Maserati fête les 70 ans de sa Maserati A6G 2000

Partir des racines de Maserati pour planifier son avenir : les valeurs d’exclusivité, de design unique et d’ADN 100% italien des voitures du passé sont aujourd’hui renouvelées dans les modèles qui marquent la nouvelle ère de la marque. C’est dans cet esprit que Maserati célèbre le 70e anniversaire de l’A6G 2000.

La première A6G 2000, une voiture représentative de la série A6, construite par Maserati de 1947 à 1956 et nommée en hommage à Alfieri Maserati (d’où la lettre A) avec un 6 indiquant le type de moteur (6 droit) a été livrée il y a exactement 70 ans, en février 1951.

Le nouveau modèle était le remplacement de la voiture de sport de la série A6 1500, et son nom faisait référence à la fonte (ou « ghisa ») de son carter (« G ») et à sa cylindrée de 2 000 cm3.

La nécessité d’augmenter la puissance en réponse à la tendance générale du marché italien à exiger des voitures plus performantes, en partie en raison de l’amélioration des conditions économiques du pays, a conduit Maserati à convertir le moteur deux litres de l’A6GCS pour exploiter pleinement le potentiel du châssis de l’A6.

L’augmentation de la cylindrée par rapport au modèle A6 précédent a été obtenue grâce à un travail de précision sur l’alésage et la course du 6 droit. Le moteur amélioré, d’une cylindrée de 1 954,3 cm3, a atteint une puissance de 90 à 100 chevaux selon la configuration finale, permettant une vitesse de pointe de 180 km/h, un manifeste clair de l’esprit sportif de qualité des voitures Maserati.

Le Salon de Turin de 1950 a servi de toile de fond à l’impressionnant lancement de l’A6G 2000, que Maserati a présentée en deux versions : une berline 4 places à deux portes de Pininfarina, et un cabriolet conçu par Pietro Frua.

Seize de ces voitures ont été assemblées en 1950 et 1951 : neuf avec une carrosserie de Pininfarina, et cinq cabriolets et un coupé de Pietro Frua. Alfredo Vignale n’a produit qu’une seule voiture, un coupé bicolore A6G 2000, dont les caractéristiques stylistiques sportives sont sa signature.

La traction arrière, une boîte de vitesses à quatre rapports plus marche arrière et un embrayage monodisque monté à sec complétaient les caractéristiques de la nouvelle A6G 2000, ainsi que les suspensions avant à roues indépendantes et les suspensions arrière comprenant un essieu rigide avec des ressorts à lames. Des freins à tambour à commande hydraulique sur les quatre roues et des roues massives en acier ou à rayons complètent le mélange soigneusement choisi de savoir-faire artisanal et d’innovation technologique, qui fait de cette voiture, construite pour quelques-uns, une icône sur la scène automobile de l’époque.

L’unicité, la sportivité et la construction italienne sont au cœur de l’ADN de Maserati et sont encore visibles aujourd’hui dans les nouveaux modèles qui caractériseront les années à venir, avec des solutions technologiques de pointe.

Innovante par nature, Maserati planifie son avenir en restant fidèle à son passé.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Maserati fête les 70 ans de sa Maserati A6G 2000, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.