Hommage à Abarth sur le stand FCA Heritage à Rétromobile 2019

A l’occasion des 70 ans de la marque Abarth, FCA Heritage y célèbre l’histoire passionnante des collaborations entre la marque au Scorpion et les autres constructeurs italiens qui font aujourd’hui partie du même groupe. Une collaboration exaltante qui a permis au génie de Carlo Abarth de s’associer avec le savoir-faire de grands constructeurs italiens pour développer des voitures extraordinaires qui ont fait l’histoire du sport automobile. Dans la période de l’après-guerre, le désir d’un nouveau départ et l’arrivée de nouvelles technologies industrielles trouvent dans le domaine automobile un terrain fertile pour de nouvelles expérimentations. Dans ce contexte, Carlo Abarth fonde en 1949 la scuderia Abarth qui porte son nom et dont le logo arbore un scorpion, comme son signe du zodiaque. L’entreprise est dédiée à la production d’automobiles de sport et, plus tard, aussi à celle de composants mécaniques pour d’autres constructeurs.

Déjà, à partir des années cinquante, Abarth s’intéresse aux voitures Fiat, donnant vie à des modèles  en mesure de battre tous les records en piste. Durant cette période, Carlo Abarth développe également des kits de transformation destinés aux Alfa Romeo de série et se lance dans des programmes d’expérimentation poussés, réalisant des prototypes uniques. La collaboration avec Lancia se consolide quant à elle à la fin des années soixante-dix pour aboutir à quinze années de succès sportifs extraordinaires dans les championnats du monde de rallye et d’endurance.

A l’occasion du Salon Rétromobile 2019, FCA Heritage présente une sélection de modèles, un par marque, qui illustre la collaboration entre Abarth et les autres marques italiennes de FCA. Egalement présentée, l’Abarth 1000 monoposto avec laquelle Carlo Abarth a personnellement remporté le centième record de la marque. Les visiteurs pour également admirer une Alfa Romeo 8C Spider qui est proposée à la vente avec son certificat d’authenticité dans le cadre du programme Reloaded by Creators.

FCA Heritage : ce département du groupe créé en 2015 a développé tout un ensemble de services destinés aux collectionneurs et amateurs de voitures des marques italiennes du groupe. Le site dédié au patrimoine du groupe www.fcaheritage.com, est disponible en français. Vitrine online du département FCA Heritage et point de rencontre de tous ceux qui s’intéressent à l’histoire, aux événements et initiatives consacrés aux modèles classiques des marques italiennes du groupe FCA, ce site permet aux passionnés ou possesseurs de Fiat, Abarth, Lancia et Alfa Romeo classiques de découvir les services disponibles, de s’inscrire à une newsletter dédiée et de transmettre en ligne une demande de certificat d’origine. Les possesseurs de Lancia, d’Abarth et désormais d’Alfa Romeo peuvent aussi recourir au service de restauration et de certification d’authenticité proposés par FCA Heritage via les programmes Lancia Classiche, Abarth Classiche et Alfa Romeo Classiche.

Modèles exposés :

 Abarth 1000 Monoposto Record Classe G (1965) : À 57 ans, longtemps après sa dernière course comme pilote, Carlo Abarth décide d’établir le record d’accélération sur le quart de mile avec une voiture de classe G, sur le circuit de Monza, la FIA ayant autorisé en 1964 les records sur de très courtes distances. La tentation d’apporter sa contribution personnelle à l’histoire de l’entreprise qui porte son nom en remportant son centième record est trop forte : Abarth s’astreint donc à un régime sévère (à base de pommes uniquement raconte l’histoire) afin de perdre les 30 kg nécessaires pour entrer dans l’habitacle de la monoplace et courir sans trop surcharger la voiture. En octobre 1965, propulsée par son moteur double arbre à cames de moins d’un litre pour 105 ch (vitesse maxi : 225 km/h), l’Abarth 1000 Monoposto Record Classe G établit le record d’accélération sur le quart de mile et sur 500 mètres, battant les redoutables BMW et Porsche.

