Light Cars 1990

« Léger c’est mieux » en français dans le texte pour traduire la devise de Colin Chapman le créateur de Lotus : « Light is Right ». Ingénieur de génie, il était alors convaincu que le poids était l’ennemi des voitures de sport. Un dogme qui va le conduire à concevoir et commercialiser dès 1957 la Lotus Seven après plusieurs premières approches convaincantes. Disponibles en kit ou montées, les Lotus Seven, malgré une motorisation modeste vont offrir un véritable récital et forger la légende de Lotus. Le concept du light is right et des light cars était né pour le plus grand plaisir de pilotage des fans du concept.

Puis dans les années 70, c’est Caterham qui reprend les droits de la Lotus Seven sous l’impulsion de son patron Graham Nears. La Lotus Seven poursuit sa route et inspire bien des dérivés : Donkervoort, Martin, Westfiel, et bien d’autres moins connues. Puis c’est au cours de la décennie 90 que le concept va évoluer et reprendre des couleurs avec Lotus toujours en pointe et son Elise aux très nombreuses variations. Dans l’hexagone Hommell avec sa berlinette Echappement puis sa Barquette va apporter sa réponse de la Light Car à la française tandis que Renault et son Spider Renault Sport fera quelques déçus mais va charmer par son concept.

Depuis, KTM, Alfa Romeo, Ariel sont venus s’ajouter dans la danse tandis que Lotus n’a de cesse de jouer les déclinaisons sur ses Elise et Exige.


LIGHT CARS DECENNIE 1990

  • Caterham Super Seven 1600 GT La Caterham Super Seven depuis 1972 a repris le témoin à la Lotus éponyme. Mais point de réinterprétation, au contraire, Caterham souhaite rester fidèle en tout points à la Lotus Seven S3. Résultat, on retrouve la bouille toujours inimitable de la Seven qui devient Super Seven dans le catalogue Caterham. Faciès de batracien avec ses petits phares ronds, ailes rapportées et coque étroite… Pas de doute le mythe perdure, ainsi que sa mécanique Ford qui respire sous le capot AV… Véritable ...
  • Donkervoort S8A Depuis 1978, Joop Donkervoort s’est mis en tête de propose son interprétation de la Lotus Seven. Cet amateur éclairé et exigeant était devenu dans l’incapacité d’homologuer alors les Caterham en Hollande avec les nouvelles normes (trop petites). Il a donc repris le concept à zéro, même si la Donkervoort S7 des débuts restait encore fidèle au concept initial. Puis dès 1983, la S8 a pris son envol avec des particularités techniques spécifiques. Fort de ses premiers succès, Joop Donkervoort poursuit ...
  • Donkervoort S8AT Avec l’arrivée du catalyseur, Joop Donkervoort doit trouver une solution pour que son interprétation de la Lotus Seven ne soit pas pénalisée en performance. C’est donc fort logiquement que la Donkervoort SA8 lancée en 1985 est épaulée dès l’année suivante par une variante équipée d’un turbocompresseur. La Donkervoort S8AT est identique à l’extérieur à la S8A. Seules exceptions notables, l’inscription stylisée sur l’échappement latérale avec « S8AT » et les grilles supplémentaires sur le capot qui permettent de savoir que ...
  • Hommell Barquette Après la Berlinette Echappement très convaincante, Hommell dégaine un an après sa Barquette ! Au programme suppression du pare-brise, du toit et allègement maximum. Le poids tombe à 940 kilos tandis que le moteur perd 5 ch. Pas grave, avec cette nouvelle configuration la Barquette Echappement gagne 1 seconde au 1 000 mètres DA et est encore plus dans l’esprit de ses concepteurs : 100% pilotage, 100% sport et 100% passion… La Berlinette ôte son couvre-chef pour un plaisir intégral… et ...
  • Hommell Berlinette Echappement Après une discussion passionnée au restaurant, puis un sondage dans le magazine Echappement, le projet était lancé ! La Berlinette des années 90 allait voir le jour… Gilles Dupré à la technique, Eric de Paw au crayon, et des organes mécaniques issu de la banque d’organe de PSA. Sans concession, la Berlinette Echappement affiche une offre osée dans un monde automobile aseptisé avec aucune concession au confort, un poids limité au maximum, et un châssis superbe… Le réveil du coq ? ...
  • Lotus Elise S1 111 Mk1 Après quelques tâtonnements stratégiques et des changements de mains, Lotus Cars désormais propriété du malais Proton est enfin sur de bons rails. En septembre 1996, la Lotus Elise vient renforcer la présence de Lotus qui devait alors se contenter de l’Esprit après la disparition, pour la 2e fois (!), de la Lotus Elan. Ultra-légère et radicale, l’Elise s’offre une bouille craquante inspirée de célébrités mécaniques des années 60 (Ferrari Dino). Ramassée avec ses 3,70 mètres de long, la Lotus Elise ...
  • Renault Spider Pas de réveil tonitruant d’Alpine, mais en revanche un projet interne chez Renault qui va étonner tout le monde en 1995 : le Renault Spider. Véritable concentré de plaisir, le Spider Renault est intégralement conçu pour la performance et le sport. Patrick Le Quément aux crayons pour une bouille craquante s’inspirant pour la proue d’un proto du Mans des années 60, Fior Concept à Nogaro pour la mise au point et une structure alu pour rester sous la tonne. Mais ...

  • Maserati Ghibli Tipo 115M Au salon de Turin 1966, c’est l’effervescence sur le stand Maserati ! La firme au trident sous les destinées de la famille Orsi, poursuit le développement de sa gamme Tourisme avec sa nouvelle Ghibli. Un patronyme qui reprend le nom d’un vent chaud du désert égyptien qui en dit long sur les prétentions de la ...
  • Opel Calibra – Guide Achat Au salon de Francfort 1989, les visiteurs sont médusés par le coupé Opel Calibra et son design inédit et très moderne. Ce qui frappe avant tout est le profilage qui joue les Cx records avec 0,26. Présenté un an plus tôt, le coupé VW Corrado, au design à forte personnalité, semble déjà daté ! En ...
  • Chevrolet Corvette C2 Sting Ray L84 Depuis 1953, General Motors sous sa bannière Chevrolet crève l’écran avec sa Corvette qui peut se targuer d’être la première véritable voiture de sport américaine. Véritable réussite esthétique, la Corvette et sa carrosserie en « plastique » rivalise avec les meilleures réalisations européennes, tout en conservant néanmoins des tics techniques très yankee (comprenez gros moteurs ...
  • Alfa Romeo Giulia 1600 Ti Type 105 Pour remplacer sa berline Giulietta, Alfa Romeo dévoile à l’autodrome de Monza sa nouvelle Giulietta le 27 juin 1962. Un haut lieu du sport automobile qui en dit long sur les ambitions d’Alfa Romeo. Bonne nouvelle pour les fans de berlines sportives, la firme d’Arese ne renie pas son ADN. Côté style, si la Giulietta ...
  • Ligier JS2 V6 2L9 Phase 2 L’histoire de la Ligier JS2 sent le sapin ! Depuis 1971, Guy Ligier se bat avec opiniâtreté pour imposer sa GT made in Vichy dans le paysage des Grand Tourisme. Seulement voilà, si les succès en compétition ont bien été là (victoire au Mans en GT et au Tour Auto en 1974), et que le ...
  • de Tomaso Mangusta Après un premier exercice convaincant (la Vallelunga), Alejandro de Tomaso qui ne manque pas d’entregent (il est proche de la famille Ford et de Caroll Shelby), voit plus haut et plus loin pour sa nouvelle Grand Tourisme. Car de berlinette on passe à une véritable Grand Tourisme qui joue les Supercar lors de la présentation ...
  • Ligier JS2 V6 2L9 Depuis le salon de Paris 1971, la Ligier JS2 tente l’impossible pari de s’imposer dans le milieu très select des Grand Tourisme sportives. Et malgré l’énergie et le sacré caractère de son géniteur éponyme, Guy Ligier, la Ligier JS2 peine à se faire un nom. Pourtant des qualités, elle n’en manque pas ! Alors profitant ...
  • Honda S800 Coupé La saga de Honda est à l’image de l’ambition et la passion de son créateur Sochoïro. Spécialisé dans la moto depuis 1947, c’est à partir du début des années 60 que Honda se tourne également vers l’automobile, ponctué par un engagement en compétition automobile et notamment en Formule 1 sans connaître pour autant un réel ...
  • Opel Monza – Guide Achat Au salon de Francfort 1977, Opel dévoile un nouveau duo choc avec les berlines Senator et coupés Monza. Basés sur la plateforme des berlines Record & Commodore, ces duettistes remplacent la vénérable Commodore de la génération précédente. Néanmoins, l’Opel Monza affiche une ligne nettement plus sportive avec ses lignes tendues et sa carrosserie à hayon ...
  • Aston-Martin DB11 Volante Comme pour la DB9 en son temps, la DB11 se décline également dès le lancement de la V8 pour 2018 en variante Volante, plus communément appelé cabriolet chez les autres constructeurs. Depuis l’Aston-Martin DB6, la saga des Volante a ponctué chaque nouvelle génération d’Aston-Martin toujours avec élégance et bon goût. De véritables voitures d’esthètes pour ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW,Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Light Cars 1990, 10.0 out of 10 based on 1 rating