GP F1 Suzuka – Japon 2018 – 7 octobre

GP F1 Suzuka – Japon (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Le GP du Japon a oscillé entre pluie et beau temps ; pour la séance de qualifications, c’est encore mitigé avec du beau temps pour la première séance. A la fin de la Q1, sont exclu du reste des qualifications les deux McLaren bien mal en point en matière de performance (Alonso doit être pressé de retourner dans sa Toyota en endurance pour disputer le titre mondial), Sirotkin (Williams), Ericsson et Hulkenberg sur sa Renault sorti de la piste plus tôt et que les techniciens ont du remettre en état en toute urgence. En Q2, l’hécatombe concerne Leclerc, Magnussen, Stroll, Sainz Jr. et Ricciardo. Restent donc en Q1 les ténors habituels des fins de qualifications. Mais le suspense est de courte durée, tant Hamilton et sa Mercedes semblent faire une véritable symbiose puisqu’il prend la pole position de manière indiscutable avec une avance énorme sur Bottas qui partage la première ligne avec lui. Derrière, les autres se contentent des miettes, avec Ferrari qui loupe le coche, d’autant que la pluie se mêle à la fête en cours de séance. Vettel partira ainsi de la 9e place tandis que Raikkonen est 4e derrière Verstappen. Les heureux gagnants de cette séance sont Romain Grosjean et sa Haas 5e, et les deux Toro Rosso qui suivent avec Hartley en tête. Les deux Racing Point Force India s’intercalent entre Vettel.

La Course
Hamilton part en tête, conserve sa première place dès les premiers virages et n’en sera jamais délogé. Derrière, Bottas va le suivre comme son ombre pour compléter le podium qui donnera un nouveau doublé à Mercedes. Derrière, c’est le pire scénario pour Ferrari. Raikkonen se fait sortir de la piste par Verstappen trop impétueux, et voit sa monoplace rouge dégradé en aéro. Vettel auteur d’un très beau départ, remonte rapidement et se retrouve derrière le pilote hollandais. Magnussen ne trouve rien de mieux que de conduire une nouvelle fois en zig zag de sorte que Leclerc le percute. Résultat, crevaison pour le danois et des débris sur la piste avec intervention de la voiture de sécurité. Voilà qui va resserre tout le monde ! Une fois la course relancée, avec Hamilton qui poursuit d’imprimer son rythme et sa marque sur le Grand Prix, Vettel attaque imprudemment Verstappen en courbe, s’accroche avec lui et part en tête à queue laissant passer tout le peloton ! Voilà les perspectives d’un titre mondial qui s’envole quasi définitivement… Certes tout au long de la course il va remonter avec acharnement et échouera à la 6e place. Verstappen va terminer 3e sur le podium malgré sa pénalité de 5 secondes suite à son accrochage avec Raikkonen. Ricciardo 4e aura réalisé une sacrée course faite de remontée et de dépassements dont il a le secret. Les deux Racing Point Force India prennent des points, tout comme Romain Grosjean et Sainz Jr.

TOP Hamilton survole les débats ǀ Verstappen sur le podium ǀ Bottas encore là ǀ Grosjean et Haas (course et qualification) ǀ Gasly et Honda à la porte des points ǀ belle course d’Ocon ǀ Les Racing Point Force India dans les places d’honneur ǀ remontée de Vettel ǀ Qualification des Toro Rosso ǀ Course de Ricciardo FLOP Comportement de Magnussen ! ǀ Raikkonen et Leclerc victimes collatérales ǀ Vettel impatient et maladroit !! ǀ Williams encore et toujours ǀ Renault pas dans le coup ǀ Verstappen trop « musclé »

CLASSEMENT DU GP F1 DE SUZUKA (JAPON) 2018
53 tours de 5,807 km = 307,471 km

Pos. no Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 53 1 h 27 min 17 s 062 (211,358 km/h) 1 25
2 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 53 + 12 s 919 2 18
3 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 53 + 14 s 285 (dont 5 s de pénalité purgées en course) 3 15
4 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 53 + 19 s 495 15 12
5 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 53 + 50 s 998 4 10
6 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 53 + 1 min 09 s 873 8 8
7 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point Force India-Mercedes 53 + 1 min 19 s 379 9 6
8 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 53 + 1 min 27 s 198 5 4
9 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Racing Point Force India-Mercedes 53 + 1 min 28 s 055 11 2
10 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 52 + 1 tour 13 1
11 10 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 52 + 1 tour 7
12 9 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 52 + 1 tour 20
13 28 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 52 + 1 tour 6
14 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 52 + 1 tour (dont 5 s de pénalité purgées en course) 18
15 2 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 52 + 1 tour 19
16 35 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 52 + 1 tour 17
17 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 52 + 1 tour 14
Abd. 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 38 Dégâts consécutifs à une sortie de piste 10
Abd. 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 37 Moteur 16
Abd. 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 8 Dégâts consécutifs à une crevaison 12

Meilleur Tour
Sebastian Vettel – Ferrari – 1 min 32 s 318 (vitesse moyenne : 226,448 km/h)

En savoir plus :
Formule 1 – Photos Formule 1

2018 10 07 GP Japon Suzuka
« 1 de 3 »
  • Citroën AX Sport Au salon de Paris 1986, Citroën dévoile sa nouvelle petite citadine : l’AX. Aérodynamique soignée et record dans la catégorie (Cx 0,31) malgré un gabarit menu (3,53 mètres de long et 1,56 mètres de large), la Citroën AX s’inscrit dans la tradition des petites voitures légères, économiques et frugales en carburant. Et histoire de marquer ...
  • Fiat Dino Coupé V6 2400 Fiat n’est pas resté sourd aux critiques ! Au salon de Turin 1969, les évolutions tant attendues sur sa gamme Dino (Coupé et Spider) sont dévoilées. Aussi, la Fiat Coupé 2400 V6 profite de modifications bien plus invisibles que celles dont hérite sa carrosserie signée Bertone. Des évolutions de détails avec entre autre des nouvelles ...
  • Peugeot 309 GTI16 Catalysée Depuis 1990 la Peugeot 309 GTI s’est dédoublée d’une version de pointe à 16 soupapes et surtout s’est offert un relooking pour être à la page face à une concurrence plus moderne (Astra GSI, R19 16S, Golf 3 GTI…). Un effort louable de Peugeot, mais qui ne suffit pas faire oublier une genèse polémique et ...
  • Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS Depuis 1982, Honda a sacrément revu son coupé Prelude en lui conférant une allure moins conventionnelle et bien plus sportive en apparence. Certainement l’effet de ce museau doté de phares escamotables. En novembre 1987, Honda rafraîchit son coupé à succès qui est diffusé sur tous les continents du globe. « Rafraîchit » ? Pas réellement, ...
  • Maserati 222.4v Biturbo Fort du succès (d’estime !) de la Maserati Racing, Maserati avait dans sa manche développé de concert son pendant à moteur V6 2,8 litres biturbo 24 soupapes. Finalement, le rafraîchissement de la gamme Maserati Biturbo suit la même architecture à deux têtes qu’auparavant avec un V6 deux litres pour le marché italien afin de satisfaire ...
  • Toyota Supra Mk3 3L0i GT Turbo MA70 7M-GTE Depuis 1981, Toyota est revenu avec succès sur le marché des coupés sportifs en dédoublant son offre Celica d’une Supra plus haut de gamme et performante. Depuis 1986 nous avons attaqué le 3e opus de la saga avec une ligne totalement revue et modernisée. Son six en ligne reste son ADN et est atmosphérique avec ...
  • Audi Coupé 2L3 20V Quattro 8B Fini les traits à la règle et les angles droits ! En se basant sur la berline 80 B3, le nouveau Audi Coupé remplace avantageusement l’antique coupé d’Ingolstadt en septembre 1988. Après quelques déceptions avec des mécaniques par trop timorées, Audi apporte un regain de peps pour 1989. Voilà un retour en grâce qui nous ...
  • Volvo 480 Turbo Au salon de Genève en mars 1986, Volvo a surpris son monde avec sa nouvelle et inédite Volvo 480 ES. Perdue au milieu des « parpaings tracés à la règles » (comprenez les berlines classiques de la firme de Göteborg série 200, 800), cette compacte marie subtilement une esthétique de break et de coupé. Le ...
  • Maserati Ghibli II 2L0 Après la tonitruante mais élitiste Shamal, Maserati poursuit le développement de sa gamme Biturbo en dévoilant au salon de Turin 1992 sa nouvelle Maserati Ghibli II. Reprenant l’illustre patronyme de la GT des années 60-70, c’est néanmoins sur la base des carrosseries des Biturbo qu’est basée la nouvelle Ghibli. C’est comme de coutume dans la ...
  • Peugeot 309 GTI16 Mal aimée la Peugeot 309 ? Force est de constater que cette intégration forcée dans une gamme Peugeot, elle qui devait être commercialisée sous le badge Talbot avec le patronyme Arizona, la Peugeot 309 peine à trouver sa place dans une gamme Peugeot dont le design est bien plus attrayant pour ne pas dire sexy ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
GP F1 Suzuka - Japon 2018 - 7 octobre, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.