Renault V6 Energy F1 2014

renault-energy-f1-v6-2014-3Le règlement technique du Championnat du Monde FIA de Formule 1 a été profondément remanié pour la saison 2014. Les monoplaces seront en effet propulsées par un nouveau groupe motopropulseur à la pointe de la technologie. Celui-ci associe un moteur à combustion interne suralimenté à des systèmes de récupération d’énergie novateurs. Les rendements énergétiques atteindront des niveaux jamais vus en F1, et les monoplaces feront appel à deux sources d’énergie. Le moteur à combustion interne consommera du carburant classique, alors que deux moteurs électriques récupéreront l’énergie électrique au niveau des échappements et de l’arbre moteur (énergie mécanique). Les deux systèmes fonctionneront de manière complémentaire tout au long du Grand Prix ; les équipes et les pilotes devront par conséquent trouver le juste équilibre entre les deux sources d’énergie pour gérer au mieux la course.

[slideshow id=284]L’avènement d’une telle technologie entraîne également quelques changements dans le lexique de la F1. Le mot « moteur » n’étant plus suffisant, on parlera désormais de « Power Unit » ou « Propulseur ». Renault est fin prêt à embrasser cette révolution technique et son propulseur Energy F1-2014, conçu et développé dans son usine moteur de Viry-Châtillon en France, est d’ores et déjà prêt à être testé en piste.

« La Formule 1 reste un sport d’innovation et de progrès. Elle représente le pinacle de l’entreprise humaine et de l’avancée technologique. Des moteurs arrière des années 30, à l’effet de sol vu dans les années 80, la technologie développée en F1 a toujours été largement en avance sur son temps. En 2014, la discipline reste fidèle à sa prestigieuse ADN en optant pour des systèmes de récupération d’énergie dernier cri et un moteur turbo innovant. Cette année, nous sommes vraiment à l’avant-garde de la technologie en terme de motorisation ».
Jean-Michel Jalinier, Président de Renault Sport F1

ELÉMENTS CLÉS :
• Moteur V6 1,6 litre turbocompressé à combustion interne
• Injection directe
• Régime moteur maximal de 15 000 tr/min
• Puissants systèmes de récupération d’énergie composés de deux moteurs électriques : le MGU-H qui récolte l’énergie au niveau des échappements, et le MGU-K qui récupère l’énergie cinétique au freinage
• L’énergie électrique produite est stockée dans une batterie
• La puissance maximale délivrée est de 760 chevaux, un chiffre similaire à celui de la précédente génération de V8
• Double restriction sur la consommation de carburant : la quantité d’essence utilisée pendant la course ne peut dépasser 100kg (soit une baisse de 35% par rapport à 2013) et le débit de carburant injecté limité à 100 kg/h (illimité en 2013). Les monoplaces devront donc utiliser les deux types d’énergie – carburant et électricité – sur un tour de circuit
• Le développement des moteurs est gelé tout au long de la saison. Seules sont autorisées des modifications pour traiter des problèmes de fiabilité ou pour réduire les coûts
• 5 Groupes propulseurs sont alloués à chaque pilote sur l’ensemble de la saison

[nggallery id=284]

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
    Renault V6 Energy F1 2014, 10.0 out of 10 based on 3 ratings

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *