GP F1 Monaco 2017 – 28 Mai

M69089

GP F1 Monaco (2017)
1. VETTEL (Ferrari)
2. RAIKKONEN (Ferrari)
3. RICCIARDO (Red Bull)

Voilà le Grand Prix people, star, glamour et princier de l’année. Monaco accueille le petit monde de la F1 dans la Principauté et surtout dans ses rues. Spectacle pour les uns, et surtout exploit pour les pilotes qui frôlent les rails dans chaque courbe et enchainement. Une difficulté supplémentaire pour 2017 puisque les monoplaces sont plus larges et l’adhérence accrue des pneumatiques plus larges augmentent les vitesses de passage. Au bout de la ligne droite après le tunnel du casino c’est 280 km/h au freinage. Chaud ! Les qualifications rappellent que la fougue et l’inexpérience de la jeunesse sont de sérieux handicaps. Dans les éliminés de la Q1 on compte beaucoup de rookies ou presque ici : Stroll, Ocon, Wehrlein, Palmer et Ericsson. En Q2 c’est la surprise avec le Knock out d’Hamilton et sa Mercedes qui reste scotché sur la 14e place. Pas dans le coup, il aurait pu se hisser au moins en Q3, mais Vandoorne pourtant qualifié avec brio pour la Q1 plante sa monoplace dans le rail avant le dernier passage d’Hamilton. Trop tard, drapeau jaune, le coup de Grosjean est désormais pour l’anglais. Quoiqu’il en soit Hamilton n’aurait pas pu aller bien haut en Q1 tant sa monoplace semblait instable et dotée d’une adhérence précaire. Côté surprises, on appréciera Grosjean et sa Haas qui se hisse en Q3 pour finir sur la 8e place, tandis que l’invité de luxe, Jenson Button qui remplace un Alonso parti s’aérer l’esprit à Indianapolis aux 500 Miles se place en Q3. Dans les vieux pots ?… Devant les gros bras se nomment Vettel & Raikkonen les Ferrari boys, Verstappen (Red Bull) et Bottas sur la Mercedes rescapée en Q3 mais sans être aussi tonitruant qu’aux courses précédentes. Finalement, surprise, Raikkonen est survolté et prend la pole position 9 ans après sa dernière pole sur Ferrari justement ! Chapeau l’artiste…

GP MONACO F1/2017La Course
Un départ finalement calme et prudent de l’ensemble des pilotes. La Rascasse se passe sans encombre. Vettel moins bien parti couvre sa 2e place devant Bottas, les deux Red Bull (Verstappen et Ricciardo) sont en embuscade tandis que Raikkonen s’envole pour tenter de s’emparer d’une nouvelle victoire en rouge. Lewis Hamilton de son côté gagne de précieuses places et tente de limiter la casse au championnat. Le petit train monégasque se met en marche et peu de pilote tentent de dépasser. Chacun conserve sa position. Lors des arrêts aux stands, Ferrari appelle Raikkonen en premier. Mauvais choix pour lui car Vettel qui commençait à faire la jonction a piste libre pour creuser l’écart et claquer des chronos. Raikkonen revient dans le trafic. Une fois Vettel aux stand, il conservera sa 1ère place jusqu’à la fin. Raikkonen accuse le coup et l’écart va se creuser à plus de 10 secondes entre les deux hommes. Autres pilotes malheureux à l’instar du finlandais de la Scuderia : Verstappen et Bottas. Et c’est Ricciardo qui se venge de l’année passée et s’accroche à une solide 3e place. Le podium sera pour lui derrière les deux diables rouges. Derrière c’est la valse des abandons (Hulkenberg) et des touchettes plus ou moins spectaculaires. A noter Wehrlein (Sauber) avant l’entrée du tunnel sous le casino qui se rabat et ne voit pas Button (McLaren) qui lui fait l’intérieur. Le pauvre pilote allemand se retrouve sur la tranche casque dans le rail ! Plus de peur que de mal mais 2 autos au tapis. Il ne reste plus à Vettel de franchir la ligne d’arrivée en tête. Ferrari exulte ! Forza Italia…

TOP Hamilton limite la casse ǀ Ferrari au firmament ǀ Red Bull revient aux avant-postes ǀ Grosjean sauve son WE finalement ǀ Ricciardo enfin ! ǀ Vettel impérial ǀ Raikkonen véloce ǀ Sainz Jr. brillant ǀ Haas revient dans le top 10 FLOP McLaren encore et toujours ǀ Bottas pas dans le rythme ǀ Sauber à la cave ǀ Button malchanceux ǀ Werhlein ? ǀ Raikkonen sacrifié aux stands ? ǀ Vandoorne pas dans le coup…

CLASSEMENT DU GP DE MONACO 2017
78 tours de 3.337 kms = 260.28 kms

Pilote Ecurie/Moteur Temps/Ecarts
1. Sebastian Vettel – Ferrari
2. Kimi Räikkönen – Ferrari – 3 »145
3. Daniel Ricciardo – Red Bull-TAG Heuer – 3 »745
4. Valtteri Bottas – Mercedes – 5 »517
5. Max Verstappen – Red Bull-TAG Heuer – 6 »199
6. Carlos Sainz – Toro Rosso-Renault – 12 »038
7. Lewis Hamilton – Mercedes – 15 »801
8. Romain Grosjean – Haas-Ferrari – 18 »150
9. Felipe Massa – Williams-Mercedes – 19 »445
10. Kevin Magnussen – Haas-Ferrari – 21 »443
11. Jolyon Palmer – Renault – 22 »737
12. Esteban Ocon – Force India-Mercedes – 23 »725
13. Sergio Pérez – Force India-Mercedes – 39 »089
14. Lance Stroll – Williams-Mercedes – 7 tours
15. Daniil Kvyat – Toro Rosso-Renault – 7 tours

Abandons:
Stoffel Vandoorne – McLaren-Honda – 66
Marcus Ericsson – Sauber-Ferrari – 63
Pascal Wehrlein – Sauber-Ferrari – 57
Jenson Button – McLaren-Honda – 57
Nico Hülkenberg – Renault – 15

Meilleur Tour
Sergio Pérez – Force India-Mercedes – 1 min 14 s 820 (vitesse moyenne : 160,561 km/h)

En savoir plus :
Formule 1Photos Formule 1

2017 05 28 GP F1 Monaco
« 1 de 4 »
  • Volkswagen Golf 2 GTI 16S C’est Volkswagen France qui avait grillé la politesse à la maison mère de Wolfsburg avec sa Golf GTI 16 Oettinger. Mais l’usine ne comptait pas rester impassible et pour le deuxième volet de la Golf commercialisée depuis 1983 et 1984 en variante GTI, il aura fallu attendre 1985 pour (enfin) profiter d’une version 16 soupapes ...
  • Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole La Lamborghini Countach a réussi le pari de prendre la suite à la Lamborghini Miura tout en se détachant avec sa propre personnalité. La Countach s’est crêpé le chignon avec la Ferrari BB au fil des évolutions respectives. La Ferrari Testarossa en 1984 a remis les pendules à l’heure avec un style très marqué et ...
  • Lotus Omega Force est de constater que depuis 1986 l’Opel Omega n’enflamme pas les foules malgré d’indéniables qualités et des six cylindres en ligne multisoupapes modernes. Mais General Motors dispose d’une botte secrète située à Hethel, puisque Lotus lui appartient. Et Lotus sait comment améliorer des autos plutôt placides départ à l’instar des Ford Cortina et Talbot ...
  • Alfa-Romeo Montreal Après l’exposition universelle de Montréal en 1967 et le très beau concept car tracé par Marcello Gandini pour le compte de Bertone, Alfa-Romeo tient le public en haleine avec la présentation en mars 1970 à Genève de la version définitive routière. Entre le proto de l’expo et la version finale les différences sont nombreuses. Certes, ...
  • VW-Porsche 914-4 1700 Volkswagen et Porsche intimement liés depuis leurs débuts respectifs (après tout leur géniteur commun n’est autre que Ferdinand Porsche !) sont à la recherche d’une offre alternative qui comblerait un trou dans leurs gammes. Volkswagen chercher à remplacer son vieillissant coupé Karmann Ghia et Porsche de son côté doit trouver une solution pour ses anciens ...
  • Alfa Romeo Giulia Sprint GT Au salon de Francfort 63, Alfa Romeo a étonné les visiteurs avec son nouveau coupé Giulia Sprint GT. Il est basé sur la berline éponyme dont le style est pour le moins très cubique. Mais une fois que la plateforme (plus courte que la Giulietta) est passée dans les mains de la Carrozzeria Bertone, le ...
  • TVR Cerbera Speed Six AJP-6 Peter Wheeler le patron de TVR est aussi fin connaisseur qu’idéaliste. Aussi, après un V8 maison dont les racines et la conception sont très largement inspirées de la course automobile (d’ailleurs ce V8 fut préalablement testé dans le Tuscan Challenge), c’est vers un 6 cylindres en ligne qu’il jette son dévolu. Ambassadeur de l’Union Jack, ...
  • Ferrari 365 GTB-4 Daytona Alors que la Ferrari 275 GTB-4 fait ses tours de roues depuis moins d’un an, Ferrari réagit face à l’agression caractérisée de Lamborghini avec sa sculpturale et innovante Miura (GT à moteur central arrière transversal). Au salon de Paris 1968 c’est le choc pour le public qui découvre la nouvelle Ferrari 365 GTB-4. Se présentant ...
  • Lamborghini Miura S Depuis deux ans déjà, la Lamborghini Miura électrise le petit monde de la voiture de sport. Si la carrosserie œuvre de Marcello Gandini, « premier crayon » de la Carrozzeria Bertone, captive le regard par sa ligne basse et très large, ses feux avant tels des yeux humain lorsqu’ils se lèvent et sa silhouette qui ...
  • Alfa Romeo 156 V6 2L5 24V Pour cette année 1997 Alfa-Romeo frappe un grand coup. En confiant les crayons à Walter da Silva dans son centre de style, ce dernier signe sur une plateforme connue mais modifiée pour l’occasion un design terriblement séduisant pour une berline de cette classe. L’Alfa Romeo 156 est belle à se damner et fait tourner les ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW, Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *