Opel Calibra – Guide Achat

Opel Calibra - Guide Achat

Au salon de Francfort 1989, Opel surprend tout le monde avec un coupé taillé par le vent. Superbe !

Au salon de Francfort 1989, les visiteurs sont médusés par le coupé Opel Calibra et son design inédit et très moderne. Ce qui frappe avant tout est le profilage qui joue les Cx records avec 0,26. Présenté un an plus tôt, le coupé VW Corrado, au design à forte personnalité, semble déjà daté ! En revanche, dans les points qui sont relevés par les érudits et les fans de coupés frappés du Blitz, ce coupé allemand abandonne la propulsion pour les deux roues avant motrices, et la Opel Calibra - Guide Achatplanche de bord est reprise à l’identique de la berline Vectra (A). C’est bien dommage que cela ne soit pas plus personnel. Vaste et logeable avec son grand coffre et ses quatre (belles) places, le coupé Opel Calibra marque des points précieux auprès des clients et du public. Discret, élégant et moderne. Le succès est tel, que près de 30 000 coupés sont vendus dès la première année de production, les clients ayant le choix entre deux moteurs connu dans la famille Opel : 2 litres 8 soupapes 115 ch ou 2 litres 16 soupapes (16V) 150 ch. Les prix sont accessibles, et Opel pour faire face à la demande doit assembler chez Valmet en Finlande des coupés Calibra supplémentaires, les capacités de l’usine allemande Opel.
Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 4 votes)
Please follow and like us:
20

GP F1 Russie 2016 – 2 Mai

GP RUSSIA F1/2016

GP F1 Russie (2016)
1. ROSBERG (Mercedes)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

C’est seulement quelques mois après l’opus 2015 que le manège de la Formule 1 revient à Sotchi en Russie pour le 4e Grand Prix F1 de la saison 2016. Le tracé est situé sur l’ancien site des Jeux Olympiques d’hiver. Un tracé particulier puisqu’il ne possède pas de dégagements en herbe ou de rails proches, permettant ainsi avec ses dégagements en bitumes aux pilotes d’être plus larges que prévu et de laisser le pied soudé sur la pédale des gaz. Avec Q1 le samedi les premiers à faire les frais sont les Sauber et les Manor. Sur ce tracé peu abrasif et rapide, qui peine à faire monter les gommes en température, les monoplaces qui manquent d’ordinaire de gril sont encore plus à la peine. Les Renault ne sont également pas à la fête formant ainsi avec les premières nommées les 3 dernières lignes de la grille de départ. Pendant Q2, coup de tonnerre puisque Hamilton doit rester dans les stands, avec un problème mécanique sur son moteur, identique au GP précédent, mais toujours pas identifié. Il partira donc de la 5e ligne en 10e place. Quant à Vettel et sa Ferrari, un changement de boîte de vitesses le pénalise de 5 place, et il sait déjà que quelque soit son chrono, il sera plus loin dans la grille. Les Haas F1 sont passées de justesse en Q2, mais vont rester en fond de grille, tout comme Alonso et les Toro Rosso peu à la fête. Les Williams font bonne impression, puisque même en Q1, sans Vettel et Hamilton aux avant-postes, elles trustent la 2e (Bottas) et 3e places (Massa). Dommage pour Vettel qui avait réalisé le 2e temps derrière l’intouchable Rosberg sur sa Mercedes. Raikkonen est en 2e ligne aux côtés de Massa. Kvyat (Red Bull) est placé aux côtés de Vettel, eux qui s’étaient déjà chiffonnés en Chine. Ca promet !… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Shanghai 2016 – 17 avril

GP-F1-Chine-2016-avril-17-96

GP F1 Shanghai (2016)
1. ROSBERG (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. KVYAT (Red Bull)

Le Grand Prix de F1 de Chine (Shanghai) dispose d’un tracé intéressant qui réserve toujours de belles surprises en course, notamment en raison de son virage qui se resserre tout en se refermant (appelé aussi l’escargot) permettant des dépassements pour les plus courageux, certes, mais surtout qui étant moins large en sortie fait souvent des dégâts dans le peloton… Les qualifications sont revenues à un format originel (qui a dit orignal ?) pour la plus grande satisfaction de tous. Cependant, les essais libres réalisés sous la pluie ont bien pénalisé nombre d’écuries pour trouver le bon set-up, d’autant plus qu’une fois la Q1 ouverte la piste s’assèche à la vitesse grand V, avec des flaques éparses ça et là. Feu vert clignotant et tous ou presque s’élancent sur la piste. Tous… sauf Lewis Hamilton qui doit retourner aux stands avant même de faire un tour chrono. Il ne pourra pas en sortir pour problème mécanique. Résultat, il partira en fond de grille ! Déjà qu’il avait des places de pénalités (-5 places sur la grille)… Voilà qui fait les affaires de  son co-équipier Rosberg qui va pouvoir faire ses qualifications sans la pression de son illustre coéquipier. Au cours de la Q1, Pascal Wehrlein sur sa Manor qui faisait un sans faute depuis ses débuts sort violemment de la piste dans la ligne droite des stands entre une bosse et des flaques d’eau prenant en défaut la Manor à la réaccélération DRS ouvert. Interruption de la séance (drapeau rouge) avec les commissaires de piste qui tentent de sécher la piste. Ridicule ! Q1 et Q2 font des dégâts dans le peloton notamment chez Haas qui peine à se hisser dans la hiérarchie de la grille, tout comme les Renault F1 qui marquent le pas s’intercalant entre les Sauber. Chez Force India seul Perez fait illusion, tandis que les McLaren semblent moins fringantes que sur les deux premiers GP en qualification. Dans le Top 6, on retrouve les Ferrari très véloces qui peuvent espérer pourquoi pas une pole, Rosberg (Mercedes) et les deux Red Bull, tandis que les Williams sont rapides mais pas suffisamment pour se jeter dans la lutte. En Q1, les Ferrari tentent de la jouer run de fin de session pour avoir la piste la plus adhérente possible. Las, non seulement Rosberg reste impérial et prend la pole, mais ce diable de Ricciardo se hisse en première ligne. Bottas (Williams) et Kvyat (Red Bull) sont en embuscade en 3e ligne… Le premier virage sera chaud dimanche !… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Bahrain 2016 – 3 avril

gp-bahrain-2016-3-avril-59

GP F1 Barhain (2016)
1. ROSBERG (Mercedes)
2. RAIKKONEN (Ferrari)
3. HAMILTON (Mercedes)

Pour ce deuxième Grand Prix de F1 2016, on avait espéré l’abandon du nouveau systèmes de qualifications. Las, pour de sombres raisons règlementaires et de fonctionnement interne nécessitant que tous les acteurs et décideurs soient réunis et adoptent à l’unanimité les changements nécessaires, le mode des qualifications dites « chaises musicales » est reconduit. Grrr…. C’est certain le spectacle en pâtit car une fois le chrono de « sortie » enclenché, les pilotes et écuries n’ont parfois pas la possibilité de refaire un tour de plus en guise de baroud d’honneur. Cette fois-ci, les écuries ont mieux appréhendé le systèmes et toutes (ou presque) se sont précipitées en piste en Q1. Pneus supersoft chaussés, c’est déjà l’attaque. Un exercice dans lequel les Mercedes GP et les Ferrari se placent logiquement en tête de la hiérarchie. Dans les surprises, on note Pascal Wehrlein qui échoue de peu à la porte de Q2 avec sa modeste Manor, tandis que Kvyatt reste bloqué en Q3 tout comme Perez et les deux Renault GP. Les McLaren Honda sont en formes avec une surprise dans le baquet d’Alonso laissé sur la touche pour raisons médicales suite à son accident de Melbourne ; le jeune pilote belge Vandoorne, réserviste de l’écurie de Woking, qualifie sa McLaren en Q2 et devant son équipier Button. Chapeau  ! Les rookies sont en forme… En Q2, il reste plus de 2 minutes de séances, mais aucune voiture ne va prendre la piste avec ce nouveau format. Ce que confirme Romain Grosjean qui préfère se contenter de la 9e place sur la grille et économiser un train de pneus pour la course. Après quelques hésitations en Q1, la deuxième tentative fut la bonne avec Hamilton qui place sa Mercedes GP devant celle de son coéquipier allemand, avec les deux Ferrari de Vettel (3e) et Raikkonen (4e) en embuscade. A noter les très belles performances de Hulkenberg et sa Force India postée en 4e ligne et Ricciardo sur sa Redbull en 3e ligne. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Please follow and like us:
20