GP F1 Emilie Romagne Imola Italie 2020 – 1er Novembre

GP F1 Emilie Romagne Imola Italie 2020

GP F1 Emilie Romagne Imola Italie 2020
1. HAMILTON (Mercedes GP)
2. BOTTAS (Mercedes GP)
3. RICCIARDO (Renault F1)

Encore un « vieux » tracé, ou plutôt un tracé historique qui fait son retour au calendrier. Il faut bien trouver quelques avantages à cette situation compliquée avec le COVID-19… Un Grand-Prix au format un peu adapté, puisque les essais libres sont regroupés sur une seule journée. Les qualifications ont donc lieu avec moins d’informations pour les réglages et les écuries. Il faut être efficace et précis… En qualifications, pas de surprises, les derniers de la classe en Q1 sont les mêmes que d’ordinaire avec les deux Haas, les deux Alfa-Romeo et la Williams de Latifi. Seul George Russel réalise toujours des prouesses dans sa Williams et passe en Q2. Dans la séquence suivante, les deux Racing Point encadrent les recalés de la Q2, avec Perez à la porte de la Q3 et Stroll à la porte de la Q1. Entre les deux, Ocon (Renault F1) et surtout Vettel et sa Ferrari font triste mine. En Q3, c’est la bataille des seigneurs, avec sans surprise les deux Mercedes qui se chicorent pour la pole position. c’est une nouvelle fois Hamilton qui va prendre le dessus mais Bottas n’est décidément pas très loin (moins d’un dixième d’écart). Derrière, Verstappen se campe toujours solidement à la 3e position, tandis que Pierre Gasly continue d’éclater au grand jour en prenant la 4e place. Les AlphaTauri sont en effet très véloces ce WE. La qualification d’Albon sur l’autre Red Bull est décevante, alors que Ricciardo se place juste devant et peut se féliciter de son score. Charles Leclerc 7e avec sa Ferrari réalise encore un exploit, tandis que les McLaren et Kvyatt complètent le milieu de grille.

GP F1 Emilie Romagne Imola Italie 2020

Sebastian Vettel attend certainement la fin de saison avec impatience ! Les bévues de la Scuderia au stand l’ont contrarié dans sa stratégie de course qui était pourtant payante…

La Course
Lewis Hamilton manque son départ avec du patinage. Bottas parti à ses côtés s’échappe et prend la première place. Verstappen (Red Bull) lui emboîte la roue, et prend la 2e place. On a espéré un temps que Pierre Gasly fasse de même mais Hamilton lui referme sèchement la porte et Ricciardo en profite. Résultat, Hamilton est 3e, Ricciardo 4e et Gasly 5e après quelques virages. Derrière, Stroll se met en tête à queue tout seul et doit rentrer aux stands, avant d’avoir touché la roue de Ocon. Bottas commence à imprimer son rythme et Hamilton met quelques tours pour prendre la bonne cadence. Rapidement, dès le 4e tour, Gasly est rappelé à son stand pour abandonner sur problème moteur détecté par la télémétrie. Quelle malchance !! La course se stabilise et au 19e tour, Verstappen qui n’arrive pas à accrocher Bottas suffisamment pour tenter de le dépasser, rentre aux stands pour la stratégie de l’undercut. Bottas, couvre également cette stratégie, et tous deux repartent avec des pneus durs (blancs). Le rusé Hamilton reste alors en course, premier, avec ses pneus médiums (jaunes) qui tiennent finalement bien et surtout sont plus rapides que les pneus durs. Il creuse l’écart pour espérer rentrer aux stands par la suite avec suffisamment d’avance et passer devant Bottas et Verstappen. Ocon tombe en panne sur le bord de la piste déclenchant la Safety Car Virtuelle. Une aubaine pour Hamilton qui repasse aux stands et ressort premier. Course reprise, Verstappen attaque et revient sur Bottas dont la voiture souffre d’une pièce coincée dans son fond plat. Il dépasse le pilote Mercedes et tente de revenir sur Hamilton qui s’est envolé devant (+13 secondes d’avance). Mais au 43e tour le pilote hollandais est victime d’une crevaison et se retrouve dans la bac à graviers en mauvaise posture. Voiture de sécurité sur la piste, et tout le monde se regroupe avec pas mal de changements de pneumatiques. La course est relancée pour un sprint de moins de 10 tours. Hamilton réussi son coup et ne laissera pas échapper la 1ère place et la victoire. Bottas complète le podium, et Mercedes GP est déjà sacré champion du monde des constructeurs. Ricciardo (Renault F1) est 3e et résiste à Daniil Kvyatt (AlphaTauri) qui réalise une très belle course, nourrissant ainsi d’autant plus de regrets pour Pierre Gasly. A noter que les les deux Alfa-Romeo sont dans les points (9″ et 10e).

GP F1 Emilie Romagne Imola Italie 2020

Encore une sacrée course de Kimi Raikkonen sur son Alfa-Romeo. Voilà qui démontre le bienfondé de son renouvellement de contrat chez Alfa-Romeo pour la saison 2021. Concernant Giovinnazzi, c’est déjà moins convaincant…

TOP Quelle opportunisme de Hamilton ! ǀ Encore une belle course de Charles Leclerc ǀ Course de Raïkkonen (Alfa-Romeo) ǀ Perez solide en course ǀ Renault F1 confirme ǀ Verstappen rapide et efficace ! ǀ Pierre Gasly en forme ce WE ǀ Daniil Kvyatt (AlphaTauri) se rebiffe ǀ Daniel Ricciardo ǀ Titre constructeur décroché par Mercedes GP ǀ Vive les « vieux » tracés ! ǀ Russel performant avant sa bévue ǀ Les McLaren dans les points FLOP Haas en déroute ǀ Albon… ǀ Giovinazzi ǀ Stroll ! ǀ Bottas malchanceux ? ǀ Gasly pas de chance ǀ Verstappen maudit ? ǀ Russel se mord les doigts… ǀ Latifi (Williams) ?…
GP F1 Emilie Romagne Imola Italie 2020

C’est Valteri Bottas qui réalise le meilleur envol ! Verstappen grille également la politesse à Lewis Hamilton. Au début de la course, on imagine le pilote anglais de Mercedes GP en difficulté. Mais sa capacité à s’adapter en course va être payante et remarquable…

CLASSEMENT DU GP F1 EMILIE ROMAGNE IMOLA ITALIE 2020
63 tours de 4,909 km = 309,267 km

Pos. no Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 44 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 63 1 h 28 min 32 s 430 (209,577 km/h) 2 25 + 1
2 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 63 + 5 s 783 1 18
3 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 63 + 14 s 320 5 15
4 26 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat AlphaTauri-Honda 63 + 15 s 141 8 12
5 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 63 + 19 s 111 7 10
6 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-BWT Mercedes 63 + 19 s 652 11 8
7 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 63 + 20 s 230 10 6
8 4 Drapeau de la Grande-Bretagne Lando Norris McLaren-Renault 63 + 21 s 131 9 4
9 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 63 + 22 s 224 18 2
10 99 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 63 + 26 s 398 20 1
11 6 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 63 + 27 s 135 19
12 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 63 + 28 s 453 14
13 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-BWT Mercedes 63 + 29 s 163 15
14 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 63 + 32 s 935 (dont 5 s de pénalité) 16
15 23 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Red Bull-Honda 63 + 57 s 284 6
Abd. 63 Drapeau de la Grande-Bretagne George Russell Williams-Mercedes 51 Accident 13
Abd. 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 50 Crevaison 3
Abd. 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 47 Retrait volontaire 17
Abd. 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Renault 27 Embrayage 12
Abd. 10 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 8 Problème de pression d’eau 4

Meilleur Tour
Lewis Hamilton (Mercedes) en 1 min 15 s 484 (234,121 km/h)

En savoir plus :
Formule 1 – Photos Formule 1

2020-11-01-gp-f1-emilie-romagne-imola-italie-2020
« 1 de 5 »
  • Mercedes-Benz SL600 V12 R230 Depuis le salon de Francfort en septembre 2001, le nouveau Mercedes-Benz SL R230 électrise les foules et les rétines. Pas de doute, l’équipe du design Mercedes-Benz a réalisé un sans faute, et réussi à presque masquer des dimensions très conséquentes pour un roadster deux places : près de 4,6 mètres de longueur, 1,8 mètres de ...
  • Porsche 930 Turbo 3L3 Au salon de Paris 1974, Porsche a jeté un pavé dans la mare des supercars et super GT avec sa nouvelle Porsche 930 Turbo 3L0. La Porsche 911 se fâche ? En quelque sorte… Conservant intactes les qualités intrinsèques de la Porsche 911 (polyvalence d’usage, finition, impression de robustesse, performances, caractère du Flat 6, pilotage ...
  • Ferrari Challenge Stradale La Ferrari 360 Modena a posé de nouveaux standards à Maranello en matière de berlinette à moteur central arrière. D’ailleurs, les clients ne s’y trompent pas, et le succès est au rendez-vous depuis 1999. Et après la déclinaison en roadster, Ferrari poursuit le développement d’une gamme complète avec le nouvelle Challenge Stradale pour 2004. Pas ...
  • Ford GT 2005 Initiée en « Projet Petunia », puis dévoilée sous la forme d’un Concept Car en 2002 au salon de Detroit, la Ford GT va finalement fouler le bitume en version définitive en 2004 pour être commercialisée en 2005. Raillée en 2002 par Bob Lutz le patron du développement de General Motors, la Ford GT fait ...
  • Lancia Beta Montecarlo Serie 1 Lorsque Lancia dévoile en mars 1975 sa nouvelle Lancia Beta Montecarlo au salon de Genève en première mondiale, il est difficile d’imaginer un chemin aussi tortueux qui l’a conduit à brandir le fanion Lancia. A l’origine, Pininfarina a planché sur un prototype pour le compte de Fiat, mais c’est le rusé Bertone qui a remporté ...
  • Mercedes-Benz 450 SEL 6L9 W116 Mercedes-Benz a déjà tapé fort dans le passé (1968) et surpris tout le monde avec sa Mercedes 300 SEL 6.3 dont le concept de la limousine avec un gros moteur a même mené la firme à l’étoile jusqu’à une victoire aux 24 Heures de SPA Francorchamps. Et depuis la présentation en septembre 1972 de la ...
  • Lancia Rally 037 Stradale Lancia ne compte pas en rester là dans le championnat du Monde des rallyes. Et puisque la Lancia Stratos a quitté le circuit à la fin des seventies, c’est la Lancia Beta Montecarlo, à la genèse cahotique, qui va servir de déclencheur. D’abord en catégorie Silhouette Groupe 5 avec la Lancia Montecarlo Turbo Silhouette groupe ...
  • Dino 308 GT4 En octobre 1973, au salon de Paris, c’est la surprise sur le stand Dino – Ferrari avec la nouvelle Dino 308 GT4. Pour mieux comprendre, il faut conjuguer deux facteurs clés : la prise de contrôle de Ferrari Spa par Fiat en 1969 (Ford en sait quelque chose…) et la marque Dino qui permet à ...
  • Porsche 930 Turbo 3L0 Depuis 1972, Porsche a inauguré le turbocompresseur en compétition avec un franc succès. D’abord avec les évolutions de la Porsche 917 qui a quitté l’endurance suite au changement de réglementation (réduction des cylindrées à 3 litres). Le modèle aux plusieurs victoires au Mans, se mue en Porsche 917/30 en courses CanAm en Amérique du Nord ...
  • Porsche 911 Turbo 3L6 type 965 Depuis 1990, la Porsche 911 Turbo 3L3 avait repris le flambeau de la saga Turbo chez les 911, mais pas uniquement !… Faute de temps pour développer un nouveau moteur, c’est le M30 des 930 Turbo des années 80 qui avait été repris avec quelques menues améliorations et 320 ch à la clé. Une pointe ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
GP F1 Emilie Romagne Imola Italie 2020 - 1er Novembre, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.