Renault monopolise encore le podium au Japon

F1 - GRAND PRIX OF JAPAN 2013Sebastian Vettel (Infiniti Red Bull Racing) remporte le Grand Prix du Japon devant Mark Webber (Infiniti Red Bull Racing) et Romain Grosjean (Lotus F1 Team) Après le GP de Corée, il s’agit du second podium consécutif à être monopolisé par le moteur Renault. C’est la première fois depuis 1996 que deux podiums consécutifs sont motorisés à 100% par Renault*. Kimi Räikkönen (Lotus F1 Team) place un quatrième moteur Renault dans le top 5. Samedi, Webber a offert à Renault sa 209e pole position ; il s’agit d’un nouveau record pour les motoristes de F1.

Sebastian Vettel (Infiniti Red Bull Racing) s’est un peu plus rapproché d’un quatrième titre de Champion du Monde en remportant le Grand Prix du Japon. Son équipier Mark Webber a terminé deuxième devant la Lotus F1 Team de Romain Grosjean. Renault monopolise donc le podium pour la seconde course consécutive. Avec Kimi Räikkönen qui emmène l’autre Lotus au cinquième rang, cela signifie que quatre pilotes parmi les cinq premiers étaient propulsés par Renault aujourd’hui. C’est la première fois depuis 17 ans que Renault parvient à aligner deux podiums parfait à la suite.

La course ne manquait pas de piquant, puisque Grosjean – parti de la troisième place – débordait Vettel et Webber pour virer en tête. Il se ménageait rapidement un écart de trois secondes sur Webber, suivi par Vettel. Le trio de tête restait en formation jusqu’à la première vague d’arrêts aux stands. Webber était le premier à stopper, imité par Grosjean un tour plus tard. Au passage suivant, Vettel faisait de même et la hiérarchie Grosjean-Webber-Vettel reprenait ses droits jusqu’à la mi-course. Lorsque Webber effectuait son second passage par les stands, la course changeait de physionomie. Sur une stratégie à trois arrêts, contre deux pour Vettel et Grosjean, la chasse à la victoire était ouverte pour le dernier tiers du Grand Prix. Avec des pneus plus frais, Vettel prenait l’avantage sur Grosjean au 41e tour. Puis Webber et le Français se livraient une bagarre de tous les instants jusqu’aux derniers tours. L’Australien prenait l’ascendant à deux tours de la fin.

Derrière le trio de tête, un peloton compact comprenant Hulkenberg, Alonso, Massa, Button, Perez, Gutierrez et Räikkönen offrait de multiples confrontations. Les places s’échangeaient au fil des arrêts et des dépassements, avec une mention spéciale pour Hulkenberg qui s’avérait difficile à doubler. À la longue, Alonso et Räikkönen parvenaient à trouver l’ouverture dans le 130R, puis ils prenaient un peu d’air sur la Sauber pour terminer en 4e et 5e positions.

Les deux Williams avaient bien commencé, avec de bons départs de Valtteri Bottas et Pastor Maldonado qui leur permettaient d’évoluer en milieu de peloton. En délicatesse avec leurs pneus en fin de course, Maldonado et Bottas terminaient 16e et 17e. La Caterham F1 Team de Charles Pic passait sous le drapeau à damiers en 18e position, devant la Marussia de Max Chilton. Giedo van der Garde avait été contraint à l’abandon dès le premier tour après avoir été impliqué dans un accrochage au premier virage.

Avec quatre courses restant à disputer, Infiniti Red Bull Racing mène le Championnat du Monde des Constructeurs avec 445 points contre 297 pour Ferrari. Mercedes et Lotus sont respectivement crédités de 287 et 264 unités. Du côté des Pilotes, Vettel compte 90 points d’avance sur Alonso. Les écarts sont plus serrés derrière, avec Räikkönen troisième (177 pts) devant Hamilton (161) et Webber (148).
*GP du Canada et de France 1996

Rémi Taffin, Directeur des prestations piste Renault Sport F1
Les deux dernières courses ont été exceptionnelles pour Renault Sport F1, avec un nouveau record de poles positions pour un motoriste hier et un second triplé consécutif aujourd’hui. Suzuka est toujours un challenge pour les moteurs et ce circuit récompense les meilleures associations moteur-châssis. Ce résultat est d’autant plus incroyable. Tout le monde à Viry peut être fier d’avoir participé à cette performance, et d’avoir vu cet investissement salué par nos partenaires de Red Bull Racing sur le podium. Nous pouvons également être satisfaits d’avoir contribué à marquer des points importants pour les deux championnats. Lors des prochaines courses, nous aurons l’ambition de scorer autant que possible avec toutes nos équipes pour terminer la saison – et l’ère des V8 – en beauté, avec un 1-2 au championnat constructeurs avec Red Bull et Lotus, si possible. Nous avons battu un record ce week-end, mais il nous faut maintenant relever la barre encore plus haut !

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 9.6/10 (5 votes cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
    Renault monopolise encore le podium au Japon, 9.6 out of 10 based on 5 ratings
    Please follow and like us:
    20

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.