Nouvelle supercar Gordon Murray Automotive T.50

Gordon Murray Automotive a dévoilé pour la première fois la totalité de sa supercar T.50, en montrant la finition extérieure et intérieure et en confirmant ses spécifications techniques révolutionnaires. La T.50 a été conçue pour être la supercar la plus pure, la plus légère et la plus centrée sur le conducteur. Améliorant sa célèbre McLaren F1 « de toutes les manières imaginables », le professeur Gordon Murray CBE dirige l’équipe qui commencera à construire des versions clients de la supercar de 986 kg en janvier 2022. Justifiant son prix de 2,36 millions de livres (avant taxes), la T.50 promet une expérience de conduite inégalée. Elle est propulsée par un moteur V12 de 3,9 litres, 663 ch, 100 % sur mesure, qui atteint un régime record de 12 100 tr/min, et présente l’aérodynamisme le plus avancé et le plus efficace jamais vu sur une voiture de route – aidé par un ventilateur de 400 mm monté à l’arrière.

Cette première mondiale est la première fois que l’on voit les lignes épurées de l’extérieur et l’intérieur axé sur le conducteur. Depuis ses premières esquisses au stylo à bille jusqu’à chaque détail d’ingénierie et de conception, Murray a dirigé l’équipe de Gordon Murray Automotive et a informé et supervisé les fournisseurs pour faire avancer le projet à un rythme soutenu. Le design de Murray pour la T.50 était le 50e d’une prestigieuse gamme de voitures de course et de route qu’il a conçues au cours de ses 50 ans d’illustre carrière – deux raisons qui se combinent pour donner à la voiture le nom de T.50.

Les caractéristiques les plus dominantes du design extérieur de la T.50 sont sa pureté et son équilibre, sans les ailes, les jupes et les évents qui ornent la plupart des supercars modernes. La pureté des surfaces est rendue possible par l’aérodynamique la plus avancée et la plus efficace jamais vue sur une voiture de route, ce qui se traduit par des lignes délibérément simples et belles et une apparence intemporelle.

La pureté de la silhouette est brisée de façon spectaculaire lorsque la paire de portes dièdres s’élève vers l’avant et s’immobilise au-dessus de l’habitacle. À l’intérieur, l’approche centrée sur le conducteur est évidente, depuis la position de conduite centrale, semblable à celle d’un avion de chasse, jusqu’aux commandes primaires et secondaires de qualité aérospatiale disposées dans une « bulle ergonomique » autour du conducteur.

La qualité des matériaux, la plus grande précision et la simplicité des visuels définissent l’ensemble de la voiture, mais nulle part ailleurs cela n’est plus évident qu’à l’intérieur du cockpit. Les fournisseurs britanniques sont responsables de chaque composant majeur de l’intérieur, ainsi que de chaque facette de l’ingénierie de base de la voiture – un attribut sur lequel a insisté Murray, qui a déterminé que la T.50 serait une véritable voiture de sport britannique.

Du moteur V12 qui a battu tous les records, de la meilleure transmission légère, du premier ensemble aérodynamique au monde et de la légèreté de la pédale d’accélérateur en titane, chaque élément est à 100% personnalisé et conçu par une société britannique leader dans son domaine. Murray a poussé chaque fournisseur à ses limites pour offrir l’ingéniosité, la plus haute qualité et bien sûr de nouveaux niveaux de légèreté.

Avec la vision que la voiture, et chaque élément de ses composants, serait considéré comme un « art de l’ingénierie », Murray a entrepris de créer un véhicule qui surpasse tous les autres, favorisant de nouveaux niveaux de fierté et de connexion entre les propriétaires. Chaque client de la T.50 a la possibilité de rencontrer Murray pour discuter de sa voiture et la personnaliser à l’intérieur comme à l’extérieur. Une partie de ce processus comprend une séance d’adaptation du siège, du volant et des pédales, personnalisée pour chaque propriétaire, qui garantira que le T.50 est parfaitement ergonomique et personnalisé pour chaque client exigeant.

