La Lamborghini Countach LP 500 fête ses 50 ans

Il y a exactement 50 ans, au Salon de l’automobile de Genève, était présentée la star incontestée de l’événement : la Lamborghini Countach LP 500 de couleur jaune. À dix heures du matin, dans l’espace d’exposition de la Carrozzeria Bertone, ce prototype a fait sa première apparition publique. Le succès est tel que l’entreprise se lance dans une course contre la montre pour satisfaire les demandes des clients et transformer le show-car futuriste en voiture de série, bien qu’en petite série. La décision de dévoiler la Countach LP 500 dans l’espace de la Carrozzeria Bertone a été motivée par le fait que le stand de Lamborghini présentait la dernière arrivée de la Maison du taureau furieux : la Miura SV, perfectionnée après cinq ans de production. Avec cette double présentation, Lamborghini a communiqué et confirmé sa prouesse non seulement en matière de production mais surtout en matière d’innovation, à tel point que dans les mois qui ont suivi Genève, la Countach LP 500 a été présentée dans tous les magazines automobiles internationaux.

Le projet Countach, dont le numéro de code interne est LP112, où LP indique la position longitudinale arrière (« Longitudinale Posteriore » en italien) du moteur 12 cylindres, est né de la volonté de Ferruccio Lamborghini de maintenir l’image d’une entreprise à l’avant-garde du style et de la technologie après la Miura.

À la tête de cette réalisation record se trouve l’ingénieur Paolo Stanzani, qui travaille chez Lamborghini depuis 1963 et qui, en 1968, est nommé directeur général et directeur technique, responsable de la partie mécanique de la Countach.

Les lignes magnifiques, épurées et futuristes de la Countach, qui le sont toujours après 50 ans, ont été dessinées par Marcello Gandini, directeur du design de la Carrozzeria Bertone. C’est également à Gandini que l’on doit la décision d’utiliser les portes en ciseaux, qui caractérisent depuis cette époque la production des modèles Lamborghini à 12 cylindres. La LP 500 était une voiture sensiblement différente de la Countach qui allait entrer en production en 1974. Elle avait un châssis à plate-forme plutôt qu’un châssis tubulaire, elle était équipée d’un moteur 12 cylindres de 4971 cm3 (unique en son genre), les prises d’air du moteur avaient un design en forme de branchies de requin et l’intérieur comportait des instruments électroniques sophistiqués.

L’origine du nom de cette voiture se trouve dans le dialecte de la région du Piémont. Au cours des dernières étapes de son assemblage, la voiture a été cachée dans un hangar pour machines agricoles dans une ferme près de Grugliasco (province de Turin) afin d’éviter d’éventuels arrêts de travail liés à des conflits sociaux, et a été « découverte » par un agriculteur qui s’est exclamé avec étonnement et enthousiasme « Countach ! » (un mot en dialecte piémontais). (un mot en dialecte piémontais exprimant l’étonnement). Lorsque le Piémontais Marcello Gandini a pris connaissance du fait, il a pensé que ce mot avait une force communicative particulièrement forte et en a également convaincu Nuccio Bertone, Ferruccio Lamborghini et son collègue Paolo Stanzani.

Après le succès de la LP 500 à Genève, Bob Wallace, pilote d’essai en chef de Lamborghini, a utilisé la voiture, équipée d’un moteur 4 litres plus fiable, pour tous les types d’essais routiers possibles. La carrière de cette voiture extraordinaire s’est terminée au début de l’année 1974, lorsqu’elle a été utilisée pour les crash-tests nécessaires à l’homologation de la voiture de série, puis mise au rebut.

De 1974 à 1990, 1 999 Countachs ont été produites en cinq séries différentes, représentant un modèle qui, en plus de finir affiché sur les murs de la chambre de toute une génération et d’être utilisé dans des dizaines de films, a permis à Lamborghini de survivre aux années les plus difficiles de son histoire et d’entrer définitivement dans les couloirs de la légende.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
La Lamborghini Countach LP 500 fête ses 50 ans, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.