Nouvelle Porsche Vision 357 Speester à Goodwood Festival of Speed

Porsche marque le 30e anniversaire du célèbre Festival de vitesse de Goodwood avec la Porsche Vision 357 Speedster. Ce nouveau concept-car est le modèle jumeau de la Porsche Vision 357 fermée avec laquelle le constructeur de voitures de sport a lancé les célébrations de son propre anniversaire. Hommage à la 356 en termes de design, la Porsche Vision 357 Speedster entièrement électrique est basée sur la 718 GT4 e-Performance. Au total, Porsche a présenté plus de 15 modèles nouveaux et classiques sur les terres du Duc de Richmond, dans le West Sussex. L’une des pièces maîtresses est la 356 n° 1 Roadster, la toute première voiture de sport de la marque. Six vainqueurs du Mans ont également été exposés pour les amateurs de sport automobile présents.

    « La Porsche Vision 357 est un clin d’œil à la première ligne de modèles Porsche, la voiture de sport rêvée de Ferry Porsche. Et comme la 356 s’est inscrite dans la mémoire collective de la marque à la fois comme cabriolet et comme coupé, la même logique s’applique au concept car : il ne peut y en avoir que deux », explique Michael Mauer, Vice-président de Style Porsche. « La Porsche Vision 357 Speedster incarne l’essence même de la marque. Le plaisir de conduire et la dynamique de conduite combinés à une forme extrêmement puriste. Comme la Mission X que nous avons présentée il y a quelques semaines, ce modèle démontre que même avec des gènes de conception nouveaux, l’ADN de Porsche transparaît.  »

    La Vision 357 Speedster est basée sur la technologie de la Porsche 718 GT4 e-performance. Les moteurs électriques et la technologie des batteries proviennent donc de la Mission R et le châssis de la 718 GT4 Clubsport. Après sa présentation en première mondiale au Goodwood Festival of Speed, l’étude de conception sera exposée à la Rennsport Reunion de cette année, aux États-Unis, à la fin du mois de septembre.

    Design extérieur : pare-brise raccourci et couvre-tonneau unilatéral
    Le concept-car est doté d’un pare-brise court et trapu, typique des speedster, qui met encore plus en valeur la carrosserie monolithique de la voiture. Le côté droit de la voiture est recouvert d’un couvre-tonneau du type de ceux que l’on trouvait autrefois sur les voitures de sport à toit ouvert. L’appui-tête du conducteur semble suspendu dans les airs grâce à l’élément de retournement en carbone techniquement conçu qui se trouve derrière lui. Derrière, on trouve la porte de chargement et l’ancrage de la capote classique du speedster.

    Le concept bicolore avec les deux tons de gris Marble Grey et Grivelo Grey Metallic s’inspire des précurseurs historiques du sport automobile, comme les ailes avant utilisées pour se protéger des projections de pierres dans les scénarios de course et les ailes avant, qui arborent la couleur Metallic plus foncée. Les roues avant sont également peintes en gris grivelo métallisé. Le tout est complété par des contrastes en bleu Miami, par exemple sur les mécanismes de déverrouillage rapide du capot avant enveloppant.

    Le logo anniversaire avec le grand « 75 » et les deux années « 1948 » et « 2023 » sont en gris Grivelo métallisé et bleu Miami – une alternative fraîche aux éléments décoratifs du coupé Vision 357, où le rouge a été utilisé comme couleur supplémentaire. Au-dessus de ces éléments, des licornes de style bande dessinée se trouvent devant les roues arrière. Cette créature mythique a été dessinée spécialement pour le concept car par les designers de Porsche, qui ont également mis la main à la pâte pour le logo « Speedster ». Des caméras remplacent les rétroviseurs extérieurs. Comme sur les modèles classiques, elles ne sont pas placées sur les portières, mais plus en avant sur les ailes. Dans la version décapotable 357, elles présentent une nouvelle forme optimisée sur le plan aérodynamique, qui rappelle les ailes.

    D’autres détails du design extérieur sont familiers à la voiture-concept sœur : l’enseigne lumineuse à quatre points située à l’avant présente un design arrondi qui évoque la Porsche 356. Les feux arrière se trouvent derrière un réseau de points fraisés dans la carrosserie elle-même. La calandre verticale à l’arrière est un autre clin d’œil à la première ligne de modèles Porsche. Le troisième feu stop est intégré dans la calandre.

    La voie large donne une impression de robustesse et améliore la stabilité de conduite. Les jantes de 20 pouces en magnésium sont équipées d’enjoliveurs et de verrous centraux en fibre de carbone. Visuellement, elles rappellent également une roue légendaire de Porsche : les 356 A et 356 B avec freins à tambour avaient des jantes avec un cercle de boulons particulièrement large de 205 millimètres.

    Design intérieur : puriste, cockpit réduit
    L’intérieur est réduit à l’essentiel et entièrement adapté au conducteur. La position basse du siège est typiquement sportive. La coque du siège en PRFC est intégrée à la monocoque. Le conducteur est assis sur des coussinets recouverts de Racetex et maintenu fermement en place par une ceinture de sécurité à six points d’ancrage avec une sangle Miami Blue. Le combiné d’instruments se trouve au-dessus de la colonne de direction et constitue une surface transparente. Le volant de course est un exemple de légèreté, tandis que l’amortisseur de chocs semble suspendu. Les commandes individuelles, quant à elles, reprennent la couleur Miami Blue de l’extérieur.

    L’ensemble du tableau de bord est en finition carbone. Au lieu d’une boîte à gants classique, des sangles Miami Blue situées dans la partie supérieure droite permettent de fixer des accessoires. De simples sangles en tissu remplacent les poignées de porte traditionnelles. Ce détail issu du milieu de la course automobile permet de gagner du poids.

    Défilé d’icônes : d’autres modèles Porsche au Festival of Speed
    La Vision 357 est la vedette de Porsche à Goodwood, mais elle est loin d’être la seule rareté du constructeur de voitures de sport qui sera présente à l’événement. Porsche amènera plus de 15 modèles nouveaux et classiques dans le West Sussex. Une parade spéciale Porsche montera la célèbre colline deux fois par jour pendant le Festival of Speed. L’illustre peloton sera emmené par la 356 n° 1 Roadster. Elle sera suivie de la 928 « Trigema » version course de 1983, d’un Cayenne Transsyberia, d’une 959, d’une 911 Turbo S (type 993) et d’une 911 C très spéciale.

    Porsche célébrera également le 100e anniversaire des 24 heures du Mans à Goodwood. La marque détient en effet le record de 19 victoires au classement général. Porsche présentera également à Goodwood trois champions de classe et trois vainqueurs au classement général, entre autres. Il s’agit de la 718 W-RS Spyder (vainqueur de la catégorie 2,0 litres en 1961), de la 935 Martini (vainqueur de la catégorie en 1976) et de la 911 RSR au design « Pig » (vainqueur de la catégorie GTE Pro en 2018). Le trio de vainqueurs au classement général comprend la 936/81 Spyder, la 911 GT1 ’98 et la 919 Hybrid de 2017.

    Après avoir été présentées en avant-première lors des festivités marquant les « 75 ans de Porsche Sports Cars », la 718 Spyder RS et la Mission X seront présentées au grand public pour la première fois à Goodwood. Le développement du roadster puriste, le 718 Spyder RS, a été consacré à un plaisir de conduite maximal sur les routes de campagne sinueuses. Le concept-car Mission X est une réinterprétation spectaculaire d’une hypercar, avec des portes à la Le Mans qui s’ouvrent vers le haut et vers l’avant, et un groupe motopropulseur électrique performant et efficace.

    Outre les autres modèles actuels du constructeur de voitures de sport basé à Stuttgart, les visiteurs de Goodwood auront également l’occasion de voir un tracteur diesel Porsche « Junior 108 ». En effet, à l’époque de la production de la Porsche 356, les commandes de développements pour les clients faisaient partie intégrante du portefeuille de l’entreprise. Entre 1949 et juillet 1963, quelque 120 000 tracteurs ont été construits sous licence avec le nom de Porsche.

    Unique en son genre : le Festival de vitesse de Goodwood
    Le Sunday Times britannique a décrit la légendaire course de côte du Festival of Speed comme un « croisement entre le Grand Prix de Monaco et le Royal Ascot ». Ce parcours exigeant, bordé de bottes de foin, d’une longueur de 1,86 km, est un véritable défi pour les pilotes et les voitures. Le circuit traverse le domaine de Goodwood House, propriété de Charles Henry Gordon-Lennox, 11e duc de Richmond. Ce passionné de sport automobile a créé le Goodwood Festival of Speed en 1993. Chaque année, quelque 180 000 amateurs de sport automobile assistent à cet événement qui réunit des voitures de course historiques et modernes sur le site du West Sussex, dans le sud de l’Angleterre. Pour marquer le 75e anniversaire de la marque Porsche, une sculpture de l’artiste Gerry Judah sera la pièce maîtresse du Festival of Speed.

      Porsche Vision 357 Speedster
      Porsche
      • Porsche 911 E 2.0
        Depuis le salon de Francfort 1963, la Porsche 901… pardon 911 (!), s’est posée en GT de référence chez les voitures de sport. Forte en caractère, elle a su imposer sa solution technique particulière (porte-à-faux AR) et sa bouille inimitable héritée des Porsche 356. En 1968, pour améliorer la tenue de cap en ligne droite, ...
      • Porsche 944 Turbo 951
        Après des participations concluante en endurance début 80 de la Porsche 924 GTP, véritable laboratoire de la Porsche 944 Turbo, à Weissach on dévoile l’offensive « Turbo » pour sa 944 en 1985. Véritablement revue intégralement, et nettement plus performante que les Porsche 944 et 944 S, la version Turbo profite d’un faciès plus carré ...
      • Porsche 928 GTS
        Lorsque Porsche dévoilait la 928 en 1979, le contexte était délicat (chocs pétroliers) et la puissance avait été amputée. Démarrage complexe avec pour mission de remplacer la Porsche 911. En 1992, la Porsche 911 est plus que jamais en croissance, et Porsche opère par retouche à sa GT qui était révolutionnaire. Passage à 5,4 litres ...
      • Porsche 911 Carrera RS 2L7 série E/F
        Porsche est vexé ! Il faut dire que BMW et Ford lui font vivre un enfer en course de tourisme catégories Groupe 2 et Groupe 4. Alors, bien que le nouveau PDG de Porsche, Ernst Fuhrmann vise à amener la Porsche 911 vers la fin qu’il juge trop datée dans son architecture, en compétition elle ...
      • Porsche 911 2 litres
        Au salon IAA de Francfort 1963, Porsche frappe un grand coup en présentant sa toute nouvelle Porsche 901. Un patronyme qui va être de courte durée, puisque Peugeot va lui contester cette nomenclature avec le « 0 » au centre lors du salon de Paris 1964. Voilà donc la Porsche 911 (changement en novembre 64) ...
      • Porsche 911 2L4 S série E/F
        Depuis 1968, Porsche n’a de cesse d’améliorer sa voiture de sport : la Porsche 911. Empattement allongé pour une meilleure tenue de route en 1968, passage au Flat 6 de 2,2 litres en 1969 pour la série C, c’est en 1971 pour le millésime 72 que Porsche change de nouveau le Flat 6 de sa ...
      • Porsche 911 Carrera 2L7 210 ch série G
        Pour le millésime 1974, Porsche dévoile au salon de Francfort en septembre 1973 sa nouvelle gamme 911 série G. Les modifications sont conséquentes, avec comme effets les plus visibles le nouveau look avec les nouveaux parechocs à absorbeurs de chocs imposés par l’administration américaine (si Porsche veut pouvoir écouler ses productions au juteux pays de ...
      • Porsche 930 Turbo 3L3
        Au salon de Paris 1974, Porsche a jeté un pavé dans la mare des supercars et super GT avec sa nouvelle Porsche 930 Turbo 3L0. La Porsche 911 se fâche ? En quelque sorte… Conservant intactes les qualités intrinsèques de la Porsche 911 (polyvalence d’usage, finition, impression de robustesse, performances, caractère du Flat 6, pilotage ...
      • Porsche 930 Turbo 3L0
        Depuis 1972, Porsche a inauguré le turbocompresseur en compétition avec un franc succès. D’abord avec les évolutions de la Porsche 917 qui a quitté l’endurance suite au changement de réglementation (réduction des cylindrées à 3 litres). Le modèle aux plusieurs victoires au Mans, se mue en Porsche 917/30 en courses CanAm en Amérique du Nord ...
      • Porsche 959 Confort
        C’est la folie des Groupe B ! Tout le monde veut y aller, y compris Ferrari et sa 288 GTO qui veit rééditer le coup de la Ferrari 250 GTO… Porsche compte bien venir mettre tout le monde d’accord, et dès septembre 1983 à l’IAA de Francfort, Porsche présente une étude « Groupe B ». ...

      Guide des Sportives
      Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW, Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
      La rédaction

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.