GP F1 Melbourne Australie 2018 – 25 Mars

GP F1 Melbourne Australie (2018)
1. VETTEL (Ferrari)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. VETTEL (Ferrari)

Certes, les essais d’intersaison à Barcelone donnent un premier indice sur la hiérarchie des monoplaces de l’année 2018. Mais rien ne vaut l’épreuve de la course dans la tension d’un championnat naissant… Les nouveautés à Melbourne ne sont pas minces avec le Halo qui fait son apparition avec son lot de polémiques, finalement bien relatives. Pour le reste, on note que dès la séance qualificative il va falloir compter avec un quatuor bien connu : Mercedes et Ferrari. Après les trois séances (Q1, Q2 & Q3), on en retrouve trois aux premières places avec la pole pour Hamilton et les deux Ferrari derrière. Toutefois il manque Bottas sur l’autre Mercedes qui se crache assez violamment en début de Q3 et il partira donc de la 10e place. Voilà qui ne va pas arranger les affaires de son coéquipier. Juste derrière on retrouve les deux Red Bull et, heureuse surprise, les deux Haas avec Grosjean en premier. Voilà qui est de bon augure pour la course de l’écurie américaine ?… Puis les deux Renault et les deux McLaren quelque peu décevantes en essais malgré leur nouveau moteur Renault. Woking a du néanmoins composer très tardivement avec le moteur français. Dans les bonnes surprises de fond de grille, Charles Leclerc et Ericsson sur les deux Sauber Alfa Romeo qui sont en milieu de bas de grille. En revanche Force India et Williams peinent à briller, sans parler de Toro Rosso et son moteur Honda…

La Course
Le premier Grand Prix de l’année est lancé ! Tous les feux rouges éteints, c’est Hamilton qui s’élance en tête et parvient à conserver sa première place, en résistant aux assaults d’un Raïkkonen particulièrement incisif et à l’aise dans sa monoplace rouge. Hamilton imprime son rythme et tient bon, creusant même au fil des tours une petite avance. Derrière, Vettel est 3e, tandis que la hiérarchie est quelque peu bousculée en raison de bons départs de certains. Les deux Red Bull perdent des places précieuses et si Ricciardo réussit finalement à reprendre son bien, ce n’est pas le cas de Verstappen qui fait même un tête à queue en pleine course ! Les deux Haas font des étincelles suivies par les deux McLaren qui sont également à la fête. Hamilton reste en tête et son coéquipier est éteint dans le peloton. Raïkkonen décide de tenter l’undercut en anticipant le ravitaillement aux stands et le remplacement de ses pneumatiques. Hamilton, sous pression, lui emboîte le pas un tour plus tard. Vettel poursuit en tête. Et c’est là que la course bascule car les deux Haas rentrent pour ravitailler. Mais un problème de pistolet empêche le sera correcte de la roue avant gauche. Résultat abandon coup sur coup des F1 américaines. Et celle de Grosjean gêne et impose la Safety Car virtuelle. Quelle aubaine pour Vettel qui rentre changer de pneumatiques et ressort juste devant Hamilton médusé. Chez Mercedes c’est la consternation, d’autant qu’avec Bottas en milieu de peloton, impossible de jouer la gagne. L’allemand va conserver sa première place et remporter la première course de la saison. Hamilton finit second et Raikkonen troisième alors qu’il était plus rapide que son coéquipier. Les deux McLaren profitent de cette confusion Haas, tandis que Ricciardo s’offre une belle 4e place. Verstappen est en revanche peu brillant.

TOP Mercedes toujours au top ǀ Vettel opportuniste ǀ Bons débuts de Charles Leclerc ǀ Alonso bien présent ǀ Les deux Renault dans les points ǀ Les Sauber Alfa-Romeo en progrès ǀ solide course de Ricciardo FLOP Bottas décevant dès le 1er GP ! ǀ Course terne ǀ Raïkkonen sans réussite ǀ Moteur Honda pas mieux ! ǀ Stroll aux abonnés absents ǀ Williams ? ǀ Pistolet des Haas ! ǀ Où sont les Forces India ?!

CLASSEMENT DU GP F1 DE MELBOURNE 2018
58 tours de 5,303 km = 307,574 km

Pilote Ecurie/Moteur Temps/Ecarts
1. Sebastian Vettel – Ferrari
2. Lewis Hamilton – Mercedes – 5 »036
3. Kimi Räikkönen – Ferrari – 6 »309
4. Daniel Ricciardo – Red Bull-TAG Heuer – 7 »069
5. Fernando Alonso – McLaren-Renault – 27 »886
6. Max Verstappen – Red Bull-TAG Heuer – 28 »945
7. Nico Hülkenberg – Renault – 32 »671
8. Valtteri Bottas – Mercedes – 34 »339
9. Stoffel Vandoorne – McLaren-Renault – 34 »921
10. Carlos Sainz – Renault – 45 »722
11. Sergio Pérez – Force India-Mercedes – 46 »817
12. Esteban Ocon – Force India-Mercedes – 1’00’278
13. Charles Leclerc – Sauber-Ferrari – 1’15 »759
14. Lance Stroll – Williams-Mercedes – 1’18 »288
15. Brendon Hartley – Toro Rosso-Honda – 1 tour

Abandons:

Romain Grosjean – Haas-Ferrari – 24 tours
Kevin Magnussen – Haas-Ferrari – 22 tours
Pierre Gasly – Toro Rosso-Honda – 13 tours
Marcus Ericsson – Sauber-Ferrari – 5 tours
Sergey Sirotkin – Williams-Mercedes – 4 tours

Meilleur Tour
Daniel Ricciardo – Red Bull-TAG Heuer – 1 min 25 s 945 – (vitesse moyenne : 222,128 km/h)

En savoir plus :
Formule 1Photos Formule 1

2018 03 25 GP F1 Melbourne
« 1 de 2 »
  • Aston-Martin DBS V8 Aston-Martin rattrape enfin son retard ! Depuis la commercialisation de la DBS en 1967 avec son 6 en ligne de 4 litres, les critiques furent vives et le petit monde des fans d’Aston en émoi. Quoique nouvelle, l’Aston-Martin DBS en raison d’un gabarit supérieur et d’un poids conséquent offrait alors des performances inférieures à celles ...
  • Ford Escort RS Turbo Mk2 En mars 1985, la Ford Escort s’est fâchée avec la version RS Turbo en série limitée à 5 000 exemplaires. Forte de 130 ch, voilà qui remettait les pendules à l’heure et propulsait la compacte sportive à l’ovale en haut de la hiérarchie. Si la copie n’est pas parfaite, le succès d’estime est bien là ...
  • Porsche 911 Targa – Guide Achat Porsche a présenté la 911 Targa au Salon international de l’automobile de Francfort en septembre 1965. La Targa n’est ni un cabriolet ni un coupé, ni un hard top ni une berline, mais quelque chose de complètement nouveau : le premier cabriolet de sécurité au monde avec un arceau de sécurité ou un arceau de ...
  • Lancia Y10 GT i.e. Depuis 1985, la Lancia Y10, aussi badgée Autobianchi sur certains marchés, étonne par sa silhouette ramassée et aérodynamique. Œuvre du Centro Style Fiat, les stylistes italiens ont du composer pour se baser sur la plateforme de la Fiat Panda. Si le résultat a surpris le public à sa présentation au salon de Genève, le charme ...
  • Mercedes-Benz 420 SEC W126 Depuis 1981, Mercedes-Benz a remis les pendules à l’heure dans le monde du coupé bourgeois et racé. Si la génération précédente (W107) ne manquait pas d’atout, son destin partagé avec le Mercedes-Benz SL lui imposait une plateforme raccourcie et un design certes original, mais moins élégant que les coupés S du passé. Les coupés SEC ...
  • Aston-Martin Lagonda V8 Série 2 Sous l’impulsion d’Alan Curtis, le directeur général d’Aston-Martin depuis le rachat de 1975, la marque Lagonda est ressortie des tiroirs. Cette noble étiquette automobile avait été rachetée par David Brown qui avait rapidement eu des difficultés à l’intégrer à Aston-Martin qui brillait alors au firmament des voitures de sport, ponctuée par une victoire aux 24 ...
  • Renault 21 RX Passer derrière une Renault 18 à bout de souffle après une carrière trop longue n’est pas difficile ? Oui et non, car la Régie Renault n’est pas en bonne posture et perd beaucoup d’argent en plus d’une image catastrophique sur la fiabilité et la qualité. La nouvelle Renault 21 doit donc être un succès tant ...
  • Ford Thunderbird Mk10 SC Sacrée saga la Thunderbird ! Depuis 1955, elle joue les reines du bal et se pose en icône automobile made in USA. Si sa première vocation fut de concurrencer la Chevrolet Corvette et de jouer le registre de la voiture de sport, dès la 2e génération, la Thunderbird va jouer dans le registre du cabriolet ...
  • Alfa Romeo SZ ES 30 Zagato Suite au rachat par Fiat, Alfa-Romeo peut craindre une perte d’identité. Mais Vittorio Ghidella le nouveau patron de la firme au Biscione va rassurer immédiatement avec un nouveau projet exclusif de voiture de sport. Et comme aux belles heures d’Alfa-Romeo, c’est à Zagato et Autodelta que va être confiée l’élaboration de cette voiture de sport ...
  • Aston-Martin V8 Saloon Série 4 Oscar India Depuis 1967, l’Aston-Martin DBS signée William Towns peine à trouver son public. David Brown est en fin de parcours, et malgré l’adoption du gros V8 qui relance l’image et les ventes, les amateurs du genre semblent avoir du mal à digérer ce virage à 180° vers le Grand Tourisme plus que vers le sport. Dès ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW, Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
GP F1 Melbourne Australie 2018 - 25 Mars, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.