GP F1 Monaco 2017 – 28 Mai

M69089

GP F1 Monaco (2017)
1. VETTEL (Ferrari)
2. RAIKKONEN (Ferrari)
3. RICCIARDO (Red Bull)

Voilà le Grand Prix people, star, glamour et princier de l’année. Monaco accueille le petit monde de la F1 dans la Principauté et surtout dans ses rues. Spectacle pour les uns, et surtout exploit pour les pilotes qui frôlent les rails dans chaque courbe et enchainement. Une difficulté supplémentaire pour 2017 puisque les monoplaces sont plus larges et l’adhérence accrue des pneumatiques plus larges augmentent les vitesses de passage. Au bout de la ligne droite après le tunnel du casino c’est 280 km/h au freinage. Chaud ! Les qualifications rappellent que la fougue et l’inexpérience de la jeunesse sont de sérieux handicaps. Dans les éliminés de la Q1 on compte beaucoup de rookies ou presque ici : Stroll, Ocon, Wehrlein, Palmer et Ericsson. En Q2 c’est la surprise avec le Knock out d’Hamilton et sa Mercedes qui reste scotché sur la 14e place. Pas dans le coup, il aurait pu se hisser au moins en Q3, mais Vandoorne pourtant qualifié avec brio pour la Q1 plante sa monoplace dans le rail avant le dernier passage d’Hamilton. Trop tard, drapeau jaune, le coup de Grosjean est désormais pour l’anglais. Quoiqu’il en soit Hamilton n’aurait pas pu aller bien haut en Q1 tant sa monoplace semblait instable et dotée d’une adhérence précaire. Côté surprises, on appréciera Grosjean et sa Haas qui se hisse en Q3 pour finir sur la 8e place, tandis que l’invité de luxe, Jenson Button qui remplace un Alonso parti s’aérer l’esprit à Indianapolis aux 500 Miles se place en Q3. Dans les vieux pots ?… Devant les gros bras se nomment Vettel & Raikkonen les Ferrari boys, Verstappen (Red Bull) et Bottas sur la Mercedes rescapée en Q3 mais sans être aussi tonitruant qu’aux courses précédentes. Finalement, surprise, Raikkonen est survolté et prend la pole position 9 ans après sa dernière pole sur Ferrari justement ! Chapeau l’artiste…

GP MONACO F1/2017La Course
Un départ finalement calme et prudent de l’ensemble des pilotes. La Rascasse se passe sans encombre. Vettel moins bien parti couvre sa 2e place devant Bottas, les deux Red Bull (Verstappen et Ricciardo) sont en embuscade tandis que Raikkonen s’envole pour tenter de s’emparer d’une nouvelle victoire en rouge. Lewis Hamilton de son côté gagne de précieuses places et tente de limiter la casse au championnat. Le petit train monégasque se met en marche et peu de pilote tentent de dépasser. Chacun conserve sa position. Lors des arrêts aux stands, Ferrari appelle Raikkonen en premier. Mauvais choix pour lui car Vettel qui commençait à faire la jonction a piste libre pour creuser l’écart et claquer des chronos. Raikkonen revient dans le trafic. Une fois Vettel aux stand, il conservera sa 1ère place jusqu’à la fin. Raikkonen accuse le coup et l’écart va se creuser à plus de 10 secondes entre les deux hommes. Autres pilotes malheureux à l’instar du finlandais de la Scuderia : Verstappen et Bottas. Et c’est Ricciardo qui se venge de l’année passée et s’accroche à une solide 3e place. Le podium sera pour lui derrière les deux diables rouges. Derrière c’est la valse des abandons (Hulkenberg) et des touchettes plus ou moins spectaculaires. A noter Wehrlein (Sauber) avant l’entrée du tunnel sous le casino qui se rabat et ne voit pas Button (McLaren) qui lui fait l’intérieur. Le pauvre pilote allemand se retrouve sur la tranche casque dans le rail ! Plus de peur que de mal mais 2 autos au tapis. Il ne reste plus à Vettel de franchir la ligne d’arrivée en tête. Ferrari exulte ! Forza Italia…

TOP Hamilton limite la casse ǀ Ferrari au firmament ǀ Red Bull revient aux avant-postes ǀ Grosjean sauve son WE finalement ǀ Ricciardo enfin ! ǀ Vettel impérial ǀ Raikkonen véloce ǀ Sainz Jr. brillant ǀ Haas revient dans le top 10 FLOP McLaren encore et toujours ǀ Bottas pas dans le rythme ǀ Sauber à la cave ǀ Button malchanceux ǀ Werhlein ? ǀ Raikkonen sacrifié aux stands ? ǀ Vandoorne pas dans le coup…

