GP F1 Azerbaijan 2019 – 28 avril

GP F1 Azerbaijan 2019

GP F1 Azerbaijan Bakou 2019
1. BOTTAS (Mercedes)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. VETTEL (Ferrari)

Le GP de Bakou est l’un des rares tracés urbain. Une curiosité qui permet aux monoplaces de filer à près de 360 km/h dans les lignes droites, et se faufiler entre les murailles historiques. Une particularité qui coûte cher à plusieurs pilotes qui touchent les glissières et échouent dans les échappatoires. Pour cette séance de qualification, c’est l’hécatombe avant même de démarrer puisque Kubica, Gasly, Giovinazzi et Raikkonen sont pénalisés pour différentes raisons et sont déclassés de 10 places ou partent en fond de grille ou des stands. Le plus infortuné étant Gasly qui ne voit pas l’appel pour la pesée, et est donc pénalisé alors même qu’il est enfin plus à l’aise avec sa Red Bull. Les séances de qualifications sont émaillées de deux drapeaux rouges en raison de monoplaces qui s’encastrent dans le goulot d’étranglement. Le premier est Kubica en Q1 et le deuxième… Charles Leclerc (Ferrari) en Q2. Dommage car il était particulièrement véloce. Comme souvent, les Mercedes restent en retrait pendant tous les essais libres, puis en qualification elles jouent les premières places. Bottas devance Hamilton, tandis que Vettel et Verstappen doivent se contenter de la 2e ligne. Derrière c’est la grosse performance de Perez particulièrement à l’aise à Bakou, tandis que Kvyatt et les McLaren sont bien placées. Les Alfa Romeo sont également bien en qualification mais seront en difficulté en course… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Bahrain 2019 – 31 mars

GP F1 Bahrain 2019 - Hamilton & Leclerc

GP F1 Bahrain 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. LECLERC (Ferrari)

Après l’Australie, quelques questions restent en suspens. Notamment la contre-performance des Ferrari qui semblaient si véloces aux essais d’intersaison. D’emblée, les essais libres démontrent que les rouges sont très affûtés et semblent plus rapides que les Mercedes GP. Les qualifications confirment cela puisque les Ferrari vont monopoliser la première ligne à l’issue de Q3, avec un Charles Leclerc qui épingle sa première pole position de sa jeune carrière devant Vettel. Chapeau ! Derrière, les deux Mercedes GP font de la figuration sur la deuxième ligne, avec Hamilton devant Botta. 3e ligne avec Max Verstappen qui est définitivement le 5e incontesté derrière les deux écuries de pointe. Le reste des places d’honneur est clos par les deux Haas, les deux McLaren et Raikkonen qui sauve les meubles chez Sauber Alfa Romeo. Dans les déceptions, les deux Renault qui ne sont pas dans le coup, avec même un Hulkenberg qui ne passe pas la Q1, tandis que Pierre Gasly peine à faire fonctionner sa Red Bull et reste scotché en Q2. Comme d’habitude, les deux Williams terminent la marche avec un Kubica qui n’est vraiment pas performant. Enfin, notons que Romain Grosjean malgré sa belle qualification en 8e place est déclassé de 3 position pour avoir gêné Lando Norris (McLaren) pendant la séance de qualification. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Abu Dhabi Yas Marina 2018 – 25 Novembre

GP F1 Yas Marina – Abu Dhabi (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Dernier Grand Prix de cette saison 2018 riche en rebondissements ! Plus de véritable enjeu puisque les titres pilotes (Hamilton) et constructeurs (Mercedes GP) ont déjà été conquis avant la fin de la saison. L’occasion pour la plupart de réaliser un dernier beau grand prix et surtout de passer un moment intense et passionnant. Nous sommes loin des dénouements à la Prost-Senna dont les derniers GP se terminaient en règlement de compte… Ce GP d’Abu Dhabi est aussi le théâtre de certains adieux à la F1, peut être temporaires, de pilotes comme Ocon, Hartley, Ericsson, Vandoorne, mais surtout de Fernando Alonso qui a eu son lot d’hommages répétés de toute part, jusqu’à Hamilton et Vettel à la fin de la course. Les séances de qualifications n’ont pas dérobées à la règle des dernières courses avec, comme à la parade, les deux Mercedes avec Hamilton en pole, les deux Ferrari avec Vettel devant Raikkonen et les deux Red Bull avec un Ricciardo qui brûle la politesse à son bouillant et talentueux coéquipier hollandais. A noter que Romain Grosjean (Haas) et Charles Leclerc (Ferrari) prennent la 4e ligne avec de beaux chronos. Dans les anecdotes également, Alonso parvient malgré tout en Q2 et s’offre un 21/0 face à Vandoorne en qualifications !… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Mexico 2018 – 28 Octobre

GP F1 Mexico – Mexique (2018)
1. VERSTAPPEN (Red Bull)
2. VETTEL (Ferrari)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Bien que rien n’est encore définitif, il parait peu probable qu’à l’issue du GP du Mexique Hamilton ne soit pas titré champion du monde de F1 2018 (son 5e titre) puisqu’il doit au pire finir 7e si Vettel gagne pour être champion. C’est dire, à moins d’un abandon en course… Mexico est particulier comme circuit car en hauteur (plus de 2 200 mètres d’altitude) et pas sans conséquences sur le fonctionnement des Formule 1. D’emblée dans les essais libres et les qualifications, les Red Bull démontrent une sacrée santé grâce à des appuis aérodynamiques soignés et un châssis très efficace. Véritable circuit qui pénalise les autos rigides, la Q1 fait donc des victimes avec les deux Williams et les deux Haas qui s’arrêtent là, tout comme Vandoorne et sa McLaren. En Q2, les deux Toro Rosso (avec Gasly qui ne tourne pas puisque partant déclassé avec ses changements de composants), les deux Racing Point Force India et la dernière McLaren d’Alonso ne poursuivront pas les qualifications. En Q3 donc, on retrouve avec surprise les deux Sauber décidément en constante progression. Néanmoins elles vont jouer le fond de grille des 10 meilleurs de la Q3, précédées des deux Renault. Un classement sans surprise qui laisse donc les 3 écuries de pointe (Mercedes, Ferrari et Red Bull) se disputer la première ligne. Mais à Mexico, c’est entre Verstappen et Ricciardo que cela va se jouer. Et si le hollandais a dominé tout le temps, c’est ce diable d’australien qui va lui souffler la pole position au grand dam de ses patron, Helmut Marko en tête. Derrière, c’est le respect des rangs des pilotes avec Hamilton et Vettel en deuxième ligne et Bottas et Raikkonen en 3e ligne. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Please follow and like us:
20

GP F1 Singapour 2018 – 16 Septembre

GP F1 Singapour (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VERSTAPPEN (Red Bull)
3. VETTEL (Ferrari)

L’air de rien, il suffit de deux Grands Prix pour que l’échiquier de la Formule 1 soit une fois de plus chamboulé côté pilotes ! Après Monza, Ferrari et Sauber ont annoncé l’échange entre eux de Charles Leclerc et de Kimi Raikkonen. Sacrée nouvelle !… Entre Pierre Gasly qui remplace Ricciardo chez Red Bull, Leclerc qui va chez Ferrari, le clan tricolore (et monégasque) pourrait se féliciter pleinement si l’infortuné Ocon n’allait pas se retrouver sans volant en 2019 alors qu’on attend une confirmation chez Haas avec Romain Grosjean. Voilà qui place les pilotes sous pression pour ce Grand Prix urbain de Singapour. Les monoplaces sans grip sont rapidement éliminées après la Q1 (les deux Williams, la Toro Rosso de Hartley, Magnussen et sa Haas et Vandoorne sur sa McLaren). En Q2, les Red Bull mais également Hamilton semblent en mesure de contester la suprématie des Ferrari qui sont sous pression pour revenir au championnat, Vettel au premier chef. Q2 laisse ainsi sur place sans surprise les deux Sauber, Alonso et sa McLaren, Sainz Jr. (Renault) et Pierre Gasly sur la dernière Toro Rosso. E Q1, c’est le « Hammer time » avec un Hamilton qui va assumer tout le monde et réaliser un chrono exceptionnel lui permettant de prendre la pole position. Verstappen se glisse sur la première ligne à ses côtés reléguant Vettel en deuxième ligne, peu heureux de ce dénouement. Suivent les deux Finlandais (Bottas, Raikkonen), Ricciardo (Red Bull). Derrière, un étonnant Romain Grosjean qui a du compenser le manque de grip de sa monoplace prend la 8e place sur la grille, au milieu des deux Racing Point Force India et de la Renault d’Hulkenberg. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Spa Francorchamps Belgique 2018 – 26 août

GP F1 Spa Francorchamps – Belgique (2018)
1. VETTEL (Ferrari)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Retour de vacances d’été pour les pilotes et les écuries dans un cadre mythique du championnat du monde de Formule 1 : Spa Francorchamps. Le tracé belge vallonné et enchâssé dans la forêt est long de 7 kilomètres et se pose en morceau d’anthologie pour les pilotes avec de sacrés passages dont le célèbre raidillon qui mêle une compression, une montée et un virage aveugle à plus de 300 km/h en haut de la côte ! Dantesque. Ce tracé demande un sacré châssis, mais aussi du moteur et une belle aéro pour mettre pleinement le pilote en confiance. En Q1, ce sont les deux Renault, deux McLaren et les deux Williams. A noter que dans l’intersaison la valse des transferts et annonces fracassantes outre le transfert de Ricciardo chez Renault, le rachat de Force India par Lawrence Stroll (le papa de Lance), c’est surtout la décision de Fernando Alonso de quitter la F1 qui a fait l’objet d’une bombe. En Q2, les deux Sauber et les deux Toro Rosso font les frais de la compétitivité des autres écuries. Passent donc en Q1 Ferrari, Mercedes, Red Bull, Haas et Point Force India. Une séance Q1 qui va être perturbée par la pluie. Résultat, les deux Point Force India tirent leur épingle du jeu avec une très belle qualification en 3e et 4e place. Devant, c’est Hamilton qui parvient à décrocher le meilleur temps et la pole en jouant avec les conditions tandis que Vettel parvient à rester sur la 1ère ligne. Romain Grosjean réalise un très beau 5e temps, tandis que Kimi Raikkonen aux prises avec des problèmes techniques ne pourra confirmer sa suprématie. Valteri Bottas n’est que 10e précédé des deux Red Bull et de Magnussen sur sa Haas. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

GP F1 Hungaroring – Hongrie 2018 – 29 Juillet

GP F1 Hungaroring – Hongrie (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Dernier Grand Prix avant la coupure estivale, le Hungaroring aux abords de Budapest est un tracé apprécié des pilotes, mais dont les possibilités de dépassement sont bien minces. Au bout de la ligne droite et c’est presque tout ! Les qualifications deviennent donc l’enjeu majeur de ce Grand Prix. Les qualifications démarrent avec le spectre de la pluie qui se profile au-dessus du tracé. En Q1, sont laissés en fond de grille Vandoorne, Leclerc, Sirtotkin et les deux Force India. Ces dernières qui sont dans la tourmente puisque le clan de Sergio Perez vient d’assigner Force India pour 4 millions d’euros d’impayés (Mercedes en compte déjà 10 millions déjà pour la fourniture des moteurs). Ocon est déçu de ne pas passer le cap de la Q1 en raison de problèmes de freinage. Néanmoins la pluie a démarré et a bien perturbé le plan de pilotes comme Leclerc. En Q2, Stroll se loupe et percute le mur devant rentrer à son stand sans chrono. Daniel Ricciardo fait partie également des victimes de mauvais choix de pneumatiques tandis que la pluie redouble d’intensité. Hulkenberg et Ericsson restent scotchés en Q2 tandis que Alonso reste le meilleur des victimes de la Q2. En Q1, les conditions sont dantesques et seuls les pneumatiques bleus (pluie) sont de mise. Dans ces conditions, Hamilton ne laisse aucune chance à ses rivaux, particulièrement à son aise dans ce type de conditions. Il est suivi par Bottas, reléguant les deux Ferrari en 2e ligne avec Raikkonen devant Vettel. Voilà qui s’annonce mal pour le pilote allemand dans sa course au titre. Derrière dans les sacrés surprises on note les éclats de Gasly et Sainz Jr. qui se qualifient respectivement 6e et 5e. Pas de doute, la pluie gomme les écarts de puissance. Autre surprise avec la 2e Toro Rosso et Brandon Hartley qui est bien qualifié dans la Q1 devant les deux Haas bien moins fringantes dans ces conditions. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

GP F1 Montreal Canada 2018 – 10 Juin

GP F1 Montreal – Canada (2018)
1. VETTEL (Ferrari)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Montreal est un circuit très apprécié des pilotes et des fans de F1 canadiens qui sont nombreux et fervents sur toute la durée du WE. Lors des essais, peu de surprise sur une piste qui impose du grip et de la vitesse de pointe pour faire des étincelles. Les murs sont nombreux, notamment celui des « Champions » et on part vite à la faute en cas d’optimisme. Aux essais, Ericksson s’en est vite rendu compte d’ailleurs. Q1 démarre et d’emblée, Romain Grosjean semble poursuivi par ce qu’il appelle un « éléphant » noir puisque son moteur part en vrille dès la sortie du box. Terminé les qualifications pour lui ! Les premières victimes de la Q1 sont sans surprises avec les deux Williams et Ericksson. Pierre Gasly échoue également. Q2 poursuit sa sélection impitoyable et élimine les deux McLaren, la Haas survivante, Hartley (Toro Rosso) et l’étonnant Charles Leclerc. EN Q3, Vettel qui cette fois-ci n’est pas gêné comme en Q2 ne laisse aucune chance à ses adversaires en prenant une très belle pole position. Juste devant Bottas, Verstappen et un Hamilton bien pâle à Montréal. Plus décevants encore Raïkkonen et Ricciardo qui sont 5e et 6e. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Monaco 2018 – 27 Mai

GP F1 Monaco (2018)
1. RICCIARDO (Red Bull)
2. VETTEL (Ferrari)
3. HAMILTON (Mercedes)

Monaco est le RDV glamour de la saison. La French Riviera accueille le circuit de la Formule Un dans un étroit dédale routier qui perdure depuis des décennies, et qui attire les pilotes désireux d’accrocher une victoire de prestige à leur palmarès. Un pilote est particulièrement excité, c’est Charles Leclerc puisqu’il est le régional de l’étape. Un autre est également impatient d’en découdre, c’est Daniel Ricciardo qui n’a pas digéré d’avoir été volé d’une victoire qui lui semblait acquise suite à une erreur de stratégie du stand Red Bull. Dans les surprises des essais, notons Verstappen décidément très en forme dans les sorties de route depuis le début de la saison 2018 qui casse sa monoplace. Les mécaniciens ne pourront la remettre en état pour la Q1 Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

GP F1 Bahrein 2018 – 10 avril

GP F1 Sakhir Bahreïn (2018)
1. VETTEL (Ferrari)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. HAMILTON (Mercedes)

Le premier Grand Prix de la saison à Melbourne a démontré que les cartes n’étaient pas totalement rebattues. Les ténors et les leaders sont bien là. Quelques déceptions néanmoins et quelques surprises. Citons ainsi les McLaren pas aussi fringuantes que prévues malgré leur moteur Renault, ou encore des Red Bull et Force India moins efficaces et fiables qu’en 2017. Au contraire et comme souvent en début de saison, les Haas et Toro Rosso font bonne figure à la condition de pouvoir terminer les courses et faire des belles qualifications ! Dans les qualifications, dès la Q1 se sont les deux Williams et les deux Sauber qui restent scotchées en fond de grille. Le dernier pilote « puni » est Romain Grosjean qui n’est pas parvenu à trouver les bons réglages et le bon feeling. Dans Q2 les deux McLaren marquent le pas, tout comme Perez (Force India), Hartley (Toro Rosso) et… Verstappen (Red Bull) qui en a trop fait et échoue dans les protections de rails. Reste Q1 et d’emblée on est surpris du niveau de compétitivité de Pierre Gasly sur sa Toro Rosso à moteur Honda qui navigue toujours dans le top 5. Devant c’est sans surprise avec les deux Ferrari sur la première ligne, Vettel en pole, suivi de Bottas tandis qu’Hamilton est relégué en 9e position pour remplacement de boîte de vitesses. Ricciardo (Red Bull suit, et est talonné par Pierre Gasly. Dans les réussites de la Q1, notons Magnussen (Haas), Hulkenberg (Renault), Ocon (Force India) et Sainz Jr. (Renault). Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20