Nouvelle Toyota GR Supra en détail

Au premier coup d’oeil, l’héritage des coupés sportifs de la marque transparaît clairement dans les lignes de la Toyota GR Supra. L’influence de la 2000GT, modèle emblématique, s’exprime particulièrement à travers le long capot, la carrosserie compacte et le toit à double bossage. Quant à la Supra IV, son style très personnel se retrouve dans la proue et la poupe, notamment les ailes arrière musclées et l’arche du spoiler intégré. Toutefois, la ressemblance est plus que cosmétique puisque cette cinquième génération partage l’architecture de ses célèbres devancières, avec un puissant six-cylindres en ligne monté à l’avant et des roues arrière motrices.

C’est au salon de Détroit 2014 que Toyota avait donné un premier aperçu de son orientation stylistique, sous la forme du spectaculaire concept-car FT-1 dessiné par Calty, le bureau de style californien du Groupe. Pour la GR Supra, le designer en chef Nobuo Nakamura avait donné des instructions simples en évitant volontairement toute référence à l’émotion. Ainsi, ses stylistes pouvaient exprimer librement leur vision d’un authentique coupé sportif au design réellement original.

« Puisque l’ingénieur en chef Tetsuya Tada recherchait le plaisir de conduite, je connaissais ma mission : concevoir une voiture capable d’enthousiasmer les amateurs de sportives, esthétiquement et physiquement, » explique-t-il. « En adoptant un six-cylindres en ligne à l’avant et des roues arrière motrices – une configuration plutôt rare de nos jours –, j’ai réussi à repousser les limites habituelles de Toyota. »

Pour guider son équipe, Nakamura-san a employé l’expression-clé « Condensé d’extrême ». Elle se réfère directement à l’architecture du véhicule, fondée sur trois piliers :
1. Un empattement court, de grandes roues et une posture large
2. Un habitacle biplace aux lignes tendues
3. Une carrosserie compacte prolongée par un long capot, reflet de la combinaison six-cylindres en ligne avant/roues arrière motrices.

Nobuo Nakamura voulait une voiture à l’indiscutable modernité, mais qui évoque cependant le charme intemporel des anciens coupés sportifs. Le résultat obtenu frôle les limites des possibilités techniques de la grande série, en particulier avec les formes musculeuses des ailes arrière.

La notion de « condensé » fait clairement référence au rapport entre la longueur de la voiture, l’empattement court et le grand diamètre des roues. On notera au passage que l’empattement est en fait plus réduit que celui du coupé GT86, et les roues plus imposantes. Quant à l’idée « d’extrême », elle s’exprime à travers la largeur des voies, synonyme d’aplomb, qui s’oppose aux proportions contenues de l’habitacle.

L’ensemble de ces caractéristiques lui assure une maniabilité et une tenue de route d’excellent niveau.
Le design optimise la pénétration dans l’air et l’appui aérodynamique, mais aussi la répartition avant/arrière du poids. À titre d’exemple, le pavillon à double bossage n’est pas qu’un simple clin d’oeil au passé : il réduit la traînée en diminuant la surface frontale du coupé, sans sacrifier pour autant la garde au toit.

Si elle s’inspire de la Supra IV, la proue gagne encore en expressivité : sa faible hauteur est soulignée par une calandre centrale proéminente flanquée de grandes prises d’air. Là encore, ces ouïes ne sont pas juste esthétiques mais indispensables au refroidissement du moteur. Les blocs optiques distinctifs, dotés de LED à six lentilles, intègrent les clignotants et les feux de jour. Leur position proche du nez donne l’impression d’accentuer le volume et la force des ailes avant, aux allures de coque.

De profil, le capot bas dessine une ligne dynamique qui s’étire de la proue à la poupe. Parallèlement, la ligne de caisse forme un trait d’union entre l’extrémité arrière du capot moteur et le spoiler, situés quasiment à même hauteur. Le dessous de caisse s’incline légèrement vers l’avant, tandis qu’une pente prononcée termine l’habitacle aux lignes tendues, valorisées par des montants de pare-brise noirs et
des sillons de caractère au bord du pavillon. Enfin, les bas de caisse robustes traduisent la grande rigidité de la voiture.

En Europe, la Toyota GR Supra reçoit de série des jantes de 19” en alliage forgé, légères mais ultra-rigides, ornées de fines branches alternant finition noire et polie.

À l’arrière, l’arche du spoiler de coffre vise à éviter le phénomène de portance. De part et d’autre, les combinés de feux arborent un simple anneau intérieur. Quant aux feux antibrouillard et de recul, ils sont regroupés dans une matrice centrale de LED, à la base du bouclier trapézoïdal qui pointe en direction des roues.

Le style évocateur du coupé est sublimé par une palette de sept couleurs de carrosserie dont un rouge vif Prominence Red, un jaune Lightning Yellow et un bleu métallisé Deep Blue Metallic. De plus, un nouveau gris Matt Storm Grey habille l’Édition spéciale A90 (présentée plus bas), un modèle inaugural exclusif réservé aux 90 premiers clients européens. Cette finition mate nuancée de bleu intensifie encore la beauté des courbes en leur conférant l’aspect du métal.

UN POSTE DE CONDUITE QUI PLACE LE PILOTE AU COEUR DE L’ACTION
Le poste de pilotage de la Toyota GR Supra marie élégamment éléments sportifs et fonctionnalités ultra-modernes. Conçu pour aider le conducteur à se concentrer sur le pilotage, il s’inspire directement des monoplaces. La bande horizontale mince et basse du tableau de bord dégage le champ de vision pour favoriser la précision en conduite sportive. De plus, le regroupement des principales commandes facilite la rapidité des gestes. La planche de bord, la console centrale et les panneaux de porte forment un ensemble continu qui renforce l’homogénéité.

Contre la porte gauche et la console centrale, des capitons élaborés grâce aux retours d’expérience de TOYOTA GAZOO Racing offrent un appui pour les genoux. Derrière le volant portant les palettes de sélection et d’autres commandes, l’affichage tête haute et les compteurs font face au conducteur. Gainé de cuir et d’une excellente prise en main, ce volant à trois branches ménage une vue parfaite sur l’écran 8,8” haute définition du tableau de bord : au centre le compte-tours à effet 3D ainsi qu’un indicateur de changement de rapport, à gauche le compteur de vitesse et à droite les informations de navigation et multimédia.

Une console centrale asymétrique marque clairement la séparation entre le cockpit enveloppant et le côté passager, plus ouvert, où des appuis capitonnés sont aussi prévus pour les genoux. En saillie de la
console, les commandes de climatisation à touches de mémorisation facilitent les réglages. Un écran multimédia de 8,8” surplombe l’ensemble, utilisable par fonction tactile ou par le biais d’un bouton
rotatif.

Le coffre est suffisamment spacieux pour accueillir les bagages du week-end pour deux personnes. Et grâce à un panneau amovible, il est possible de loger un sac de golf ou les effets personnels nécessaires à une journée de roulage sur circuit.

DES SIÈGES INSPIRÉS DE LA COMPÉTITION
Les sièges s’inspirent des versions de compétition, ce qui leur assure un confort permanent et un remarquable soutien, en particulier sur circuit. Des coussins latéraux équipent l’assise et le dossier haut avec appui-tête incorporé. La sellerie est proposée en version tout cuir ou mixte, c’est-à-dire cuir pour les renforts latéraux et Alcantara micro perforé pour l’assise et le dossier, une solution qui favorise la ventilation et le maintien.

COEUR DES PERFORMANCES de la nouvelle Toyota GR Supra, le sixcylindres en ligne de 3,0 litres développe une puissance de 340 ch et un couple de 500 Nm. Il est équipé d’un simple turbocompresseur à double entrée, d’une alimentation par injection directe de haute précision et d’une distribution variable en continu, des caractéristiques qui lui valent un couple élevé dès les très bas régimes (500 Nm dès 1 600 tr/min).

C’est un moteur puissant, équilibré, souple, prompt à grimper dans les tours, grisant à l’accélération et aux vibrations minimes. Son système de distribution variable actionné par un moteur électrique permet de gérer précisément l’ouverture et la fermeture des soupapes d’admission et d’échappement, en fonction des conditions de conduite et des sollicitations du conducteur. Résultat : une courbe de couple linéaire et élevée à tous les régimes, complétée d’une forte puissance à haut régime. La levée des soupapes d’admission est asservie aux conditions de conduite, ce qui réduit les pertes de charge et favorise la puissance.

Le moteur est alimenté par injection directe sous haute pression (35 MPa), un système qui assure une vaporisation très fine du carburant et un contrôle précis de l’injection, pour un rendement de
combustion élevé. Le principe du turbocompresseur à double entrée divise en deux voies le trajet du collecteur d’échappement à la turbine. En supprimant les interférences des gaz d’échappement entre les cylindres, cette solution permet à la turbine de fonctionner dès les bas régimes et garantit une réponse directe à l’accélération.

Le moteur est associé à une boîte automatique très réactive à huit rapports, dont les premiers adoptent une démultiplication courte. En mode manuel, la sélection s’effectue par les palettes au volant et le conducteur peut aussi choisir entre deux modes de conduite, Normal ou Sport, selon l’humeur du moment et les circonstances.

De plus, une fonction d’assistance au départ dite Launch Control procure une motricité maximale lors des départs arrêtés, ce qui lui vaut un temps de 4,3 secondes seulement à l’accélération de 0 à 100 km/h. Le choix du mode Sport joue sur la sonorité et la réponse du moteur, le diagramme de sélection, l’amortissement, la direction et le différentiel actif. Au niveau du contrôle de stabilité du véhicule (VSC), un réglage spécial « circuit » permet de réduire le niveau d’intervention du système afin d’assurer au pilote un meilleur contrôle des qualités dynamiques de la voiture.

DIFFÉRENTIEL ACTIF
La Toyota GR Supra commercialisée en Europe est équipée d’un différentiel actif capable d’opérer à l’accélération comme à la décélération, et de moduler le verrouillage de 0 à 100 % avec une réponse instantanée. Il est asservi à un boîtier électronique dédié qui surveille un ensemble de paramètres – les sollicitations de la direction, de l’accélérateur et des freins, le régime moteur, la vitesse des roues et l’angle de lacet – afin d’actionner le différentiel en conséquence. Selon la situation, le système répartit en souplesse le couple moteur entre les roues gauche et droite.

En conditions limites d’adhérence, ce différentiel procure d’énormes avantages : une meilleure stabilité au freinage, une tenue de route optimale tout au long du virage ainsi qu’une adhérence maximale à l’accélération en sortie de virage. Lorsque l’on sélectionne le mode Sport, le fonctionnement s’adapte pour optimiser l’efficacité en virage rapide, par exemple sur circuit.

UN CHÂSSIS IDÉALEMENT ÉQUILIBRÉ
Pour concevoir une voiture à partir d’une feuille blanche, il convient de réfléchir en premier lieu à l’empattement et à la voie. S’agissant de la Toyota GR Supra, les dimensions choisies visent à privilégier la maniabilité et la tenue de route. Un calcul joue ici un rôle clé : le rapport entre la longueur d’empattement et la largeur de voie. Pour doser au mieux agilité et stabilité, on considère généralement qu’il doit être compris entre 1,5 et 1,6. Voilà pourquoi l’équipe de développement a pris pour point de départ le chiffre de 1,55 – « nombre d’or » à partir duquel elle a optimisé tout le reste (à titre de référence : empattement = 2 470 mm ; voie arrière = 1 589 mm).

UNE MISE AU POINT EXHAUSTIVE DU COMPORTEMENT DYNAMIQUE
En matière de performances dynamiques, la barre était haut placée. Mais les objectifs ont été atteints grâce à un programme de développement conduit par TOYOTA GAZOO Racing, basé sur des essais poussés sur des routes très variées et dans différents pays. Ils ont été complétés par des séances de roulage sur circuit, à commencer par la Boucle Nord du Nürburgring.

Certains facteurs conditionnaient la réussite : une grande rigidité structurelle (supérieure même à celle de la supercar Lexus LFA), un centre de gravité plus bas que celui du coupé GT86 ainsi qu’une répartition idéale (50/50) des masses avant et arrière. Mais ils exigeaient aussi des décisions techniques audacieuses. Par exemple, il a fallu reculer le moteur au maximum afin d’obtenir cet équilibre du poids, ce qui a créé de nouveaux défis en production.

La grande rigidité de la structure a permis d’affiner la géométrie des suspensions et les réglages des amortisseurs. Ainsi, la suspension se compose de jambes MacPherson à double articulation à l’avant et d’un système à cinq bras à l’arrière. À l’avant, le berceau et les ancrages des bras ont été rigidifiés au maximum pour favoriser la rigueur du comportement en virage, tandis que l’emploi d’aluminium pour les bras et les paliers articulés diminue la masse non suspendue, au profit de l’agilité et de l’efficacité. Par ailleurs, les moyeux de roue présentent un carrossage plus marqué.

La suspension arrière bénéficie des mêmes mesures d’allègement au niveau du berceau et de l’attache à la caisse, gage d’un contrôle des roues extrêmement précis. Les jantes 19” en alliage forgé sont chaussées de pneus Michelin Pilot Super Sport à l’excellente adhérence, un peu plus larges à l’arrière qu’à l’avant. La suspension variable adaptative (AVS) améliore les performances en réagissant instantanément aux variations du revêtement. Grâce à des capteurs qui surveillent en permanence le style de conduite et l’état de la route, elle ajuste à chaque roue la dureté de l’amortisseur pour maintenir une assiette plane, une excellente réponse directionnelle et un bon confort routier.

Le conducteur peut choisir entre deux modes AVS, Normal ou Sport, selon son humeur et les conditions de conduite. Le mode Normal assure un remarquable équilibre entre la tenue de route et le confort, ce qui autorise un pilotage sportif sans sacrifier le confort. Quant au mode Sport, il stabilise l’assiette, réduit la prise de roulis et avive la réponse au volant.

La direction assistée, au réglage sportif, utilise un moteur électrique installé sur la crémaillère. Ses caractéristiques s’adaptent automatiquement à la vitesse, en réduisant l’effort requis à faible allure et en l’augmentant graduellement à mesure que le véhicule accélère, afin d’offrir une maîtrise et une stabilité supérieures. Le mode Sport durcit la direction, parallèlement aux modifications apportées au châssis et au moteur.

Le moteur électrique et le réducteur sont montés séparément sur la crémaillère. Cette solution offre plus de liberté pour l’ancrage moteur, tout en contribuant à abaisser le centre de gravité de la Toyota GR Supra. Le système de freinage sport d’origine bénéficie d’étriers Brembo rouges en aluminium, à quatre pistons opposés à l’avant et simple piston flottant à l’arrière. Ils pincent des disques ventilés de 348 x 36 mm à l’avant et 345 x 24 mm à l’arrière. Le frein de stationnement est électrique.

Les freins disposent de plusieurs fonctions : standby (préparation au freinage d’urgence) ; séchage des disques par temps de pluie (actionne les freins à intervalle prédéfini quand les essuie-glaces du pare-brise sont en marche) ; et prévention du phénomène d’évanouissement (augmente automatiquement la pression des freins lorsque les disques s’échauffent). L’ABS, l’aide au freinage d’urgence (BA), le contrôle de stabilité du véhicule (VSC), l’antipatinage (TRC) et l’aide au démarrage en côte sont également livrés de série, tout comme l’assistance active en virage (ACA), qui crée des mouvements de lacet supplémentaires en intervenant séparément sur les freins pour optimiser l’agilité et l’inscription en trajectoire.

LA TOYOTA GR SUPRA 2019 à moteur 3,0 litres est proposée en France dans une unique version, avec une dotation en équipements très riche qui permet au conducteur d’exploiter pleinement son potentiel dynamique. Le différentiel actif, la suspension variable adaptative et les jantes de 19” en alliage forgé sont ainsi de série.

S’y ajoutent d’autres équipements : climatisation automatique bizone, régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop & Go, accès et démarrage sans clé, volant gainé cuir et équipé de commandes auxiliaires, tableau de bord à affichage digital. Les phares adaptatifs, les feux arrière et les feux de jour font appel à des diodes et les rétroviseurs (extérieurs et intérieur) sont auto-assombrissants. Très pratiques également, des essuie-glaces à déclenchement automatique et une caméra de recul complètent la panoplie.

Habillés d’Alcantara noir, les sièges sport chauffants disposent d’un réglage électrique (avec soutien lombaire) et d’une mémorisation. L’infodivertissement comprend un système audio à dix haut-parleurs, un système multimédia à écran haute définition 8,8”, un navigateur équipé de Supra Connect, la connectivité Bluetooth et un port USB. Le système multimédia permet d’appairer un iPhone via Apple CarPlay afin d’utiliser ses applications par l’intermédiaire de l’écran de bord. Il donne aussi accès à différents services connectés, comme l’information trafic en temps réel, les mises à jour cartographiques et une conciergerie.

Pour sa part, le pack Supra Safety+ regroupe tout un ensemble de dispositifs de sécurité active : système précollision (PCS) avec détection des piétons et reconnaissance des cyclistes de jour ; alerte de franchissement de ligne (LDA) avec assistance directionnelle ; régulateur de vitesse adaptatif (ACC) ; gestion automatique des feux de route (AHB) avec feux de route adaptatifs (AHS) ; système d’éclairage avant adaptatif (AFS), qui adapte le faisceau d’éclairage à l’angle de braquage ; et enfin lecture des panneaux de signalisation (RSA).

La voiture possède aussi le moniteur d’angle mort (BSM) avec alerte de franchissement de ligne (LDA), l’avertisseur de circulation arrière (RCTA), l’avertisseur de collision arrière (RCA) et des radars de stationnement intelligents avec fonction de freinage automatique, pour éviter de heurter un objet ou un véhicule qui s’approcherait de côté lorsque le coupé sort en marche arrière d’une place de stationnement ou d’une allée. Il est entre outre équipé d’une alarme, d’un système de surveillance de la pression des pneus et de la fonction e-Call, qui signale automatiquement sa position aux services de secours en cas d’accident grave.

Aux équipements de base, un Pack Premium permet d’ajouter une sellerie en cuir noir, une sonorisation JBL haut de gamme à douze hautparleurs, un affichage tête haute, un chargeur de téléphone portable par induction ainsi que des packs rangement et éclairage. Placé dans la console centrale, le plateau de chargement peut accueillir les appareils compatibles avec la norme internationale de recharge sans fil Qi. Le niveau de charge est indiqué sur l’écran central qui affiche un message d’alerte si l’utilisateur oublie de retirer le téléphone du plateau en quittant la voiture.

Toyota Supra A90
« 1 de 5 »
  • Toyota Celica Mk4 2L0 GT ST162 Au salon de Francfort 85, Toyota nous réserve une surprise avec sa nouvelle Celica Mk4 génération ST160. Une véritable nouveauté qui marque un tournant et donne le tempo de la stratégie moderne de Toyota sur le marché de la voiture de sport : passage à la traction, moteur raffiné techniquement, et un design qui tranche ...
  • 24 Heures du Mans 2019 – Victoire de Toyota avec Alonso-Buemi-Nakajima au volant TOYOTA GAZOO Racing a remporté la 87e édition des 24 Heures du Mans avec un doublé sur le circuit de la Sarthe, finale palpitante de la Super-Saison 2018-2019 du Championnat du Monde FIA d’Endurance (WEC). Au volant de la TS050 Hybrid #8, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Fernando Alonso ont défendu leur trophée, s’assurant par ...
  • Toyota Supra Mk3 3L0i GT Turbo MA70 7M-GTE Depuis 1981, Toyota est revenu avec succès sur le marché des coupés sportifs en dédoublant son offre Celica d’une Supra plus haut de gamme et performante. Depuis 1986 nous avons attaqué le 3e opus de la saga avec une ligne totalement revue et modernisée. Son six en ligne reste son ADN et est atmosphérique avec ...
  • Nouvelle Toyota GR Supra en détail Au premier coup d’oeil, l’héritage des coupés sportifs de la marque transparaît clairement dans les lignes de la Toyota GR Supra. L’influence de la 2000GT, modèle emblématique, s’exprime particulièrement à travers le long capot, la carrosserie compacte et le toit à double bossage. Quant à la Supra IV, son style très personnel se retrouve dans ...
  • Nouvelle Toyota Supra GT4 Concept Le 5 mars 2019 dernier au salon de Genève, Toyota a dévoilé en première mondiale son nouveau GR Supra GT4 Concept. Cette étude stylistique et technique explore une voie de développement de la Supra, coupé sportif mythique dont la cinquième génération vient de voir le jour : une machine compétitive dédiée aux courses GT4 internationales, ...
  • Nouvelle Toyota Corolla GR Sport ou le retour de Toyota chez les GTI Dans la foulée de la nouvelle Corolla lancée en tout début d’année – un modèle salué pour ses lignes dynamiques et son agrément de conduite –, Toyota présente la Corolla GR Sport, une variante plus sportive où l’on devine la passion de TOYOTA GAZOO Racing. Après la Yaris GR Sport dévoilée au dernier Mondial de ...
  • Nouvelle Toyota GR Supra en première mondiale au salon de Détroit 2019 Cinquième génération du coupé sportif légendaire de Toyota et premier modèle GR construit par TOYOTA GAZOO Racing pour les marchés internationaux, la nouvelle Toyota GR Supra entre véritablement en scène le 14 janvier au salon NAIAS de Détroit (North American International Auto Show). La nouvelle Toyota GR Supra a été conçue comme une sportive dans sa ...
  • Toyota Yaris GRMN Toyota semble vouloir sortir de sa léthargie sportive. Certes, le coupé GT86 avait donné les premiers signes de la sortie de la chrysalide, mais il faut avouer que la dernière Yaris TS de 2007 avait laissé des traces d’amertumes chez les amateurs de GTI. D’autant plus que Toyota semblait alors bouder la notion de plaisir ...
  • Nouvelle Toyota Supra A90 à Goodwood 2018 La nouvelle Toyota Supra, l’un des coupés sportifs les plus attendus du monde de l’automobile, va se présenter pour la première fois en public sous forme de prototype au Goodwood Festival of Speed du jeudi 12 au dimanche 15 juillet. À l’occasion du jubilé d’argent (25 ans) de la célèbre fête britannique des sports mécaniques, ce modèle de ...
  • Toyota remporte les 24 Heures du Mans 2018 TOYOTA GAZOO Racing vient de remporter la 86e édition des 24 Heures du Mans, une première victoire historique qui vient couronner sa vingtième tentative. Partie en pole position, la TS050 Hybrid #8 confiée à Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Fernando Alonso a passé le drapeau à damiers à l’issue de 388 tours intenses et souvent spectaculaires sur le ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Nouvelle Toyota GR Supra en détail, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.