Chevrolet Corvette C7 Z06 Cabriolet

The 2015 Chevrolet Corvette Z06 Convertible shot by Dan WangA la veille du salon de l’Auto de New York, Chevrolet dévoile aujourd’hui un des cabriolets les plus performants du monde : la nouvelle Corvette Z06 Cabriolet. Disposant d’au moins 625 ch (466 kW) et de 861 Nm de couple, la Z06 est aussi la décapotable la plus puissante jamais produite par Chevrolet. « La Z06 Cabriolet est une supercar de calibre international à tous égards, » déclare Mark Reuss, Executive Vice President Global Product Development. « Dans le monde, seule une poignée de cabriolets peuvent se targuer de disposer de plus de 600 ch et 861 Nm de couple. Et encore moins nombreux sont ceux qui peuvent se targuer de proposer les technologies de pointe, la ligne aérodynamique et la conduite viscéralement valorisante dont on peut profiter au volant du cabriolet Z06. »

[slideshow id=430]Il s’agit de la première Z06 décapotable de série depuis 1963, époque où est apparu le pack Z06 destiné à pouvoir engager la Corvette dans des courses d’endurance. Les chiffres officiels révèlent qu’il n’y a eu cette année-là que 199 Corvette commandées avec le Pack Z06, dont un seul et unique cabriolet.

« Les récents progrès technologiques ont permis la naissance d’un cabriolet Z06 moderne, » explique Tadge Juechter, Chief Engineer de la Corvette.

« Jusqu’à il y a encore peu de temps, il n’était pas possible de créer une structure légère et sans pavillon qui se montre assez rigide pour endurer les efforts subis au freinage, en virage et à l’accélération permises par les versions hautes performances de la Corvette, », poursuit Tadge Juechter. « La structure de la Z06 cabriolet profite des progrès réalisés en ingénierie assistée par ordinateur, dans la métallurgie et dans les techniques de fabrication – dont beaucoup n’existaient pas il y a encore cinq ans. »

La structure en aluminium se montre 20% plus rigide que la Z06 précédente à toit fixe. Comme il n’est plus nécessaire de disposer de renforts structurels sur la Z06 Cabriolet, son poids à vide est presque identique à celui de la Z06 coupé. Elles ont aussi en commun les mêmes réglages de trains roulants, la même puissance moteur, les mêmes aides à la conduite et les mêmes possibilités d’options – dont le fameux Pack Performance Z07, qui enrichit la dotation de freins carbone-céramique Brembo, de pneus Michelin Pilot Sport Cup et d’éléments aérodynamiques réglables à l’avant et à l’arrière.

« L’aspect le plus impressionnant de la Z06 cabriolet est sans doute l’étendue de ses possibilités, » constate Tadge Juechter. « Très peu de voitures sur le marché savent se montrer aussi polyvalentes, pouvant être à la fois une supercar offrant des niveaux de performance extrêmes, mais aussi une auto capable de répondre aux besoins du quotidien et avec laquelle on n’hésite pas à entreprendre un long voyage. Tout cela en ayant la possibilité de jouir du plaisir de la conduite avec une vue dégagée sur 360 degrés, que seuls les vrais cabriolets peuvent offrir. »

Une structure de base tout en aluminium de haute technologie
La Corvette Z06 cabriolet est l’aboutissement de plus de quatre années de travail sur une nouvelle structure tout en aluminium qui allait donner naissance à la septième génération de Corvette. Cette structure, fabriquée dans l’usine General Motors de Bowling Green, a été pensée pour pouvoir accepter les spécificités de la Corvette Stingray, de la Corvette Z06 et de la version course, la Corvette Racing C7.R.

« Nous voulions une structure plus légère que le châssis en acier de la Corvette précédente, mais qui soit aussi assez robuste pour pouvoir accepter 600 ch sur une version cabriolet et tenir sur une épreuve d’endurance de 24 heures, » explique Ed Moss, Engineering Group Manager des structures Corvette. « Cela n’aurait sans doute été possible sans l’aide des logiciels d’ingénierie assistée par ordinateur, qui nous ont permis de modéliser plus de 17.000 évolutions du châssis. A chaque évolution, nous améliorions la résistance et la rigidité, tout en réduisant la masse. »

Les ingénieurs ont utilisé près de 186.000 heures de calculs de modélisation pour élaborer la structure. Cette structure comprend des longerons principaux formés de cinq sections en aluminium adaptées à leurs spécificités. A chaque extrémité sont disposés des éléments en aluminium extrudé. La section centrale du longeron principal est creuse. Il est doté de parties moulées aux points d’interface de la suspension. L’épaisseur de chaque section varie de 2 mm à 11 mm, en fonction des efforts spécifiques. Les sections sont adaptées, en épaisseur mais aussi en forme, pour répondre aux exigences de résistance et de rigidité avec un poids minimal.

Ces éléments sont assemblés en utilisant des méthodes de fabrication très élaborées :
439 points de soudure, réalisés à l’aide d’un procédé breveté par GM utilisant une électrode unique conçue spécialement pour l’aluminium
188 douilles usinées par fluoperçage, nouvelle technologie qui utilise une perceuse à haute vitesse pour percer le matériau en formant une douille solide et intégrée, sur laquelle peuvent venir se visser des éléments
35 mètres d’adhésifs structuraux, utilisés en conjonction avec des écrous soudés pour augmenter la rigidité globale de la caisse
11 mètres de cordons de soudure avec un faisceau laser à haute énergie, pour réunir les différentes sections de la caisse. Sa grande finesse lui permet de moins diffuser la chaleur pour une meilleure précision structurelle.
Les seules différences structurelles existant entre les Z06 coupé et cabriolet sont des réserves ménagées pour accueillir le mécanisme de la capote et le repositionnement des points d’ancrage de la ceinture de sécurité.

Une aérodynamique de haute qualité
Comme c’est le cas pour la structure, seuls quelques changements mineurs distinguent la ligne du coupé Z06 du cabriolet. Le cabriolet Z06 dispose d’une capote électronique qui peut être abaissée à distance à l’aide de la télécommande de la voiture. Le toit peut également ouvrir ou se fermer en roulant, à des vitesses pouvant aller jusqu’à 50 km/h.

Avec la capote en place, la Z06 cabriolet a été pensée pour offrir une très haute qualité de confort. Le silence intérieur et l’apparence extérieure bénéficient de l’utilisation d’un tissu de capote particulièrement épais, disponible en quatre coloris, avec rembourrage isolant et vitre arrière en verre.

Derrière les dossiers de sièges, deux panneaux décoratifs – peints en Carbon Flash ou proposés avec fibre de carbone apparente – soulignent les lignes caractéristiques de la capote. On retrouve le style caractéristique de la Corvette Stingray, avec la plongée de la laque de la carrosserie vers l’intérieur en « cascade » entre les deux sièges, qui assure la transition entre l’extérieur et l’intérieur.

Le couvre-capote à commande électrique a nécessité de déplacer les prises d’air servant au refroidissement du différentiel et de la transmission. Elles ont migré du bas des ailes arrière sur le coupé Z06 au soubassement sur le cabriolet Z06.

Par ailleurs, les deux modèles partagent la même esthétique axée sur la performance.
« Dans la pratique, tous les éléments de carrosserie ont un impact fonctionnel qui permet d’atteindre les objectifs de performance de la Z06, » confie Tom Peters, directeur du design de la Corvette. « Les ailes évasées accueillent des roues et des pneus plus grands et plus larges pour offrir plus d’adhérence. Les grandes écopes fournissent plus d’air pour refroidir le moteur, les freins, la transmission et le différentiel afin qu’elle se comporte mieux sur circuit. Le pack aérodynamique plus agressif génère un véritable appui qui donne plus de grip dans les virages et une meilleure stabilité à haute vitesse. »

Les deux versions de Z06 sont équipées de pneus Michelin (pneus Pilot Super Sport pour la Z06 : pneus Sport Cup 2 avec le Pack Z07) : P285/30ZR19 à l’avant et 335/25ZR20 à l’arrière.

Les pneus sont montés sur des roues en alliage léger coulé et usiné (19 x 10 pouces à l’avant et 20 x 12 pouces à l’arrière). Leur dessin très aéré et leur structure légère mettent en valeur les généreux freins Brembo, qui ajoutent leur part à l’esthétique de la voiture :

La Z06 dispose de disques deux éléments en acier, mesurant 370 x 34 mm à l’avant et 365 x 26 mm à l’arrière, avec des étriers fixes en aluminium à six pistons à l’avant et quatre pistons à l’arrière
La Pack Z07 bénéficie de disques en carbone-céramique plus grands, de 390 x 32 mm à l’avant qui lui donnent plus de régularité au freinage tour après tour. Ils font gagner 10,4 kg par rapport aux disques de série de la Z06.

Qu’elle soit coupé ou cabriolet, la Z06 est proposée en trois versions proposant de plus en plus d’appui aérodynamique :

La Z06 standard dispose d’une lame de bouclier avant, d’extensions autour des passages de roue avant, d’un capot spécifique en fibre de carbone avec une écope plus grande et d’un spoiler arrière
Un pack aérodynamique en fibre de carbone est disponible, et fournit quatre fois plus d’appui aérodynamique que la Z06 de série. Il ajoute une lame frontale en fibre de carbone avec des ailerons style aviation, des bas de caisse en fibre de carbone et un spoiler arrière plus grand avec un déflecteur fixe – une petite lame verticale au bord du spoiler qui augmente l’appui de manière significative
Le pack Z07 proposé en option ajoute des ailerons plus marqués dans la lame du bouclier avant, ainsi qu’un spoiler arrière réglable avec partie centrale permettant aux clients d’adapter l’aérodynamique à leur convenance.
Par rapport à la Corvette Stingray, les ailes de la Corvette Z06 sont plus larges à l’avant de 56 mm et de 80 mm à l’arrière. Ces extensions donnent à la Corvette Z06 un aspect plus large et plus bas, une allure encore renforcée par une face arrière spécifique. Elle intègre les mêmes blocs optiques arrière que la Stingray, mais sur la Z06 ces feux arrière sont repoussés d’environ 7,5 cm vers l’extérieur de la carrosserie.

Le design extérieur prend également en compte les besoins supérieurs de refroidissement nécessités par la nouvelle Corvette Z06. Par exemple, le motif de la grille de calandre a été soigneusement dessiné de manière à offrir le plus d’air possible à l’échangeur de chaleur du compresseur. Cette calandre est tellement efficace qu’elle dirige plus d’air dans le compartiment moteur en place qu’enlevée.

Cette calandre unique dispose également d’écopes dédiées au refroidissement des freins et d’ouvertures plus larges faisant fonction de diffuseurs. Le capot reçoit une prise d’air agrandie, qui permet à l’air de s’échapper en passant par la prise d’air du capot plutôt que de rester enfermé sous la voiture, ce qui pourrait amener de la déportance.

D’autres modifications ont été apportées au design parce qu’elles sont utiles, comme le montage en série de canalisations de refroidissement pour les freins avant et arrière, dont les écopes typiques de la Z06 implantées devant les ouvertures des ailes arrière.

La Z06 bénéficie d’un aménagement intérieur conçu pour la conduite performante, apparu pour la première fois sur la Stingray. Elle dispose ainsi d’une poignée de maintien en acier renforcé sur la console centrale pour le passager et de matériaux rembourrés sur le bord de la console, où le conducteur s’appuie naturellement dans les virages pris à grande vitesse.

Comme la Stingray, la Z06 est livrée avec deux choix de sièges : un siège GT pour toute situation, et un siège Compétition avec rembourrages latéraux plus marqués, offrant un maintien plus important pour le circuit. La structure des deux sièges est en magnésium et offre ainsi une plus grande résistance avec moins de poids qu’une armature en acier comparable.

Si la Corvette Z06 affiche visiblement ses prétentions sportives, elle fait également le choix d’une finition très soignée et d’une grande qualité de construction. Pas une surface n’est laissée à nu dans l’habitacle : tout est recouvert de matières de qualité supérieure, douces au toucher. Les matières disponibles sont, selon le niveau de finition, du cuir Napa, de l’aluminium, de la fibre de carbone et du micro-daim.

L’intérieur dispose également d’un volant à méplat avec un décor de moyeu en fibre de carbone. La Z06 est disponible en cinq harmonies intérieures, dont deux qui sont réservées à la Z06 : bleu crépuscule et gris foncé.

Un moteur suralimenté et sobre
Le cœur de la Corvette Z06 2015 est constitué par le nouveau V8 LT4 suralimenté de 6,2 litres, dont la puissance attendue atteint au moins 625 ch (466 kW) avec 861 Nm de couple. Pour conjuguer puissance et sobriété, le LT4 joue avec le trio de technologies avancées inaugurées par la Corvette Stingray : injection directe, Active Fuel Management (désactivation de cylindres) et distribution à calage variable en continu.

Ces technologies – combinées avec des boîtes à fort rendement et multiples rapports, une ligne aérodynamique et une construction allégée – permettent de conférer à la nouvelle Z06 une étonnante sobriété.

« Le moteur LT4 suralimenté présente le meilleur compromis entre performances et sobriété jamais proposé sur une Corvette, » déclare John Rydzewski, Ingénieur en chef adjoint chargé des small blocks. « C’est un des seuls moteurs suralimentés au monde à intégrer la technologie de désactivation de cylindre, permettant de se promener tranquillement en consommant peu, mais aussi de pouvoir faire appel dès que le conducteur en ressent le besoin, à son extraordinaire réserve de puissance de plus 600 chevaux. »

Le moteur est couplé en série à une boîte manuelle à sept vitesses disposant du système Active Rev Match, ou avec une nouvelle transmission automatique à huit rapports à palettes développée pour être à la fois réactive et économe. La boîte mécanique sept vitesses intègre le système de synchronisation des passages de vitesses Active Rev Match qui intervient à la montée et à la descente des rapports. Un nouveau volant bi-masse et un embrayage à double disque procurent des changements de rapports plus agréables avec moins d’inertie.

La boîte automatique à huit rapports a été développée pour offrir des temps très réduits de passages de vitesses. Les faibles différences entre chaque démultiplication permettent de garder toujours le moteur turbo dans sa plage idéale de fonctionnement. Il est ainsi possible de laisser parler les performances tout en profitant d’une plus grande sobriété.

« Nous n’avons pas fait l’impasse sur l’agrément avec la nouvelle boîte automatique huit vitesses : elle a été conçue pour offrir des performances comparables à celles des modèles à double embrayage, mais sans pour autant sacrifier l’agrément, » explique Bill Goodrich, Ingénieur en chef adjoint chargé de la transmission automatique huit vitesses. « C’est également la boîte auto la plus évoluée jamais offerte dans une Chevrolet. »

Disposant de quatre arbres et de cinq embrayages, cette boîte auto huit vitesses doit à l’ingéniosité des équipes d’ingénierie de GM de ne pas prendre plus de place que l’automatique six vitesses utilisée dans la Corvette Stingray. L’usage intensif d’aluminium et de magnésium a permis de gagner 4 kg par rapport à la boîte six vitesses. Et sa construction privilégiant les faibles frictions devrait permettre à la 8 vitesses de gagner jusqu’à 5% en consommation par rapport à une boîte automatique six vitesses.

L’héritage du circuit
Les nouvelles Corvette Z06 coupé et cabriolet reprennent le bagage technologique inauguré par la Corvette Stingray. Toutefois, elle bénéficie de définitions particulières et de calibrages adaptés à ses performances.

« Notre mission avec la septième génération de Corvette était de rendre la performance plus accessible, en permettant au conducteur d’exploiter chaque newton-mètre de couple, chaque « g » de grip et chaque kilo d’appui, » dit Tadge Juechter. « C’est une philosophie que nous avons inaugurée avec la Corvette Stingray de 460 chevaux– et qui est encore plus pertinente quand on a à son entière disposition une puissance estimée à 625 ch. »

La nouvelle Z06 conserve la suspension avant et arrière à double triangulation de la Corvette Stingray, mais elle reçoit une définition adaptée à son seuil de performances plus élevé. L’amortissement piloté Magnetic Selective Ride Control de troisième génération est monté en série sur le modèle Z06. Cette suspension peut être réglée pour se promener en tout confort ou bénéficier au maximum des possibilités du châssis sur circuit grâce au sélecteur Driver Mode monté en série.

Comme sur la Stingray, la Z06 dispose d’un Driver Mode Selector. Il gère jusqu’à une douzaine de paramètres de la Z06 pour l’adapter au style de conduite adopté :

Launch Control : disponible en mode Circuit pour les transmissions manuelle et automatique, il permet de disposer d’une accélération maximale
Antipatinage : le Mode Pluie adapte le couple moteur et l’antipatinage à la conduite dans des conditions météo défavorables
Performance Traction Management : disponible en mode Circuit, il offre cinq seuils de réduction du couple et d’intervention du freinage pour la conduite sur piste
Différentiel à glissement limité électronique : il règle le taux auquel le différentiel à glissement limité intervient, pour obtenir un bon équilibre entre stabilité et vivacité dans des situations de conduite différentes ; le comportement est plus agressif dans les modes Sport et Circuit.
La Corvette Z06 est équipée en série d’un différentiel électronique évolué à glissement limité (eLSD), qui peut faire varier de manière continue la distribution du couple. Il répartit le couple selon des paramètres calculés en fonction de la vitesse de la voiture, des mouvements appliqués au volant et de la position de l’accélérateur, ce qui améliore la réponse de la direction, le comportement et l’adhérence.

[nggallery id=430]

    Retrouvez tous nos dossiers sur vos voitures de sport préférées réalisés par la Rédaction du Guide des Sportives. D’hier à aujourd’hui, chaque voiture de sport est passée au crible et vous est présenté en détail. Véritable Guide d’achat des voitures de sport, le Guide éponyme vous permettra de vous guider dans votre recherche de voiture sportive, vous rappeler votre GTI ou votre cabriolet de votre jeunesse et même vous accompagner dans votre conduite sportive “familiale” avec les berlines et breaks sportifs. Chaque semaine, le Guide des voitures de sport est complété de nombreux dossiers de voitures de sport d’hier et d’aujourd’hui.

    Pas de sectarisme, ici toutes les sportives sont les bienvenues, des GTI aux Grand Tourisme, des Light Cars aux berlines sportives, de Peugeot à Ferrari, de Fiat à Lotus, en passant par Mercedes-Benz, Lamborghini, Audi, Renault Sport, Gordini, Nissan, Honda, Seat, VW…

    Bon surf !

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 10.0/10 (4 votes cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
    Chevrolet Corvette C7 Z06 Cabriolet, 10.0 out of 10 based on 4 ratings

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *