GP F1 Austin – USA – 2018 – 20 Octobre

GP F1 Austin – USA (2018)
1. RAIKKONEN (Ferrari)
2. VERSTAPPEN (Red Bull)
3. HAMILTON (Mercedes)

Ambiance plus show-bizz et paillettes pour le GP des USA à Austin. Pour l’occasion les photos prises des pilotes avec la police locale n’est pas rare, sans compter la tenue de « cow-boy » des pilotes Red Bull ! La question du moment est de savoir si Lewis Hamilton sera sacré champion du monde de F1 pour la 5e fois dès la fin de course ou bien si le suspense se prolongera. Les qualifications vont apporter un premier élément de réponse. La Q1 va éliminer les monoplaces les moins à l’aise sur un tracé qui est assez exigeant avec ses longues enfilades à haute vitesse qui martyrisent les pneumatiques. Pas d’étonnement à ce que les deux Williams et les deux McLaren soient ainsi laissées pour compte après la Q1. Plus surprenant est Ericsson qui passe à côté de sa qualification avec sa Sauber. En Q2, les affaires sont déjà presque entendues car avec les changements d’organes, Verstappen (Red Bull) et les deux Toro Rosso (Gasly et Hartley) vont rester au garage sans temps et partiront le dimanche du fond de grille. Sainz Jr. et Magnussen vont louper le coche de la Q1. En Q1, plus de doute possible, c’est Hamilton qui va une nouvelle fois mener le bal et prendre la pole position. Derrière Vettel se défend avec honneur pour prendre la 2e place mais sera relégué 5e suite à un drapeau rouge non respecté en essais libre les jours précédents. Trop de fautes bêtes du pilote et de la Scuderia pour espérer remporter le titre… Derrière les lieutenants prennent les accessits, tandis les pilotes francophones prennent de belles places sur la ligne (Grosjean, Leclerc, Ocon).

La Course
Avec le décalage de Vettel, c’est Raikkonen qui est en première ligne avec Hamilton. Départ lancé, en haut au premier freinage et courbe à gauche, malgré un déport marqué de Hamilton, Raikkonen prend le meilleur et s’élance en tête ! Derrière, ça joue les « frotti-frotta » et fait de beaux dégâts. Vettel de son côté trop pressé de dépasser Ricciardo part tout seul en tête à queue et repart 15e. Catastrophe une nouvelle fois ! Vettel semble vraiment fébrile sous la pression. Hamilton n’en demandait pas tant et devient virtuellement champion du monde… Mais la course n’est pas terminée et l’abandon de Ricciardo qui déclenche la safety car virtuelle très tôt dans la course. Hamilton rentre aux stands pour changer ses pneus, peut être trop tôt ! Chacun y va de sa stratégie. En course, Raikkonen et Bottas jouent les leaders, avec Hamilton qui revient. Derrière, deux pilotes se crachent dans les mains (ou les gants !), puisque Verstappen et Vettel remontent tour après tour. Verstappen vient se placer deuxième après une belle stratégie et une sacrée vista au volant. Vettel de son côté finit 4e après avoir effacé Bottas. Hamilton prend la 3e place derrière le pilote hollandais et Raikkonen qui remporte (enfin) une nouvelle victoire. Les efforts de Vettel n’auront pas été vains puisque Hamilton ne peut pas encore coiffer son futur sacre qui semble néanmoins inéluctable…

TOP Raikkonen enfin ! ǀ Verstappen sur le podium ǀ Hamilton un peu plus près du 5e sacre ǀ Vettel dans les points malgré un début difficile ǀ Les 2 Renault à la fête ! ǀ Des points pour les 2e couteaux (Hartley et Ericsson) ǀ Perez encore dans les points ǀ Course mouvementée ǀ Qualification des pilotes français ǀ Hulkenberg solide tout le week-end FLOP Pas de veine pour Ocon et Magnussen (disqualification) ǀ Bourde de pilotage de Vettel ǀ Bottas anonyme ǀ Williams encore et toujours ǀ Ricciardo malheureux en fiabilité ǀ Grosjean out pour « son » grand-prix

CLASSEMENT DU GP F1 D’AUSTIN (USA) 2018
56 tours de 5,513 km = 308,405 km

Pos. no Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 56 1 h 34 min 18 s 643 (196,206 km/h) 2 25
2 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 56 + 1 s 281 18 18
3 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 56 + 2s 432 1 15
4 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 56 + 18 s 222 5 12
5 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 56 + 24 s 744 3 10
6 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 56 + 1 min 27 s 210 7 8
7 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 56 + 1 min 34 s 884 11 6
8 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point Force India-Mercedes 56 + 1 min 41 s 080 10 4
9 28 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 55 + 1 tour 20 2
10 9 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 55 + 1 tour 16 1
11 2 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 55 + 1 tour 17
12 10 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 55 + 1 tour 19
13 35 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 55 + 1 tour 14
14 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 54 + 2 tours 15
Dsq. 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Racing Point Force India-Mercedes 56 Débit de carburant supérieur à la limite 6
Dsq. 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 56 Consommation d’essence trop élevée 12
Abd. 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 31 Dégâts suite à accrochage 9
Abd. 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 8 Batterie 4
Abd. 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 2 Accrochage 8
Abd. 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 1 Accrochage 13

 

Meilleur Tour
Lewis Hamilton – Mercedes – 1 min 37 s 392 (vitesse moyenne : 203,783 km/h)

En savoir plus :
Formule 1 – Photos Formule 1

2018 10 20 GP F1 Austin USA
« 1 de 3 »
  • Mercedes-Benz 380 SEC W126 Pour septembre 1981, Mercedes-Benz frappe un grand coup ! La Classe S W126 avait déjà donné le ton en 1979 avec son allure élancée et aérodynamique. Une modernité teintée d’élégance à laquelle Stuttgart ne nous avait pas habitué. Paul Bracq n’est plus aux crayons, mais c’est désormais Bruno Sacco qui préside aux destinées du bureau ...
  • Autobianchi Y10 Turbo Après une genèse pour le moins compliquée et polémique au sein du groupe Fiat (l’étude da la remplaçante de l’Autobianchi A112 étant finalement reprise pour le compte de Fiat devenant la… Panda), et un imbroglio de portefeuille de marques entre Lancia et Autobianchi selon les marchés, la nouvelle Autobianchi Y10 est dévoilée au salon de ...
  • Aston-Martin V8 Volante Avec la reprise d’Aston-Martin en 1975 par Alan Curtis, George Minden et Peter Sprague, la firme de Newport Pagnell connaît un nouvel élan bienvenu. La production est remise en route après 15 mois d’arrêt de production, tandis que la qualité est revue à la hausse pour améliorer la fiabilité et la finition des modèles. Côté ...
  • Jaguar XJ-S V12 Coupé Ce 10 septembre 1975 fut un véritable coup de tonnerre à Coventry : la remplaçante de la mythique Type E est dévoilée. Le moins que l’on puisse dire est que l’accueil est mitigé. La Jaguar XJ-S arbore une ligne certes originale dont les premières esquisses sont l’œuvre de Malcom Sayer et terminée par Doug Thorpe ...
  • Aston-Martin DBS V8 Aston-Martin rattrape enfin son retard ! Depuis la commercialisation de la DBS en 1967 avec son 6 en ligne de 4 litres, les critiques furent vives et le petit monde des fans d’Aston en émoi. Quoique nouvelle, l’Aston-Martin DBS en raison d’un gabarit supérieur et d’un poids conséquent offrait alors des performances inférieures à celles ...
  • Ford Escort RS Turbo Mk2 En mars 1985, la Ford Escort s’est fâchée avec la version RS Turbo en série limitée à 5 000 exemplaires. Forte de 130 ch, voilà qui remettait les pendules à l’heure et propulsait la compacte sportive à l’ovale en haut de la hiérarchie. Si la copie n’est pas parfaite, le succès d’estime est bien là ...
  • Porsche 911 Targa – Guide Achat Porsche a présenté la 911 Targa au Salon international de l’automobile de Francfort en septembre 1965. La Targa n’est ni un cabriolet ni un coupé, ni un hard top ni une berline, mais quelque chose de complètement nouveau : le premier cabriolet de sécurité au monde avec un arceau de sécurité ou un arceau de ...
  • Lancia Y10 GT i.e. Depuis 1985, la Lancia Y10, aussi badgée Autobianchi sur certains marchés, étonne par sa silhouette ramassée et aérodynamique. Œuvre du Centro Style Fiat, les stylistes italiens ont du composer pour se baser sur la plateforme de la Fiat Panda. Si le résultat a surpris le public à sa présentation au salon de Genève, le charme ...
  • Mercedes-Benz 420 SEC W126 Depuis 1981, Mercedes-Benz a remis les pendules à l’heure dans le monde du coupé bourgeois et racé. Si la génération précédente (W107) ne manquait pas d’atout, son destin partagé avec le Mercedes-Benz SL lui imposait une plateforme raccourcie et un design certes original, mais moins élégant que les coupés S du passé. Les coupés SEC ...
  • Aston-Martin Lagonda V8 Série 2 Sous l’impulsion d’Alan Curtis, le directeur général d’Aston-Martin depuis le rachat de 1975, la marque Lagonda est ressortie des tiroirs. Cette noble étiquette automobile avait été rachetée par David Brown qui avait rapidement eu des difficultés à l’intégrer à Aston-Martin qui brillait alors au firmament des voitures de sport, ponctuée par une victoire aux 24 ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
GP F1 Austin - USA - 2018 - 20 Octobre, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.