Un nouveau départ pour Signatech-Alpine

alpine-signatec-A450-2014-1En terminant à la cinquième place des 4 Heures de Silverstone, Signatech-Alpine a marqué des points importants pour débuter sa saison. A Imola, sur le circuit qui avait permis à l’Alpine A450 de conquérir son premier podium en 2013, l’équipe va poursuivre de multiples objectifs. « Il est important d’aller conquérir un bon résultat pour la suite de l’European Le Mans Series », souligne Philippe Sinault, Team Principal de Signatech-Alpine. « Nous allons pleinement travailler dans cette optique dès les premiers essais libres. Mais Imola va également nous servir de répétition générale avant les 24 Heures du Mans. Il faut s’assurer que l’équipe technique et les pilotes évoluent sereinement. Ce sera aussi l’occasion de rouler avec de nouveaux pneumatiques. Dus au manque de temps pour trouver une solution avec Michelin dans le cadre d’une réglementation très rigide et à notre engagement ‘d’être devant’ rapidement dans un championnat qui ne comporte que cinq dates, et même si nous connaissons le professionnalisme et la capacité de réaction de Michelin, nous roulerons avec des pneumatiques Dunlop à Imola. Nous avons déjà gagné des courses et des titres avec ce manufacturier. Cette expérience et les premiers échanges que nous avons pu avoir avec eux sont des points positifs. »

alpine-signatec-A450-2014-1
Monté sur le podium l’an passé en Italie, Nelson Panciatici connaît particulièrement bien les contraintes du tracé d’Imola. Avec 39 voitures, l’étroit circuit de 4,9 kilomètres sera encombré : « Ce sera l’une des clés de la course. Je sais que nous n’aurons peut-être pas le moindre tour clair de tout le week-end. L’objectif est d’être performants lors des qualifications et réguliers en course. Ce serait bien de monter sur le podium. Il faut marquer des points en European Le Mans Series et se mettre en confiance avant les 24 Heures du Mans. »

Vainqueur de la catégorie LM PC en 2013, Paul-Loup Chatin revient sur l’une de ses pistes préférées :
« Imola est un circuit magnifique. C’est un rendez-vous capital pour Signatech-Alpine. Il nous faut marquer de gros points pour le championnat et valider tous nos automatismes avant Le Mans. Nous avons la capacité de jouer un podium et je suis convaincu que nous pouvons nous rapprocher de la victoire. »

Oliver Webb dispute sa première saison en European Le Mans Series. Le Britannique va découvrir le circuit d’Imola : « Ce sera une découverte mais l’équipe connaît déjà ce circuit et j’ai bien travaillé sur le simulateur. Je vais profiter au maximum des trois heures d’essais libres pour prendre mes marques. Pour moi, la première journée sera importante pour faire des kilomètres en piste avec l’Alpine A450. Si nous parvenons à trouver les bons réglages, j’espère que nous serons en mesure de gagner. »
De retour d’Imola, Signatech-Alpine se concentrera pleinement sur les 24 Heures du Mans. L’équipe alignera une seule voiture. Philippe Sinault explique : « Notre projet initial était d’engager deux Alpine aux 24 Heures du Mans. Mais l’invitation de la seconde auto est arrivée après Silverstone. Nous ne pouvions que renoncer à cet engagement en raison de délais trop courts. Il n’était pas envisageable de préparer sérieusement une course aussi exigeante en si peu de temps. »

[nggallery id=208]

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 10.0/10 (4 votes cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
    Un nouveau départ pour Signatech-Alpine, 10.0 out of 10 based on 4 ratings

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *