Aston-Martin DB6 Vantage

aston-martin-db6-vantage-3

Aston-Martin DB6 Vantage
1967 – 6 en ligne 12V
325 ch – 240 km/h
1 600 kg

Voilà une belle surprise lors de ce London Motor Show de 1965 avec la présentation de la nouvelle Aston-Martin DB6. Dur de succéder à la mythique DB5 ? Finalement, après avoir écarté des propositions du carrossier Touring, David Brown a souhaité que l’équipe interne se charge de faire évoluer le dessin qui fait le succès de la firme depuis les DB4. Et puisque nous sommes face à un nouveau modèle, c’est l’occasion de corriger certaines critiques et élargir le cercle des fans et des initiés. Les designers maison ont donc dû composer pour apporter non seulement plus d’appui aérodynamique à haute vitesse, mais également un surcroit d’habitabilité pour céder à la tentation du concept 2+2. L’empattement est ainsi allongé de 9,5 cm permettant une meilleur stabilité. Pour le reste, on retrouve de face un sacré air de famille avec la large calandre maison, les phares sous globe et la prise d’air sur le capot pour apporter de l’air frais à la mécanique. La poupe est inédite avec un concept de pan coupé et intègre un becquet. De profil, les nouvelles proportions semblent plus évidentes, même si Newport Pagnell reste fidèle aux tics stylistiques des précédentes générations : chrome bien présent, prise d’air dans les ailes avant telles des ouies et les roues à rayons à moyeux Rudge. L’Aston-Martin DB6 Vantage ne se distingue pas de ses sœurs plus « modestes » puisque c’est sous le capot que tout se passe…

Lorsqu’une Aston-Martin est frappée de l’appellation « Vantage », l’amateur éclairé sait d’office que le moteur est le plus puissant de la gamme. L’Aston-Martin DB6 Vantage n’échappe pas à cet adage…

Le six en ligne Aston est une pièce de choix, toujours placé en position longitudinale avant. Œuvre de l’ingénieur d’origine polonaise Tadek Marek, il affiche une cylindrée de 3 995 cm3 et un raffinement technique de haut niveau que ses rivales transalpines peuvent lui envier. Entièrement en alliage léger, ce moteur affiche des cotes super carrées avec un alésage de 96 mm et une course de 92 mm. Son vilebrequin en acier au chrome molybdène tourne sur sept paliers et bénéfice dans cette variante Vantage d’un équilibrage statique et dynamique ainsi que le reste de l’équipement mobile. Le haut moteur est coiffé par une culasse à double arbres à cames en tête et deux soupapes par cylindre inclinées à 80°. L’ensemble est entraîné par une double chaîne. Pour passer de 282 ch à 325 ch à 5 750 tr/mn, Tadek Marek a utilisé trois carburateurs horizontaux double corps Weber 45 DCO (au lieu des SU de la version standard). Le couple progresse également et s’établit à 393 Nm à 4 500 tr/mn. La transmission est assurée par une boîte manuelle ZF à 5 rapports tous synchronisés (une automatique 3 rapports Borg Warner est disponible en option) complétée par un différentiel autobloquant sur l’essieu arrière pour garantir un maximum de motricité et mobilité à la poupe. A noter que le quatrième rapport est en prise directe, alors que le 5e rapport est surmultiplié. Si la technique Touring Superleggera a été reprise, elle est toutefois revue et adaptée par Aston-Martin, la DB6 marquant ainsi sa différence avec les DB4 et DB5. C’est désormais sur un châssis plateforme qu’est fixé les panneaux de carrosserie tout en aluminium autour d’une structure de petits tubes. L’essieu avant est composé de roues indépendantes avec des triangles superposés et barre antiroulis. L’arrière est plus conservateur avec un pont rigide guidé par des jambes de forces et latéralement par des parallélogrammes de Watt. Dans les nouveautés, on appréciera les amortisseurs arrière qui permettent quatre positions de tarage différents pour privilégier au choix la tenue de route ou le confort des occupants. Un choix technique cohérent qui indique clairement la stratégie Grand Tourisme plus que sport pur et dur par Aston-Martin, même pour cette variante Vantage. La direction à crémaillère est sans assistance, ce qui se ressent dans les manœuvres à faibles allure. Le freinage est à quatre disques Girling plein assisté par un deux servos freins. Les roues rayons à moyeux Rudge sont chaussées en pneumatiques de 6,75×15 (de marque Avon en sortie usine). Malgré la technique Superleggera, l’Aston-Martin DB6 Vantage pèse un poids conséquent avec 1,6 tonnes. Cossue et bourgeoise ? Sur la route, elle confirme son aisance dans les grandes courbes et une stabilité de cap à haute vitesse enfin rassurante. Mais dès que la route se resserre, et les lacets plus nets, l’Aston-Martin DB6 Vantage montre ses limites et doit se cantonner à un rôle dans lequel elle excelle : le Grand Tourisme de luxe. D’ailleurs, une fois la porte ouverte, on retrouve avec bonheur la présentation luxueuse et de bon goût de Newport Pagnell. Planche de bord noire, batterie de compteurs Smiths, équipement de série complet et luxueux, sans pour autant être novateur, et surtout des places arrières qui sont inédites chez Aston-Martin et qui permettent d’emmener des enfants en voyage, d’autant que le coffre est également plus conséquent. Pour des adultes, la garde au toit réduite des places arrière invite en revanche à des trajets courts. C’est plus du dépannage.

Notre avis
emoticonAston-Martin donne plus de tonus à sa DB6 sous la forme de cette Vantage. On ne déroge pas aux traditions de discrétion et d’élégance maison (vous avez dit « bon goût » ?), et il est impossible de distinguer une Aston-Martin DB6 Vantage d’une version standard extérieurement. Au volant en revanche, le regain de forme du 6 en ligne est très net avec un caractère plus rageur, quoiqu’à la sonorité trop discrète. Les places arrière sont bien digérées esthétiquement avec une ligne, certes plus épaisse et moins racée, mais toujours aussi séduisante et qui ne néglige pas les aspects pratiques. Voilà que l’Aston-Martin DB6 Vantage peut compter sur une polyvalence inattendue mais bienvenue dans un segment de marché qui fait souvent la part belle à un plaisir hédoniste. L’esprit Grand Tourisme se conjugue désormais en famille. Voilà une bonne nouvelle pour les pères de famille aisés…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Aston-Martin DB6 Vantage aston-martin-db6-vantage-1Voilà une belle surprise lors de ce London Motor Show de 1965 avec la présentation de la nouvelle Aston-Martin DB6. Dur de succéder à la mythique DB5 ? Finalement, après avoir écarté des propositions du carrossier Touring, David Brown a souhaité que l’équipe interne se charge de faire évoluer le dessin qui fait le succès ...
  • Lamborghini Islero 400 GT lamborghini-islero-400-GT-7La Carrozzeria Touring en faillite, Lamborghini s’est tourné vers Marazzi pour assembler ses Lamborghini 400 GT 2+2. Pour 1968, c’est au salon de Genève que Lamborghini dévoile l’Islero. Evolution du modèle 400 GT, c’est la Carrozzeria Marazzi qui a conservé la confiance de Ferruccio Lamborghini. Sauf que Marazzi est avant tout un carrossier plus industriel ...
  • Maserati Indy 4200 maserati-indy-4200-0Initialement dévoilée sous la forme d’un prototype sur le stand Vignale au salon de Turin, c’est finalement en mars 1969 à Genève que Maserati confirme la Maserati Indy. Tracée par Virginio Vairo et Delio Meinardi, la Maserati Indy doit son nom aux succès de la firme au Trident dans la mythique course américaine en 1939 ...
  • Porsche 911 E 2.0 porsche-911e-2-0-1968-1Depuis le salon de Francfort 1963, la Porsche 901… pardon 911 (!), s’est posée en GT de référence chez les voitures de sport. Forte en caractère, elle a su imposer sa solution technique particulière (porte-à-faux AR) et sa bouille inimitable héritée des Porsche 356. En 1968, pour améliorer la tenue de cap en ligne droite, ...

Avant d’acheter
L’Aston-Martin DB6 a été produite à moins de 2 000 exemplaires de 1965 à 1970. Les versions Vantage sont les plus rares sur le marché. On en trouve généralement dans les ventes aux enchères et chez les enseignes spécialisées dans la voiture de prestige de collection. Le marché des particuliers et des petites annonces classiques, même spécialisées, est pauvre pour les Aston-Martin DB6 Vantage. Les règles d’achat sont les mêmes pour toutes GT de prestige de ce niveau : prudence et recherche méticuleuse sur l’historique de l’auto visée. Cela est d’autant plus vrai que les coûts de remise en état, certes amortis en partie par une cote élevée et soutenue, sont totalement prohibitifs d’une part et d’autre part ne sont réalisable que par quelques poignées de professionnels avertis. La technique Superleggera, même différente dans le cas de la DB6, est délicate à réparer sans compter que les panneaux de carrosserie en aluminium sont formés au marteau. L’entretien courant doit être réalisé aux intervalles préconisés, tandis que le réglage des carburateurs double corps n’est pas si évident pour le mécanicien lambda. Vous l’avez compris, l’achat d’une Aston-Martin DB6 Vantage vous emmène dans une voie déjà plus avertie et professionnel de la collection automobile. Il faut non seulement avoir le budget d’achat, mais la vie au quotidien et faire face aux éventuels tracas impose également une sacrée surface financière…

Mots clés : Aston-Martin | DB6 | 2+2 | Coupé | Vantage | 6 en ligne | David Brown | Twincam | Newport Pagnell | GT | Grand Tourisme | Coupé Sport | ASTON-MARTIN | DB6 VANTAGE | GRAND TOURISME | COUPE SPORT

TOP Image ! ǀ Performances ǀ Tenue de cap à haute vitesse ǀ Finition et présentation ǀ Position de conduite ǀ Habitabilité ǀ Polyvalence d’usage ǀ 6 en ligne magistral ! ǀ Amortissement réglable ǀ Equipement de série ǀ Boîte manuelle ou automatique au choix ǀ Tenue de route efficace ǀ Freinage ǀ Autobloquant AR FLOP Tarif ǀ Style alourdi ǀ Poids ǀ Quelques détails d’ergonomie ǀ Réseau Aston-Martin éparse ǀ Garde au toit des places AR ǀ Consommation/autonomie ǀ Bruits aérodynamiques ǀ Essieu AR rigide ǀ Lourdeur train avant

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :

Poids (RPP) :
Freins :
Roues :

Performances :

Aston-Martin
DB6 Vantage
1967
ND CV – 88 500 FF HT
6 cylindres en ligne 12 soupapes (2×1 ACT) –3 995 cm3
325 ch à 5 750 tr/mn (81,35 ch/litre)
393 Nm à 4 500 tr/mn (98,37 Nm/litre)
non
propulsion + BV5 manuelle ZF (BV3 auto Borg Warner option) + différentiel autobloquant AR (option gratuite)
1 600 kilos (4,92 kg/ch)
2 disques pleins AV et 2 disques pleins AR
jantes rayons 15″ AV et AR + pneus en 6,75×15 AV et 6,75×15 AR
0 à 100 km/h en ND; 240 km/h, km DA en ND

Textes : Benjamin de la Renardière (Alis Webzine) – Photos : D.R

Aston-Martin DB6 Vantage
« 1 de 2 »
  • Michelin va fournir les pneumatique de l’Aston-Martin Valkyrie Le fabricant de pneus Michelin sera bien le dernier partenaire technique en date à rejoindre le programme de l’hypercar Aston Martin Valkyrie. Fondée en 1889, Michelin, une des plus grandes entreprises mondiales de fabrication de pneus, a été à l’avant-garde du développement de pneus pendant au moins 130 ans. Michelin, une marque mondialement reconnue avec ...
  • 24 heures du Mans 2017 – Porsche vainqueur ! Pour cette 85e édition des 24 Heures du Mans, le programme était des plus alléchants. Certes, la défection d’Audi suite au « diesel Gate » dans le groupe VAG avait laissé craindre moins de concurrence et suspense dans la catégorie reine (LMP1). Mais force est de constater qu’à la suite d’une course mouvementée, le suspense a été ...
  • Aston-Martin DB6 Vantage Voilà une belle surprise lors de ce London Motor Show de 1965 avec la présentation de la nouvelle Aston-Martin DB6. Dur de succéder à la mythique DB5 ? Finalement, après avoir écarté des propositions du carrossier Touring, David Brown a souhaité que l’équipe interne se charge de faire évoluer le dessin qui fait le succès ...
  • Nouvelle Aston-Martin DB 11 Aston Martin profite du salon de Genève pour révéler officiellement au grand public sa nouvelle DB 11. Un réel évènement à Gaydon puisque l’Aston DB 11 est inédite dans sa conception et représente une nouvelle lignée dans la saga des GT de la firme fondée par Lionel Martin. Et le patronyme « DB » (comme les initiales ...
  • Aston-Martin Vantage GT12 Ras le bol des effronteries de la concurrence (Ferrari et Porsche) lors des sorties circuits en journées open le week-end ? C’est justement la réaction de la direction du constructeur de Newport-Pagnell. Après tout, avec la Vantage V12, Aston-Martin ne dispose-t-il pas d’une monture prédisposée à aller tourner sur les pistes du Royaume Uni et ...
  • Aston-Martin V8 Vantage Roadster 4L7 En avril 2007, Aston Martin réalise un coup de maître avec la Vantage Roadster. Cette « baby » Aston permet d’augmenter les volumes sans dégrader l’exceptionnelle image de la marque de Newport Pagnell, le roadster Vantage évolue pour 2008 afin d’éradiquer quelques (légères) critiques et contenir la concurrence très relevée (Corvette, 997 C2S, R8, F430, ...
  • Aston-Martin V12 Vantage S Aston-Martin avait mis au chausse-pied le gros V12 de 6 litres sous le capot de la « petite » Vantage en 2009. Depuis la concurrence n’est pas restée en veille et largué les amarres. Malgré des moyens plus limités jusqu’à ce que le partenariat avec AMG se concrétise, Aston-Martin joue sur les évolutions et propose ...
  • Aston-Martin DB9 On pouvait reprocher à l’Aston Martin DB7 un patchwork technique puisé dans le catalogue Jaguar. En 2004, c’est une nouvelle GT 100% Newport Pagnell qui est présentée sous la forme de l’Aston Martin DB9. Sous le crayon de Henrik Finsker, l’Aston Martin DB9 étire une ligne faite d’élégance teintée de sport, le tout en incorporant ...
  • Aston-Martin V8 Vantage 4L7 En janvier 2006, Aston Martin réalise un coup de maître avec la Vantage. Cette « Baby » Aston permet d’augmenter les volumes sans dégrader l’exceptionnelle image de la marque de Newport Pagnell. Suivi d’un cabriolet à la ligne toujours aussi réussie, le coupé Vantage évolue pour 2008 afin d’éradiquer quelques (légères) critiques et contenir la concurrence très ...
  • Aston-Martin Vanquish 2012 Aston Martin poursuit sa politique de gamme avec le retour de la Vanquish pour 2012. Pas de révolution de palais pour cette génération, mais avant tout des évolutions techniques héritées de ses sœurs, à commencer par la rare One-77 ! On retrouve donc la ligne dont la silhouette est commune aux Virage, DB9, V8 et ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Aston-Martin DB6 Vantage, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *