Ferrari Mondial 3L2

ferrari-mondial-3L2-27

Ferrari Mondial 3L2
1980 – V8 16V
214 ch – 230 km/h
1 445 kg

Depuis 1980 Ferrari tente de convaincre dans le rayon des coupés 2+2 avec sa Mondial. Une tentative déjà peu concluante commercialement avec la Dino 308 GT4 dans les années 70 avec Bertone aux crayons. Ferrari a depuis renoué avec Pininfarina, mais force est de constater que si le designer italien favori d’Enzo Ferrari s’en tire avec les honneurs, la Ferrari Mondial 8, puis QV peine à convaincre. Ferrari revoit donc sa copie pour 1985 en harmonisant toute sa gamme de la nouvelle Ferrari 328 GTB/GTS à la Ferrari Mondial qui devient « 3L2 » en raison du nouveau V8 à la cylindrée accrue. C’était également un des gros griefs de la Mondial : des performances pour le moins modeste. Désormais, la Ferrari Mondial 3L2 est plus jolie et actuelle avec ses boucliers plus enveloppants et épais, tout en étant (enfin !) peints ton caisse. La nouvelle calandre reprend le principe de la « grille coupe frites » inaugurée sur la Ferrari Testarossa. La poupe évolue peu et on peut toujours apprécier avec délice les doubles optiques rondes de Maranello. Longue, la Ferrari Mondial 3L2 étire sa silhouette de ses 4,53 mètres puisque logeable pour quatre personnes (ou presque). Enfin, les ouïes latérales arrière striées singent celles magistrales des pontons de la Testarossa (décidément !)… Plus actuelle de ligne, la Ferrari Mondial 3L2 est plus charmeuse et semble mieux aboutie.

La Ferrari Mondial 3L2 évolue tant dans son ramage que son plumage. Avec ses retouches stylistiques pertinentes, et son V8 plus velu, elle se replace dans le cœur des tifosi pères de famille…

Pour sa nouvelle Ferrari Mondial 3L2, techniciens italiens ont décidé d’augmenter la cylindrée de leur GT 2+2. La cylindrée passe ainsi de 2 927 cm3 à 3 185 cm3 en portant l’alésage à 83 mm (+2mm) et la course à 73,6 mm (+2,6 mm). Le rapport volumétrique est passé de 9,2 à 9,8 tandis que les lois d’allumage et d’injection (toujours du Bosch K-Jetronic) ont été spécifiquement revues. Le reste des caractéristiques sont connues de ce V8 ouvert à 90° tout alu (bloc et culasse). Sa distribution est assurée par 32 soupapes (4 par cylindre) actionnées par deux doubles arbres à cames en tête entraînés par courroie crantée. A noter que la lubrification est à carter humide. La Ferrari Mondial 3L2 voit donc sa puissance progresser encore d’un cran (et c’est heureux face à une concurrence de plus en plus relevée) : 270 ch à 7 000 tr/mn (84,77 ch/litre) et un couple de 304 Nm à 5 500 tr/mn (95,45 Nm/litre). A comparer aux 214 ch de la Mondial 8, on apprécie mieux le chemin parcouru. Si l’on avait pu craindre que l’augmentation de la cylindrée favoriserait la souplesse et verrait une érosion du caractère mécanique, il n’en est rien. La disponibilité a nettement été améliorée à bas régime (et par là souplesse et confort de conduite aux allures usuelles), mais le V8 3,2 litres n’hésite pas pour autant à s’envoler à près de 8 000 tr/mn. La transmission aux roues arrière est aidée d’un différentiel à glissement limité, rappelant ainsi la vocation (très) sportive de cette Grand Tourisme 2+2 Ferrari. La boîte mécanique à cinq rapports manuelle se manie toujours d’une poigne de fer en glissant le long levier métallique dans la grille faite du même métal. Une grille en H avec première en bas à gauche. Pas de doute, la cylindrée a du bon, comme en attestent les nouveaux chronos de performances de la Ferrari Mondial 3L2 : 250 km/h et un km DA en 27‘‘2. Des valeurs certes flatteuses mais en deçà de ce que l’on est en droit d’attendre, surtout qu’une Porsche 944 Turbo (aussi une 2+2) avec son quatre cylindres turbocompressé accélère plus fort (26’’0 sur le km DA) pour un prix inférieur. Le poids de 1 410 kg relativement élevé, confirme le lest que doit se trimballer la Ferrari Mondial 3L2 (200 kilos de plus que la 328 avec le même moteur). Le châssis tubulaire complété de traverses en acier désormais bien connu, est habillé d’une carrosserie du même métal. Ferrari reste fidèle pour les trains roulants de sa Mondial à quatre roues indépendantes avec bras oscillants et quadrilatères transversaux. Elles sont complétés d’une paire de barres antiroulis et de combinés ressorts-amortisseurs. Le freinage reste fidèle aux quatre disques ventilés avec un ABS Tèves. Les jantes alu de 16 pouces sont de tailles différentes pour réduire les réactions de la direction à haute vitesse pour la tenue de cap. Les pneumatiques sont logiquement dans deux tailles selon les essieux (205/50 VR16 AV et 225/55 VR16 AR). La tenue de route est particulièrement à louer tant pour son efficacité que son esprit sportif. C’est ferme mais sans être inconfortable. Tout au plus doit-on se méfier d’une tendance naturelle au sous-virage en raison de l’architecture même de la Ferrari Mondial 3L2 avec son V8 en position centrale AR (inertie naturelle de cette disposition). On est bien loin des errements de comportement de la Ferrari Mondial 8 ! La direction à crémaillère se distingue par une démultiplication trop marquée et une lourdeur faite d’assistance. L’habitacle évolue également. L’ensemble reste dans la lignée, avec, soulignons-le un effort porté sur la qualité de réalisation. L’ergonomie fait du sur place en revanche avec de nouvelles commandes de chauffage plus modernes mais pas plus pratique que celles des Ferrari Mondial 8 et QV et surtout toujours aussi mal placées. L’instrumentation reste peu lisible et masquée par le volant. Les sièges baquets sont excellents et confortables. A noter que l’équipement de série reste toujours pingre puisque la climatisation (impératif en raison de la chaleur dans l’habitacle), la peinture métallisée, l’aileron de toit, le set de bagages et le cuir intégral sont en option. A ce tarif, la pilule est dure à avaler… Enfin les places arrière doivent être considérées comme des places d’appoints plus dévolues à de jeunes enfants en raison d’un accès difficile et d’une garde au toit des plus réduites, tout comme l’espace disponible aux jambes.

Notre avis
Logo_GDS_sanstextePlus les années passent et plus Ferrari corrige sa copie avec talent. La Ferrari Mondial 3L2 est devenue une alternative très pertinente pour qui souhaite profiter du blason Ferrari, et profiter d’une certaine polyvalence d’usage sans pour autant sacrifier au caractère et comportement sportif. Le V8 est plus performant et chante plus fort, la tenue de route est devenue plus rigoureuse et civilisée. Facile à vivre au quotidien la Mondial 3L2 ? Presque avec son équipement complet et surtout un compromis confort et efficacité séduisant. Reste à assumer de rouler au quotidien ou simplement le week-end dans une GT frappée du Cavallino Rampante…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Alfa Romeo Alfetta GTV 6 2L5 alfa-romeo-alfetta-gtv6-2l5-18Alfa-Romeo n’a de cesse de faire monter en puissance son coupé Alfetta né GT puis devenu GTV. De 1,8 litres la cylindrée a évolué à 2 litres (un 1,6 litres économique a également existé), mais pour 1981, c’est le V6 magique de la statutaire Alfa 6 qui est glissé sous le capot de l’Alfetta GTV ...
  • Alpine A310 V6 Phase 2 alpine-a310-v6-phase2-11Depuis 1977, Alpine a su monter d’un cran et enfin jouer les troubles fêtes parmi les GT plus huppées et établies. L’Alpine A310 V6 peut ainsi compter sur une finesse aérodynamique (Cx 0,34) et un V6 PRV qui change la donne. Certes, il n’a pas la noblesse d’un Flat 6 de Porsche 911, mais avec ...
  • Alpine V6 GT alpine-v6gt-7Après une (très !) longue carrière, l’Alpine A310 s’efface fin 1984 à l’annonce de la nouvelle gamme Alpine GTA (Grand Tourisme Alpine). Si l’A310 avait été conçue sous l’ère Jean Rédélé, les GTA sont des purs produits de l’époque Renault. Premier acte en 1985 avec l’Alpine V6 GT. Sa ligne signée Heuliez, très fluide (Cx ...
