Lamborghini Jalpa

lamborghini-jalpa-5

Lamborghini Jalpa
1981 – V8 32V
255 ch – 248 km/h
1 510 kg

La Lamborghini Jalpa est une miraculée et peut se targuer d’une généalogie complexe, bien dans la veine des tourments du constructeur de Sant’Agata. Née Urraco en concept 2+2 (1970), puis Silhouette en Targa 2 places (1976) pour conquérir les USA. Mais rien ne va plus chez Lamborghini en 1978, au bord de la faillite, et Patrick Mimran va racheter la firme au taureau. Deux objectifs : capitaliser sur la Lamborghini Countach, et remettre au goût du jour le modèle V8. Pour ce salon de Genève de mars 1981, Lamborghini lève ainsi le voile sur la Silouhette… euh non, la Lamborghini Jalpa ! Sur le tracé initial de Marcello Gandini, c’est Marc Deschamps le nouveau chef de file de la Carrozzeria Bertone qui a la lourde tâche de réactualiser mais sans dépenses superflues, faute d’un budget suffisant. Alors en partant de l’Urraco Silhouette, les passages d’ailes ont été remodelés tandis que la proue adopte un nouveau bouclier plus carré d’aspect. Dans l’ensemble, on reste avec une auto qui a reçu un kit carrosserie, mais après tout on ne le reproche pas à la Countach, et surtout le résultat est flatteur. Basse, et plus agressive, la Lamborghini Jalpa annonce la couleur. Prévue initialement en 2+2, la Jalpa reste donc une GT à moteur central arrière longue avec 4,33 mètres de long pour 1,14 mètres de hauteur. La poupe laisse échapper de ses dessous les grosses sorties d’échappement. Ambiance, ambiance… A noter que le toit peut être ôté pour transformer la Lamborghini Jalpa en Targa.

Genèse tumultueuse, mais physique sportif, la Lamborghini Jalpa est pétrie de qualités dynamiques et sportives. Mais difficile pour la petite « Lambo » de se faire un nom avec sa grande sœur Countach qui capte toutes les attentions…

Lamborghini Jalpa

C’est l’ancien Ingénieur en chef de Maserati, Alfieri qui préside à moindre frais au développement du V8 de la Jalpa. Réalésé et repensé pour offrir plus de couple et d’agrément il demeure un des atouts essentiels de la Lamborghini Jalpa.

Après Dallara et Stanzani, c’est l’ancien ingénieur en chef de Maserati, Guido Alfieri qui préside au développement de la Lamborghini Jalpa. Mais comme pour le style, la mission est limitée par le budget disponible. Son attention va se porter sur le moteur V8 placé en position longitudinal central arrière. Véritable apôtre de la souplesse moteur, Alfieri a fort à faire sur ce moteur qui ne brille pas par sa souplesse mécanique depuis son lancement, et ce malgré les montées en cylindrées. Il conserve les fondamentaux du tout alu (bloc et culasse) et d’une distribution par chaîne à quatre soupapes par cylindres animées par deux doubles arbres à cames en tête (une paire par rangée de cylindres). Fidèle à ses préceptes de souplesse et disponibilité moteur pour un meilleur confort de conduite, Alfieri a donc logiquement accru la cylindrée de 3 litres à 3,5 litres en agissant sur la course qui passe de 64,5 mm à 75 mm tandis que l’alésage reste figé à 86 mm. Un vilebrequin inédit a été spécialement conçu pour la Lamborghini Jalpa actionnant un nouvel équipage mobile. L’alimentation est toujours fidèle à Weber avec quatre carburateurs inversés double corps mais qui sont désormais des 42 DCNF (et non plus des 40). Le V8 à la sauce Alfieri développe désormais 255 ch à 7 000 tr/mn et un couple de 313 Nm à 3 500 tr/mn. Voilà qui replace l’héritière de l’Urraco au cœur de la bataille parmi ses rivales directes (Ferrari 308 GTS, Porsche 911 SC Targa) avec des performances au goût du jour : 248 km/h en vitesse maxi et un kilomètre départ arrêté donné pour 27’’0. La transmission est orchestrée par une boîte de vitesses mécanique à 5 rapports dont l’étagement est spécifique à la Jalpa. Quoique revu, le V8 de la Lamborghini Jalpa est plus souple et agréable certes, mais nécessite d’être cravaché dans les tours pour en tirer la quintessence et se montre par-là toujours un peu trop pointu. Les roues arrière motrices ne profitent pas d’un différentiel autobloquant. La Lamborghini Jalpa conserve intacte l’architecture initiale de la coque autoporteuse en acier. Un faux châssis accueille le groupe motopropulseur. Les éléments de suspensions sont constitués de McPherson modifiés avec triangles inférieurs. Des barres antiroulis sont de la partie tandis que l’essieu arrière est également doté d’une barre de poussée. La seule évolution notable pour la Jalpa sont les épures de suspensions revues pour lutter contre un sous-virage chronique reproché aux Urraco et Silhouette. L’amortissement reste relativement souple pour une GT de cette catégorie, ne nuisant pas pour autant l’efficacité de la tenue de route, et conférant une once de confort bienvenue pour les longs parcours et les routes à la chaussée dégradée. La direction à crémaillère est sans assistance, mais relativement légère à manœuvrer, et se distingue par une démultiplication trop marquée (4 tours de butée à butée) qui nuit à la précision de placement du train avant en matière de sensation. Le freinage est à quatre disques ventilés d’un diamètre de 278 mm. Les jantes sont montées en pneumatiques de 205/55 VR16 à l’avant et 225/50 VR16 à l’arrière. Dans les déceptions, on note un poids élevé avec 1 510 kg. A la conduite, le sous-virage reste une des clés mais la Lamborghini Jalpa peut compter sur un équilibre et une stabilité nets et francs. Dommage qu’elle ne soit pas un peu plus agile (entre son empattement long et son poids) et que sa direction empêche de dynamiser le tempo. L’habitacle dédié uniquement à deux personnes (fini les 2 places d’appoint depuis la Silhouette). La position de conduite

Lamborghini Jalpa

Equilibrée avec son V8 en position central AR, la Lamborghini Jalpa mériterait d’être plus agile et moins lourde.

a été repensée pour un résultat bien plus efficace, tandis que les sièges permettent de trouver le meilleur compromis. La planche de bord est d’un dessin nouveau reprenant l’idée des cubes assemblés comme les planches de bord des Renault 5 Turbo 1. Le toit Targa peut se déverrouiller et se ranger derrière les passagers avant en raison de la place disponible avec l’ablation des places arrière. L’équipement de série reste correct pour ce que l’on attend d’une Grand Tourisme de sport avec la plupart des équipements dédiés à la conduite et la surveillance de la santé du V8. On trouve tout de même la climatisation et la radio de série. Seul reproche à cet ensemble, le volant qui masque une partie de l’instrumentation.

Notre avis
cropped-emoticon.jpgFaire du neuf avec du vieux ? Certes, mais dans le cas de la Lamborghini Jalpa on apprécie finalement une sorte de travail achevé, qui manquait indéniablement aux Urraco et Silhouette. La Lamborghini Jalpa est désormais aboutie, et même douée d’une belle polyvalence d’usage. Capable d’être menée par le quidam, à la condition de bien appréhender dimensions et visibilités latérales, la Jalpa sait se montrer très sportive une fois cravachée. Dans ce cas, elle se montre une belle référence de stabilité et d’efficacité. Tout au plus lui reprochera-t-on un manque d’agilité dans les enchaînements rapides en raison d’un empattement long, d’un poids conséquent et d’une direction peu apte à inverser un sous-virage toujours trop prononcé. Facile mais pas pointue, confortable mais sportive, la Lamborghini Jalpa semble avoir réussi à joindre les deux mondes du sport et du Grand Tourisme. A consommer sans modération pour ceux qui sont disposés à mettre un tarif élevé dans une auto à la notoriété pas établie…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Alfa Romeo Alfetta GTV 6 2L5 Alfa-Romeo n’a de cesse de faire monter en puissance son coupé Alfetta né GT puis devenu GTV. De 1,8 litres la cylindrée a évolué à 2 litres (un 1,6 litres économique a également existé), mais pour 1981, c’est le V6 magique de la statutaire Alfa 6 qui est glissé sous le capot de l’Alfetta GTV ...
  • Alpine A310 V6 Phase 2 Depuis 1977, Alpine a su monter d’un cran et enfin jouer les troubles fêtes parmi les GT plus huppées et établies. L’Alpine A310 V6 peut ainsi compter sur une finesse aérodynamique (Cx 0,34) et un V6 PRV qui change la donne. Certes, il n’a pas la noblesse d’un Flat 6 de Porsche 911, mais avec ...
  • Ferrari Mondial 8 Après une tentative infructueuse avec Bertone pour dessiner une 2+2 à moteur central AR, Ferrari fait appel à Pininfarina. Un exercice de style difficile avec lequel le carrossier italien va s’en tirer avec les honneurs. Pour 1980, la Ferrari Mondial dévoile ainsi une ligne élancée, à la fois sportive et élégante, avec quelques artifices de ...
  • Lamborghini Jalpa La Lamborghini Jalpa est une miraculée et peut se targuer d’une généalogie complexe, bien dans la veine des tourments du constructeur de Sant’Agata. Née Urraco en concept 2+2 (1970), puis Silhouette en Targa 2 places (1976) pour conquérir les USA. Mais rien ne va plus chez Lamborghini en 1978, au bord de la faillite, et ...
  • Lotus Esprit Turbo Mk1 Type 82 Chez Lotus, l’idée de donner plus de puissance à sa GT phare est déjà ancienne. Mais faute de moyens, le turbocompresseur qui semble la solution idéale (envisagé dès 1978 – Projet M72), et plus réaliste qu’un V8, ne sera finalement une réalité sur la route que depuis février 1980 avec la série spéciale limitée à ...
  • Matra Murena 2L2 La Matra Bagherra a su rencontrer son public en surfant tant sur la mode des voitures coupés à caractère sportif, ainsi que sur les succès de Matra aux 24 Heures du Mans. Mais entre-temps, Matra s’est retiré de la compétition et planche sur des voitures de loisir, tandis que le groupe Simca-Chrysler Europe est racheté ...
  • Porsche 924 Carrera GT Depuis 1975, malgré un réel succès commercial, la gamme Porsche 924 peine à acquérir ses lettres de noblesses. Porsche saisit l’opportunité de la 924 Turbo pour la transformer en version groupe 3 pour les courses d’endurance et les 24 Heures du Mans. Seulement il faut commercialiser 400 exemplaires pour être éligible. Pas grave, Anatole Lapine ...
  • Porsche 928 Coup de tonnerre à Weissach pour cette année 1977 ! Porsche commercialise ainsi celle qui a la lourde tâche de remplacer la Porsche 911, complétant ainsi l’offre moteur AV. Pour y parvenir, le designer Anatole Lapine a dessiné une ligne qui ne ressemble à aucune autre, tandis que sous le capot, le Flat 6 cède ...
  • Porsche 944 2L5 Malgré un incontestable succès commercial de sa Porsche 924, Porsche surfe sur le succès d’estime de la Porsche 924 Carrera GT auprès du public pour monter d’un cran son coupé sportif à moteur avant. La Porsche 944 reprend ainsi le look intégral (ou presque) de la Carrera GT avec son faciès plus agressif, ses ailes ...

Avant d’acheter
Avec 420 exemplaires produits à Sant’Agata entre 1981 et 1988, la Lamborghini Jalpa n’a connu qu’un succès d’estime. Et encore, sa notoriété, elle la doit à sa présence dans le film Rocky IV, lorsque Sylvester Stallone part de nuit rouler pour faire le point sur la musique dynamique de Robert Tepper (No Easy way out). Dur, dur de vivre à l’ombre de la charismatique Lamborghini Countach ! Il faut scruter les petites annonces et surtout les vendeurs de voitures de sport anciennes ou encore les ventes aux enchères pour dénicher un exemplaire à vendre. Et il n’est pas rare de devoir aller chercher le modèle convoité à l’étranger. Comme pour toute Lamborghini, le pedigree de l’auto doit être irréprochable avec un historique clair et prouvé. Pour l’entretien, il faut se plier aux exigences du carnet d’entretien défini par la firme au taureau, mais trouver un spécialiste apte et qui connait ces modèles n’est pas simple, d’autant moins que la fourniture des pièces de rechange n’est pas une sinécure sur les Lamborghini des eighties. Acheter une Lamborghini Jalpa est avant tout un acte héroïque et passionné doublé d’une sacrée conscience des sacrifices nécessaires et du budget ad hoc pour vivre ce plaisir hédoniste à deux puisque la Jalpa a perdu les places arrière d’appoint de l’Urraco.

Mots clés : Lamborghini | Jalpa | GT | V8 | Alfieri | Coupé | Coupé Sport | Grand Tourisme | Targa | LAMBORGHINI | JALPA | COUPE SPORT | GRAND TOURISME

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS

TOP Position de conduite ǀ Conduite accessible à tous les niveaux ǀ Performances ǀ Tenue de route efficace ǀ Equipement de série ǀ Planche de bord inédite ǀ Stabilité au freinage ǀ Aspects pratiques ǀ Targa ǀ Confort préservé ǀ Coffre ǀ Design virilisé FLOP Places AR supprimées ǀ Image ? ǀ Poids ǀ Endurance des freins | Consommation | Fermeté de la pédale des gaz | Tarif ǀ Démultiplication direction | V8 pointu | Absence d’autobloquant

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Lamborghini
Jalpa
1981
21 CV – 420 000 FF
8 cylindres en V 32 soupapes (2×2 ACT) –3 485 cm3
255 ch à 7 000 tr/mn (73,17 ch/litre)
313 Nm à 3 500 tr/mn (89,81 Nm/litre)
non
propulsion + BV5 manuelle
1 510 kilos (5,92 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR
jantes alu 16″ + pneus en 205/55 VR16 AV et 225/50 VR16 AR
0 à 100 km/h en ND; 248 km/h, km DA en 27ʺ0

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Lamborghini Jalpa
  • Lamborghini présente deux avant-premières mondiales lors de la finale mondiale 2019 à Jerez Lamborghini Squadra Corse se tourne vers l’avenir avec deux avant-premières mondiales présentées lors de la finale mondiale à Jerez de la Frontera. Un teaser préfigure la nouvelle hypercar 12 cylindres qui fera ses débuts en 2020, tandis que l’Urus ST-X s’élancera pour la première fois sur un circuit, piloté par Tony Cairoli, neuf fois champion ...
  • Nouveau record de production pour Automobili Lamborghini : en cinq ans Lamborghini Huracán dépasse la production Gallardo de 10 ans En seulement cinq ans de production, la Lamborghini Huracán numéro 14.022 sort de la chaîne de montage, marquant une étape importante dans la production du modèle V10 de Lamborghini : la Gallardo, l’ancienne Lamborghini V10, a été produite en 14.022 unités sur un cycle de production de dix ans (de 2003 à 2013). La famille V10 ...
  • Nouvelle Lamborghini Sian Au Salon de l’automobile de Francfort, Lamborghini dévoile la Lamborghini Sián : une super voiture de sport hybride offrant de nouvelles technologies et des performances inégalées dans la sphère hybride. La Lamborghini la plus rapide de tous les temps est réalisée dans un nouveau design futuriste, s’inspirant de l’ADN du style de la marque, mais clairement ...
  • Nouvelle Lamborghini Aventador JSV Roadster Un seul mot existe pour décrire la SVJ Roadster : unique. Fabriquée en seulement 800 exemplaires, c’est la version la plus emblématique de la famille Aventador, grâce à ses lignes aérodynamiques qui fendent l’air et à son design captivant, expression du goût et de l’artisanat italiens les plus raffinés. L’aérodynamique Lamborghini est la plus futuriste qui soit : le système ...
  • Lamborghini Espada 400 GT Série 1 En mars 1967, Bertone et Lamborghini avec un Marcello Gandini comme premier crayon particulièrement inspiré, créent un électrochoc au salon de Genève. La Lamborghini Marzal étonne et séduit par ses larges surfaces vitrées et son concept 4 places. Une aubaine pour le constructeur de Sant’Agata qui cherche à étendre sa gamme et s’adresser à une ...
  • Lamborghini Huracan Performante Chez Lamborghini on ne craint personne avec sa Huracan Performante et encore moins les ténors des trackdays dans le monde en ébullition des Grand Tourisme radicales. Ferrari, Porsche, McLaren, Mercedes-Benz et Audi se disputent le Saint Graal avec juge de paix le chronomètre sur un tour du Nürburgring. Et sur ce dernier point, la Lamborghini ...
  • La Lamborghini Marzal au GP de Monaco Historique Le PoloStorico Lamborghini a recréé l’histoire et emmené la Lamborghini Marzal à Monte- Carlo lors du Grand Prix de Monaco Historique. Après plus de 50 ans, le modèle unique créé en 1967 a inauguré à nouveau les qualifications et les courses de voitures de Grand Prix de Formule 1 de 1966 à 1972 de ce ...
  • Lamborghini 350 GT En Italie, la réussite industrielle de Ferrucchio Lamborghini dans le monde des tracteurs depuis la fin de la deuxième guerre mondiale lui a donné une aisance financière certaine et un appétit de conquête. Fan de Grand Tourisme sportives, et étant lui même client de Maranello, il décide de venir concurrencer Ferrari sur la route. Insensé ...
  • Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole La Lamborghini Countach a réussi le pari de prendre la suite à la Lamborghini Miura tout en se détachant avec sa propre personnalité. La Countach s’est crêpé le chignon avec la Ferrari BB au fil des évolutions respectives. La Ferrari Testarossa en 1984 a remis les pendules à l’heure avec un style très marqué et ...
  • Lamborghini Miura S Depuis deux ans déjà, la Lamborghini Miura électrise le petit monde de la voiture de sport. Si la carrosserie œuvre de Marcello Gandini, « premier crayon » de la Carrozzeria Bertone, captive le regard par sa ligne basse et très large, ses feux avant tels des yeux humain lorsqu’ils se lèvent et sa silhouette qui ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Lamborghini Jalpa, 10.0 out of 10 based on 3 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.