CLASSEMENT DU GP DE MONACO 2017
78 tours de 3.337 kms = 260.28 kms

Pilote Ecurie/Moteur Temps/Ecarts
1. Sebastian Vettel – Ferrari
2. Kimi Räikkönen – Ferrari – 3”145
3. Daniel Ricciardo – Red Bull-TAG Heuer – 3”745
4. Valtteri Bottas – Mercedes – 5”517
5. Max Verstappen – Red Bull-TAG Heuer – 6”199
6. Carlos Sainz – Toro Rosso-Renault – 12”038
7. Lewis Hamilton – Mercedes – 15”801
8. Romain Grosjean – Haas-Ferrari – 18”150
9. Felipe Massa – Williams-Mercedes – 19”445
10. Kevin Magnussen – Haas-Ferrari – 21”443
11. Jolyon Palmer – Renault – 22”737
12. Esteban Ocon – Force India-Mercedes – 23”725
13. Sergio Pérez – Force India-Mercedes – 39”089
14. Lance Stroll – Williams-Mercedes – 7 tours
15. Daniil Kvyat – Toro Rosso-Renault – 7 tours

Abandons:
Stoffel Vandoorne – McLaren-Honda – 66
Marcus Ericsson – Sauber-Ferrari – 63
Pascal Wehrlein – Sauber-Ferrari – 57
Jenson Button – McLaren-Honda – 57
Nico Hülkenberg – Renault – 15

Meilleur Tour
Sergio Pérez – Force India-Mercedes – 1 min 14 s 820 (vitesse moyenne : 160,561 km/h)

En savoir plus :
Formule 1Photos Formule 1

2017 05 28 GP F1 Monaco
« 1 de 4 »
  • Maserati 2.24v Facelift Biturbo La très exclusive Maserati Racing a ouvert la voie en s’inspirant des codes stylistiques de la Maserati Shamal. Marcello Gandini est toujours à la table à dessin avec un budget des plus serrés. Pas étonnant donc de constater une réelle similitude d’une Maserati « Biturbo » à l’autre qui passe entre ses griffes. Si la ...
  • Donkervoort S8AT Avec l’arrivée du catalyseur, Joop Donkervoort doit trouver une solution pour que son interprétation de la Lotus Seven ne soit pas pénalisée en performance. C’est donc fort logiquement que la Donkervoort SA8 lancée en 1985 est épaulée dès l’année suivante par une variante équipée d’un turbocompresseur. La Donkervoort S8AT est identique à l’extérieur à la ...
  • Lotus Esprit Turbo Mk1 Type 82 Chez Lotus, l’idée de donner plus de puissance à sa GT phare est déjà ancienne. Mais faute de moyens, le turbocompresseur qui semble la solution idéale (envisagé dès 1978 – Projet M72), et plus réaliste qu’un V8, ne sera finalement une réalité sur la route que depuis février 1980 avec la série spéciale limitée à ...
  • TVR Griffith Mk2 – Guide Achat C’est lors du salon de Birmingham 1990 que le public anglais amateur de voitures de sport tombe en admiration devant la TVR Griffith qui vient prendre la suite des séries S et de la TVR V8S. Son design est l’oeuvre de Peter Wheeler le patron et propriétaire de TVR depuis 1981. Une réussite stylistique qui ...
  • Alpine A110 1600 SX La cloche semble prête à sonner la fin d’une époque pour 1976. La berlinette Alpine va devoir tirer sa révérence après 13 années d’une carrière riche en évolution et dotée d’un palmarès record en rallyes, régional, national mais également mondial avec à la clé un titre de champion du monde des rallyes constructeur. Ce n’est ...
  • Lotus Elise 111S Mk2 Quoique dans une situation financière toujours délicate, Lotus peut compter sur le soutien de son actionnaire principal Proton. La preuve, deux ans après les premières Lotus Elise S2, c’est un variante plus performante proposée en deux finitions : Elise 111 et Elise 111S. Cette dernière étant mieux équipée de série et rencontre les faveurs des ...
  • Fiat 131 Racing Depuis 1974, Fiat a vu grand pour sa nouvelle berline 131 Supermirafiori. Classique dans sa conception et au design très cubique, sans prise de risque, c’est clairement la grande diffusion internationale qui est visé. Mais Fiat n’a pas oublié les amateurs de voitures de sport, tant pour son engagement en rallyes, que sur route ouverte. ...
  • TVR Cerbera – Guide Achat Face aux insistances des clients qui souhaitent une TVR Chimaera coupé avec deux places supplémentaires, Peter Wheeler fait de la résistance. Mais finalement il consent à lancer l’étude d’une variante 2+2 à toit rigide, ce qui est une première dans l’histoire de TVR. C’est Damian McTaggart assisté de Nick Coghlan qui se chargent de donner ...
  • Maserati 222 SE Biturbo Depuis 1988, la gamme Biturbo est dénommée 222 comme pour chasser la mauvaise réputation qui colle au patronyme Biturbo. C’est Marcello Gandini qui avait alors eu le privilège de retoucher (très ! trop ?) subtilement le trait de Pierangelo Andreani qui commence à accuser le poids des années. Avec la sortie de la Maserati 2.24v ...
  • Alfa Romeo Alfasud Ti 1500 85 ch Depuis 1971 l’Alfa Romeo Alfasud hérisse le poil des alfistes traditionnels. Conçue pour donner un essor économique à une Italie du sud alors très pauvre en emploi, l’Alfasud cumulait sur le papier toutes les tares : traction avant, modèle populaire et construction approximative en raison de nouvelles habitudes de travail à acquérir à Pomigliano d’Arco. ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW, Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *