Citroën BX GTI

Citroën BX GTI

Citroën BX GTI
1986 – 4 cyl. 8V
125 ch – 198 km/h
1 040 kg

Citroën profite de l’année 1986 pour épousseter sa gamme BX. Une berline typiquement Citroën dont le succès donne un second souffle à une firme aux chevrons bien en mal de réussite. Alors pour élargir sa clientèle, la Citroën BX va arrondir les angles et accepter des compromis. Sur la base du dessin tracé par Marcello Gandini (Bertone), c’est Carl Olsen le designer maison, également auteur de l’AX et du facelift de la Citroën CX, qui se charge de donner un premier coup de jeune à un dessin singulier. Le résultat est une réussite avec des clignotants avant « cristal » alignés désormais sur les phares, et des boucliers redessinés et plus enveloppants. A noter la disparition de la vitre latérale fumée sur les montants de custode arrière. Visuellement, la Citroën BX Phase 2 fait plus cossue et mieux finie. La version GTI vient remplacer la « Sport » qui aura connu une carrière très courte. Cela ne surprendra personne, la Citroën BX GTI a conservé une partie des attributs sportifs de sa devancière (aileron de malle arrière intégré, gros boucliers, feux additionnels, bas de caisse) mais laisse aux vestiaires les « ailes larges ». La Citroën BX GTI hésite entre un style bourgeois et sportif, et parvient finalement à un heureux compromis, moins vulgaire que la « Sport ». Les baguettes noires et entourages de vitrages du même tenant tranchent avec bonheur sur les teintes proposées dans le nuancier Citroën. Seule réelle surprise, les jantes en tôle avec enjoliveurs qui sont de série. Pour les jantes alu il faudra passer par la case options…

Moins radicale, la Citroën BX GTI conjugue sport et confort pour une efficacité de tous les instants. La singularité de la firme aux Chevrons a été quelque peu atténuée pour élargir le socle de clients. Les performances de bon niveau sont à mettre au crédit d’un moteur souple et disponible avec une boîte idéalement étagée.

Citroën BX GTI

La Citroën BX GTI est équipée du moteur XU en version 125 ch. Une belle disponibilité dès 2 000 tr/mn qui rend la conduite agréable. Dommage que dans les tours il perde de sa superbe…

Le moteur XU en 1 905 cm3 de cylindrée est une vieille connaissance chez PSA et fait les beaux jours de nombreux modèles, à commencer la 205 GTI 1L9 et ses 130 ch. Et partant du XU 5 JA de 1 588 cm3, les motoristes ont conservé l’alésage mais adopté un vilebrequin de 88 mm. Typé longue course et moins sportif que le 1,6 litres, ce quatre cylindres en ligne (bloc fonte et culasse en alu) est disposé transversalement dans la baie moteur de la BX GTI. Sa distribution par courroie est constituée de 8 soupapes et d’un arbre à cames en tête. La nouveauté est évidemment l’adoption de l’injection Bosch LE-3 Jetronic. La puissance se fixe à 125 ch à 5 000 tr/mn et le couple à 175 Nm à 4 500 tr/mn. C’est surtout sur ce dernier chapitre que la Citroën BX GTI se distingue par une mécanique disponible dès 2 000 tr/mn avec une belle valeur du couple disponible. Et bonne pioche, l’étagement de la boîte de vitesses manuelle à 5 rapports est parfaitement accordé avec le moteur, ce qui rend la conduite enthousiasmante. Il n’y a que dans les hauteurs du compte-tours que le quatre cylindres peine à donner sa pleine mesure. D’autant plus que face à la BX GTI l’Opel Kadett GSI 130 ch ou même la Golf 2 GTI 112 ch sont plus performantes. Saluons néanmoins cette belle prestance mécanique particulièrement bien accordée au concept de berline confortable qu’est la Citroën BX GTI. La vitesse maxi est pénalisée par l’aérodynamique et la boîte qui tire un peu court n’enregistrant ainsi « que » 198 km/h. Les accélérations sont attractives avec un 0 à 100 km/h en moins de 9 secondes, tandis que le kilomètre DA est effacé après 31’’1. A noter que la consommation est assez élevé en usage courant (20% supérieure à la Renault 21 RX ou la Mercedes-Benz 190 E), certainement la conséquence d’un poids élevé (1 044 kg), une aérodynamique médiocre et une transmission assez courte. Bon pour les reprises, moins pour la consommation. On ne peut pas tout avoir ?… Les trains roulants sont connus avec un McPherson avant et des triangles arrière. L’atout (et la singularité) de la Citroën BX GTI est évidemment sa suspension hydrau-pneumatique et ses les quatre sphères de suspension raffermies. De plus, les barres anti-roulis avant et arrière sont plus fortes section. Le train avant est finalement assez ferme et permet avec l’apport de la direction à crémaillère assistée de série une belle précision de conduite et une motricité sans faille. On dénote néanmoins un train arrière réglé plus souple, malgré le correcteur d’assiette, qui privilégie le confort et n’est pas trop accordé avec le tarage de l’essieu avant. Résultat, l’arrière peut parfois donner l’impression de tressauter et d’être un sac à dos ou une remorque. Le freinage à quatre disques (ventilés avant) est moins déroutant que par le passé et reste puissant et endurant. A noter que l’ABS est en option. A l’usage, la Citroën BX GTI dispense un réel compromis confort/efficacité appréciable et à souligner. Evidemment, en bonne berline sportive, elle est moins vive que les petites GTI, mais le résultat est à la hauteur des attentes, sans pour autant sacrifier la réputation de confort et de tenue de route de la firme du Quai de Javel. Dans l’habitacle, c’est la révolution en marche arrière ! Fini le concept du PRN (Pluie Route Nuit) et des lunules en guise de commodos sur les extrémités du combiné d’instruments. Idem pour l’instrumentation qui repasse à des compteurs à

Citroën BX GTI

La Citroën BX GTI est équipée de la suspension « maison », à savoir un système hydrau-pneumatique qui permet de conserver une assiette stable, et surtout un confort de tous les instants. Moins incisive que ses rivales directes, mais confort en toute circonstance. Et quelle tenue de route !

aiguilles plus agréables à l’œil et surtout plus sportifs d’aspects. La planche de bord se veut plus cossue, avec un équipement fourni et des rangements nombreux. Mais si le résultat est plus flatteur à l’œil, les plastiques sont durs, fragiles et les « bruits de mobiliers » nombreux. Le volant passe à quatre branches, abandonnant une nouvelle fois l’ADN de la marque avec le volant monobranche habituel. L’habitabilité est bonne rapportée au gabarit extérieur finalement contenu de la BX GTI, et le coffre (440 dm3) est modulable en rabattant les banquettes arrière (1 455 dm3). Confortable et agréable, la Citroën BX GTI conserve un confort de roulement bien agréable sans être aussi chaloupé (qui a dit nauséeux ?!…) que les versions placides de la gamme BX. Seul le quatre cylindres se montre bruyant à bord sur longs parcours autoroutiers.

Notre avis
cropped-emoticon.jpgLa Citroën BX GTI est certes moins vindicative que la Sport qu’elle remplace avantageusement. Look moins bricolé (ou moins sportif selon les goûts de chacun), peut être plus passe-partout certes, mais une homogénéité de style et technique bienvenue. Avec des performances presque identiques, le confort agréable de l’injection électronique (démarrage à chaud), un confort toujours très Citroën conjugué à une tenue de route efficace et sereine, la Citroën BX GTI marque de précieux points pour séduire une clientèle plus large et moins afficionados de la marque. Une perte d’âme pour certains, mais une opportunité pour les autres de se réconcilier avec Citroën.

Autres versions :

Les Rivales :

  • BMW 325i E30 La BMW Série 3 génération E30 a renouvelé avec beaucoup d’élégance et des proportions qui semblent idéales et compactes la saga désormais inauguré par la Série 02. Mais dès son lancement en 1983, la version de pointe reprenait le moteur 2,3 litres de la BMW 323i E21. Pour 1985, BMW apporte quelques modifications bienvenue à ...
  • BMW 325iX E30 Avec ses modifications du millésime 86, BMW redonne un coup de jeune à sa Série 3 E30, et en profite au passage pour élargir la gamme avec un cabriolet et une version intégrale à quatre roues motrices. Dotée du nouveau 6 en ligne de 2,5 litres développant 171 ch, la BMW 325iX E30 c’est dans ...
  • Citroën BX GTI Citroën profite de l’année 1986 pour épousseter sa gamme BX. Une berline typiquement Citroën dont le succès donne un second souffle à une firme aux chevrons bien en mal de réussite. Alors pour élargir sa clientèle, la Citroën BX va arrondir les angles et accepter des compromis. Sur la base du dessin tracé par Marcello ...
  • Mercedes-Benz 190 2.3-16 W201 Mercedes-Benz décide d’attaquer le luxe par le bas avec sa « baby-Benz ». Scandale ? Non car le marché n’attendait que la Mercedes-Benz 190 pour venir marcher sur les plates-bandes de la BMW Série 3 (E21 puis E30). Et histoire d’enfoncer le clou, et de pouvoir courir avec succès en championnat de voitures de tourisme ...
  • Renault 9 Turbo En 1984, un an après la Renault 11 Turbo, la Renault 9 et son design aussi cubique que consensuel a enfin le droit à sa variante Turbo ! La recette est identique à celle de la Renault 11 Turbo, et pour cause puisque la base est commune. La Renault 9 Turbo enfile sa tenue de ...

Avant d’acheter
De 1982 à 1994, la Citroën BX a connu une longue carrière et de nombreuses modifications avec 2 337 016 exemplaires. Les variantes sportives sont alors la BX 19 GT (1984) et la BX Sport (1985) avec son moteur signé Danielson et la BX 4TC (1985) pour courir en groupe B. Le Premier facelift important a lieu en 1986 (clignotants plus grands et blanc), nouveaux boucliers, habitacle revu avec planche de bord plus conventionnelle. En 1986 est dévoilée la BX GTI qui reprend le moteur XU de 125 ch. En 1987, la BX GTI 16 Soupapes et son XU de 160 ch (1987) est la première à inaugurer le multisoupapes chez les constructeurs français. En 1989, une version GTI 4×4 rejoint le catalogue. Et c’est également l’occasion d’un facelift de la gamme BX avec de nouveaux feux arrière fumés. En 1992, le catalyseur fait son apparition et le XU 8V passe à 122 ch (-3 ch) et le XU 16V passe à 148 ch (-12 ch). En 1994 c’est l’arrêt des Citroën BX, remplacées par la Xantia. La BX 19 GT a été produite à 40 000 exemplaires de 1984 à 1986. La BX Sport a été produite à 7 572 exemplaires de 1985 à 1987. La BX 4 TC a été produite à 200 exemplaires en 1985. La BX 1L9 XU (GTI, 1L9i et Millésime) a été produite à 89 601 exemplaires de 1986 à 93. La BX GTI 16 Soupapes a été produite à 15 440 exemplaires de 1989 à 1993 (7 427 phases 1 87-89 et 8 013 phases 2 89-93). La Citroën BX GTI qui nous préoccupe ici est une phase 1 (1986-89) avec son moteur XU 8V de 125 ch, partagé avec la Peugeot 405 SRI. La carrosserie est plutôt exempt de corrosion. C’est avant tout l’état de la peinture qui est à inspecter avec une détérioration usuelle sur le capot en polyester. La mécanique est très fiable et peut encaisser les gros kilométrages. Il faut néanmoins surveiller la pression d’huile (risque de remplacer les coussinets de bielles). L’entretien régulier est classique avec une vidange moteur tous les 10 000 km ou tous les ans, bougies tous les 15 000 km, filtres air et essence tous les 20 000 km et la courroie de distribution tous les 80 000 km ou tous les 5 ans. Le liquide de refroidissement est à remplacer tous les 2 ans et la boîte doit être vidangée tous les 100 000 km. En bonne Citroën, la BX dispose d’une suspension hydraulique avec son liquide LHM qui est à remplacer tous les 50 000 km en même temps que la purge des freins et nettoyage des filtres. Il faut inspecter avec minutie le circuit hydraulique et l’état des sphères qui finissent par fuir (membrane poreuse). Les trains roulants peuvent prendre du jeu avec l’âge et se signalent par des bruits de roulement croissants (rotules, biellettes). Si l’auto visée est bien entretenue comme il se doit, la Citroën BX GTI reste increvable et vous emmènera au bout du monde. Attention à ce que tous les accessoires et équipements soient bien présents, tandis que les plastiques intérieurs sont fragiles.
Entretien : tous les 10 000 km ou tous les ans.

Mots clés : Citroën | BX | GTI | XU | 1L9 | Sport | Berline | Quai de Javel | CITROEN | BX GTI | BERLINE | BERLINE SPORT

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS

 

 

TOP Confort préservé ǀ Habitabilité ǀ Performances suffisantes ǀ Equipement de série ǀ Tenue de route efficace ǀ Polyvalence d’usage ǀ Moteur souple et agréable ǀ Ergonomie plus conventionnelle ǀ Etagement de boîte ǀ Motricité FLOP Bruit à bord ǀ Poids ǀ Agilité ǀ Aérodynamique médiocre ǀ Moteur peu vif dans les tours ǀ ABS en option ǀ Position de conduite ǀ Détails de finition ǀ Consommation ǀ Image ? ǀ Essuie glace monobalais peu convaincant

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Citroën
BX GTI
1986
9 CV – 99 900 FF
4 cylindres en ligne 8 soupapes (1×1 ACT) – 1 905 cm3
125 ch à 5 000 tr/mn (65,62 ch/litre)
175 Nm à 4 500 tr/mn (91,86 Nm/litre)
non
traction + BV5 manuelle (BV4 automatique en option)
1 044 kilos (8,35 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques pleins AR + ABS (option)
jantes alu 14″ + pneus en 185/60 TR14 AV et 185/60 TR14 AR
0 à 100 km/h en 8’’9; 198 km/h, km DA en 31“1 (0 à 100 km/h en 11’’6; 198 km/h, km DA en ND
en BVA)

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Citroën BX GTI
« 1 de 2 »
  • Citroën BX GTI 16 Soupapes Entre Citroën et Peugeot, PSA fait souvent la priorité pour la firme au lion, sa marque de cœur historique. Pourtant, en 1987, c’est Citroën qui va avoir la primeur pour quelques semaines du premier quatre cylindres multisoupapes tricolore. La Citroën BX GTI 16S inaugure donc le nouveau moteur auquel elle emprunte son appellation. Basée sur ...
  • Citroën BX GTI 4×4 Citroën n’en finit pas de décliner à l’envie sa gamme sportive dans la famille BX. Si cela peut prêter à sourire, force est de reconnaître un véritable dynamisme et le concept des poupées russes depuis le lancement de la Citroën BX en 1982 : 19 GT, Sport, 4 TC, GTI, GTI 16 soupapes. Rien que ...
  • Citroën BX GTI Citroën profite de l’année 1986 pour épousseter sa gamme BX. Une berline typiquement Citroën dont le succès donne un second souffle à une firme aux chevrons bien en mal de réussite. Alors pour élargir sa clientèle, la Citroën BX va arrondir les angles et accepter des compromis. Sur la base du dessin tracé par Marcello ...
  • Citroën XM V6 3L0 Après 15 ans de carrière, la Citroën CX tire sa révérence. Une institution qui a rencontré un franc succès malgré sa singularité dans un marché des berlines grandes routières pour le moins conservateur. En mai 1989, la firme aux chevrons dévoile son nouveau vaisseau amiral. Et force est de constater que l’empreinte visuelle reste originale ...
  • Citroën AX Sport Au salon de Paris 1986, Citroën dévoile sa nouvelle petite citadine : l’AX. Aérodynamique soignée et record dans la catégorie (Cx 0,31) malgré un gabarit menu (3,53 mètres de long et 1,56 mètres de large), la Citroën AX s’inscrit dans la tradition des petites voitures légères, économiques et frugales en carburant. Et histoire de marquer ...
  • Citroën Born Paris 15 ou le RDV du 14 au 16 juin pour célébrer son centenaire là où tout a commencé en 1919 La première Citroën de l’histoire (Type A) a été lancée à Paris en juin 1919. Pour célébrer cet anniversaire, la Marque crée l’événement dans le XVème arrondissement, là où tout a commencé. A quelques mètres du front de Seine, où trônait la fameuse usine Javel, une rue de Paris sera transformée en une nuit pour ...
  • Citroën Sport dévoile ses équipages WRC 2018 Engagé sur l’intégralité de la saison prochaine, Kris Meeke sera le fer de lance du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team, Craig Breen disposera de la deuxième Citroën C3 WRC sur dix manches, et Khalid Al Qassimi, d’une troisième, pour quelques rallyes. Sébastien Loeb effectuera son grand retour avec la marque en WRC au Mexique, ...
  • Sortie Circuit Abbeville – Association Gentlemen Drivers – 1er octobre 2017 L’association des Gentlemen Drivers a organisé une journée circuit dans la Somme, sur le tracé d’Abbeville. Un retour aux sources en quelque sorte pour les adhérents de l’association mais également les fidèles de longue date, puisqu’au milieu des années 2000 les « GD » fréquentaient chaque année le circuit d’Abeille. Puis l’éclosion de nouveaux circuits et les ...
  • Citroën Visa GTI Citroën se démène pour que sa Visa trouve une place au soleil dans un marché très disputé. La vague des GTI est une belle occasion pour mettre la Visa sur l’avant-scène. Après les variantes Chrono et 1000 pistes, Citroën joue avec le partage des organes au sein du groupe PSA. Ainsi, au salon de Paris ...
  • Citroën SM Injection Depuis deux ans la Citroën SM apporte sa « touch of class » dans le monde très fermé des Grand Tourisme de prestige. Une entrée remarquée par sa ligne à nulle autre pareille et une technique très évoluée reprise à la Citroën DS mais avec un cran au-dessus en matière de raffinement et de performances. ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Citroën BX GTI, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.