Peugeot 404 Cabriolet Injection

Peugeot 404 Cabriolet Injection (1963)

Peugeot 404 Cabriolet Injection
1962 – 4 cyl. en ligne 8V
85 ch SAE – 160 km/h
1 080 kg

Depuis 1960, Peugeot se donne des airs américains avec sa berline 404 avec le traitement de sa poupe. Et, à l’instar de la Peugeot 403, le constructeur de Sochaux décline sa traditionnelle berline en variante cabriolet qu’il a présentée au salon de Paris en septembre 1961. Quoique très classique de ligne, et avec un air de déjà vu, Pininfarina duplique un thème qui a fait mouche avec la Ferrari 250 GT. Force est de reconnaître que le résultat est toujours convaincant et tant pis pour le déjà vu. Une ligne qui n’est pas sans rappeler non plus celle du cabriolet Fiat 1 500… Egalement œuvre du carrossier turinois. Tiens, tiens… ! Le profil très tendu affiche des proportions qui semblent idéale, avec un léger décroché après les portes pour marquer les ailes arrière. Ces dernières sont ponctuées par les optiques de phares tandis que la malle arrière marque un décroché en retombant plus nettement vers le pare-chocs chromé. Histoire de conférer un surcroît de bon goût et aérer le dessin, la Peugeot 404 Cabriolet Injection adopte un pli de carrosserie latéral surligné sur sa partie avant par une tige de chrome. La proue ressemble à celle de la berline pour bien marquer la parenté, avec une large calandre à lamelles chromées, et deux optiques rondes qui surplombent le bloc clignotants/feux de position. Même capoté la Peugeot 404 Cabriolet conserve son élégance et sa cohérence de dessin, et quelque soit l’angle abordé, le cabriolet sochalien est une réussite absolue totale. Assurément un des points marquants de ce cabriolet…

Fruit du mariage de l’austère maison sochalienne et de l’élégance du carrossier de Turin, la Peugeot 404 Cabriolet se dote de l’injection pour un regain de performance. Néanmoins, pas d’emballement, la 404 Cabriolet n’est pas une sportive, mais plus une esthète…

Peugeot 404 Cabriolet Injection (1962)

La Peugeot 404 Cabriolet Injection gagne du muscle par une injection mécanique d’essence Kügelfisher. C’est mieux, mais pas encore suffisant pour donner le frisson…

Le quatre cylindres Peugeot dispose d’une cylindrée de 1 618 cm3. Il est de type « super carré » par ses cotes de 84 x 73 mm (alésage x course) et est positionné longitudinalement et incliné à 45° à l’avant. Repris à la version carburateur, il est néanmoins passablement modifié pour recevoir l’injection d’essence Kügelfisher à régulation mécanique (mise au point avec l’usine de Münich). En effet, la culasse est inédite avec ses chambres d’admission séparées. Les pistons et les coussinets de l’équipage mobile sont spécifiques. Les deux soupapes par cylindres sont animées par l’entremise d’un arbre à cames latéral entraîné par une chaîne de distribution. A noter que la pompe d’injection est également entraînée par l’arbre à cames. Les injecteurs sont implantés dans la tubulure d’admission, très près des soupapes. L’injection à basse pression est initiée au milieu de la phase d’admission pour aller dans la chambre de combustion. Les débits d’essence sont donc égalisés, et grâce à une liaison mécanique avec le papillon des gaz et du levier de la pompe, la quantité de carburant utilisée est toujours la plus juste possible. Le résultat est très net pour le couple qui passe de 127 Nm à 2 250 tr/mn à 137 Nm à 2 800 tr/mn tandis que la puissance grimpe à 85 ch SAE à 5 500 tr/mn (+9 ch SAE). Le taux de compression est également plus élevé. Un des corollaires de l’adoption de l’injection mécanique réside dans une consommation moyenne de carburant en baisse et mieux maîtrisée. La disponibilité à bas régime s’en trouve également améliorée contribuant ainsi à une conduite particulièrement agréable. La boîte de vitesses à 4 rapports est manuelle, et se caractérise par sa commande au volant. Voilà qui est bien conservateur pour une voiture à vocation sportive. La Peugeot 404 Cabriolet Injection garanti une belle vitesse de pointe avec 160 km/h capote en place (c’est moins bien une fois la capote repliée où la Peugeot 404 Cabriolet Injection peine à dépasser les 150 km/h). Le kilomètre départ arrêté est atteint depuis l’arrêt en 38’’0, ce qui démontre un certain manque de brio de sa mécanique. Les roues arrière sont motrices confirmant ainsi les choix techniques de la berline 404 (moteur avant et propulsion arrière). Monocoque acier, la Peugeot 404 Cabriolet injection voit sa structure rigidifiée au niveau du soubassement par l’assemblage de côtés monoblocs comportant des longerons de forte section. Une manipulation qui est réalisée à Turin dans les usines

Peugeot 404 Cabriolet Injection (1962)

La Peugeot 404 Cabriolet Injection se distingue par un haut niveau de confort et une tenue de route impeccable à défaut d’être enjouée. La rigueur de la maison de Sochaux a repris le dessus sur le dessin latin de la carrosserie…

Pininfarina, puis les caisses assemblées repartent à Sochaux pour le mariage avec la mécanique et le contrôle final de sortie de chaîne. Un plus qui est appréciable mais ne compense pas néanmoins l’absence de rigidité propre aux cabriolets. Le train avant de type McPherson affiche une direction agréable et douce, mais trop démultipliée. Amortisseurs et ressorts hélicoïdaux sont également de la partie. L’essieu arrière est quant à lui rigide. Le freinage est confié à quatre tambours, dont les capacités semblent suffisantes, mais restent néanmoins décevants et rétrogrades à l’heure où les disques de frein se généralisent progressivement sur l’essieu avant des voitures modernes. Les roues sont montées en pneumatiques de 165×380 aux quatre roues. Avec sa rigidification et ses renforts de caisse, la Peugeot 404 Cabriolet Injection affiche 1 080 kilos sur la balance, ce qui en fait une auto assez lourde. L’habitacle réservé à quatre personnes est habitable et bien pensé. La présentation est soignée et de nombreux détails de style démontre un soin et une recherche particulière dans l’étude initiale de l’auto. Citons en exemple les poignées de portes intérieur semi-intégrées dans les accoudoirs et très pratiques, ou encore les plaques en inox sur les garnitures de porte dans la partie basse pour lutter contre les salissures. Bien vu, le tout traité avec du style. La planche de bord est très simple, quoiqu’élégante, mais de nombreux équipements et accessoires sont présents et bien disposés. L’accès aux places arrière est évidemment facilité capote ouverte, tandis que le tunnel central n’empiète pas trop sur l’espace utile. Notons que lorsque la capote est en place, elle mériterait des tendeurs additionnels comme c’est le cas sur la Renault Caravelle, car elle gonfle abusivement à mesure que la vitesse augmente. Enfin, bien que cabriolet prévu pour quatre personnes, la malle à bagages est bien petite et peu pratique, avec en prime sa roue de secours qui se prend la part du lion…

Notre avis
emoticonLa Peugeot 404 Cabriolet Injection répond d’ores et déjà à la principale critique qui touche le cabriolet dessiné par Pininfarina pour le compte de la firme de Sochaux : plus de tonus ! Mission accomplie en partie, car si la Peugeot 404 Cabriolet Injection est plus véloce et plus disponible à bas régime, elle demeure néanmoins une auto assez lourde, et très typée confort et balade que conduite sport. Une fois ce postulat posé (et accepté), la Peugeot 494 Cabriolet Injection excelle dans l’art du déplacement avec velouté et style, que cela soit extérieurement, mais également pour ses occupants. De nombreux détails charment la rétine et flattent l’ego, tandis que son air de mini-Ferrari 250 GT achève de vous convaincre. Et tant pis pour le sport !… Son truc à elle, c’est avant tout une certaine « Douce Vie » teintée d’Italie, sans se départir du sérieux dans sa conception. Du grand art…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Peugeot 404 Cabriolet Injection Peugeot 404 Cabriolet Injection (1963)Depuis 1960, Peugeot se donne des airs américains avec sa berline 404 avec le traitement de sa poupe. Et, à l’instar de la Peugeot 403, le constructeur de Sochaux décline sa traditionnelle berline en variante cabriolet qu’il a présentée au salon de Paris en septembre 1961. Quoique très classique de ligne, et avec un air de déjà vu, Pininfarina duplique un thème qui a fait mouche avec la Ferrari 250 GT. Force est de reconnaître que le résultat est toujours ...

Avant d’acheter
De 1962 à 1968, Peugeot a produit 10 388 Peugeot 404 Cabriolet (dont 7 365 exemplaires équipés de l’injection) et 6 837 exemplaires de Peugeot 404 Coupé. Il faut ensuite distinguer les évolutions mécaniques majeures (nouveau moteur en 1963 plus puissant puis discret facelift extérieur avec un habitacle revu dès 1966). Il va donc falloir faire son choix parmi les exemplaires présents dans les petites annonces ou les ventes aux enchères, mais n’être pas trop difficile néanmoins car il ne reste pas tant d’exemplaires en bon état de fonctionnement. Le plus gros problème des Peugeot 404 Coupé et Cabriolet est la corrosion endémique, rappelant à tous qu’en bonne automobile des années 60, produite pour sa carrosserie en prime à Turin chez Pininfarina, elle est une candidate de choix à la dentelle brune. Il convient donc d’inspecter scrupuleusement tous les recoins habituels cibles de la corrosion : tours de pare-brise, ailes, bas de caisse, plancher,… Tous les chromes et accessoires d’époque doivent également être en bon état de fonctionnement car ils peuvent être très difficile à trouver, la disponibilité des pièces détachées n’étant pas évidente. Vous rapprocher des clubs de la marque et du modèle est une bonne idée pour améliorer l’ordinaire (et profiter tant de la solidarité que des sorties et balades). Dans les bonnes nouvelles la mécanique est robuste et ne nécessite que l’entretien courant et régulier, sachant que la distribution est assurée par chaîne (contrôler périodiquement sa bonne tension).
Entretien : tous les ans ou 5 000 km

Mots clés : Peugeot | 404 | Cabriolet | Coupé | Injection | Pininfarina | Turin | Sochaux | PEUGEOT | 404 CABRIOLET INJECTION | CABRIOLET | COUPE

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS

TOP Ligne élégante et splendide ! ǀ Nombreux détails de style ǀ Injection ǀ Souplesse mécanique à bas régime ǀ Tenue de route efficace ǀ Agrément de conduite ǀ Présentation intérieur ǀ Confort ǀ Habitabilité ǀ Capote au maniement aisé ǀ Remous à haute vitesse dans l’habitacle ǀ Consommation ǀ Performances en progrès FLOP  Tarif ǀ Direction trop démultipliée ǀ Pas sportive ǀ Poids ǀ Freinage à tambours ! ǀ Moteur manquant de personnalité ǀ Boîte de vitesses bruyante ǀ Coffre réduit

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Peugeot
404 Cabriolet Injection
1962
9 CV – ND FF
4 cylindres en ligne 8 soupapes (1×1 ACL) – 1 618 cm3
85 ch SAE à 5 500 tr/mn (52,53 ch SAE/litre)
137 Nm à 2 800 tr/mn (84,67 Nm/litre)
non
propulsion + BV4 Manuelle
1 080 kilos (12,71 kg/ch SAE)
2 tambours pleins AV et 2 tambours pleins AR
jantes tôle 14″ + pneus en 165×380 AV et 165×380 AR
0 à 100 km/h en ND ; 160 km/h, km DA en 38’’0

Textes : Benjamin de la Renardière (Alis Webzine) – Photos : D.R

Peugeot 404 Cabriolet Injection
  • Nouvelle Peugeot e-LEGEND CONCEPT au Villa d’Este Concorso d’Eleganza Parce que l’ennui ne fait pas partie de notre ADN, parce qu’autonome ne rime pas avec monotone, PEUGEOT présente e-LEGEND CONCEPT dans le cadre du prestigieux concours d’élégance de la Villa d’Este. Cet évènement fête cette année son 90ème anniversaire et se déroulera sur les rives du lac de Côme du 24 au 26 mai ...
  • Peugeot 309 GTI16 Mal aimée la Peugeot 309 ? Force est de constater que cette intégration forcée dans une gamme Peugeot, elle qui devait être commercialisée sous le badge Talbot avec le patronyme Arizona, la Peugeot 309 peine à trouver sa place dans une gamme Peugeot dont le design est bien plus attrayant pour ne pas dire sexy ...
  • La nouvelle Peugeot Sport 2008 R2 fait ses premiers tours de roue La Nouvelle PEUGEOT 208R2, qui succèdera à la voiture de rallye la plus vendue dans l’histoire de PEUGEOT SPORT, et best seller du marché dans sa catégorie – l’actuelle PEUGEOT 208R2 – fait ses premiers tours de roues, en France dans les Vosges, et rentre ainsi dans la phase dynamique de son développement. Basée sur ...
  • Peugeot 404 Cabriolet Injection Depuis 1960, Peugeot se donne des airs américains avec sa berline 404 avec le traitement de sa poupe. Et, à l’instar de la Peugeot 403, le constructeur de Sochaux décline sa traditionnelle berline en variante cabriolet qu’il a présentée au salon de Paris en septembre 1961. Quoique très classique de ligne, et avec un air ...
  • Nouvelle Peugeot 508 Peugeot Sport Engineered PSE à Genève Le 18 octobre 2018 PEUGEOT SPORT a annoncé le développement d’une ligne électrifiée performante de véhicules de série. Aujourd’hui, PEUGEOT présente en première mondiale au Salon de Genève 2019 le survolté Concept 508 PEUGEOT SPORT ENGINEERED, qui préfigure cette nouvelle ligne de produits. #UNBORING THE FUTURE est la promesse d’un futur tout sauf ennuyeux à bord d’une ...
  • Nouvelle Peugeot 208 à Genève Dans un segment B qui tend vers toujours plus d’uniformisation au détriment des notions de plaisir et de jeunesse, la marque PEUGEOT émerge et séduit en présentant la nouvelle PEUGEOT 208. Parce que les usages de l’automobile sont en pleine mutation, parce que la transition énergétique est une réelle opportunité, la nouvelle PEUGEOT 208 est proposée ...
  • Peugeot à Retromobile 2019 La 44ème édition du salon Rétromobile se tiendra du 6 au 10 février 2019 à Paris Porte de Versailles. Les 120 000 visiteurs attendus pourront admirer pendant cinq jours le PEUGEOT e-LEGEND Concept, véhicule 100% électrique, autonome et connecté de la marque au Lion. La star du dernier Mondial de Paris sera aux côtés de ...
  • Nouvelle Peugeot e-Legend Concept Acteur majeur de chaque révolution technologique, PEUGEOT aborde sereinement celle de la transition énergétique avec comme conviction : une technologie encore et toujours au service du plaisir automobile. Un futur excitant, c’est un futur qui laisse le choix de la silhouette, du mode de propulsion ou de conduite. Nouveaux territoires à défricher, nouveaux défis à relever, ...
  • Peugeot 504 Coupé 1800 Alors que Peugeot dispose dans son catalogue depuis l’année précédente d’une berline classique et sérieuse dont les seules excentricités sont une face avant au regard trapézoïdale et une malle arrière pour le moins étonnant dans son décroché, tous les amateurs de belles carrosseries attendaient avec impatience la présentation en mars 1969 à Genève des dérivés ...
  • Peugeot 304 Cabriolet Suivant l’évolution de la berline dont elle dérive, la Peugeot 304 Cabriolet arrive donc sur les tapis des stands des salons en avril 1970. Ce qui ne surprendra personne, toute la face avant est reprise avec les nouvelles optiques trapézoïdales et la calandre à fines lamelles horizontales. Cela vous dit quelque chose ?… Normal puisque ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Peugeot 404 Cabriolet Injection, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.