  • Alpine V6 Turbo GTA D501 alpine-v6turbo-gta-d501-1Après le lancement « tiède » de l’Alpine V6 GT, la saga GTA poursuit sa saga en 1985 avec la version de pointe : l’Alpine V6 Turbo. Si la ligne extérieure reste identique, les jantes sont nouvelles. Mais les trains roulants sont améliorés, et surtout le V6 2,5 litres PRV reçoit un turbocompresseur qui apporte ...
  • Alpine V6 Turbo Mille Miles alpine-v6turbo-millemiles-1Après le lancement « tiède» de l’Alpine V6 GT, la saga GTA poursuit sa saga en 1985 avec la version de pointe : l’Alpine V6 Turbo. Si la ligne extérieure reste identique, les jantes sont nouvelles. Mais les trains roulants sont améliorés, et surtout le V6 2,5 litres PRV reçoit un turbocompresseur qui apporte 200 ch. ...
  • BMW 635 CSi E24 1982 bmw-635csi-e24-1982-4En juillet 1982, BMW revoit quelques détails sur son coupé série 6 (E24). Anciennement basé sur la Série 5 E12, c’est désormais la série 5 E28 qui sert de donneuse d’organes. Le 6 en ligne est ainsi légèrement revu dans sa partie haute mais conserve les mêmes prestations. L’esthétique est légèrement revue, notamment sa poupe, ...
  • Chevrolet Corvette C4 chevrolet-corvette-c4-1983-3Après 30 ans de carrière et 730 000 exemplaires produits, la Chevrolet Corvette attaque son 4e opus d’une saga désormais incontournable dans le monde des voitures de sport. Véritable GT à la sauce US, la Corvette offre pourtant une ligne plus fine et élégante très réussie signée Jerry Palmer. Elle en impose toujours autant mais ...
  • Chevrolet Corvette C4 1987 chevrolet-corvette-c4-3Depuis 1984, Chevrolet a renouvelé avec modernité sa saga Corvette. Certes, le style est moins spectaculaire que la précédente génération, mais pas de doute c’est toujours une Corvette : capot long, arrière tronqué bardé de ses 4 phares ronds, habitacle reculé, carrosserie plastique et gros V8 AV. Les détails de style sont heureusement toujours là ...
  • Ferrari 308 GTB Quattrovalve QV ferrari-308-gtb-qv-5Depuis 1975 Ferrari règne en maître sur le petit monde des berlinettes à moteur central arrière avec sa Ferrari 308 GTS/GTB. Mais au fil des années, l’injection a remplacé les carburateurs et la carrosserie a troqué le polyester pour de l’acier dès 1977 en Europe (1976 aux USA). Plus de poids sur la balance et ...
  • Ferrari 308 GTS QV ferrari-308-gts-quattrovalve-qv1Depuis 1975 Ferrari règne en maître sur le petit monde des berlinettes à moteur central arrière avec sa Ferrari 308 GTS/GTB. Mais au fil des années, l’injection a remplacé les carburateurs et la carrosserie a troqué le polyester pour de l’acier dès 1977 en Europe (1976 aux USA). Plus de poids sur la balance et ...
  • Ferrari 328 GTB ferrari-328-gtb-5Le temps passe et même les beaux dessins doivent se mettre au goût du jour. A fortiori lorsque, comme dans la gamme Ferrari, la nouvelle Testarossa présentée en 1984 révolutionne l’empreinte stylistique de Maranello. A ses côtés la Ferrari 308 GTB/GTS Quattrovalve semble désormais démodée. Ferrari se charge donc de lui offrir un lifting de ...
  • Ferrari 348 tb ferrar-348-6 Après 15 ans de loyaux services, la saga des Ferrari 308-328 tire sa révérence au salon de Francfort 1989 avec la présentation de la nouvelle Ferrari 348. Destin funeste, puisqu’elle peut se targuer d’être la première Ferrari de route depuis la mort d’Enzo Ferrari. Qu’importe, Pininfarina a su composer une ligne ramassée et élégante, reprenant ...
  • Ferrari Mondial 3L2 ferrari-mondial-3L2-0Depuis 1980 Ferrari tente de convaincre dans le rayon des coupés 2+2 avec sa Mondial. Une tentative déjà peu concluante commercialement avec la Dino 308 GT4 dans les années 70 avec Bertone aux crayons. Ferrari a depuis renoué avec Pininfarina, mais force est de constater que si le designer italien favori d’Enzo Ferrari s’en tire ...
  • Ferrari Mondial 8 Ferrari Mondial 8Après une tentative infructueuse avec Bertone pour dessiner une 2+2 à moteur central AR, Ferrari fait appel à Pininfarina. Un exercice de style difficile avec lequel le carrossier italien va s’en tirer avec les honneurs. Pour 1980, la Ferrari Mondial dévoile ainsi une ligne élancée, à la fois sportive et élégante, avec quelques artifices de ...
  • Lamborghini Jalpa lamborghini-jalpa-1La Lamborghini Jalpa est une miraculée et peut se targuer d’une généalogie complexe, bien dans la veine des tourments du constructeur de Sant’Agata. Née Urraco en concept 2+2 (1970), puis Silhouette en Targa 2 places (1976) pour conquérir les USA. Mais rien ne va plus chez Lamborghini en 1978, au bord de la faillite, et ...
  • Lotus Esprit Turbo 1987 lotus-esprit-turbo-1987-stevens-5La Lotus Esprit serait-elle immortelle ? On peut le croire, en raison de son apparition en 1977 et de ses évolutions successives tant stylistiques que mécaniques. Le Turbo a assurément été une étape marquante pour lui donner des performances à la hauteur de son châssis. Pour 1987, c’est Peter Stevens, le designer maison, qui a ...
  • Lotus Excel lotus-excel-13En 1975, Colin Chapman déploie une gamme de GT 2+2 en deux modèles distincts avec la Lotus Elite, sorte de break de chasse à l’esthétique pour le moins particulière, et la Lotus Eclat son clone en coupé fastback plus heureux dans ses traits. Pour 1982 Peter Stevens reprend ses crayons pour s’attaquer à moderniser la ...
  • Maserati 222 Biturbo maserati-222-biturbo-7Depuis 1981, Alejandro de Tomaso a initié la Maserati Biturbo avec un bouillant V6 2 litres de 180 ch. Avec un dessin particulier signé Pirangelo Andreani, cette Maserati compacte va vite se tailler une réputation de sportive sulfureuse. Depuis, au fil des millésimes, Maserati corrige le tir. En 1989, le V6 biturbo 2 litres est toujours ...
  • Maserati 222 E Biturbo 222E-1Difficile de suivre la saga des Maserati Biturbo tant le propriétaire de la marque, le passionné et fort en caractère Alejandro de Tomaso joue avec les différents éléments de son puzzle industriel sous le signe du Trident. Coupé, Spyder, berline, trois empattements, plusieurs V6 biturbo (2,0 ; 2,5 ; 2,8)… pas évident de s’y retrouver. ...
  • Maserati Biturbo 2500 Coupé Maserati Biturbo 2500 CoupéDepuis 1981, Alejandro de Tomaso a dynamisé la firme au Trident suite à son rachat à Citroën. Avec la Maserati Biturbo et son petit V6 biturbo de 2 litres de cylindrée, de Tomaso a confié à Pirangelo Andreani de tracé des lignes discrètes et classiques. Une tenue correcte cachant un tempérament de feu, tel est ...
  • Matra Murena 2L2 matra-murena-2l2-8La Matra Bagherra a su rencontrer son public en surfant tant sur la mode des voitures coupés à caractère sportif, ainsi que sur les succès de Matra aux 24 Heures du Mans. Mais entre-temps, Matra s’est retiré de la compétition et planche sur des voitures de loisir, tandis que le groupe Simca-Chrysler Europe est racheté ...
  • Mazda RX7 GLX FC mazda-rx7-lx-fc-5En 1978 avec son coupé RX-7, Mazda a démocratisé le moteur rotatif licence Wankel dans le milieu des GT sport, si on fait exception de la Cosmo Sport des années 60. Pour 1986, Mazda revoit sa copie de fond en comble. Au programme une technologie raffinée à tous les étages, et bien entendu le rotatif ...
