Volkswagen Champion WRC 2013

vw-champion-wrc-2013-polo-7Second chapitre de l’histoire du Championnat du Monde : Volkswagen a décroché le titre mondial constructeur en FIA-WRC, en signant un splendide doublé au Rallye d’Espagne. Autrement dit, le constructeur de Wolfsburg rafle tous les titres 2013 (*) ! Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont coiffé la couronne pilote et coéquipier il y a trois semaines au Rallye de France. Ils y ont fait honneur ce dimanche, en remportant leur huitième succès de la saison en Espagne, devant leurs camarades d’écurie, Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila. Ce formidable résultat permet à Volkswagen de se mettre hors de portée au championnat constructeur à un rallye de la fin. Remporter trois titres au cours de son année d’apprentissage avec la Polo R WRC est pour Volkswagen le résultat le plus marquant de son histoire en sport automobile.

[slideshow id=122]Des résultats historiques
Les résultats de Volkswagen au cours de cette saison 2013 n’ont pas d’équivalent. L’équipe allemande a remporté tous les titres dans la catégorie reine des rallyes, le FIA-WRC. Pilote & coéquipier, constructeur, tous sont revenus à la marque, avant même le terme de sa saison inaugurale. Aucun autre constructeur n’a réussi un tel exploit à ses débuts depuis la création du championnat ! Personne ne l’a fait jusqu’ici avec ses moyens et ses ressources propres, pas même en F1. Ainsi, la performance de Volkswagen a dépassé toute attente. Rappelons qu’au départ, les objectifs les plus ambitieux consistaient à viser des podiums la première année, des victoires la seconde et les titres mondiaux la troisième.

Les pilotes Volkswagen à l’aise dans les pires conditions
Au cours de cette dernière journée, le Rallye d’Espagne a rapidement tourné au bras de fer entre les deux équipages Volkswagen, Ogier/Ingrassia et Latvala/Anttila. Retardé par une crevaison le deuxième jour, le nouveau Champion du Monde (*) a abordé les derniers 138,54 km de chronos sur terre battue en quatrième position, à 46.5’’ de Latvala, alors au commandement. Au cours de cette troisième et dernière journée, les deux fers de lance de Volkswagen ont vaincu tous les obstacles. Tandis que Jari-Matti Latvala ouvrait la piste, contraint de ce fait à balayer la route pour les autres – Sébastien Ogier, lui, était confronté à un autre problème. Quatrième, il était forcé de se battre pour la victoire quasiment à l’aveuglette dans l’épais nuage de poussière soulevé par les voitures parties devant lui ! Ce handicap n’a manifestement pas vraiment ralenti le duo magique : Ogier et Ingrassia se sont offert quatre scratch sur la seule journée de dimanche, plus deux temps dans les trois premiers. Seul un autre équipage, celui de la troisième Polo R WRC, a émergé de la sorte en cette fin de rallye : Andreas Mikkelsen/Mikko Markkula, lesquels ont signé les deux premiers scratch de la journée.

Les coéquipiers ont joué un rôle déterminant dimanche
D’épais nuages de poussière soulevés par les voitures parties devant, plus le soleil rasant du matin : les conditions n’ont pas été tendres pour les pilotes et leurs coéquipiers au cours de cette dernière journée ! Grâce à une restitution parfaite des notes, un équipage comme Ogier/Ingrassia a pu gagner 20 secondes sur ses rivaux directs dans la poussière, malgré la visibilité quasi nulle. Dans de telles circonstances, la confiance entre le pilote et son coéquipier revêt une importance cruciale. Lorsqu’ils égrènent les notes, les coéquipiers n’ont que peu de repères et doivent donc se fier à leur instinct. “Cela a été particulièrement difficile pour nous”, a confirmé Julien Ingrassia à l’arrivée.

13 spéciales sur 15 : La Polo R WRC est “tous terrains” !
L’Espagne était le seul rallye de la saison à combiner goudron et terre. Sur ce parcours mixte, unique dans le Championnat, la Polo R WRC a prouvé qu’elle était réellement tous terrains, en remportant 13 des 15 spéciales, et en s’adjugeant 26 classements dans les trois meilleurs temps sur 45 possibles. La quatre roues motrices de Wolfsburg s’est imposée sept fois sur neuf spéciales asphalte, et a été reçue six sur six sur la terre. Depuis ses tout débuts en WRC au Rallye Monte-Carlo 2013, elle s’est adjugé 132 temps scratch sur 215 possibles, soit 61.4 % de réussite. Sur ces 132 scratches, 101 reviennent au seul Sébastien Ogier…

Ils ont dit

Jari-Matti Latvala (Polo R WRC n° 7)
Je suis absolument ravi pour l’équipe. Volkswagen a plus que mérité de remporter le titre mondial cette année. La Polo R WRC est une vraie championne. Même si nous avons rencontré quelques petits problèmes techniques en fin de journée, elle nous a encore amenés à l’arrivée, et nous a permis de signer notre premier doublé de la saison. Pour ma part, j’aurais aimé pouvoir me battre à 100% avec Sébastien jusqu’au tout dernier kilomètre, car nous nous sommes affrontés dans un combat loyal, sans aucune instruction particulière. Mais je suis satisfait de cette deuxième place. Elle me procure une grande confiance avant le Rallye de Grande-Bretagne au Pays de Galles, qui est certainement l’une de mes épreuves favorites. Je suis impatient d’y être.”

Sébastien Ogier (Polo R WRC n° 8)
“Quel rallye incroyable, quelle saison extraordinaire! L’équipe mérite vraiment son titre. Je suis incroyablement fier d’en faire partie. Et, naturellement, je suis aux anges que Julien et moi soyons parvenus à arracher la victoire ici. J’avais promis ce matin que je ferais tout mon possible, et cela a marché. Il faut cependant souligner à quel point cela a été difficile ce matin. Piloter dans la poussière dense soulevée par les voitures de devant revenait à rouler dans la purée de pois la plus épaisse, il n’y avait aucune visibilité. Par moments, nous étions contraints de ralentir en plein milieu de secteurs rapides, simplement parce que l’on n’y voyait plus rien. En France, nous avons su nous reprendre pour effectuer un spectaculaire come-back, et nous sommes repartis champions. Ici, nous avons accompli une remontée fantastique… et nous sommes une deuxième fois champions du monde !”

Andreas Mikkelsen (Polo R WRC n° 9)
“Volkswagen est champion du monde! Je suis si heureux pour l’équipe, elle a été fantastique cette année. C’est un groupe extraordinaire. Je tenais moi aussi à leur donner quelque chose en retour aujourd’hui en roulant du mieux possible. Dès le départ ce matin, je me suis senti à l’aise sur la terre au volant de ma Polo R WRC. Partant de si loin n’était certes pas un handicap, mais toute cette poussière l’était, en revanche. Nous avions bien travaillé pendant les reconnaissances avec Mikko et j’avais une totale confiance dans les notes. Le fait de voir votre nom tout en haut de la liste des temps des spéciales à deux reprises est un grand moment, bien sûr. Dans la troisième spéciale de la journée, je suis parti à la faute à l’issue d’un long droite précédant une épingle gauche. Cet après-midi, je me suis à nouveau élancé le couteau entre les dents, mais j’ai touché quelque chose en pleine ligne droite. Cela a faussé le volant. Plus tard, c’est la suspension qui a pris, c’est la raison pour laquelle nous n’avons pas rejoint le départ de la dernière spéciale. Malgré tout, je ne suis pas mécontent de ce Rallye d’Espagne.”

Jost Capito, Directeur de Volkswagen MotorsportRemporter les trois titres pilotes, copilotes et constructeurs en une seule saison est tout simplement incroyable. Sachant qu’il s’agit de plus de notre première année en Championnat du Monde des Rallyes avec la Polo R WRC, la réussite est encore plus significative. Les titres décrochés en France il y a trois semaines avaient été le temps fort de la saison pour l’équipe. Pour Sébastien Ogier et Julien Ingrassia en particulier, ce couronnement à domicile était un rêve qui devenait réalité. Mais celui que nous venons de remporter aujourd’hui en Espagne (*) est encore plus important pour un constructeur, car il démontre que ce n’est pas seulement le pilote qui est exceptionnel, mais aussi la machine.”

(*) sous réserve d’officialisation par la FIA

[nggallery id=122]

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 10.0/10 (4 votes cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
    Volkswagen Champion WRC 2013, 10.0 out of 10 based on 4 ratings

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *