Nouvelle McLaren Elva

McLaren Automotive dévoile aujourd’hui son nouveau roadster Ultimate Series, la McLaren Elva. Première voiture de route à habitacle ouvert de la marque, l’Elva ajoute une nouvelle dimension à la gamme Ultimate Series. Comme ses prédécesseurs McLaren P1TM, McLaren Senna et Speedtail, le volume de la nouvelle McLaren Elva sera strictement limité : seulement 399 exemplaires sont proposés à la commande.

Le nom Elva rend hommage aux célèbres Bruce McLaren-design M1A et McLaren-Elva M1A[Mk I], M1B[Mk II] et M1C[Mk III] des années 1960. Produites en version  » client  » des voitures de course innovantes et passionnantes du Groupe 7 McLaren, les voitures de sport McLaren-Elva incarnent bon nombre des principes de conception et d’ingénierie novateurs qui font partie intégrante des voitures de route McLaren produites aujourd’hui.

« McLaren continue de repousser les limites du développement des supercars et hypercars à la recherche d’expériences de conduite exceptionnelles et inégalées pour nos clients et McLaren Elva incarne cet esprit pionnier. La McLaren-Elva M1A[Mk1] et ses successeurs sont à bien des égards les véritables précurseurs spirituels de la McLaren d’aujourd’hui – des voitures super légères, à moteur central avec les plus hauts niveaux de performance et d’excellence dynamique. Il est tout à fait approprié que le nouveau roadster McLaren Ultimate Series – une voiture d’une modernité unique qui offre le lien ultime entre le conducteur, la voiture et les éléments et avec ce nouveau niveau de plaisir de conduite sur route ou sur piste – reconnaisse notre riche héritage avec le nom Elva. »
Mike Flewitt, PDG, McLaren Automotive

La nouvelle McLaren Elva est une voiture à habitacle ouvert extrêmement rapide ; une voiture biplace extrême avec un châssis et une carrosserie en fibre de carbone sur mesure mais sans toit, sans pare-brise et sans vitres latérales. Avec chaque entrée sensorielle accrue, c’est une voiture qui existe pour fournir un plaisir de conduite inégalé sur route ou sur piste.

Un V8 McLaren de 4,0 litres à double turbocompresseur de la même famille de moteurs que les McLaren Senna et Senna GTR se combine au poids le plus léger1 de toutes les voitures de route produites par McLaren Automotive pour donner au nouveau roadster super léger de la série Ultimate une performance à couper le souffle, des niveaux extraordinaires en accélération, agilité et rétroaction.

L’apparence de la McLaren Elva est aussi frappante et unique que l’expérience de conduite. Le nez bas et les pics prononcés de l’aile avant offrent un effet visuel dramatique et améliorent en même temps la vision vers l’avant. De grandes ailes arrière en fibre de carbone coulent de l’avant de la porte vers le pont arrière, tandis que la hauteur des deux contreforts arrière est réduite au minimum grâce à un système de protection déployable contre le renversement.

On peut porter un casque si on le préfère, mais la forme et la sculpture de la cabine supérieure entourent le conducteur et le passager pour créer un environnement sécuritaire. Un pare-brise fixe dérivé de la voiture est également disponible pour la plupart des marchés en option d’usine.

Première mondiale en matière de protection aérodynamique
Une véritable connexion avec les éléments fait partie intégrante de l’expérience de conduite de McLaren Elva, mais cela n’a pas empêché McLaren d’innover avec une première mondiale, l’Active Air Management System (AAMS) pour améliorer le plaisir de conduire. Le système achemine l’air par le nez de l’Elva pour qu’il sorte de la coquille avant à grande vitesse devant les occupants avant d’être dirigé vers le haut au-dessus du poste de pilotage pour créer une relative  » bulle  » de calme. Le système se compose d’une grande entrée centrale située au-dessus du séparateur, d’un évent de sortie à clapet avant et d’un déflecteur discret en fibre de carbone qui monte et descend verticalement ; lorsque l’AAMS est actif, le déflecteur est déployé au bord avant de la sortie du capot, montant de 150 mm dans le flux libre pour créer une zone basse pression sur l’évent.

L’air ventilé est dirigé dans un rayon de 130 degrés, à l’aide d’un réseau d’ailettes en fibre de carbone transversales et longitudinales réparties sur la sortie du capot ; la répartition du flux d’air à l’avant et sur le côté de la cabine facilite la gestion de l’air dans l’environnement de celle-ci. À vitesse urbaine, lorsque le niveau de débit d’air dans la cabine signifie que l’AAMS n’est pas nécessaire, le système est inactif. Lorsque la vitesse du véhicule augmente, l’AAMS se déploie automatiquement et reste actif jusqu’à ce que la vitesse diminue, moment auquel le déflecteur se rétracte. Le système peut également être désactivé par le conducteur.

Design esthétique et technique en harmonie
La philosophie de conception de McLaren lie intrinsèquement la conception esthétique et la conception technique, plutôt que de séparer les disciplines de la conception et de l’ingénierie comme c’est courant dans l’industrie automobile. L’AAMS est un exemple des résultats de cette approche harmonieuse, s’intégrant parfaitement dans les fonctionnalités aérodynamiques et de refroidissement de la McLaren Elva.

Lorsque l’AAMS est inactif, le conduit central est scellé, ce qui détourne le flux d’air vers les radiateurs basse température et augmente leur efficacité de refroidissement. Pour offrir des conditions d’emballage optimales à l’AAMS, la McLaren Elva est équipée de deux radiateurs basse température (LTR) placés devant chaque roue avant. Les nouveaux noyaux utilisés dans ces LTR contribuent à la puissance de sortie de 815 CV du moteur.

En plus de loger l’AAMS, la coquille avant présente des contours profonds qui guident l’air dans un conduit discret sur le bord d’attaque de chaque porte en fibre de carbone, notamment le plus léger que McLaren ait jamais créé. Cet air de refroidissement capté est ensuite dirigé vers les deux radiateurs haute température (HTR) montés à l’arrière et refroidis par le groupe motopropulseur, situés juste devant les roues arrière. Un deuxième conduit inférieur qui commence à l’intérieur du passage de roue avant achemine également l’air du côté de la carrosserie vers les HTR, qui sont en outre alimentés par les prises d’air latérales principales visibles. Des prises d’air à l’arrière de chaque canal d’étayage permettent d’acheminer l’air de combustion dans des filtres à air exposés sous le tonneau, qui alimentent le plénum du moteur en fibre de carbone.

Le bord de fuite de la carrosserie est équipé d’un becquet arrière actif sur toute la largeur, dont la hauteur et l’angle sont réglés simultanément pour optimiser l’équilibre aérodynamique. La fonction de freinage pneumatique améliore le freinage à partir de vitesses élevées, la plage de fonctionnement variant selon que l’AAMS est actif ou non. Le diffuseur arrière fonctionne en liaison avec l’aileron arrière actif. La McLaren Elva a un plancher complètement plat jusqu’au point par l’essieu arrière où le diffuseur démarre et augmente en hauteur pour accélérer l’air qui sort de dessous le véhicule. Le diffuseur est équipé de’barrières’ verticales pour guider le flux d’air sans réduire la trajectoire d’évacuation de l’air et celles-ci se combinent avec les extensions latérales du pare-chocs arrière pour améliorer encore l’efficacité aérodynamique.

Conçue pour offrir une expérience de conduite élémentaire

« Notre mission avec la McLaren Elva était de créer un roadster biplace à habitacle ouvert qui offre les expériences de conduite les plus élémentaires. Les volumes emballés sous film rétractable inspirés de la Formule 1 créent une sculpture technique aussi frappante que remarquable, l’extérieur s’infiltrant dans l’habitacle dans un exemple étonnant d’un nouveau et unique principe de design McLaren aux  » frontières floues  » qui nous a permis de faire entrer l’extérieur sans problème, d’améliorer encore l’engagement du conducteur, sans faire de compromis, et de respecter notre philosophie qui est la suivante.
Rob Melville, directeur du design, McLaren Automotive

En soulignant l’intensité de l’expérience de conduite par le lien direct avec les éléments, il n’y a pas de démarcation claire entre l’extérieur de la McLaren Elva et l’intérieur. Les parties supérieures des portes en fibre de carbone s’incurvent et s’intègrent simplement dans l’habitacle, le matériau composite léger, rigide et résistant offrant les propriétés parfaites pour former des formes et des formes aussi séduisantes. En plus de cette caractéristique de conception unique, les contreforts derrière le conducteur et le passager se déversent également dans l’habitacle derrière les sièges. Tout en s’assurant que le conducteur et le passager restent exposés aux éléments, la sculpture de l’environnement enveloppant de la cabine supérieure renforce le sentiment de sécurité et de protection dans un intérieur cocooning.

Un longeron en fibre de carbone balaie en outre entre les contreforts et s’étend entre les sièges conducteur et passager pour soutenir un accoudoir central et soutenir le bouton de démarrage du moteur et les commandes des fonctions Drive, Neutral et Reverse. Les sièges eux-mêmes sont conçus sur mesure, avec une nouvelle coque légère en fibre de carbone qui non seulement soutient la tête, les épaules et le dos des occupants, mais qui s’harmonise parfaitement avec la forme supérieure de l’habitacle. La partie inférieure de chaque siège est légèrement plus courte que celle d’un siège McLaren conventionnel, ce qui laisse suffisamment d’espace dans les espaces pour que le conducteur ou le passager puisse se lever s’il le désire pour monter ou descendre du véhicule. Les sièges sont disponibles avec des couleurs et des matériaux différents, ce qui crée un contraste entre la partie supérieure exposée et la partie inférieure cocooning. Des harnais de course à six points peuvent être choisis si le client souhaite utiliser la McLaren Elva sur piste.

Devant le conducteur et le passager, la vue vers l’avant est sans précédent, la planche de bord s’abaissant sans à-coups vers l’intérieur et l’extérieur de l’habitacle pour rejoindre les portes basculantes. Les formes sont organiques et naturelles – presque en forme de cailloux – avec la seule interruption de leur forme lisse, le tableau de bord qui se dresse fièrement, se déplaçant avec le volant pour optimiser la visibilité des données du véhicule pour le conducteur.

Dans une première pour McLaren, les commandes des fonctions Active Dynamics sont intégrées au tableau de bord ; placées de part et d’autre du coffre, les sélecteurs de mode dynamique sont situés près des palettes de changement de vitesses et leur fonctionnement ne nécessite pas que le conducteur retire les mains du volant. Des fonctionnalités supplémentaires sont accessibles grâce à l’écran tactile haute résolution de 8 pouces monté au centre ; un concentrateur pour toutes les fonctions du véhicule, cette toute nouvelle interface dispose d’un écran sans bordures et d’un cadran de commande monté sur le côté. Cet écran central d’infodivertissement a été développé pour permettre au conducteur d’exécuter plusieurs applications simultanément, un peu comme un smartphone, en les faisant défiler sur un carrousel vertical. Le système affiche à l’écran toute une gamme d’applications, y compris la navigation par satellite, la télémétrie sur piste McLaren, la caméra de recul et le contrôle climatique. L’écran est monté sur un bras léger en fibre de carbone et incliné vers le conducteur.

De l’espace de rangement est offert sous le tonneau arrière. Fabriqué en fibre de carbone, le panneau courbé d’une seule pièce est actionné manuellement et fixé à l’aide de loquets à fermeture souple. Elégant et léger, il réduit encore le poids à l’un des points les plus élevés de la McLaren Elva. Le compartiment sous le tonneau offre de la place pour les casques et abrite également les panneaux en forme de hublot qui mettent en valeur les deux filtres à air visibles – un bel exemple du principe de conception McLaren d’exposer l’ingénierie fonctionnelle.

Un portefeuille de matériaux d’intérieur sur mesure sera disponible pour la nouvelle McLaren Elva, permettant aux clients de personnaliser leur voiture en fonction de son utilisation prévue. Des cuirs intérieurs dans une gamme de finitions et de niveaux de protection – y compris un cuir Full Aniline renforcé avec une seconde couche de protection pour le cuir – ont été développés pour répondre aux exigences de la voiture à habitacle ouvert. De plus, un nouveau matériau technique intérieur, Ultrafabric, est une autre innovation pour la voiture. Cette matière synthétique respirante offre une proposition très différente du cuir ; composée de quatre couches, les deux surfaces extérieures offrant durabilité et résistance à l’humidité et les couches intérieures ajoutant une base en rayonne renforcée et un rembourrage, l’Ultrafabric aide à vous  » saisir  » dans l’assise.

La McLaren Elva n’est pas équipée de série d’un système audio (afin de minimiser le poids du véhicule), mais les clients peuvent choisir un système sur mesure sans frais supplémentaires. D’autres options non économiques comprennent des jantes en alliage forgé super léger à 5 rayons au lieu des jantes ultra-légères à 10 rayons montées de série ; des pneus Pirelli P Zero™ Corsa sur piste plutôt que des pneus Pirelli P Zero™ ; et un système de levage pour véhicule.

McLaren Special Operations (MSO), la division sur mesure de McLaren, offre d’autres options de personnalisation, notamment des choix de couleurs intérieures pour l’Ultrafabric et les cuirs, des couleurs de peinture extérieures pratiquement illimitées et presque tout ce qui se trouve entre une fine rayure sur les roues et une finition  » contour  » ou  » vitesse  » qui mélange plusieurs couleurs sur la longueur du véhicule. Chaque sélection est peinte individuellement à la main par les artisans hautement expérimentés de MSO.

Alternativement, les clients peuvent choisir un corps en fibre de carbone Gloss Visual, qui expose non seulement les panneaux du corps en fibre de carbone, mais aussi le sergé parfaitement aligné du matériau composite. Ceci peut être encore amélioré avec une gamme de teintes de couleurs. McLaren Special Operations peut également développer une teinte sur mesure pour la fibre de carbone extérieure ou intérieure.

La McLaren Elva peut également être personnalisée avec des badges en or blanc 18 carats ou en platine avec incrustation TPT. Une première mondiale dans l’industrie automobile avec le Speedtail de McLaren, la technologie à couches minces de carbone (ou TPT en abrégé) est formée de multiples couches de carbone ultra-minces d’à peine 30 microns de profondeur. Positionnés à un angle de 45 degrés, ils exposent une surface stratifiée et chatoyante qui ressemble à de l’eau courante, lorsqu’ils sont légèrement fraisés. De plus, MSO offre un bouclier thermique en or 24 ct en baie moteur.

La nouvelle Ultimate Series McLaren est proposée à partir de £1,425,000 incluant la TVA britannique3, la spécification finale est déterminée par le choix du client, avec des possibilités infinies en termes de personnalisation par McLaren Special Operations (MSO) pour assurer que chaque Elva est unique.

Performance ultime et immersive

« La McLaren Elva est un véritable roadster Ultimate ; elle n’existe que pour le plaisir de conduire, pour offrir une expérience passionnante et immersive née du lien ultime entre la voiture, le conducteur et les éléments. La voiture de route la plus légère que nous ayons jamais construite chez McLaren Automotive, l’Elva est incroyablement agile et férocement rapide, son moteur V8 815PS biturbo offrant des performances à couper le souffle qui rehaussent tous les sens.
Andy Palmer, Directeur de la gamme de véhicules – Ultimate Series, McLaren Automotive

Le cœur de la McLaren Elva est – comme pour toute voiture de course ou de route McLaren depuis 1981 – une monocoque en fibre de carbone. Cette  » baignoire  » ultramoderne est incroyablement solide et rigide, et ses propriétés inhérentes signifient qu’un roadster à toit ouvert n’a pas besoin d’un renforcement supplémentaire comme ce serait le cas avec un véhicule construit en aluminium ou en acier. Inversement, malgré sa rigidité, la fibre de carbone est aussi incroyablement légère, ce qui contribue à réduire le poids total du véhicule.

À cet effet, la fibre de carbone a également été largement utilisée dans toute la McLaren Elva. Tout le corps est en carbone, et McLaren a repoussé les limites de la matière non seulement pour créer des formes sculptées incroyables, mais aussi pour réduire le poids. La coque avant, par exemple, n’a qu’une épaisseur de 1,2 mm et répond à toutes les exigences de McLaren en matière d’intégrité structurelle – tout en formant un étonnant panneau d’une seule pièce qui s’enroule autour du nez du véhicule et offre une vision nette et ininterrompue, sans aucun joint de panneau. Les panneaux latéraux de la carrosserie, d’une longueur de plus de trois mètres chacun, s’étirent à partir des roues avant, au-delà des prises d’air latérales, autour du capot arrière du tonneau et jusqu’au becquet arrière actif, sont peut-être encore plus impressionnants.

Chaque porte est entièrement fabriquée en fibre de carbone et comporte une charnière unique qui se monte sur le véhicule juste derrière la coquille avant. Les portes fonctionnent dans une fonction dièdre, une marque de commerce de McLaren. Le plancher de la McLaren Elva est en fibre de carbone exposée, ce qui souligne une fois de plus l’économie de poids. L’utilisation d’un matériau antidérapant à certains endroits, ou de tapis de sol sur mesure si vous le préférez, permet d’améliorer l’aspect pratique.

Le carbone constitue également le cœur du système de freinage le plus perfectionné jamais installé sur une voiture de route McLaren. Chaque disque fritté en céramique de carbone mesure 390 mm et prend beaucoup plus de temps à produire qu’un disque conventionnel en céramique de carbone, mais le matériau qui en résulte est beaucoup plus résistant et a une conductivité thermique améliorée. Cela permet notamment de réduire la taille des disques de frein avant, ce qui profite à la masse non suspendue tout en maintenant les performances. Les besoins de refroidissement sont réduits, ce qui réduit le besoin de conduites de frein, ce qui réduit encore le poids et améliore l’efficacité aérodynamique. Le système de freinage a d’abord été introduit sur la McLaren Senna, mais il a été amélioré pour l’Elva avec l’ajout de pistons à étrier en titane qui permettent d’économiser au total 1 kg sur le véhicule.

Ces performances de freinage sont essentielles en raison des performances du V8 McLaren biturbo de 4,0 litres de 800 Nm et 815 ch qui équipe l’Elva. Issu de la même famille de moteurs que les McLaren Senna et Senna GTR, il est équipé d’un vilebrequin à plan plat, d’un système de lubrification à carter sec et d’arbres à cames, tiges et pistons de liaison légers qui réduisent la masse dans la chaîne cinématique. La puissance est dirigée vers les roues arrière par l’intermédiaire d’une boîte de vitesses à sept rapports sans couture et, associée à une fonction de contrôle du lancement, la performance est époustouflante : 100 km/h à l’arrêt (0-62 mi/h) en moins de trois secondes, tandis que la McLaren Elva est plus rapide que la McLaren Senna à 200 km/h (0-124 mi/h) en 6,7 secondes2 seulement.

L’augmentation de puissance est obtenue grâce à un système d’échappement optimisé avec une contre-pression réduite et des performances LTR améliorées qui réduisent la température de l’air de suralimentation. L’échappement lui-même est un système complexe et léger en titane et Inconel, avec deux sorties inférieures flanquant une double sortie sur le dessus. Dans une première pour une voiture de route McLaren, le finisseur d’échappement en titane est créé en utilisant la technologie d’impression 3D pour former la forme unique. La note d’échappement de l’Elva est propre, nette et puissante, comme il sied à une McLaren Ultimate Series.

La puissance de la McLaren Elva est complétée par une configuration de châssis qui maximise l’agilité, l’engagement et la rétroaction du conducteur, améliorant l’expérience de conduite incroyablement immersive et passionnante. La direction électro-hydraulique fournit la rétroaction la plus pure, comme on peut s’y attendre d’une voiture lorsque la conception à habitacle ouvert place le conducteur si près des éléments. La suspension hydraulique à commande hydraulique McLaren de dernière génération, entièrement active, offre des capacités incroyables sur toutes les surfaces de route, avec des réglages logiciels uniques et des ressorts et des soupapes d’amortissement sur mesure adaptés au poids total extrêmement léger du véhicule.

Grâce aux commandes dynamiques adaptatives, les modes Confort, Sport et Piste pour la tenue de route et le groupe motopropulseur modifient les caractéristiques de conduite en fonction de l’humeur ou de l’environnement du conducteur. Ceux qui souhaitent explorer toutes les performances de l’Elva peuvent ajuster le niveau de patinage et de survirage avec trois modes de contrôle électronique de la stabilité (ESC) ou utiliser le contrôle variable de la dérive (VDC). Unique à McLaren, le VDC déverrouille de nouveaux niveaux de liberté de conduite et d’excitation. Les pneus Pirelli P Zero™ Les pneus Corsa Pirelli P sont disponibles en option, sans frais.

McLaren M1A : super léger succès conçu et réalisé par Bruce McLaren

Conçu par Bruce McLaren, le McLaren M1A était super léger, pesant seulement 551 kg (1 215 lb) et doté d’un châssis léger mais très rigide et robuste – dans ce cas, un cadre spatial en tube d’acier. Fabriqué à partir de tubes de section ronde et carrée, le châssis a été renforcé avec des tôles d’alliage de magnésium, collées et rivetées en place comme sous-bassin soumis à des contraintes.

Un V8 Oldsmobile de 4,5 litres de 340 ch a été monté au centre. La suspension était à la pointe du progrès au milieu des années 1960 : totalement indépendante, avec des bras triangulaires de longueur inégale, une barre anti-roulis et des ressorts hélicoïdaux et amortisseurs réglables à l’avant et des bras triangulaires inférieurs inversés avec ressorts hélicoïdaux similaires à l’arrière.

La carrosserie en résine moulée – encore une fois légère – était visuellement très distinctive, la M1A et la McLaren-Elva M1A[Mk I] ayant toutes deux un nez pointu et aucune lèvre à l’arrière. Le style des McLaren-Elva M1B[Mk II] et M1C[Mk III] plus récents était plus musclé, mais dès le début, les conduits de refroidissement et les réservoirs de carburant latéraux intégrés dans la conception établissaient les principes de la  » forme suit la fonction  » et  » tout pour une raison  » auxquels McLaren adhère toujours rigoureusement.

Lorsque la M1A a couru en septembre 1964 au Grand Prix des voitures de sport du Canada – le précurseur de la célèbre Challenge Cup canado-américaine (Can-Am) que les pilotes McLaren ont remportée pendant cinq années consécutives de 1967 à 1971 – elle a pris la troisième place au classement général mais était la voiture la plus rapide du circuit, battant quatre fois le record du tour et sept autres records.

La demande de voitures de clients après une telle démonstration impressionnante a été immédiate, mais avec seulement sept employés chez McLaren – tous engagés dans la construction de voitures de course d’équipe – la seule solution était d’externaliser la production. Frank Nichols d’Elva Cars Ltd, un petit constructeur de voitures de sport spécialisé basé dans le Sussex, au Royaume-Uni, a proposé de construire des répliques de la M1A et en novembre 1964, McLaren et la société mère d’Elva ont convenu de procéder.

La McLaren-Elva M1A[Mk I] est devenue la McLaren-Elva M1B[Mk II] puis la McLaren-Elva M1C[Mark III], les voitures en compétition en mains privées tandis que parallèlement la marque McLaren prenait de l’importance pour devenir une force majeure en sport automobile haut niveau.

La McLaren-Elva M1B[Mk II] attira l’attention du magazine automobile américain Road & Track qui, en juillet 1966, la déclarait :  » la voiture la plus rapide que nous ayons jamais testée (et) un exemple des dernières idées en matière de voitures sportives/de course « . La dernière itération de la série, la McLaren-Elva M1C[Mk III], a été introduite en 1967, date à laquelle l’équipe McLaren est entrée dans une nouvelle ère avec la M6A.

« Nous sommes ravis d’avoir obtenu les droits du nom Elva pour un nouveau roadster extraordinaire qui ajoute une nouvelle dimension à la McLaren Ultimate Series tout en retraçant sa lignée jusqu’aux voitures de sport qui ont posé les bases du succès de McLaren. La McLaren-Elva M1A[Mk I] et ses successeurs immédiats ont non seulement établi des normes sur la piste, mais aussi les principes pionniers de conception et d’ingénierie qui demeurent au cœur de notre marque ; quoi de mieux pour célébrer cela que de mettre à jour le nom Elva. »
Mike Flewitt, PDG, McLaren Automotive

Les livraisons des clients de la McLaren Elva devraient commencer vers la fin de 2020.

McLaren Elva
  • GP F1 Yas Marina Abu Dhabi 2019 – 1er décembre Le GP de F1 de Yas Marina à Abu Dhabi ne représentait un enjeu que pour certaines écuries. Pour les autres, c’est racing just for fun ! « just » ?… Pas réellement, car les Mercedes GP sont à l’attaque. Tant et si bien que Bottas harponne même l’infortuné Grosjean (Haas) en essais libres. Lors des qualifications, ...
  • GP F1 Sao Paulo Brésil 2019 – 17 novembre Plus d’enjeu titre pilote et constructeur. Néanmoins, un Grand Prix de F1 au Brésil, c’est toujours un évènement dans ce pays marqué par Ayrton Senna, mais qui possède son lot de pilotes renommés (Fittipaldi & Piquet) et titrés en F1. Le circuit de Sao Paulo est un formidable chaudron pour les pilotes et le spectacle. ...
  • Nouvelle McLaren Elva McLaren Automotive dévoile aujourd’hui son nouveau roadster Ultimate Series, la McLaren Elva. Première voiture de route à habitacle ouvert de la marque, l’Elva ajoute une nouvelle dimension à la gamme Ultimate Series. Comme ses prédécesseurs McLaren P1TM, McLaren Senna et Speedtail, le volume de la nouvelle McLaren Elva sera strictement limité : seulement 399 exemplaires ...
  • GP F1 Austin Texas USA 2019 – 4 novembre Week end très « show » à l’américaine avec son lot de VIP et de « people » dans le paddock et dans les stands. Mais c’est sur la piste que tout se joue véritablement… En Q1, les deux Williams et les deux Alfa Romeo n’iront pas plus loin. Tout comme Perez qui manqué la pesée pendant les essais ...
  • GP F1 Mexico – Mexique 2019 – 27 Octobre Week-End particulier avec une météo changeante, notamment côté températures. Résultat, c’est le casse-tête mexicain (et non chinois !) pour définir la bonne stratégie pneumatiques. A l’entame des qualifications, il semble acquis que les écuries en difficultés sont encore et toujours Williams, mais également Haas et Alfa Romeo. Ces deux dernières écuries, depuis plusieurs Grand Prix, ...
  • GP F1 Suzuka Japon 2019 – 13 Octobre Le passage du typhon Hagibis au dessus de l’île de Honshu le samedi 12 octobre, entraîne la fermeture du circuit et l’annulation totale de cette journée. Résultat, les qualifications sont reportées au dimanche matin. Dans ce contexte particulier, alors que les Mercedes dominaient les essais libres, ce sont les Ferrari qui remportent la mise de ...
  • GP F1 Sotchi Russie 2019 – 29 septembre Une semaine après Singapour, les questions sur la constance des Ferrari vont bon train… Force est de constater qu’en qualification, elles restent encore impériales. Tant et si bien que passé l’écueil classique de la Q1 avec les éliminés usuels (Williams) et d’autres recalés pour des raisons techniques comme Kvyat (Toro Rosso) et Albon (Red Bull), ...
  • McLaren fait son marché chez Mercedes-Benz et sera motorisé par le constructeur allemand dès 2021 ! McLaren Racing et Mercedes-Benz ont annoncé aujourd’hui que le McLaren F1 Team sera propulsé par Mercedes de 2021 jusqu’à au moins la saison 2024 en vertu d’un contrat à long terme. L’accord réunira McLaren et Mercedes en tant qu’équipe client et fournisseur d’unités de puissance pour la première fois depuis 2014. Zak Brown, PDG de McLaren Racing, ...
  • GP F1 Singapour 2019 – 22 septembre Singapour est un tracé urbain exigeant avec un climat éprouvant (chaud et humide) pour les pilotes et les machines. Romain Grosjean arrive souriant avec un contrat en poche pour 2020 chez Haas, tandis que Hulkenberg est sans volant pour la saison prochaine… En Q1 et Q2 on retrouve les écuries habituelles qui restent dans l’arrière ...
  • McLaren Automotive annonce un nouveau modèle de l’Ultimate Series au Concours d’Elégance de Pebble Beach qui promet une conduite à ciel ouvert exceptionnelle Une toute nouvelle supercar McLaren Ultimate Series, plaçant au centre le plaisir de conduite pure à ciel ouvert, sera annoncée ce soir par Mike Flewitt, CEO de McLaren, lors d’une soirée pour les clients participant au Concours de Pebble Beach. Le nouveau modèle, dont le nom n’a pas été révélé, est un roadster décapotable deux places ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Nouvelle McLaren Elva, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.