (3,27 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR
jantes alu 15″ AV et AR + pneus en 225/50 VR15 AV et 345/35 VR15 AR
0 à 100 km/h en 5’’9; 292 km/h, km DA en 23‘‘5

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole
  • Lamborghini Huracan Performante Chez Lamborghini on ne craint personne avec sa Huracan Performante et encore moins les ténors des trackdays dans le monde en ébullition des Grand Tourisme radicales. Ferrari, Porsche, McLaren, Mercedes-Benz et Audi se disputent le Saint Graal avec juge de paix le chronomètre sur un tour du Nürburgring. Et sur ce dernier point, la Lamborghini ...
  • La Lamborghini Marzal au GP de Monaco Historique Le PoloStorico Lamborghini a recréé l’histoire et emmené la Lamborghini Marzal à Monte- Carlo lors du Grand Prix de Monaco Historique. Après plus de 50 ans, le modèle unique créé en 1967 a inauguré à nouveau les qualifications et les courses de voitures de Grand Prix de Formule 1 de 1966 à 1972 de ce ...
  • Lamborghini 350 GT En Italie, la réussite industrielle de Ferrucchio Lamborghini dans le monde des tracteurs depuis la fin de la deuxième guerre mondiale lui a donné une aisance financière certaine et un appétit de conquête. Fan de Grand Tourisme sportives, et étant lui même client de Maranello, il décide de venir concurrencer Ferrari sur la route. Insensé ...
  • Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole La Lamborghini Countach a réussi le pari de prendre la suite à la Lamborghini Miura tout en se détachant avec sa propre personnalité. La Countach s’est crêpé le chignon avec la Ferrari BB au fil des évolutions respectives. La Ferrari Testarossa en 1984 a remis les pendules à l’heure avec un style très marqué et ...
  • Lamborghini Miura S Depuis deux ans déjà, la Lamborghini Miura électrise le petit monde de la voiture de sport. Si la carrosserie œuvre de Marcello Gandini, « premier crayon » de la Carrozzeria Bertone, captive le regard par sa ligne basse et très large, ses feux avant tels des yeux humain lorsqu’ils se lèvent et sa silhouette qui ...
  • Nouvelle Lamborghini Aventador S Roadster L’Aventador S Roadster a été présentée par Automobili Lamborghini au Salon IAA de Francfort, combinant la technologie et les qualités dynamiques de l’Aventador S avec les sensations de la conduite au grand air. « La nouvelle Aventador S Roadster pose de nouveaux jalons en termes de technologie et de performances, que ce soit sur la route ou ...
  • Break de chasse ou un certain art de rouler chic et différent Nos amis anglais ont souvent du goût et savent mettre un côté très chic dans un usage au départ très « utilitaire ». En effet, le genre « Shooting Brake« , comprenez « Break de Chasse » en français, est né de besoins plutôt agraires et équestre : casser (« Brake« ) l’impétuosité des étalons ou freiner (« Break« ) l’énergie inépuisable des percherons à ...
  • Lamborghini Jalpa La Lamborghini Jalpa est une miraculée et peut se targuer d’une généalogie complexe, bien dans la veine des tourments du constructeur de Sant’Agata. Née Urraco en concept 2+2 (1970), puis Silhouette en Targa 2 places (1976) pour conquérir les USA. Mais rien ne va plus chez Lamborghini en 1978, au bord de la faillite, et ...
  • Lamborghini Islero 400 GT La Carrozzeria Touring en faillite, Lamborghini s’est tourné vers Marazzi pour assembler ses Lamborghini 400 GT 2+2. Pour 1968, c’est au salon de Genève que Lamborghini dévoile l’Islero. Evolution du modèle 400 GT, c’est la Carrozzeria Marazzi qui a conservé la confiance de Ferruccio Lamborghini. Sauf que Marazzi est avant tout un carrossier plus industriel ...
  • Lamborghini Jarama 400 GT La Carrosserie Touring avait fermé ses portes prenant Lamborghini au dépourvu. Bertone avait ainsi dessiné l’Islero qui avait pour vocation de perpétuer le châssis 400 GT et se voyait ainsi comme un modèle de transition. Le temps est venu pour 1970 de la remplacer et c’est toujours Bertone qui s’y colle, confirmant ainsi sa vocation ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.8/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole, 7.8 out of 10 based on 4 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.