La monoplace développée et pilotée par Carlo Abarth lui-même pour réaliser cet exploit était issue de la Formule 2 conçue l’année précédente, avec quelques améliorations au niveau de l’aérodynamique (museau  et pare-brise) et du moteur : elle utilisait en effet un moteur de 982 cm3 doté de deux carburateurs Weber 40 et de deux arbres à cames en tête.

Fiat Nuova 500 Elaborazione Abarth Record (1958) : En 1957, Carlo Abarth décide de donner du lustre à la Fiat Nuova 500, une petite voiture aux performances modestes et qui n’était pas non plus destinée à être une voiture de course. Son  moteur bi cylindres était en effet trop petit et pas assez puissant pour offrir de grandes performances. Mais Carlo Abarth était lui convaincu des qualités de la voiture. Il décide alors d’en faire une voiture de record. La 500 qu’il met au point voit la puissance de son moteur passer de 13 à 26 ch. Avec une vitesse maximale de 118 km/h, la 500 Berlina Record établit sur le circuit de Monza 6 records internationaux entre les 13 et 20 février 1958, allant jusqu’à parcourir la distance de 18 186,44 km en 7 jours !  Ce sont justement ces exploits qui ont contribué au succès de la Nuova 500 en en faisant l’une des voitures les plus célèbres jamais produites.

La voiture en exposition – qui est justement celle utilisée à Monza – est également le tout premier modèle de Fiat 500 jamais développé par Abarth. Il  a été remis dans sa configuration d’origine après de minutieux travaux de restauration. La valeur historique de cette voiture est inestimable car elle représente une étape clé dans l’histoire de la marque Abarth et de l’automobile.

Alfa Romeo 750 Competizione (1955) : l’histoire de la collaboration entre Carlo Abarth et Alfa Romeo pour la création de la 750 Competizione – dont le nom vient du code projet de la Giulietta – est longtemps restée secrète. Ce projet est né de l’intention de créer une voiture de sport basée sur la mécanique de la Giulietta et de rouvrir le chapitre  »compétitions » du Biscione après la titre remportépar Alfa Romeo au championnat  du monde 1951 et son retrait de la Formule 1.

Carlo Abarth, qui avait toujours admiré les moteurs Alfa Romeo et avait déjà fourni à l’entreprise milanaise des kits de transformation pour certains modèles de série, désirait ardemment participer au projet. C’est donc avec enthousiasme qu’il accepte de relever le défi et réalise un châssis similaire à celui de l’Abarth 207/A. Pour la carrosserie, il s’appuie sur le style et le talent de Mario Boano. La voiture qu’il imagine dispose d’un moteur 4 cylindres double arbre à cames en alliage léger, d’une cylindrée de 1488 cm3 et muni d’un double allumage.

Bien que la voiture ait été testée avec succès, offrant de bonnes qualités dynamiques, le projet fut abandonné car Alfa Romeo avait finalement décidé de ne pas s’engager en course. La 750 Competizione exposée est donc un exemplaire unique, qui ne ressemble à aucune autre Alfa Romeo de l’époque.

Lancia Rally 037 (1982) : les synergies entre Abarth et Lancia ont été consolidées après l’acquisition de la marque au Scorpion par Fiat, lorsque Abarth est devenu le département courses de l’entreprise et mis au service de toutes les marques du Groupe. C’est grâce à cette collaboration, dont témoigne le code produit Abarth SE037, que commence dans les années 80 la glorieuse histoire de la Lancia Rally.

La voiture – synthèse parfaite entre l’élégance de la carrosserie imaginée par Pininfarina et le brio de la mécanique développée par Abarth –  a été conçue pour remplacer dans les rallyes internationaux la célèbre Fiat 131 Abarth Rally, alors dépassée. Basée sur la cellule centrale de la Lancia Beta Montecarlo et équipée d’un moteur Fiat 2 litres à double arbre à cames et 16 soupapes, la 037 en version routière (l’exemplaire en exposition est l’un des 200 produits pour permettre l’homologation en Groupe B) développe 205 ch, permettant de passer les 220 km/h en vitesse de pointe et d’abattre le 0 à 100 km/h en moins de 7 secondes.

La version compétition fait ses débuts au Rallye Costa Smeralda en avril 1982 et participe officiellement à la saison 1983, où elle domine le championnat du monde dès la première course, le Rallye de Monte-Carlo, remporté par Walter Röhrl. Cette année-là, la Lancia remporte le Championnat du Monde (avec Walter Röhrl) ainsi que les titres européen et italien grâce à Miki Biasion, alors âgé de vingt-cinq ans.

Alfa Romeo 8C Spider : Présentée en 2009, la fascinante 8C Spider est naturellement dérivée du coupé 8C Competizione. Réalisée par le Centro Stile Alfa Romeo, cette découvrable d’exception se distingue par son élégance racée typiquement italienne et par le plaisir de conduite exceptionnel qu’elle procure. Cette stricte  »2 places » reçoit un puissant moteur V8 4,7 litres de 450 ch associé à une boîte de vitesses robotisée à 6 rapports.  Sa structure est rigide et légère grâce notamment à sa coque en fibre de carbone. De plus, le schéma Transaxle utilisé lui assure une répartition des masses optimale. Elle dispose en série de freins carbo-céramiques (CCM) Brembo. Son habitacle offre quant à lui une atmosphère très sophistiquée grâce à l’emploi intensif de matériaux composites et de matières nobles comme le cuir pleine fleur Frau. Cette Alfa Romeo de grand prestige affiche des performances de très haut niveau avec une vitesse maximale de 292 km/h et des accélérations de 4,5 s de 0 à 100 km/h. Cette Alfa Romeo de référence est un définitivement un véritable collector.

La voiture exposée a été certifiée par l’équipe d’experts de FCA Heritage, elle est proposée à la vente dans le cadre du programme Reloaded by Creators.

Abarth 124 GT : gardant toutes les caractéristiques sportives du spider (170 ch, poids plume de 1080 kg, propulsion avec différentiel à glissement limité), la 124 GT est la seule voiture à disposer d’un toit rigide entièrement fabriqué en fibre de carbone. Ce toit est doublé à l’intérieur ; ce toit rigide pèse seulement 16 kilogrammes et contribue à améliorer la compacité et la rigidité de torsion globale de la voiture. Bien couvert en hiver, le hatrd top s’enlève au printemps pour redécouvrir les joies de la conduite cheveux au vent.

Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio : ce modèle d’exception est dotée du puissant moteur 6 cylindres bi-turbo de 510 ch issu des compétences techniques de Ferrari. Cette Giulia assure des prestations d’exception avec 307 km/h en vitesse de pointe un 0 à 100 km/h en 3,9 secondes. Marquant le retour à la propulsion pour Alfa Romeo, elle dispose de caractéristiques techniques au meilleur niveau, d’une parfaite répartition des masses (50/50) et d’un poids contenu grâce à de nombreux éléments en matériaux composites ou en aluminium, Ses prestations dynamiques d’exception permettent à la Giulia Quadrifoglio de s’affirmer comme l’une des références de sa catégorie.

  • Fiat Dino Coupé V6 2400 Fiat n’est pas resté sourd aux critiques ! Au salon de Turin 1969, les évolutions tant attendues sur sa gamme Dino (Coupé et Spider) sont dévoilées. Aussi, la Fiat Coupé 2400 V6 profite de modifications bien plus invisibles que celles dont hérite sa carrosserie signée Bertone. Des évolutions de détails avec entre autre des nouvelles ...
  • Fiat propose à Renault une potentielle fusion pour devenir un acteur premier sur le marché automobile Le Conseil d’administration de Renault s’est réuni aujourd’hui afin d’examiner la proposition reçue de FCA (Fiat Chrysler Automobiles) concernant une potentielle fusion à 50/50 entre Renault S.A. et FCA. Après avoir revu attentivement les termes de cette proposition amicale, le Conseil d’administration de Renault a décidé d’étudier avec intérêt l’opportunité d’un tel rapprochement, confortant l’empreinte industrielle ...
  • Fiat Dino – Guide Achat Enzo Ferrari ne manque pas d’aplomb lorsqu’il s’agit de forcer la main des instances sportives. La précédente Ferrari 250 GTO avait été déjà un cas d’école dont le « Commendatore » avait alors le secret. Pour sa Formule 2 en gestation, la règlementation prévoit que le V6 doit être produit et mis sous le capot de 500 ...
  • Soixante-dix ans d’histoire et de victoires. Joyeux anniversaire Abarth ! Abarth souffle ses 70 bougies dans quelques jours. Cette étape importante dans l’univers des sports automobiles est un autre record de la marque italienne, qui nourrit plus que jamais les rêves des tifosi à travers le monde. Célébrer cet anniversaire signifie se rappeler les ingénieurs de talent, les exploits sportifs et le patrimoine technologique d’Abarth. ...
  • Abarth remporte le concours « Best Brands » d’Auto Bild Comme en 2018, Abarth fait partie des gagnants de la compétition « Best Brands » organisée par le prestigieux magazine allemand Auto Bild. La nouvelle importante de cette année est le résultat d’Abarth dans la catégorie « Design », toutes marques confondues. Ce succès éclatant est suivi de deux autres victoires dans cette catégorie « Design ». Une fois encore, les ...
  • Fiat Dino Coupé V6 2000 Entre le rusé Enzo Ferrari et les appétits insatiables de Fiat présidée par Giovanni Agnelli, ce sont les clients amateurs de voitures de sport qui vont en profiter ! Afin de pouvoir homologuer son nouveau V6 Dino de 2 litres de cylindrée en Formule 2, Ferrari doit commercialiser 500 exemplaires minimum de véhicules de série ...
  • Fiat 130 Coupé V6 3200 Depuis 1969, après une genèse difficile et complexe, la Fiat 130 berline et son V6 de 2,9 litres et ses 140 ch puis 160 ch (1970) tente de s’imposer face à Mercedes-Benz. Impossible pari ? Le moins que l’on puisse dire est que le résultat n’est pas à la hauteur des ambitions de Fiat. Mais ...
  • Abarth : 70 ans de style et de performance, profondément enracinés dans le sport automobile La légende de la marque scorpion a débuté le 31 mars 1949 lorsque Carlo Abarth (1908-1979) fonda Abarth & C. avec le pilote Guido Scagliarini. Le premier véhicule produit était une 204 A, basée sur la Fiat 1100, qui a immédiatement remporté le championnat italien Sport 1100 et le titre en Formule 2. Depuis lors, ...
  • Nouvelle Abarth 595 esseesse à Genève L’Abarth 595 esseesse est de retour, donnant un nouveau souffle à un nom profondément enraciné dans l’histoire de la marque, lorsque les kits de performance ont fait la fortune de Karl Abarth, génial inventeur des kits conçus pour améliorer les performances des voitures de production. En 1964, la première Abarth 595 esseesse voit le jour, ...
  • Nouvelle Abarth 124 Rally Tribute à Genève Le Salon de Genève marque le début de la commercialisation de l’Abarth 124 Rally Tribute, célébrant le succès de la voiture de course « 124 rally » dans la Coupe FIA ​​R-GT, ainsi que près de 40 victoires de classe dans les 12 championnats nationaux dans lesquels elle a couru. Produite dans une édition limitée à 124 exemplaires ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Hommage à Abarth sur le stand FCA Heritage à Rétromobile 2019, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.