Maserati célèbre le 50e anniversaire de la première Maserati Indy livrée à client en juillet 1969

Le 1er juillet 1969 est un jour important dans l’histoire de Maserati, puisque le premier Indy construit pour un client a quitté le siège historique de la marque Trident, via Ciro Menotti 322 à Modène, pour se rendre en Suisse. La voiture a été expédiée à l’importateur suisse de Maserati de l’époque, « Martinelli e Sonvico » à Chiasso. Quelques jours plus tard, l’Indy, en couleur extérieure « oro metalizzato » et intérieur cuir brun, est confié à un riche homme d’affaires suisse.

La Maserati Indy a été présentée au Salon de Turin en 1968, sur le stand de la Carrozzeria Vignale. L’année suivante, la voiture fait officiellement ses débuts sur le stand Maserati au Salon de Genève. En 1968, Maserati a construit environ 700 voitures, le meilleur résultat jamais enregistré depuis l’ouverture de l’usine de Modène. La gamme Maserati en 1968 était composée des modèles Ghibli, Mexico, Mistral, Quattroporte et Sebring. La même année, Maserati a atteint une part de marché de 43% sur le segment « plus de 3.500 cc » en Italie.

En réponse à la demande de clients à la recherche d’une voiture confortable, habitable et sportive, Maserati a décidé de développer un nouveau modèle. C’est ainsi qu’est né le projet AM116 (Alfieri Maserati 116) : La Carrozzeria Vignale a été chargée de concevoir un coupé quatre places offrant confort, performances sportives et look innovant. Le résultat fut l’Indy, nommé en l’honneur des victoires impressionnantes de la 8CTF au 500 d’Indianapolis en 1939 et 1940.
La nouvelle Indy est dotée de grandes vitres pour assurer une excellente visibilité sans angles morts, tout en donnant à la voiture une ligne particulièrement élégante. De nombreux détails authentiques de la voiture de sport y étaient également représentés : à l’avant, des phares escamotables, une véritable icône de l’époque de la voiture de sport et une prise d’air sous le pare-chocs élancé. Une autre caractéristique distinctive était la partie arrière tronquée, qui reflète l’importance accordée à l’efficacité aérodynamique lors de la phase de conception.

Initialement, le moteur était un V8 de 4 136 cm3 avec un alésage de 88 mm et une course de 85 mm, quatre carburateurs Weber 42 DCNF et un allumage par transistor monobloc avec batterie et distributeur régulateur. La boîte de vitesses standard était une boîte manuelle à cinq rapports, avec boîte automatique sur demande. Sa puissance était de 260 ch et sa vitesse de pointe a culminé à 250 km/h.

En 1970, l’Indy a également été proposée avec le moteur V8 4.719 cc, équipé du nouveau système d’allumage électronique développé par Bosch. La puissance maximale a été portée à 290 ch, avec une vitesse de pointe de 280 km/h.

A partir de 1971, un moteur de 4.930 cm3 de 300 ch a été introduit à côté des moteurs existants, et à partir de 1973, il est devenu le seul groupe propulseur disponible pour l’Indy.

La Maserati Indy possédait de série un haut niveau de finition : sellerie cuir, système antivol mécanique, volant réglable, lunette arrière chauffante, vitres électriques teintées, sièges avant inclinables avec appuis-tête et phares à iode. La boîte de vitesses automatique, la direction assistée et la radio étaient disponibles en option. A partir de 1973, un système de climatisation a été ajouté en série. Au total, de 1969 à 1975, l’usine de Modène a construit 1 102 voitures Indy.

Abdorreza Pahlavi, le frère du Shah of Persia, qui a commandé un Indy en 1974, en précisant un certain nombre d’options dont un toit ouvrant. La voiture a été préparée à ses besoins et livrée au siège de l’entreprise en février 1975. La voiture survit encore et fait maintenant partie d’une collection privée.

