Renault fête 40 ans de présence en Formule 1

40-ans-renault-f1-7Depuis des années, l’utilisation d’un moteur turbo est autorisée par le règlement technique de la discipline, mais personne n’a encore osé franchir le pas. Personne avant Renault. Dès 1976, le constructeur français lance discrètement des essais en piste avec une version 1,5 litre de son V6. Plusieurs épreuves sont programmées pour la saison suivante. Propulsée par son V6 turbo, la RS01 débute lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 1977. Confiée à Jean-Pierre Jabouille, la « théière jaune » ne voit certes pas le drapeau à damier, mais elle marque les esprits. Quatre autres courses suivent en fin d’année, permettant à Renault d’engranger une précieuse expérience.

L’apprentissage se poursuit tout au long de la saison 1978, jusqu’à ce que Jabouille inscrive les premiers points de Renault en F1 — les premiers pour un moteur turbo — en prenant la quatrième place du Grand Prix des États-Unis. En 1979, le passage au double turbo à Monaco représente un progrès tangible. Renault surmonte enfin les problèmes de temps de réponse et Jabouille décroche une première victoire historique à domicile après s’être élancé de la pole position à Dijon.

40-ans-renault-f1-18

L’investissement de Renault en F1 commence à porter ses fruits lorsque Renault se classe
deuxième du Championnat du Monde 1983 avec Alain Prost. Vainqueur de quatre manches face aux trois succès de Nelson Piquet, le Français n’est qu’à deux unités du Brésilien. La même année, Renault devient pour la première fois motoriste d’une seconde écurie, Lotus. D’autres fournitures sont ensuite conclues avec Ligier et Tyrrell. Au Grand Prix du Portugal 1985, Ayrton Senna remporte sa première victoire en F1 avec un V6 Renault.

Fin 1985, l’équipe d’usine cesse ses activités pour se concentrer sur son rôle de motoriste. En 1986, le trio Senna-Lotus-Renault se montre le plus rapide de la grille, le Brésilien décrochant huit pole positions. Renault retrouve officiellement la Formule 1 au terme de la décennie à la faveur d’un partenariat avec Williams. Dès sa première campagne en 1989, la nouvelle association débouche sur deux victoires en Grands Prix, puis deux autres en 1990. Nigel Mansell, qui connaît les moteurs Renault depuis son passage chez Lotus, intègre l’écurie en fin d’année.

Commence alors une extraordinaire période de succès. À la fin de l’année 1991, Williams-Renault est déjà le duo à battre. En 1992, Mansell écrase la saison et offre son premier titre mondial à Renault dès le mois d’août. Ancien pilote Renault, Alain Prost rejoint Williams en 1993. Lui aussi décroche la couronne avant de prendre sa retraite. D’autres sacres suivront, en 1996 avec Damon Hill, puis en 1997 avec Jacques Villeneuve. Williams-Renault est également sacrée chez les Constructeurs en 1992, 1993, 1994, 1996 et 1997. En 1995, Renault renforce son implication en s’associant avec Benetton. Michael Schumacher obtient le titre chez les Pilotes, tandis que Benetton s’impose chez les Constructeurs. Avec ses deux clients, Renault coiffe six couronnes mondiales d’affilée entre 1992 et 1997. Entre 1995 et 1997, Renault remporte 74 % des courses
disputées. Renault quitte officiellement la discipline fin 1997.

Williams, Benetton, et plus tard BAR, utiliseront des blocs d’origine Renault badgés Supertec, Mecachrome et Playlife. À Viry-Châtillon, une cellule de développement continue à plancher sur un futur programme F1.

Losange annonce le rachat de l’écurie Benetton pour redevenir constructeur à part entière. Renault fournit ainsi des moteurs à Enstone avant que la structure ne renaisse sous le nom de Renault F1 Team l’année suivante. Le site châssis reste basé au Royaume-Uni et collabore étroitement avec le département moteur de Viry-Châtillon.

En 2003, Fernando Alonso décroche en Malaisie la première pole position de l’équipe. Le jeune espagnol fait encore mieux en Hongrie où il signe le premier succès de Renault F1 Team. Un an plus tard, Jarno Trulli offre la victoire à Renault lors du rendez-vous le plus prestigieux de l’année : le Grand Prix de Monaco. En 2005, Alonso est l’homme à battre : il devient champion du monde Pilotes tandis que Renault s’impose chez les Constructeurs avec huit succès pour l’Espagnol et son équipier Giancarlo Fisichella.

Malgré l’important tournant technologique que représente le passage du V10 au V8,
Renault poursuit sur sa lancée en 2006. Avec huit victoires, Renault lutte face à Ferrari
dans la conquête des titres, mais la capacité d’innovation de la marque française l’emporte à nouveau avec un doublé. Rompu à l’exercice de fournir plusieurs
équipes, Renault signe un partenariat moteur avec Red Bull Racing en 2007. Les
monoplaces bleues ne tardent pas à se révéler performantes. En 2010, Vettel sort
finalement vainqueur pour devenir le plus jeune pilote sacré de l’histoire de la discipline.
L’écurie Red Bull-Renault s’offre le trophée des Constructeurs.

Tandis que Renault recentre son activité sur la fourniture de moteurs, Sebastian Vettel est intouchable au Championnat du Monde, battant tous les records pour décrocher quatre sacres consécutifs jusqu’à 2013. Aux côtés de Red Bull Racing, Renault équipe Lotus F1 Team, Caterham F1 Team et Williams F1 Team. Tout au long de la période V8, le bloc conçu et développé par les 250 ingénieurs de Viry-Châtillon n’a cessé de dominer en remportant plus de 40% des courses disputées et un nombre record de pole positions.
En 2014, la Formule 1 effectue une véritable mue avec l’introduction d’une technologie d’avant-garde. Le nouveau groupe propulseur de Renault en F1 combine l’architecture de l’ancienne génération de moteurs suralimentés, de puissants moteurs électriques et d’une batterie de systèmes de récupération d’énergie sophistiqués pour réduire la consommation de 40% tout en offrant un dynamisme et des performances similaires.

Renault continue de fournir Red Bull Racing et son écurie soeur Scuderia Toro Rosso, mais aussi Lotus F1 Team. La lutte est toutefois féroce. Après un examen complet de sa stratégie, Renault annonce fin 2015 son retour en tant que constructeur à part entière. En 2016, Renault retrouve la F1 dans le cadre d’un engagement minimal de neuf ans sous l’étendard Renault Sport Formula One Team. L’objectif est de remonter une fois de plus sur la plus haute marche du podium et de jouer les titres mondiaux.

Renault F1 40 ans 1977-2017
« 1 de 4 »
  • Renault F1 lance sa nouvelle saison 2020 Renault F1 Team a officiellement lancé sa campagne 2020 à l’occasion d’un événement organisé à L’Atelier Renault, site emblématique de Groupe Renault, sur les Champs-Élysées à Paris. Le duo dynamique de pilotes formé par Daniel Ricciardo et Esteban Ocon a été présenté pour la première fois aux média et partenaires avec les couleurs de l’équipe, en compagnie du ...
  • Alpine expose des modèles passés et futurs au Festival International des Invalides Pour sa 3ème participation au Festival Automobile International des Invalides (FAI), Alpine conçoit une exposition regroupant des modèles inédits ou peu connus du grand public : le prototype A210, l’Alpine Vision Gran Turismo, A110 1800 Gp4 – 1972 ex usine, l’A110 SportsX, une A110 « berlinette » 1300 de 1971 et l’A110S. Le prototype A210 En 1966, ...
  • Renault 21 2 Litres Turbo Phase 2 Depuis 1987, la Renault 21 2 litres Turbo sème la terreur chez les berlines de sport. Il n’y a que les Ford Sierra RS Cosworth et Mercedes-Benz 190 2L3-16 pour faire la course en tête. Peugeot et sa 405 MI16 ne font pas le poids côté moteur, tandis que les autres berlines de sport sont ...
  • Renault 21 2 Litres Turbo Ouf ! Il était temps pour Renault de remiser sa berline 18 au placard, arrivée en bout de souffle et totalement désuète sur le marché des berlines de taille moyenne. Renault a confié à Giorgietto Giugiaro le dessin de sa nouvelle berline 21 qui est lancée en mars 1986. Plus cubique, avec de larges surfaces ...
  • La nouvelle Renault Megane 4 RS Trophy-R établit un nouveau record sur le circuit de Suzuka au Japon La Renault Megane 4 R.S. TROPHY-R établit un nouveau temps record de 2’25’’454 (plus de 3s d’écart par rapport au record précédent) sur le prestigieux circuit de Suzuka au Japon, après son record sur la fameuse Nordschleife du Nürburgring et son chrono de référence à Spa-Francorchamps dans le cadre des R.S. Days, diffusé en live ...
  • La nouvelle Renault Megane 4 RS Trophy-R est élue sportive de l’année 2019 par le magazine Echappement Depuis 1982, date de la première édition de cette élection organisée par la rédaction du magazine, cette récompense a été attribuée à 7 reprises à un modèle sportif de la marque Renault, dont trois fois à Mégane R.S., en 2007, 2008 et 2014. Les 7 voitures en compétition ont été testées par les journalistes de la ...
  • GP F1 Sao Paulo Brésil 2019 – 17 novembre Plus d’enjeu titre pilote et constructeur. Néanmoins, un Grand Prix de F1 au Brésil, c’est toujours un évènement dans ce pays marqué par Ayrton Senna, mais qui possède son lot de pilotes renommés (Fittipaldi & Piquet) et titrés en F1. Le circuit de Sao Paulo est un formidable chaudron pour les pilotes et le spectacle. ...
  • GP F1 Austin Texas USA 2019 – 4 novembre Week end très « show » à l’américaine avec son lot de VIP et de « people » dans le paddock et dans les stands. Mais c’est sur la piste que tout se joue véritablement… En Q1, les deux Williams et les deux Alfa Romeo n’iront pas plus loin. Tout comme Perez qui manqué la pesée pendant les essais ...
  • GP F1 Mexico – Mexique 2019 – 27 Octobre Week-End particulier avec une météo changeante, notamment côté températures. Résultat, c’est le casse-tête mexicain (et non chinois !) pour définir la bonne stratégie pneumatiques. A l’entame des qualifications, il semble acquis que les écuries en difficultés sont encore et toujours Williams, mais également Haas et Alfa Romeo. Ces deux dernières écuries, depuis plusieurs Grand Prix, ...
  • La nouvelle Alpine A110 Mk2 est récompensée du prix de la meilleure voiture pour les amateurs de sensations fortes aux Parkers New Car Awards 2020 L’Alpine A110 a reçu le prix de la meilleure voiture pour les amateurs de sensations fortes aux Parkers New Car Awards 2020, le dernier d’une longue liste de prix pour cette voiture. L’équipe de Parkers a félicité l’Alpine A110 pour sa maniabilité et son ingénierie : « …la sensation d’un manque de masse presque total, d’une maniabilité ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Renault fête 40 ans de présence en Formule 1, 10.0 out of 10 based on 2 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.