Mondial Paris 2018 – Un salon bien terne et de nombreuses absences

Le salon de Paris, appelé depuis plusieurs éditions « Mondial Paris » démarre une nouvelle approche pour son cru 2018. Motivé tant par un espace repensé et avec de nouveaux bâtiments et des travaux en cours d’une part, mais également en raison d’une mutation profonde de l’automobile qui tend à devenir une mobilité (durable) et non pas qu’un objet de consommation et propriété personnelle. D’ailleurs, la pléthore de modèles électriques, que ce soient des concept cars ou des véhicules existants, témoigne de cette tendance de fond. Mais ce nouveau format de salon est également imposé par l’absence de nombreux constructeurs qui ont décidé de faire l’impasse du rendez-vous parisien. Chose étonnante pour nous français, le salon de Paris est devenu un évènement de 2e rang à l’échelle mondiale, derrière ceux du « top » que sont Francfort, Genève, Détroit et Tokyo. Pas « glop » pour les passionnés tricolores qui doivent se contenter des miettes ? Pas encore mais la vigilance est de mise…

DES ABSENCES REMARQUES !
Boudé le salon de Paris 2018 par les constructeurs automobiles ? Pas totalement mais tout de même cette année, les absences sont nombreuses et pas des moindres. Jugez plutôt avec le forfait de Ford, Volvo, Volkswagen, Opel, Fiat, Alfa-Romeo, Abarth, Nissan pour ne citer qu’eux. Pas une paille pour un salon qui se faisait jusqu’ici le chantre du showroom le plus grand et exhaustif de France. Il est clair que cela diminue l’attrait de cette édition 2018 et impose aux organisateurs de compléter avec la moto cette année pour attirer du monde. Néanmoins, pour 2020, il va falloir remédier à cette hémorragie !!

Les concept cars sont toujours aussi nombreux dans cette édition du salon de paris 2018. Néanmoins ils sont tous propulsés par des moteurs électriques, signe des temps et des tendances. Cela ne les empêchent pas de présenter de sacrées performances sur le papier, ou encore  de belles lignes qui parfois anticipent les futurs modèles de chaque marque.

PORSCHE ET AUDI EN FORCE !
Si chez VAG c’est un peu la pagaille avec Volkswagen absent, Seat relégué à l’extérieur dans les allées, heureusement, Porsche, Audi et Skoda relèvent le défi d’être présents. Et côté Zuffenhausen, c’est avec une belle satisfaction que non content de présenter la gamme actuelle, quelques clins d’oeil avisés à la génétique et l’ADN de Porsche sont présentés au public. En témoignent la saga des Porsche Speedster (356 et 911), ou encore celle des supercars de route toutes présentes en partant de la Porsche 959 jusqu’à l’actuelle 919 Spyder. Chez Audi, les nouvelles A4 étaient bien présentes tout comme les R8 qui sont dans leur dernière ligne droite…

PETITS CONSTRUCTEURS SPORT & PRESTIGE
Dans le hall 1 c’est la belle surprise avec le retour de certaines marques absentes à la précédente édition (ouf !). Ainsi Lotus, désormais propriété de Geely, qui fête ses 70 ans d’existence est présent en force avec toute sa gamme (Elise, Exige et Evora). Si on reste au pays de la « perfide Albion », Aston-Martin déploie également toute sa gamme actuelle (DB11, Vantage et Vanquish) en coupé et même cabriolet. Superbes ! Morgan offre aux visiteurs parisiens deux modèles avec sa 3 Wheeler et la Morgan roadster. Bugatti est là avec sa Chiron alors que Shelby expose un modèle appartenant à un collectionneur privé. Lamborghini possède un stand animé par le concessionnaire local. Heureusement Ferrari adopte un stand imposant et conséquent avec toute sa gamme et ses prototypes dévoilés récemment. Voilà qui met du baume au coeur des amateurs de belles mécaniques, car le côté mobilité durable commence à lasser les fans que nous sommes…

VOITURES DE COMPETITION !
Comme toujours dans les salon automobiles, les voitures de compétition sont nombreuses dans les allées et sur les stands pour marquer l’engagement en compétition des constructeurs automobiles d’une part ou encore faire de la publicité pour les sponsors qui bardent leur carrosseries colorées. Ainsi les Formule 1 (Renault, Infiniti, Honda) et Formule E (Jaguar, Audi) étaient présentent en nombre tout comme les voitures de rallyes bien mises en valeur (Peugeot, Citroën, Hyundai).

STAR DU SALON ?
Cette édition 2018 du Mondial de Paris laisse la vedette sans conteste au superbe prototype Peugeot e-concept coupé. Tout électrique et doté d’une conduite autonome, il reprend à son compte les tics stylistiques de la Peugeot 504 Coupé dessiné avec maestria par Pininfarina dans les années 60. Mais ici tout est réadapté pour projeter ce coupé dans le futur. Une réalisation superbement aboutie et très séduisante qui réconcilie les fans de voitures que nous sommes avec une vision future et « durable ». Coup de chapeau à Peugeot et le public ne se trompe pas en s’agglutinant devant le concept car made by Sochaux.

JOUETS EN PAGAILLE
Chez Mercedes-Benz, pas d’économie avec un stand vaste, luxueux et richement doté en nouveautés (Classe B, EQC, AMG GT 4 portes, Classe A Berline, Classe A35 AMG, Classe G). Ouf, nous sommes rassurés, la passion est toujours une priorité chez certains constructeurs, même si l’exploration de l’électrique avec une gamme EQ spécifique démarrée et à venir est dans la stratégie. Nous retiendrons en mémoire la très réussie AMG GT 4 portes qui est encore plus réussie en vraie qu’en photo et justifie finalement pleinement sa présence dans la gamme du constructeur de Stuttgart. Chez BMW, de belles nouveautés également avec la nouvelle série 3, le nouveau Z4 qui partage sa plateforme avec la nouvelle Toyota Supra, ainsi que la nouvelle série 8. De belles lignes avec des performances et finitions soignées qui laissent le visiteur rêver quelque peu parmi ces modèles prestigieux et luxueux.

ET SI ON EN GARDAIT QU’UNE SEULE ?…
Sur le stand Alpine, la berlinette A110 était présentée en différentes versions. Avec ses nouvelles finitions Pure et Legende, la petite sportive de Dieppe permet aux visiteurs de l’approcher et la toucher. Aussi désirable et belle en vraie qu’en photo, l’Alpine fait mouche avec ses performances de haut niveau et son plaisir de conduite et de pilotage salué par l’ensemble de la presse auto. Alors si on ne devait repartir qu’avec une seule auto dans ce salon, c’est assurément l’Alpine pour son rapport prix/prestations et sa bouille déjà inscrite pleinement dans la saga Alpine. Cocorico !…

Parmi les autres constructeurs, soulignons la présence de Tesla qui présente sa gamme actuelle et dévoile aux journées presse son Model 3 plus compact et moins onéreux (annoncé à 35 000 dollars aux USA). Chez Toyota, la nouvelle Supra se dévoile un peu plus avec un gabarit séduisant, tout autant que ses lignes, tandis que sur le stand Lexus, les coupés sont en force avec notamment les RC et LC. Chez Jaguar, beaucoup de nouveautés, mais plus teintés SUV, laissant quelques miettes aux F Type.

>Expo Voitures anciennes Hall 5
Dans le hall 5 du salon, au Rez de chaussé, une exposition sur des voitures anciennes se décline sur plusieurs décennies. Des premiers modèles des années 10 à 30, c’est ensuite un beau florilège de modèles populaires et sportif des années 60 et 70. On appréciera particulièrement les BMW CS, Citroën SM Maserati, Jaguar XJ6 Série 1, Facel Vega HK500… Les années 80 ne sont pas en reste avec une Peugeot 205 GTI 1,6 litres, une Lamborghini Countach, une Citroën CX spéciale et bien d’autres modèles encore. Des voitures de compétition complètent cette saga et même quelques concept car pour annoncer la route du futur. Une expo intéressante qui remet de la perspective à ce salon de Paris 2018.
Mondial Paris 2018
« 1 de 3 »
  • Citroën AX Sport Au salon de Paris 1986, Citroën dévoile sa nouvelle petite citadine : l’AX. Aérodynamique soignée et record dans la catégorie (Cx 0,31) malgré un gabarit menu (3,53 mètres de long et 1,56 mètres de large), la Citroën AX s’inscrit dans la tradition des petites voitures légères, économiques et frugales en carburant. Et histoire de marquer ...
  • Fiat Dino Coupé V6 2400 Fiat n’est pas resté sourd aux critiques ! Au salon de Turin 1969, les évolutions tant attendues sur sa gamme Dino (Coupé et Spider) sont dévoilées. Aussi, la Fiat Coupé 2400 V6 profite de modifications bien plus invisibles que celles dont hérite sa carrosserie signée Bertone. Des évolutions de détails avec entre autre des nouvelles ...
  • Peugeot 309 GTI16 Catalysée Depuis 1990 la Peugeot 309 GTI s’est dédoublée d’une version de pointe à 16 soupapes et surtout s’est offert un relooking pour être à la page face à une concurrence plus moderne (Astra GSI, R19 16S, Golf 3 GTI…). Un effort louable de Peugeot, mais qui ne suffit pas faire oublier une genèse polémique et ...
  • Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS Depuis 1982, Honda a sacrément revu son coupé Prelude en lui conférant une allure moins conventionnelle et bien plus sportive en apparence. Certainement l’effet de ce museau doté de phares escamotables. En novembre 1987, Honda rafraîchit son coupé à succès qui est diffusé sur tous les continents du globe. « Rafraîchit » ? Pas réellement, ...
  • Maserati 222.4v Biturbo Fort du succès (d’estime !) de la Maserati Racing, Maserati avait dans sa manche développé de concert son pendant à moteur V6 2,8 litres biturbo 24 soupapes. Finalement, le rafraîchissement de la gamme Maserati Biturbo suit la même architecture à deux têtes qu’auparavant avec un V6 deux litres pour le marché italien afin de satisfaire ...
  • Toyota Supra Mk3 3L0i GT Turbo MA70 7M-GTE Depuis 1981, Toyota est revenu avec succès sur le marché des coupés sportifs en dédoublant son offre Celica d’une Supra plus haut de gamme et performante. Depuis 1986 nous avons attaqué le 3e opus de la saga avec une ligne totalement revue et modernisée. Son six en ligne reste son ADN et est atmosphérique avec ...
  • Audi Coupé 2L3 20V Quattro 8B Fini les traits à la règle et les angles droits ! En se basant sur la berline 80 B3, le nouveau Audi Coupé remplace avantageusement l’antique coupé d’Ingolstadt en septembre 1988. Après quelques déceptions avec des mécaniques par trop timorées, Audi apporte un regain de peps pour 1989. Voilà un retour en grâce qui nous ...
  • Volvo 480 Turbo Au salon de Genève en mars 1986, Volvo a surpris son monde avec sa nouvelle et inédite Volvo 480 ES. Perdue au milieu des « parpaings tracés à la règles » (comprenez les berlines classiques de la firme de Göteborg série 200, 800), cette compacte marie subtilement une esthétique de break et de coupé. Le ...
  • Maserati Ghibli II 2L0 Après la tonitruante mais élitiste Shamal, Maserati poursuit le développement de sa gamme Biturbo en dévoilant au salon de Turin 1992 sa nouvelle Maserati Ghibli II. Reprenant l’illustre patronyme de la GT des années 60-70, c’est néanmoins sur la base des carrosseries des Biturbo qu’est basée la nouvelle Ghibli. C’est comme de coutume dans la ...
  • Peugeot 309 GTI16 Mal aimée la Peugeot 309 ? Force est de constater que cette intégration forcée dans une gamme Peugeot, elle qui devait être commercialisée sous le badge Talbot avec le patronyme Arizona, la Peugeot 309 peine à trouver sa place dans une gamme Peugeot dont le design est bien plus attrayant pour ne pas dire sexy ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Mondial Paris 2018 - Un salon bien terne et de nombreuses absences, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.