Principales caractéristiques techniques de la Maserati Indy :
Dates de production : 1969 – 1975
Châssis : semi-monocoque avec sous-châssis avant
Moteur : V8 90° V8
Déplacement : de 4 136 cc à 4 930 cc
Puissance : de 260 ch à 300 ch
Transmission : mécanique à cinq rapports ; automatique à trois rapports Borg Warner sur demande.
Système de freinage : disques ventilés avec servo-système
Poids : de 1 500 kg à 1 650 kg
Vitesse maximale : de 250 Km/h à 280 Km/h

Maserati Indy 4200
  • Maserati 222 SR Biturbo Croyez-le ou pas, mais la saga des Biturbo ne cesse de se renouveler et se décliner. Notamment depuis la commercialisation en 1990 de la Maserati Shamal puis de la plus « populaire » (il faut le dire vite !) Racing en 1991, un nouveau visage signé Marcello Gandini a été instauré. Alors certes, le talentueux designer italien ...
  • Maserati célèbre le 50e anniversaire de la première Maserati Indy livrée à client en juillet 1969 Le 1er juillet 1969 est un jour important dans l’histoire de Maserati, puisque le premier Indy construit pour un client a quitté le siège historique de la marque Trident, via Ciro Menotti 322 à Modène, pour se rendre en Suisse. La voiture a été expédiée à l’importateur suisse de Maserati de l’époque, « Martinelli e Sonvico » ...
  • Maserati Racing Biturbo Maserati se rebiffe ? Sous l’égide d’Alejandro de Tomaso, la firme au trident semble enfin débarrassée des errements de fiabilité de la Biturbo. Il est ainsi temps de passer à l’action avec de nouveaux modèles exclusifs et ultra-performants comme la Chubasco annoncée pour plus de 400 ch et de la Shamal qui partagera le même ...
  • Maserati Biturbo Coupé – Guide Achat Après une période des plus sombres pour Maserati (cession de Citroën, dépôt de bilan), c’est l’avisé Alejandro de Tomaso qui rachète en 1975 Maserati pour une somme finalement modique tout en se faisant aider par l’état Italien. Faisant du neuf avec l’existant, il lance la conception de la Maserati Biturbo. Présentée en septembre 1981, elle ...
  • Maserati 222.4v Biturbo Fort du succès (d’estime !) de la Maserati Racing, Maserati avait dans sa manche développé de concert son pendant à moteur V6 2,8 litres biturbo 24 soupapes. Finalement, le rafraîchissement de la gamme Maserati Biturbo suit la même architecture à deux têtes qu’auparavant avec un V6 deux litres pour le marché italien afin de satisfaire ...
  • Maserati Ghibli II 2L0 Après la tonitruante mais élitiste Shamal, Maserati poursuit le développement de sa gamme Biturbo en dévoilant au salon de Turin 1992 sa nouvelle Maserati Ghibli II. Reprenant l’illustre patronyme de la GT des années 60-70, c’est néanmoins sur la base des carrosseries des Biturbo qu’est basée la nouvelle Ghibli. C’est comme de coutume dans la ...
  • Maserati Shamal Maserati sous l’égide d’Alejandro de Tomaso connait des hauts et des bas depuis sa reprise. Toute la stratégie initiale a été misée sur la Maserati Biturbo dont la vocation initiale était de concurrencer notamment BMW. Mais le sémillant argentin a de la suite dans les idées et affiche des ambitions d’expansion. Ainsi, coup sur coup, ...
  • Maserati Ghibli Tipo 115M Au salon de Turin 1966, c’est l’effervescence sur le stand Maserati ! La firme au trident sous les destinées de la famille Orsi, poursuit le développement de sa gamme Tourisme avec sa nouvelle Ghibli. Un patronyme qui reprend le nom d’un vent chaud du désert égyptien qui en dit long sur les prétentions de la ...
  • Maserati 2.24v Facelift Biturbo La très exclusive Maserati Racing a ouvert la voie en s’inspirant des codes stylistiques de la Maserati Shamal. Marcello Gandini est toujours à la table à dessin avec un budget des plus serrés. Pas étonnant donc de constater une réelle similitude d’une Maserati « Biturbo » à l’autre qui passe entre ses griffes. Si la ...
  • Maserati 222 SE Biturbo Depuis 1988, la gamme Biturbo est dénommée 222 comme pour chasser la mauvaise réputation qui colle au patronyme Biturbo. C’est Marcello Gandini qui avait alors eu le privilège de retoucher (très ! trop ?) subtilement le trait de Pierangelo Andreani qui commence à accuser le poids des années. Avec la sortie de la Maserati 2.24v ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Maserati célèbre le 50e anniversaire de la première Maserati Indy livrée à client en juillet 1969, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.