  • Mazda RX7 LX FC mazda-rx7-lx-fc-11En 1978 avec son coupé RX-7, Mazda a démocratisé le moteur rotatif licence Wankel dans le milieu des GT sport, si on fait exception de la Cosmo Sport des années 60. Pour 1986, Mazda revoit sa copie de fond en comble. Au programme une technologie raffinée à tous les étages, et bien entendu le rotatif ...
  • MVS Venturi 2.80 SPC mvs-venturi-2.8-spc-25MVS, la « Manufacture de Voitures de Sport », a démontré depuis ses débuts au salon de Paris en 1984 un sacré potentiel. Alors lorsqu’en 1987, le fruit du travail initié par Claude Poiraud et Gérard Godefroy prend enfin la route sous la forme de la MVS Venturi 200, les fans de voitures de sport ...
  • Nissan 300 ZX Z32 nissan-300zx-twinturbo-z32-7La saga des coupés Z chez Nissan a glissé du sport vers des coupés sportifs mais confortables pour répondre à la demande du marché américain. Pour 1990, Nissan décide de redonner du tonus à une saga célèbre avec la Nissan 300 ZX Z32. Fumio Yoshida le designer de l’ancienne 240Z est rappelé et le résultat ...
  • Opel Monza GSE Opel Monza GSEPrésent depuis l’automne 78 en France, le coupé Monza évolue pour 1984 et prend du muscle ! L’Opel Monza GSE, c’est son nom, se présente sous une forme inchangée mais dont les traits ont été passablement modernisés, notamment la proue. Plus aérodynamique, la Monza GSE dispose désormais d’un museau plus fin et rond, adoptant au ...
  • Porsche 911 Carrera 3L2 porsche-911carrera-3l2-7La 911 en danger ? C’était le sentiment début 80’ avec une puissance en baisse sur les SC. Inadmissible pour la star des voitures de sport. Les clients de la marque, malgré un succès commercial certain, refusent donc que les Porsche à moteur avant (924, 944 et 928) préparent le linceul de leur égérie chérie. ...
  • Porsche 924 Carrera GT porsche-924-carrera-gt-10Depuis 1975, malgré un réel succès commercial, la gamme Porsche 924 peine à acquérir ses lettres de noblesses. Porsche saisit l’opportunité de la 924 Turbo pour la transformer en version groupe 3 pour les courses d’endurance et les 24 Heures du Mans. Seulement il faut commercialiser 400 exemplaires pour être éligible. Pas grave, Anatole Lapine ...
  • Porsche 928 porsche-928-3Coup de tonnerre à Weissach pour cette année 1977 ! Porsche commercialise ainsi celle qui a la lourde tâche de remplacer la Porsche 911, complétant ainsi l’offre moteur AV. Pour y parvenir, le designer Anatole Lapine a dessiné une ligne qui ne ressemble à aucune autre, tandis que sous le capot, le Flat 6 cède ...
  • Porsche 944 2L5 porsche-944-2l5-1Malgré un incontestable succès commercial de sa Porsche 924, Porsche surfe sur le succès d’estime de la Porsche 924 Carrera GT auprès du public pour monter d’un cran son coupé sportif à moteur avant. La Porsche 944 reprend ainsi le look intégral (ou presque) de la Carrera GT avec son faciès plus agressif, ses ailes ...
  • Porsche 944 B 2L7 porsche-944-b-2L7-1Depuis 1980, Porsche a fait taire une partie des critiques avec la 944 venant épauler par le haut la « populaire » 924. Pour 1988, Porsche retouche son modèle à grande diffusion avant tout sous le capot avec un passage de 2,5 à 2,7 litres de cylindrée et une puissance qui progresse de 5 (petits) ...
  • Porsche 944 S2 porsche-944-s2-5Depuis 1982 Porsche décline sa 944 à l’envie avec différentes versions. La 944 S (190 ch) devait faire la jonction entre la très véloce et puissante 944 Turbo (220 ch) et la 944 2,5 litres (163 ch). Pour 1989, la gamme est retravaillée en détail et toutes les versions évoluent, sauf la Porsche 944 S ...
  • Porsche 944 Turbo 951 944Après des participations concluante en endurance début 80 de la Porsche 924 GTP, véritable laboratoire de la Porsche 944 Turbo, à Weissach on dévoile l’offensive « Turbo » pour sa 944 en 1985. Véritablement revue intégralement, et nettement plus performante que les Porsche 944 et 944 S, la version Turbo profite d’un faciès plus carré ...
  • Porsche 944 Turbo S porsche-944-turbo-s-951-s-4Depuis 1985, la Porsche 944 Turbo a posé de nouveaux jalons en matière de Grand Tourisme. Malgré des prestations dynamiques remarquables et remarquées, et une polyvalence d’usage au top, elle manque souvent d’image à l’ombre de la Porsche 911. Pas grave, Porsche poursuit son développement avec la version 944 Turbo Cup ! Limitée à 80 ...
  • Venturi 200 Coupé Cup 221 venturi-200-coupe-cup221-2Depuis 1984, le projet de la Ventury passé à Venturi a évolué. La petite équipe qui s’est constituée autour des 2 fondateurs, Claude Poiraud et Gérard Godefroy, a monté en gamme le projet en lui greffant le V6 PRV turbo de 200 ch et en dessinant des suspensions inédites. Le dessin de la Venturi 200 ...

Avant d’acheter
De 1985 à 1989 987 exemplaires de Ferrari Mondial 3L2 ont été produits en coupé 2+2 (comptez 810 cabriolets), à mettre en perspective avec les 6 149 Ferrari Mondial produites toutes versions de 1980 à 1993. La Ferrari Mondial 3L2 a donc connu un succès d’estime et il est donc logique d’en trouver moins d’exemplaires dans les petites annonces que ses sœurs berlinettes deux places jugées plus nobles et plus désirables. Mais prenez votre temps car l’achat d’une Ferrari Mondial 3L2 ne se fait pas à la va-vite. Impensable en effet de se précipiter et d’acheter la première venue. Il faut plus acheter un historique et un entretien officiel et limpide qu’une auto. La Ferrari Mondial 3L2 retenue devra donc avoir été entretenue avec suivi (tous les 10 000 km vidange et 20 000 km révision), avec également tous les 40 000 km ou tous les 4 ans le remplacement des courroies de distribution. Cette opération gonfle sacrément la note chez votre spécialiste Ferrari. L’auto convoitée (les Ferrari roulant peu) devra avoir au sa distribution refaite tous les 4 ans à minima. Faites le compte ! Il convient de surveiller l’état du circuit de refroidissement du V8, souvent fatigué avec le temps. La corrosion n’est pas rare, surtout si des réparations suite à un choc ont été faites par des « amateurs ». L’électricité peut se révéler fantaisiste avec le temps. Enfin le prix des pièces reste très élevé pour lesquels il faut se préparer à lâcher une grosse somme. Vous l’aurez compris, acheter une Ferrari Mondial 3L2 nécessite un budget entretien et fonctionnement à la hauteur de l’étiquette Ferrari. Et si vous en doutiez encore, tout le monde n’a pas les moyens de ses ambitions dans ce domaine. Fuyez ainsi les exemplaires issues de mains pas assez argentées et à l’entretien négligé, faute de quoi les frais de remise en état pour rouler avec sérénité seront vite décourageant et proche de la cote de l’engin.
Entretien : vidange tous les 10 000 km ou tous les ans ; entretien tous les 20 000 km.

Mots clés : Ferrari | Mondial | V8 | 3L2 | 2+2 | Quattrovalve | Maranello | Commendatore | Cavallino Rampante | GT | Grand Tourisme | Berlinette | FERRARI | MONDIAL 3L2 | COUPE 2+2 | GRAND TOURISME

TOP Concept 2+2 ǀ Blason Ferrari ǀ V8 plus valeureux ǀ Freinage ǀ Plaisir de conduite ǀ Confort préservé ǀ Consommation ǀ Finition en progrès ǀ Tenue de route ǀ Polyvalence d’usage FLOP Prix ǀ Difficile de passer inaperçu ǀ Ergonomie fantasque ǀ Fermeté des commandes ǀ Direction trop démultipliée ǀ Image ? ǀ Performances ǀ Poids

Ferrari Mondial 8

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Ferrari
Mondial 3L2
1985
22 CV – ND FF
8 cylindres en V 32 soupapes (2×2 ACT) –3 185 cm3
270 ch à 7 000 tr/mn (84,77 ch/litre)
304 Nm à 5 500 tr/mn (95,45 Nm/litre)
non
propulsion + BV5 manuelle + autobloquant AR
1 410 kilos (5,22 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR+ ABS Teves
jantes alu 16″ + pneus en 205/55 VR16 AV et 225/55 VR16 AR
0 à 100 km/h en ND; 250 km/h, km DA en 27‘‘2

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Ferrari Mondial 3L2
  • La Ferrari F40 fête ses 30 ans Trente ans se sont écoulés depuis la présentation officielle de la F40, le 21 juillet 1987, au Centre civique de Maranello accueillant aujourd’hui le Musée Ferrari. Créée pour célébrer le 40e anniversaire de la Maison, il s’agit de la dernière voiture à porter la « signature » du fondateur. Une voiture à la fois expression ...
  • 2017 GP F1 Hongrie – 30 juillet Dernier Grand Prix avant la coupure estivale, le GP de Hongrie est très apprécié des pilotes en matière de pilotage. Moins pour les spectateurs qui doivent se contenter de voire passer les monoplaces tel un petit train. Difficile de trouver des ouvertures dans ce tracé sinueux, mais certains y arrivent tout de même avec beaucoup ...
  • Ferrari 308 GTB Quattrovalve QV Depuis 1975 Ferrari règne en maître sur le petit monde des berlinettes à moteur central arrière avec sa Ferrari 308 GTS/GTB. Mais au fil des années, l’injection a remplacé les carburateurs et la carrosserie a troqué le polyester pour de l’acier dès 1977 en Europe (1976 aux USA). Plus de poids sur la balance et ...
  • GP F1 Silverstone 2017 – 16 juillet Silverstone le temple de la vitesse et aussi un circuit qui réussit à d’illustres champions de Formule 1 comme Alain Prost, Nigel Mansell, Jim Clark ou encore un certain Lewis Hamilton… Renault profite de l’occasion pour célébrer ses 40 ans de présence en Formule 1 avec l’apparition de la RS01 première F1 à inaugurer le ...
  • GP F1 Red Bull Ring 2017 – 9 juillet Chaque année désormais, le Red Bull Ring en Autriche fait la joie des pilotes par son tracé vallonné et les sensations de pilotage qu’il prodigue. Seulement voilà, depuis qu’il est revenu au calendrier de Formule 1, les courses sont tout sauf passionnantes. La faute à des pneus Pirelli qui ne permettent pas d’attaquer outre mesure. ...
  • Ferrari 412 Classique parmi les classiques de Maranello, la saga des Ferrari 2+2 nées « 365 » en 1972 (déjà !) est devenue « 400 » avec un V12 en évolution, puis adopte l’injection pour satisfaire aux normes antipollutions américaines en 1979. Seulement au passage la belle GT italienne doit sacrifier 30 ch de sa puissance. Sacrilège ...
  • GP F1 Azerbaidjan 2017 – 25 juin Chaud bouillant à Bakou ! Voilà un rendez-vous peu commun pour les écuries de Formule 1. Rues étroites mais grosses vitesses de pointe avec de sacrées liges droites. Et surtout des gommes Pirelli qui peinent à chauffer et monter en température. Résultat, tout le talent des pilotes est mis à profit de la gestion des ...
  • 24 heures du Mans 2017 – Porsche vainqueur ! Pour cette 85e édition des 24 Heures du Mans, le programme était des plus alléchants. Certes, la défection d’Audi suite au « diesel Gate » dans le groupe VAG avait laissé craindre moins de concurrence et suspense dans la catégorie reine (LMP1). Mais force est de constater qu’à la suite d’une course mouvementée, le suspense a été ...
  • GP F1 Montreal 2017 – 11 Juin Le circuit de Montreal est un pur circuit de grip mécanique. Ici il faut freiner et utiliser son art du pilotage avec la technique et la mécanique pour aller vite. Quelques difficultés avec certaines chicanes assez costauds, des longues lignes droites et des Grand Prix généralement pas avares de sorties de pistes et de rebondissements. ...
  • GP F1 Barcelona 2017 – 14 Mai Toute le petit monde de la Formule 1 attend avec impatience le grand prix de Barcelone jugé par tous les spécialistes comme le circuit étalon. Si on est bon et performant à Barcelone et que la monoplace fonctionne bien, on sera bien partout ailleurs. Les qualifications apportent ainsi quelques réponses à cette maxime avec des ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Ferrari Mondial 3L2, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *