Nouvelle McLaren Artura

La première supercar hybride haute performance produite en série par McLaren concentre plus d’un demi-siècle d’expérience et d’expertise de la société dans le domaine des voitures de course et de route dans une supercar de nouvelle génération qui allie une technologie révolutionnaire à l’engagement pur de McLaren envers les conducteurs. Soutenue par la philosophie McLaren d’ingénierie ultralégère, la toute nouvelle Artura est la distillation de tous les attributs inhérents à une McLaren – design distinctif, performances inégalées, excellence dynamique et innovation technique – l’électrification apportant désormais les avantages supplémentaires d’une réponse encore plus rapide à l’accélérateur, de la réduction des émissions et de la possibilité de rouler en mode EV pur pour des trajets sans émissions jusqu’à 30 km*.

L’Artura a offert aux ingénieurs et aux concepteurs de McLaren de nouvelles possibilités d’innovation, notamment en ce qui concerne la préservation de la philosophie d’ingénierie ultra-légère de McLaren lors de l’ajout d’éléments du groupe motopropulseur hybride, dont un moteur électrique et une batterie.

Un programme exigeant de réduction de poids, couvrant tous les domaines de l’Artura, de la plate-forme du châssis – c’est le début de la nouvelle architecture légère en carbone de McLaren (MCLA) – au poids du câblage utilisé dans les systèmes électriques (où une réduction de 10 % a été obtenue), en passant par le système de propulsion HPH compact unique, a permis à l’Artura d’avoir un poids à sec le plus léger de 1 395 kg*. Le poids total des composants hybrides n’est que de 130 kg (ce qui comprend un bloc-batterie de 88 kg et un moteur électrique de 15,4 kg), ce qui donne un poids à vide DIN de 1 498 kg*, comparable à celui des supercars comparables qui n’ont pas de groupe motopropulseur hybride, ce qui donne à l’Artura un avantage de poids super-léger.

« Chaque goutte d’expérience et d’expertise de McLaren a été versée dans l’Artura. Notre toute nouvelle voiture hybride haute performance offre toutes les performances, l’engagement du conducteur et l’excellence dynamique qui ont fait la réputation de McLaren, avec l’avantage supplémentaire de pouvoir conduire un véhicule électrique. L’introduction de l’Artura est un moment historique – pour McLaren, pour nos clients qui apprécieront et apprécieront cette voiture à tous les niveaux émotionnels et rationnels, et pour le monde des supercars ».
Mike Flewitt, PDG, McLaren Automotive

Au cœur du groupe motopropulseur de l’Artura se trouve le tout nouveau moteur à essence V6 bi-turbo de 2 993 cm3 de McLaren. Avec une puissance de 585 PS – près de 200 PS par litre – et un couple de 585 Nm, ce moteur en aluminium à carter sec est compact et léger ; à seulement 160 kg, il pèse 50 kg de moins qu’un V8 McLaren et est nettement plus court, ce qui améliore l’efficacité de l’emballage.

Conçu pour fonctionner avec un filtre à particules pour optimiser les performances en matière d’émissions, le moteur M630 est également extrêmement raffiné. L’angle de 120° en V du moteur, qui permet de positionner les turbocompresseurs dans le « hot vee », offre d’autres avantages au niveau de l’emballage et contribue à abaisser le centre de gravité. La disposition à 120° augmente les performances du moteur en réduisant les pertes de pression par le système d’échappement et permet d’avoir un vilebrequin plus rigide qui permet de limiter le régime à 8 500 tr/min, ce qui maximise les performances et l’engagement du conducteur.

En harmonie avec le nouveau V6, le moteur Artura est un moteur compact à flux axial E, situé dans le carter de la cloche de transmission. Plus petit et plus dense en puissance qu’un moteur E à flux radial classique, il est capable de générer 95PS et 225Nm et affiche une densité de puissance par kilo 33% plus élevée que le système utilisé dans le McLaren P1™. La nature instantanée du couple délivré par le moteur – connu sous le nom de « couple de remplissage » – est la clé de la réponse de la voiture à l’accélérateur. La performance « hors ligne » de l’Artura permet d’atteindre le 0-100 km/h en seulement 3 secondes*, le 0-200 km/h en 8,3 secondes* et le 0-300 km/h en 21,5 secondes*. La vitesse maximale est limitée à 330km/h (205mph).

Les deux systèmes de propulsion sont intégrés via un embrayage de déconnexion du moteur, entraînant une toute nouvelle transmission à double embrayage, qui a été développée spécifiquement pour l’Artura. Bien qu’elle ait un rapport de plus que la transmission McLaren existante – pour optimiser la puissance et le couple – le groupe d’engrenages léger à rapport court est plus court de 40 mm. Il ne nécessite pas non plus de marche arrière – le moteur électrique s’occupe de la marche arrière en tournant littéralement dans le sens opposé.

Le moteur électrique est alimenté par une batterie comprenant cinq modules au lithium-ion, offrant une capacité énergétique utile de 7,4 kWh et une autonomie de 30 km*. La batterie est refroidie par un réfrigérant à l’aide de rails de refroidissement, et l’ensemble – comprenant une unité de distribution d’énergie qui transfère l’énergie de la batterie de l’arrière du véhicule vers les accessoires à l’avant – est monté sur un plancher structurel en fibre de carbone. Cet ensemble est ensuite boulonné sur la base arrière de la monocoque, optimisant ainsi la rigidité, la répartition du poids et la protection contre les chocs.

L’Artura est conçu avec une capacité hybride à branchement complet (PHEV) et peut être chargé à 80 % en seulement 2,5 heures avec un câble EVSE standard. Les batteries peuvent également récolter l’énergie du moteur à combustion pendant la conduite, en fonction du mode de conduite choisi.

« Dès le début du projet, la conception et l’ingénierie de l’Artura ont consisté à nous mettre au défi d’innover, à pousser et à pousser pour réaliser tout ce que nous savions qu’une supercar McLaren hybride haute performance de nouvelle génération devait être. En conséquence, l’Artura est entièrement nouvelle ; la monocoque en fibre de carbone, l’architecture électrique, la carrosserie et l’intérieur sont nouveaux. Il en va de même pour le moteur V6, la transmission – qui intègre également un nouveau type de moteur électrique pour l’industrie – ainsi que le concept de suspension arrière et notre tout premier différentiel électronique ».
Geoff Grose, ingénieur en chef, McLaren Artura

Le McLaren Artura est le premier modèle à avoir pour noyau la nouvelle architecture légère en carbone (MCLA) de McLaren. Conçu et fabriqué au McLaren Composites Technology Centre (MCTC) dans la région de Sheffield, le MCLA établit une nouvelle norme pour la conception avancée du châssis flexible de McLaren. Optimisé pour les applications hybrides à hautes performances, il comprend un compartiment à batterie sur mesure et introduit une architecture électrique ethernet basée sur le domaine, ainsi qu’un système de chauffage, ventilation et climatisation électrique (eHVAC).

L’architecture ethernet réduit le câblage jusqu’à 25 % et accélère la transmission des données. Cela facilite également l’accès aux systèmes avancés d’aide à la conduite (ADAS), notamment le régulateur de vitesse intelligent et adaptatif, l’alerte de franchissement de ligne, l’assistance automatique en cas de feu de route et la reconnaissance de la signalisation routière, ainsi que les mises à jour logicielles OTA (Over-The-Air).

L’art de l’ingénierie sous la peau de l’Artura est complété par son design extérieur. Le nez bas, la cabine avancée et la position haute de la queue sont de pures supercars, le drame étant souligné par les portes dièdres McLaren – qui s’ouvrent plus près de la carrosserie et les rétroviseurs extérieurs qui se replient plus étroitement – et encore amélioré par l’empattement court et la position basse.

L’effet global donne à l’Artura une apparence presque « emballée », faisant évoluer vers un niveau supérieur l’approche du design McLaren, qui se retrouve dans les modèles récents. Cette sculpture technique et légère ne présente qu’un minimum de fermetures de la carrosserie et de joints de panneaux, grâce à des caractéristiques telles qu’une coque arrière entière conçue et réalisée comme un seul panneau. La forme de l’Artura, sculptée pour optimiser les performances et gérer le flux d’air pour les performances aérodynamiques et le refroidissement, est guidée par le principe de conception de McLaren « tout pour une raison » qui est mis en évidence dans toute la voiture. Le centre du séparateur avant en est un exemple, puisqu’il s’agit de l’entrée du système eHVAC et qu’il abrite également le radar monté à l’avant qui fait partie de l’ensemble ADAS en option.

À l’intérieur, l’Artura n’est pas moins une révolution, l’habitacle étant plus que jamais centré sur le conducteur. La sélection du mode de conduite – qui conserve des commandes séparées pour le groupe motopropulseur et la manipulation – a été déplacée vers le combiné d’instruments, qui est à son tour monté sur la colonne de direction et s’ajuste avec le volant pour améliorer encore l’ergonomie de la conduite. Ainsi, le volant est maintenu à l’écart des interrupteurs inutiles, mais le conducteur peut toujours régler les modes de conduite sans retirer ses mains du volant.

Le conducteur peut choisir parmi quatre modes de propulsion, dont un mode E pour 30 km de conduite sans émissions et uniquement électrique. Conçu pour des conditions de conduite mixtes, le mode Confort maximise l’autonomie et l’efficacité, le moteur à combustion étant coupé à moins de 40 km/h grâce à l’utilisation d’un mode d’arrêt et de démarrage prolongé, mais mis en place progressivement pour des besoins de vitesse et de puissance plus importants. Dans les modes Sport et Piste, la puissance électrique est déployée de manière de plus en plus agressive pour une réponse et une accélération à bas régime (« remplissage de couple »). Des choix de modes de conduite distincts permettent d’ajuster la fermeté des amortisseurs et le degré d’intervention du contrôle électronique de la stabilité en fonction des préférences du conducteur et des conditions météorologiques et routières.

Au départ, McLaren a conçu l’Artura pour qu’elle change la donne technologique, mais aussi pour qu’elle reste fidèle aux attributs fondamentaux de McLaren, à savoir une conduite incroyablement engageante et une capacité dynamique du plus haut niveau. Conçue pour exceller à la fois sur route et sur piste, l’Artura possède également le raffinement dynamique nécessaire pour progresser sereinement dans les rues urbaines en mode EV.

Les ingénieurs de McLaren se sont concentrés sur la stabilité au freinage, la contrôlabilité de l’arrière, l’augmentation de l’adhérence et l’optimisation de la force aérodynamique vers le bas, ainsi que sur l’engagement du conducteur dans tous les domaines. La clé pour atteindre ces objectifs est le tout premier déploiement par McLaren d’un différentiel à commande électronique (E-diff), pour contrôler indépendamment le couple se déplaçant sur l’essieu arrière. Plus léger, plus contrôlable et plus petit qu’un différentiel à verrouillage mécanique (il s’insère dans la transmission), le différentiel E verrouille et déverrouille chaque roue arrière pour améliorer la traction en sortie de virage.

Le système de suspension arrière innovant, qui associe un bras triangulaire supérieur à deux bras inférieurs et à un tirant d’ancrage devant le centre de la roue, maximise la stabilité et la précision du véhicule et réduit le sous-virage en sortie de virage lors de l’accélération. Les pneus plus larges permettent une stabilité supplémentaire et une meilleure performance de traction, tandis que la combinaison d’un empattement court, de l’E-diff et de la force d’appui physique fournie par le spoiler arrière intégré et le diffuseur assure à la fois une incroyable agilité à basse vitesse et un haut niveau de stabilité à haute vitesse. L’E-diff en particulier augmente les performances et la confiance du conducteur dans les virages, en améliorant la traction et en réduisant les niveaux de sous-virage.

La précision dynamique est en outre renforcée par la technologie Pirelli Cyber Tyre®. Composé de matériel et de logiciel intégrés aux systèmes électroniques d’Artura et doté d’une « puce » électronique à l’intérieur de chaque pneu, le Pirelli Cyber Tyre® génère des données en temps réel et les transmet aux systèmes de contrôle de la stabilité de la voiture pour optimiser les performances du pneu.

Une caractéristique qui n’est pas nouvelle sur l’Artura est la direction assistée hydrauliquement, une caractéristique caractéristique caractéristique de McLaren. Eprouvée sur des générations de supercars McLaren, elle reste le système ultime de retour d’information. Dans l’Artura, le système a été entièrement repensé pour réduire le poids et est combiné à une version actualisée et sur mesure du système de contrôle d’amortissement proactif de McLaren, qui offre des caractéristiques de conduite et de maniabilité exceptionnelles.

Les performances de freinage sont également exceptionnelles, grâce à l’Artura qui est équipé de freins en carbone-céramique et d’étriers légers en aluminium de la même famille que les systèmes qui équipent les derniers modèles LT de McLaren. Associés à la nouvelle cinématique de l’essieu arrière, ils offrent une puissance de freinage et une stabilité supérieures à haute vitesse.

Le confort général du conducteur et des passagers a été un impératif tout au long du développement de l’Artura, avec le raffinement du NVH en tête des priorités – comme il sied à une supercar qui passera du temps à rouler en mode électrique quasi-silencieux. Les innovations qui bénéficient du raffinement comprennent la rigidité du MCLA, les supports remplis de fluide pour le groupe motopropulseur et la nouvelle conception et les nouveaux réglages de la suspension arrière. Le système d’annulation du bruit breveté de Pirelli (PNCS), qui utilise un dispositif d’absorption du bruit sur la paroi intérieure du pneu Pirelli P-ZERO™ pour réduire les vibrations et le bruit, est également présent.

La McLaren Artura lance également un tout nouveau siège Clubsport, qui combine de manière unique l’amplitude de mouvement attendue d’un dossier mobile avec la légèreté et le soutien d’un siège baquet. Innovant et simple, le siège entier pivote d’un seul bloc sur un arc elliptique lorsqu’il est réglé, combinant le soutien sous les cuisses, la hauteur du siège et le dossier en un seul mouvement. Un siège confort est également disponible en option.

Le siège se trouve dans un cockpit ergonomique optimisé, sa coque en fibre de carbone se combinant avec un faciès et des portes minces pour permettre à un conducteur du 97,5e percentile (6ft 4in/193cm) de s’allonger avec un espace généreux pour les genoux et les jambes, même avec le dossier fortement incliné. Le dégagement aux épaules est tout aussi important, ce qui permet au conducteur de se mettre à l’aise pour apprécier les performances et les capacités dynamiques de l’Artura.

Un tout nouveau système d’info-divertissement et de connectivité McLaren (MIS II) utilise deux écrans haute définition. L’interface est basée sur un tout nouveau logiciel et du matériel sur mesure pour offrir un niveau de réactivité digne d’un smartphone et est également capable de mettre en miroir le smartphone. Le MIS II comprend des versions mises à jour des applications McLaren bien connues, notamment la télémétrie sur piste McLaren et le contrôle variable de la dérive, et comporte également une carte de navigation redessinée dans le groupe d’instruments, qui se concentre sur les informations clés afin de minimiser la distraction du conducteur. Un mode furtif sur le binnacle principal permet de masquer les contenus non essentiels, réduisant ainsi les distractions et favorisant une concentration totale sur la route.

Le MIS II permet également, en option, d’activer un certain nombre de fonctions d’assistance au conducteur ADAS, notamment le régulateur de vitesse adaptatif intelligent avec fonction Stop/Go, l’alerte de changement de voie, l’assistance aux feux de route et la reconnaissance de la signalisation routière. Ces fonctions et les fonctions d’info-divertissement peuvent toutes être améliorées grâce à la technologie de mise à jour OTA. L’Artura est également dotée d’une clé Bluetooth à faible consommation d’énergie qui détecte quand le conducteur se dirige vers le véhicule et active les systèmes pour accueillir les occupants. Il s’agit notamment d’un éclairage d’ambiance « caché jusqu’à ce qu’il soit éclairé » dans les portières, qui fait également office de lampe de poche.

Destinée à une voiture entièrement nouvelle et fruit de la distillation de plus d’un demi-siècle d’expertise et d’expérience de McLaren dans le domaine de l’ingénierie des voitures de course et de route, l’Artura présente un certain nombre de technologies pour lesquelles McLaren a déposé des brevets. Il s’agit notamment de dépôts pour de multiples éléments de la MCLA, d’un brevet relatif à l’utilisation du moteur électrique à la place d’une marche arrière mécanique pour permettre le déplacement vers l’arrière et également pour réduire la longueur de la boîte de vitesses, et d’un brevet qui couvre le mécanisme de réglage léger, innovant et pourtant facile à utiliser, du tout nouveau siège Clubsport.

Disponible dès à présent chez les détaillants McLaren, les premières livraisons aux clients débutant au troisième trimestre de cette année, l’Artura est proposé sur le marché britannique à partir de 185 500 £ pour la spécification standard. Il existe trois autres spécifications de base : Performance, qui a une esthétique sportive et fonctionnelle ; TechLux, qui met l’accent sur le luxe technique que son nom suggère ; et Vision, qui affiche un look et une sensation plus avant-gardistes et plus aventureux.

Chaque McLaren Artura est assortie en standard d’une garantie de cinq ans sur le véhicule, de six ans sur la batterie et de dix ans sur la carrosserie.

McLaren Artura
« 1 de 2 »
McLaren
  • GP F1 Arabie Saoudite 2021 – 5 décembre Encore un nouveau circuit en Formule 1 et un tracé particulièrement intéressant et exigeant. Sinueux, très rapide, et serré par endroit, le circuit d’Arabie saoudite promet quelques accrochages en cascades et des courses mouvementées. Premiers signaux déjà aux essais et en qualifications avec quelques sorties de pistes notables, notamment chez Ferrari : Leclerc en essais ...
  • GP F1 Qatar 2021 – 21 Novembre Nouveau circuit inauguré par la Formule 1, mais qui a déjà servi et été conçu pour la moto, le Qatar accueille avec ferveur et passion la catégorie reine de la course automobile. Lors des qualifications, Hamilton se montre indubitablement le plus véloce ! La pole est donc pour lui… Derrière, Verstappen fait le job et ...
  • GP F1 Sao Paulo Brésil 2021 – 14 Novembre Sur les terres d’Ayrton Senna, ce week-end de F1 renouvelle l’expérience de la course Sprint pour définir le départ. Ainsi, les qualifications habituelles ont lieu le vendredi avec un Hamilton qui met tout le monde d’accord. Il sait qu’il sera rétrogradé de cinq place sur la grille de départ car l’écurie a décidé de changer ...
  • GP F1 Mexico City Mexique 2021 – 7 novembre Covid 19 oblige, 2020 avait fait l’impasse sur l’étape mexicaine. Dommage car l’ambiance sur place est survoltée et colorée. Masques, sombreros et autres artifices sont de sortie pour un public tout acquis à la cause de Sergio Perez alias Checo, le 2e pilote Red Bull. Et pendant les essais libres, il met le feu sur ...
  • GP F1 Austin USA 2021 – 24 octobre Après une année d’absence en raison de la crise du Covid, Austin (Texas) reçoit une nouvelle fois le cirque de la F1. Une ambiance festive, avec grande roue, barbecues, et Guest stars invitées dans les paddocks (George Lucas, Ben Stiller…). Le tracé plait aux pilotes, mais impose un châssis au point et un beau moteur ...
  • GP F1 Turquie 2021 – 10 octobre Décidément, la série de Grand Prix qui se déroule rencontre à chaque reprise la pluie ! Voilà qui rebat les cartes, oblige à un pilotage différent, et peu, le cas échéant niveler les différences entre les moteurs et/ou les monoplaces. A ce petit jeu, les experts de la pluie ou sol détrempé sont connus : ...
  • GP F1 Sotchi Russie 2021 – 26 septembre Passée la polémique de Monza, Verstappen avait écopé d’une pénalité de recul de 3 places sur la grille de départ de Sotchi. Honda et Red Bull décident donc de remplacer toute sa mécanique quitte à être pénalisé. Il partira donc dernier. D’autres pilotes vont également connaître le même sort en raison de remplacement de mécanique ...
  • GP F1 Monza Italie 2021 – 12 septembre Monza, temple de la vitesse. Voilà qui ne change pas avec des Mano à Mano à près de 350 km/h au bout des lignes droites. Le format du week end reprend le principe expérimental de Silverstone avec les qualifications le vendredi, puis la course sprint de qualification pour la grille de la course le samedi. ...
  • GP F1 Zandvoort Hollande 2021 – 5 septembre Retour du tracé de Zandvoort au calendrier de F1 après une dernière course remportée en 1984 par Niki Lauda. Depuis plus rien, mais avec l’éclosion, puis l’explosion de Max Verstappen, la F1 a le vent en poupe sur la côte batave. Le public est nombreux et acquis à sa cause et les tribunes sont orange ...
  • GP F1 SPA Francorchamps Belgique 2021 – 29 août Et voilà la fin de l’été… Mais avait-il seulement démarré ? En F1, oui avec la coupure estivale, mais dans le ciel, c’est l’hécatombe. Et sur la piste de SPA Francorchamps dans les Ardennes belges, c’est le déluge de pluie depuis les derniers essais libres. En qualifications, la pluie est drue, mais les pilotes s’élancent ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Nouvelle McLaren Artura, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.