Murray : « Seulement 100 clients partageront ma vision, une voiture créée pour améliorer la formule F1 de toutes les façons possibles. Après 30 ans d’avancées technologiques et de systèmes, le moment est venu de concevoir la plus grande voiture de pilote analogique. Je crois qu’aucune autre entreprise ne pourrait livrer ce que nous mettrons sur le marché en 2022, la production de cette supercar britannique sera mon moment de plus grande fierté ».

La mission de la T.50 – Conduire la perfection

Murray : « Du premier contact de la pédale d’accélérateur en titane au cri du V12 à 12 100 tr/min, l’expérience du conducteur dépassera toutes les supercars jamais construites. Aucune autre voiture de route ne peut offrir un tel ensemble de puissance, de réactivité instantanée et de réactions du conducteur de manière aussi directe et ciblée, tout en restant confortable, raffinée et utilisable au quotidien ».

Au cœur de la philosophie du T.50 se trouve l’expérience de conduite ultime, riche en sens, qui commence par la position de conduite centrale. La position assise de style « jet-fighter » offre une vue dégagée de l’habitacle, offrant le type d’expérience de conduite pure habituellement associée à une voiture de course monoplace.

Murray insiste sur le fait que le moteur contribue à au moins 50 % d’une bonne expérience de conduite. C’est dans cet esprit que Murray a entrepris de créer le plus grand V12 de tous les temps. Le moteur GMA de Cosworth, conçu sur mesure, est le V12 de route le plus rapide, le plus puissant, le plus léger et le plus rapide au monde. En termes de plaisir auditif, le T.50, avec sa ligne rouge de 12 100 tr/mn, sera certainement à la hauteur. La voiture est également équipée du système Direct Path Induction Sound, un système mis au point sur la McLaren F1 et perfectionné sur la T.50 pour canaliser le son du grognement induit par l’accélérateur dans l’habitacle.

Une prise d’air froid à induction de bélier se trouve immédiatement au-dessus de la tête du conducteur, et des panneaux en fibre de carbone soigneusement conçus dans le toit font office de haut-parleur, amplifiant le son du moteur dans l’habitacle. Le système est actionné par l’angle de l’accélérateur et non par le régime, ce qui signifie que le T.50 est silencieux et raffiné sur une partie de l’accélérateur, et qu’il devient plus bruyant à mesure que l’on ouvre le papillon.

Dans l’habitacle, toutes les commandes analogiques du T.50, placées de manière ergonomique, sont magnifiquement équilibrées. De la direction communicative, qui offre une précision extrême, à la pondération de la boîte manuelle à six vitesses et de la pédale d’accélérateur en titane, l’ingénierie a toujours été axée sur la perfection de la conduite.

Lors des essais, le mouvement et la pondération de la boîte de vitesses manuelle en H ont été méticuleusement affinés. Conçu personnellement par Murray, le T.50 offre « le meilleur changement de vitesse » – une course courte et tactile avec une grille transversale étroite pour des changements de vitesse doux, précis et satisfaisants.

Le poids à vide de 986 kg de la T.50 en fait la supercar la plus légère de l’ère moderne, inférieur de près d’un tiers au poids moyen des supercars. Grâce à l’accent mis sur l’allègement, la voiture offre des niveaux inégalés d’agilité, de réactivité et de concentration du conducteur. La T.50 est une voiture conçue pour être « vivante » à des vitesses normales, et pas seulement lorsque le régime dépasse 10 000 tr/min. Elle divertira et s’engagera dans des trajets quotidiens à faible vitesse, ainsi que lors de la conduite sur la route juste pour le plaisir.

Avec un minimum d’interférences de la part des aides à la conduite, l’expérience de conduite est laissée à l’appréciation du conducteur – et surtout, l’ESP et le contrôle de traction peuvent être entièrement désactivés. Les technologies qui influencent les performances, par exemple les six modes aérodynamiques activés par l’aérodynamique active et interactive assistée par ventilateur, améliorent l’expérience de conduite au lieu de l’engourdir. Le ventilateur de 400 mm monté à l’arrière augmente considérablement les performances de la voiture par rapport à une supercar ordinaire à effet de sol. En partenariat avec les spoilers arrière actifs et les diffuseurs interactifs, le ventilateur permet d’augmenter la force d’appui de 50 % (en mode de freinage, 100 % de force d’appui supplémentaire est générée), de réduire la traînée de 12,5 %, d’ajouter environ 50PS à la puissance de la voiture, en combinaison avec l’induction d’air dynamique, et de réduire la distance de freinage de 10 m par rapport à 150 mph.

Placé bien en vue à l’arrière de la voiture, le ventilateur n’est qu’un exemple de « l’art de l’ingénierie » sur la T.50. Le moteur en est un autre, qui passionne Murray. Murray déteste les couvercles de moteur en carbone ou en plastique. Ainsi, en soulevant les deux ouvertures en forme d’ailes de mouette qui couvrent la moitié arrière de la voiture, le moteur V12 Cosworth GMA est fièrement exposé avec ses couvercles de cames, ses collecteurs d’échappement primaires et ses trompettes d’admission qui sont tous au centre de l’attention.

C’est la fierté de Murray pour la perfection qui a façonné chaque facette du T.50. Qualifiant le style extérieur de « retour à la beauté », les lignes épurées et l’équilibre visuel visent à offrir un design intemporel qui aidera la T.50 à vieillir avec grâce, une célébration fraîche et durable de l’ingénierie automobile – la supercar analogique ultime.

Commentant le voyage jusqu’à présent, M. Murray a déclaré « Au cours des 18 derniers mois, l’équipe de la T.50 a vécu et respiré l’esprit de la voiture, accomplissant tout ce que nous avions prévu de réaliser et plus encore. Je ne pourrais pas être plus heureux avec la voiture et l’équipe – ils sont de loin les meilleurs avec lesquels j’ai jamais travaillé ».

La supercar T.50 – les détails clés

Point focal pour chaque décision du T.50 : Le conducteur

La T.50 est la supercar la plus centrée sur le conducteur jamais fabriquée. De la position du conducteur au milieu de la voiture, en passant par le placement des commandes, le son du moteur et la réactivité de l’accélérateur.

Vue d’ensemble

La T.50 rompt avec la convention des voitures de performance, pesant nettement moins que toute autre supercar actuelle et offrant une expérience de conduite inégalée
Gordon Murray Automotive n’est pas à la recherche de puissance ou de vitesse de pointe
Son moteur est conçu pour fournir des performances optimales, et non pour atteindre la puissance, la vitesse ou l’accélération prescrites.

  • Elle possède l’aérodynamique la plus avancée et la plus efficace de toutes les voitures de route
  • La vision et le contrôle non fondés sur des comités permettent la pureté de la prise de décision
  • Pureté de la conception – pas de volets, d’évents ou d’ailes inesthétiques
  • Utilisabilité au quotidien – confort pour trois passagers avec un bon espace pour les bagages, raffinement et praticité au quotidien

Points clés – Détail

  • À partir de janvier 2022, 100 voitures de clients exclusifs seront construites sur le site de production de Gordon Murray Automotive au Royaume-Uni
    Prix : 2,36 millions de livres sterling (avant impôts)
  • Le T.50 est le 50e modèle distinct conçu par le professeur Gordon Murray, CBE, et célèbre également les 50 ans de carrière de Murray
  • Une véritable supercar britannique
    Toute l’ingénierie, la conception et le style sont de Gordon Murray Design
  • Le groupe motopropulseur, la carrosserie et le châssis seront tous fabriqués au Royaume-Uni
  • Toutes les principales composantes sont d’origine britannique
    Châssis et carrosserie

Châssis et carrosserie en fibre de carbone de haute qualité
La monocoque en carbone de la baignoire offre une rigidité exceptionnelle et une bonne résistance à la torsion
Les panneaux de carrosserie en fibre de carbone assurent la légèreté – le poids total de la carrosserie, y compris la monocoque, est inférieur à 150 kg
La construction monocoque et la « cellule de sécurité des passagers » de style F1 assurent une protection exceptionnelle des occupants
Le vitrage est 28 % plus mince que le verre ordinaire, ce qui permet un gain de poids appréciable
Aérodynamique

L’aérodynamique la plus avancée de toutes les voitures de route
Un ventilateur à effet de sol unique de 400 mm combiné à un aérodynamisme actif du dessous de caisse et à deux ailerons arrière dynamiques pour améliorer les performances et offrir une expérience de conduite inégalée
Six modes aérodynamiques permettent au conducteur d’optimiser ses performances dynamiques et franches
Auto / Force de rappel élevée / Streamline / Freinage / Test / V-Max Boost
Mode simplifié – crée une « longue queue virtuelle ».
Le mode V-Max Boost et l’induction de bélier font passer le rendement de T.50 à 700PS
Conception

Le design allie pureté et drame
Pas d’évents, de conduits ou de volets inesthétiques grâce à une conception aérodynamique intelligente
Des portes dièdres frappantes qui, en plus d’être pratiques, offrent un aspect dramatique pour un accès facile
Des éléments d’art technique dans toute la voiture
Moteur

Moteur V12 Cosworth GMA de 3,9 litres 100% sur mesure
Puissance : 663PS @ 11 500 tr/min
Couple : 467 Nm à 9 000 tr/min (71 % du couple maximal disponible à partir de 2 500 tr/min)
Le moteur de voiture de route à aspiration naturelle le plus rapide jamais vu (12 100 tr/min)
Le moteur atmosphérique le plus réactif de tous les temps (28 400 tours par seconde)
Le moteur atmosphérique le plus puissant jamais construit (166PS par litre)
Le V12 le plus léger de tous les temps = 178 kg
Le meilleur son V12 de tous les temps
Le moteur est en pleine activité sous la « galerie d’observation » de l’ouverture aux goélands
Transmission

Boîte de vitesses manuelle Xtrac à six rapports
Cinq rapports rapprochés, axés sur l’accélération, avec un sixième rapport plus long pour la croisière
Boîtier en aluminium, coulé à seulement 2,4 mm d’épaisseur
Une boîte de vitesses légère ne pèse que 80,5 kg
Dynamique des véhicules et allègement

Le poids total du véhicule n’est que de 986 kg, soit près d’un tiers de moins qu’une supercar typique (environ 1 436 kg). Poids à sec 957 kg
Rapport poids/puissance = 150,77 kg par 100 passagers (supercar type = 210 kg par 100 passagers)
Puissance-poids = 672PS/tonne (ou >700PS/tonne avec le mode V-Max Boost et l’induction de bélier)
Suspension à double triangulation en aluminium forgé, avec des montants en aluminium forgé
Une direction à crémaillère simple, conçue pour une conduite pure avec une assistance électrique à basse vitesse (LSPA)
Le moteur et la transmission semi-structurels permettent de gagner du poids tout en conservant le raffinement
Des supports de roulements légers et des moyeux avec un écrou de blocage réduisent la masse non suspendue
Étriers Brembo et disques en céramique de carbone pour une puissance d’arrêt et une sensation de freinage optimales
Intérieur

La position de conduite centrale, à la manière des chasseurs à réaction, assure une visibilité et un équilibre optimaux et une expérience de conduite totalement immersive
Contrôles centrés sur le conducteur
Bien équipé, confortable, raffiné
Système audio haut de gamme – 10 haut-parleurs, 700W (nominal)
Android Auto / Apple CarPlay avec connectivité téléphonique Bluetooth
Facilité d’utilisation au quotidien et fonctionnalités analogiques

Des sièges confortables pour trois adultes
Entrée et sortie faciles
Le meilleur espace de bagages utilisable de sa catégorie – jusqu’à 288 litres
Un environnement de cabine raffiné
120 mm de hauteur à l’avant et 140 mm à l’arrière pour une utilisation pratique au quotidien
Un encombrement au sol incroyablement compact – comparable à celui d’une Porsche Boxster
Compte-tours analogique et commandes minimales / pas de tiges de colonne ni d’écran tactile
Pas de turbos, pas d’hybride – juste un moteur V12 d’une conception exquise
Carte moteur en mode GT pour une meilleure conduite au quotidien
Dossier de presse T.50

Châssis et carrosserie : la fibre de carbone assure la rigidité et la légèreté de l’ensemble

Le châssis et la carrosserie du T.50 sont entièrement construits en fibre de carbone de haute qualité. En créant une rigidité inhérente et une rigidité en torsion, la fibre de carbone joue un rôle important pour faire de la T.50 la supercar la plus légère du monde.

Murray : « Avec la conception de notre supercar T.50, nous adoptons la même approche ciblée que celle qui a été appliquée à la conception de la McLaren F1. Grâce à des matériaux modernes et à 30 ans de développement, nous avons pu proposer une bien meilleure voiture polyvalente dans la T.50, tout en fixant son poids à seulement 986 kg, soit 150 kg de moins que la F1 ».

Au cœur de la T.50 se trouve une monocoque légère en fibre de carbone. Elle a été construite par la société britannique Formaplex et comporte une nouvelle fibre de carbone de pointe partiellement liée à une âme en nid d’abeille d’aluminium. Cette méthode de construction confère au T.50 une rigidité structurelle exceptionnelle, ce qui favorise la maniabilité, l’agilité et le confort de conduite.

La résistance intrinsèque de la fibre de carbone assure une sécurité exceptionnelle aux occupants en cas de collision. Les panneaux en fibre de carbone comportent des zones déformables conçues avec précision et la voiture utilise également une « cellule de sécurité pour les passagers » de type F1. La rigidité et la résistance à la torsion annulent la nécessité de recourir à des renforts ou à des contreventements supplémentaires, ce qui constitue un autre gain de poids.

Les panneaux extérieurs de la carrosserie sont également fabriqués à partir de fibres de carbone de pointe, y compris le capot avant, les portes sculptées et les panneaux arrière de la voiture. Fait remarquable, la carrosserie de la T.50, y compris la monocoque en carbone et tous les panneaux de carrosserie, fait pencher la balance à moins de 150 kg.

Le moteur V12 Cosworth GMA et la boîte de vitesses manuelle Xtrac sont également semi-structurels, étant montés sur le châssis. Le groupe motopropulseur est fixé à l’aide d’un système de montage à cisaillement à axe incliné (IASA). Le moteur repose sur des supports anti-vibration pour empêcher les bruits et vibrations indésirables de pénétrer dans la cabine, tout en permettant une gestion efficace des forces de freinage, d’accélération et de virage. Cela permet d’économiser 25 kg de poids de châssis à l’arrière du T.50, par rapport à un système traditionnel de montage du moteur.

La structure légère est complétée par un pare-brise ultra-léger, qui est 28 % plus fin qu’un pare-brise en verre standard.

Aérodynamique – l’aérodynamique la plus avancée de toutes les voitures de route

Murray : « Nous nous sommes efforcés d’obtenir la forme la plus pure possible pour le T.50, un objectif que nous avons atteint grâce à des innovations techniques en première mondiale et à l’aérodynamique active du dessous de caisse ».

La T.50 porte l’aérodynamique des voitures de route à des niveaux entièrement nouveaux, Murray ayant réécrit le règlement pour améliorer considérablement les capacités de la supercar en matière d’effet de sol. Pour atteindre des performances aérodynamiques inégalées, le ventilateur de 400 mm monté à l’arrière de la voiture accélère rapidement l’air passant sous la voiture, le forçant à passer par des conduits de contrôle de la couche limite active qui font partie du diffuseur arrière.

Grâce à l’application de deux modes automatiques et de quatre modes aérodynamiques sélectionnés par le conducteur, le T.50 est capable d’augmenter la force d’appui de 50%, de réduire la traînée de 12,5%, d’ajouter environ 50PS à la puissance de la voiture en combinaison avec l’induction d’air dynamique et de réduire la distance de freinage de 10m de 150mph.

Le ventilateur et son système de canalisation associé améliorent les systèmes à effet de sol classiques en gérant activement le flux d’air sous et au-dessus de la carrosserie. Ce contrôle de la couche limite assure l’interaction la plus efficace du flux d’air au-dessus et au-dessous de la voiture, en équilibrant la traînée et la force descendante à toutes les vitesses.

Cette même amélioration aérodynamique assistée par ventilateur a été utilisée pour la première fois pour la route sur la supervoiture F1 de Murray. Peu de gens se rendent compte que deux ventilateurs ont été utilisés pour aspirer l’air sous la voiture, car ces ventilateurs, bien plus petits, étaient cachés sous chaque hanche arrière de la F1.

Le système de circulation d’air sous la carrosserie n’améliore pas seulement les performances, mais permet également une conception pure des surfaces supérieures de la voiture. L’air circule sur le dessus de la voiture sans être perturbé par des bouches, des conduits ou des volets disgracieux. Le ventilateur interagit avec une paire de spoilers actifs à l’arrière, qui peuvent contribuer à la force d’appui ou à la réduction de la traînée, selon les besoins.

Le ventilateur est entraîné par un moteur léger de 48 volts, qui tourne à 7 000 tr/min. La conception de l’unité et les conduits sous la carrosserie permettent de se passer d’une « jupe », comme celle utilisée par la voiture de Formule 1 BT46B de Murray. Des conduits d’admission verticaux équipés de filtres garantissent qu’aucun débris de la route ne peut passer à travers le ventilateur.

Le T.50 dispose de six modes aérodynamiques différents qui optimisent les performances pour différents scénarios afin d’équilibrer la traction et la performance pure et simple. Le système d’aérodynamique du ventilateur a six modes – deux sont automatiques (Auto et Freinage), les quatre autres (High Downforce, Streamline, V-Max Boost et Test Mode) sont sélectionnables par le conducteur :

Le mode « Auto » est le réglage par défaut de la voiture. Dans ce mode, la T.50 fonctionne comme une supercar ordinaire avec une force d’appui passive à effet de sol.

Le mode « freinage » déploie automatiquement les ailerons arrière à leur angle maximum (+45 degrés) lorsque des niveaux de décélération élevés sont nécessaires. Le ventilateur fonctionne également simultanément à grande vitesse lorsque les vannes de diffusion s’ouvrent. Cette fonction peut doubler la force d’appui, améliorant ainsi la stabilité et l’adhérence, et réduisant la distance de freinage de 10 mètres. Si une décélération soudaine est nécessaire, et lorsque l’aérodynamique peut influencer la distance d’arrêt, le mode de freinage a la priorité sur tous les autres modes.

Le mode « High Downforce Mode » est sélectionnable par le conducteur et offre une meilleure traction. Dans ce mode, les spoilers arrière se déploient à +10 degrés, les valves du diffuseur s’ouvrent et le ventilateur se déploie pour augmenter la force descendante de 50%.

Le mode « Streamline » réduit la traînée de 12,5 % et augmente la vitesse en ligne droite tout en réduisant la consommation de carburant et la force d’appui. Dans ce mode, les spoilers arrière se déploient à -10 degrés, réduisant ainsi l’aspiration et la traînée à la base. Les soupapes du diffuseur se ferment partiellement, ce qui bloque le diffuseur et réduit la force d’appui, ce qui permet d’économiser le déplacement des roues pour rendre la voiture plus confortable et plus efficace. Le ventilateur fonctionne également à grande vitesse, aspirant l’air du pont supérieur pour minimiser la traînée tout en prolongeant le sillage de la voiture, ce qui permet de réduire la consommation d’essence.

    Gordon Murray Automotive T.50
    « 1 de 2 »
    GMA

    Guide des Sportives
    Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
    La rédaction

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
    Nouvelle supercar Gordon Murray Automotive T.50, 10.0 out of 10 based on 1 rating
    Please follow and like us:
    20

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.