GP F1 Mexico 2017 – 29 Octobre

GP F1 Mexico (2017)
1. VERSTAPPEN (Red Bull)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

A Mexico, la fièvre de la F1 bat son plein. Et depuis la mise en scène de la fête des morts dans le film Spectre (James Bond), tout le Mexique a repris le principe des déguisements de squelettes et têtes de mort. Du coup, le GP est parsemé de personnes déguisées, public ou organisateur. Sympa ! Et le Stadium reste un monument d’anthologie qui accueille le passage des monoplaces en fin de chaque tour dans une ambiance caliente ! Malheureux tous les essais libres et même en Q1, Pierre Gasly sur sa Toro Rosso va très peu tourner en raison de problèmes techniques à répétition. Résultat, il ne prendra pas part aux qualifications. Les quatre autres recalés de la Q1 sont les deux Sauber et les deux Haas, avec les deux Sauber qui sont devant ! Les premiers résultats de la méthode Vasseur ? En Q2, les deux McLaren restent aux stands en raison des pénalités pour changements d’éléments. Dommage, car Alonso avait signé le 5e temps en Q1 ! Hartley sur l’autre Toro Rosso n’aura pas non plus de chrono en Q2. Ce sont les deux Williams qui échouent ainsi à la porte de la Q1. Dans le dernier top 10, Verstappen mène les débats et se permet de coller près d’une seconde à son coéquipier. Et si on a cru un instant que la pole échouerait au jeune pilote hollandais, c’est finalement un Vettel survolté par l’enjeu avec une Ferrari réglée comme il le faut qui hérite de la pole position. Les deux Mercedes sont reléguées sur la deuxième ligne. Ocon est 6e alors que Perez 10e ferme la Q1 devant son public. Les deux Renault restent ensemble avec devant Ricciardo aux côtés de Ocon.

La Course
La ligne droite du départ est très longue avant le premier virage avec 850 mètres. Feux rouges éteints et c’est l’envolée des monoplaces. Vettel est bien parti mais au bout de la ligne droite Vertsappen profite de l’aspiration pour le bousculer et le dépasser. Vettel déboussolé se fait déborder de l’autre côté par Hamilton et finalement vient toucher le pneu arrière de l’anglais au virage 3. Résultat, crevaison pour le pilote anglais de Mercedes qui rentre sur trois roues au ralenti et Vettel qui doit rentrer au stand pour changer de museau. Verstappen s’échappe et ne laissera le soin à personne de le dépasser ni même le rejoindre. Bottas opportuniste se place second et conservera cette position. Ocon est 3e et on se plait à croire en sa bonne étoile. Hamilton est reparti dernier et ne semble pas avoir un rythme permettant de remonter. Il faut pourtant qu’il marque un point pour être champion du monde. Vettel de son côté est reparti et cravache. Il regagne position après position. L’infortuné Ricciardo doit abandoner sur problème moteur (turbo), tout comme Hulkenberg. Décidément les moteurs Renault sont à la peine. Les pilotes commencent à changer leurs pneumatiques quand Brandon Hartley a sa Toro Rosso qui part en flamme. Résultat, Virtual Safety Car en action ! Tous les pilotes ayant changé de pneus juste avant (Ocon et Grosjean notamment) sont du coup largement pénalisés. Tous les autres pilotes changent leurs pneus pendant ce temps-là. Vettel poursuit sa remontée. Il doit finir 2e pour repousser la victoire au championnat d’Hamilton. Mais vu les écarts, cela semble mission impossible. Il va terminer finalement 4e. Raikkonen sera 3e derrière un Bottas anonyme et un Verstappen étincelant. il fallait avoir un moteur Renault ce WE de GP et Verstappen avait le bon ! Derrière Ocon finit 5e, devant Stroll et Perez. Hamilton a forcé le rythme en fin de course et est finalement rentré dans les points en terminant 9e. Il est champion du monde pour la 4e fois consécutive !

TOP Hamilton sacré champion du monde !! ǀ Encore une sacrée course d’Ocon ! ǀ Remontée fantastique de Vettel mal récompensée ǀ Lance Stroll solide en course ǀ Etonnant Magnussen (Haas) ǀ Alonso toujours le matador ǀ Verstappen impérial ǀ Raikkonen sur le podium ǀ Belle course de Pierre Gasly FLOP Bottas (toujours !) aux abonnés absents ǀ Confusion de Vettel en début de course ǀ Perez largué par Ocon ǀ Grosjean malheureux dans les arrêts aux stands ǀ WE chaud et froid pour Renault ǀ Hulkenberg et Ricciardo malchanceux (moteurs HS) ǀ Virtual Safety Car irritante

CLASSEMENT DU GP DE MEXICO 2017
71 tours de 4,304 km = 305,541 km

Pilote Ecurie/Moteur Temps/Ecarts
1. Max Verstappen – Red Bull-TAG Heuer
2. Valtteri Bottas – Mercedes – 19 »678
3. Kimi Räikkönen – Ferrari – 54 »007
4. Sebastian Vettel – Ferrari – 1’10 »078
5. Esteban Ocon – Force India-Mercedes – 1 tour
6. Lance Stroll – Williams-Mercedes – 1 tour
7. Sergio Pérez – Force India-Mercedes – 1 tour
8. Kevin Magnussen – Haas-Ferrari – 1 tour
9. Lewis Hamilton – Mercedes – 1 tour
10. Fernando Alonso – McLaren-Honda – 1 tour
11. Felipe Massa – Williams-Mercedes – 1 tour
12. Stoffel Vandoorne – McLaren-Honda – 1 tour
13. Pierre Gasly – Toro Rosso-Renault – 1 tour
14. Pascal Wehrlein – Sauber-Ferrari – 2 tours
15. Romain Grosjean – Haas-Ferrari – 2 tours

Abandons:
Carlos Sainz – Renault – 59
Marcus Ericsson – Sauber-Ferrari – 55
Brendon Hartley – Toro Rosso-Renault – 30
Nico Hülkenberg – Renault – 24
Daniel Ricciardo – Red Bull-TAG Heuer – 5

Meilleur Tour
Sebastian Vettel – Ferrari – 1 min 18 s 785 (vitesse moyenne : 196,667 km/h)

En savoir plus :
Formule 1Photos Formule 1

2017 10 29 GP Mexico
« 1 de 5 »
  • Citroën AX Sport Phase 2 Depuis quelques mois, Citroën a étonné avec sa petite AX Sport dont la vocation première est d’être produite à 5 000 exemplaires afin d’être homologuée en groupe N et groupe A catégorie 1 300 cm3. Sportive brute de décoffrage, la petite AX a enthousiasmé les observateurs et les passionnés par son caractère très sportif, la ...
  • Citroën CX 25 GTI Turbo Depuis 1974, la Citroën CX a connu son lot d’évolution, promenant ainsi une silhouette unique dans un segment de marché dominé par un classicisme traditionnel. Il faut avouer que la ligne tracée par Robert Opron demeure aérodynamique et profilée, ne prenant que peu de ride au fil du temps qui passe. On aime ou pas, ...
  • Alfa Romeo 164 2L0 Twin Spark Alfa Romeo bien mal en point a été racheté finalement par Fiat en 1986. Un an plus tard au salon de Francfort, sur la patrie des constructeurs allemands, experts es-berlines, Alfa Romeo dévoile les premiers fruits de cette nouvelle collaboration : l’Alfa Romeo 164 2L0 Twin Spark. Basée sur la plateforme Tipo Quattro (Saab 9000, ...
  • Fiat Uno Turbo ie Phase 2 Si la Fiat Uno connaît un succès commercial européen et même sur d’autres continents qui ne se dément pas depuis 1983 date de son lancement, on ne peut en dire de même pour sa version de pointe : la Fiat Uno Turbo ie (1985). Si tout le monde a loué sa mécanique remarquable avec une ...
  • Citroën BX GTI 16 Soupapes Entre Citroën et Peugeot, PSA fait souvent la priorité pour la firme au lion, sa marque de cœur historique. Pourtant, en 1987, c’est Citroën qui va avoir la primeur pour quelques semaines du premier quatre cylindres multisoupapes tricolore. La Citroën BX GTI 16S inaugure donc le nouveau moteur auquel elle emprunte son appellation. Basée sur ...
  • Fiat Uno Turbo ie Dans un segment ultra-disputé, Fiat ne ménage pas ses efforts pour sa nouvelle Uno qui a pour mission de disputer la couronne de voiture la plus vendue d’Europe. Rien que ça ! Son lancement en 1983 à Cap Canaveral, indique que la petite citadine du constructeur de Turin est sur la rampe de lancement. D’ailleurs, ...
  • BMW 320i Cabriolet E30 Depuis une année déjà, BMW s’est posé en leader des cabriolets 4 places luxueux et sportif, seul Saab pour l’instant ayant emboîté le pas du constructeur à l’hélice. Néanmoins, si le cabriolet suédois peut s’appuyer sur un style marqué et singulier, et un véritable attrait et une qualité de fabrication indéniable, il lui manque un ...
  • Renault Clio 16S-Williams-RS-V6 La Renault Supercinq, malgré un look sympa et des qualités bien réelles, n’a jamais pu détrôner la Peugeot 205 des Charts français en matière de citadines. Côté sport, c’est le même tableau, avec une victoire sans appel côté volumes de ventes de la 205 GTI face à la Supercinq GT Turbo. Cette dernière si elle ...
  • Maserati 222 SR Biturbo Croyez-le ou pas, mais la saga des Biturbo ne cesse de se renouveler et se décliner. Notamment depuis la commercialisation en 1990 de la Maserati Shamal puis de la plus « populaire » (il faut le dire vite !) Racing en 1991, un nouveau visage signé Marcello Gandini a été instauré. Alors certes, le talentueux designer italien ...
  • BMW 325i Cabriolet E30 Depuis trois générations de Série 02 et Série 3, BMW décline un ersatz de cabriolet sur la base de sa compacte à succès. Alors conçu et fabriqué par le carrossier Baur, on doit plus parler de découvrable que de cabriolet puisque les montants de portes et de vitres latérales sont fixes. Bien mais peut mieux ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW, Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
GP F1 Mexico 2017 - 29 Octobre, 10.0 out of 10 based on 2 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.