GP F1 Suzuka Japon 2019 – 13 Octobre

GP F1 Suzuka Japon 2019 - 13 Octobre

GP F1 Suzuka Japon 2019
1. BOTTAS (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. HAMILTON (Mercedes)

Le passage du typhon Hagibis au dessus de l’île de Honshu le samedi 12 octobre, entraîne la fermeture du circuit et l’annulation totale de cette journée. Résultat, les qualifications sont reportées au dimanche matin. Dans ce contexte particulier, alors que les Mercedes dominaient les essais libres, ce sont les Ferrari qui remportent la mise de la première ligne avec Vettel en pole position. Ensuite derrière, comme à la parade, on trouve les deux Mercedes, les deux Red Bull, les deux McLaren. Ensuite les autres écuries se partagent les miettes. Ce qui semble au moins acquis, c’est le retour en forme de Sebastian Vettel qui reprend le dessus sur un Charles Leclerc particulièrement agressif dans son pilotage. La course promet… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Sotchi Russie 2019 – 29 septembre

GP F1 Sotchi Russie 2019

GP F1 Sotchi Russie 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. LECLERC (Ferrari)

Une semaine après Singapour, les questions sur la constance des Ferrari vont bon train… Force est de constater qu’en qualification, elles restent encore impériales. Tant et si bien que passé l’écueil classique de la Q1 avec les éliminés usuels (Williams) et d’autres recalés pour des raisons techniques comme Kvyat (Toro Rosso) et Albon (Red Bull), Charles Leclerc va remporter une nouvelle pole position sur le tracé de Sotchi (Russie). Ce diable d’Hamilton sort le grand jeu également et se permet de s’intercaler entre les deux Ferrari devançant Vettel d’un cheveux. Derrière, Bottas ne peut que constater le match des titans, d’autant plus que Verstappen est devant lui sur la grille car plus rapide… Derrière, les deux McLaren et la Renault d’Hulkenberg prennent les places d’honneur sur la grille. A noter que Romain Grosjean avec sa Haas semble avoir trouvé les bons réglages pour les qualifications avec une très belle 9e place devant la Renault de Ricciardo. Derrière sont répartis les recalés de la Q2. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Singapour 2019 – 22 septembre

GP F1 Singapour 2019 - 22 septembre

GP F1 Singapour 2019
1. VETTEL (Ferrari)
2. LECLERC (Ferrari)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Singapour est un tracé urbain exigeant avec un climat éprouvant (chaud et humide) pour les pilotes et les machines. Romain Grosjean arrive souriant avec un contrat en poche pour 2020 chez Haas, tandis que Hulkenberg est sans volant pour la saison prochaine… En Q1 et Q2 on retrouve les écuries habituelles qui restent dans l’arrière grille. Les Haas sont particulièrement contre-performantes, sans parler des Williams. Devant c’est en Q3 que la bataille s’annonce. Première salve avec Vettel qui claque un temps de nul part ! On le croit intouchable… mais derrière dans la dernière tentative, Hamilton, le coiffe de peu, et c’est Leclerc qui marque la 3e pole position de sa carrière. Verstappen (Red Bull) est 4e et devance Bottas bien terne. Vettel est donc 3e et amer. Mais la course sera longue… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Hockenheim Allemagne 2019 – 28 Juillet

GP F1 Hockenheim Allemagne 2019

GP F1 Hockenheim Allemagne 2019
1. VERSTAPPEN (Red Bull)
2. VETTEL (Ferrari)
3. KVYATT (Toro Rosso)

Alors que Hockenheim n’est pas encore confirmé pour les saisons suivantes, les pilotes apprécient particulièrement ce tracé qui revient dans une portion lente dans le stadium sous les hourras de la foule toute acquise aux pilotes allemands : Vettel et Hulkenberg. Mercedes GP profite de « son » grand prix national pour célébrer les 125 ans de son engagement en compétition automobile. Tout le team adopte ainsi la tenue d’époque qui donne une tonalité sympa, singeant ainsi les pitreries passées marketing de Red Bull (Star Wars, Cow Boys, Daft Punk, tenues autrichiennes…). Et pour les qualifications, force est de constater que l’étoile Mercedes brille au firmament sur ses terres. D’autant plus que dès la Q1 on assiste à un coup de théâtre : Sebastian Vettel entre en piste, mais devra rentrer aux stands sur panne mécanique l’empêchant d’enregistrer tout chrono. Il va ainsi partir 20e et dernier sur la grille de départ ! Les deux Williams restent comme à l’accoutumée en fond de grille, tout comme Albon (Toro Rosso) et Lando Norris (McLaren). Une piste changeante aux chronos qui bougent sacrément. EN Q2, deuxième coup de théâtre, toujours chez la Scuderia avec Leclerc qui ne peut enregistrer un chrono, problème moteur ! C’est vraiment un point noir chez Ferrari la rigueur de la préparation des monoplaces… Stroll qui était parvenu à sortir de la Q1 pour la première fois de la saison en reste là également, tout comme Kvyatt, Magnussen, Ricciardo et Giovinazzi. En Q3, la bagarre se joue entre les deux Mercedes et les deux Red Bull. C’est Hamilton pourtant malade qui va finalement prendre la pole position juste devant Verstappen. Bottas devance Gasly. Voilà qui laisse de la place derrière pour un étonnant Raikkonen (Alfa Romeo) et Grosjean (Haas) sur une vielle version de sa monoplace comparée à celle de Magnussen. Suivent Sainz Jr., Hulkenberg et Perez. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Montreal Canada 2019 – 9 Juin

GP F1 Montreal (Canada) 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. LECLERC (Ferrari)

Le circuit Gilles Villeneuve à Montreal accueille la Formule 1 depuis 1967. Cette année, l’épouse du défunt champion canadien avait organisé une exposition avec quelques voitures de course sur lesquelles Gilles Villeneuve s’était illustré. Le circuit de Montreal se distingue par un tracé très rapide propice aux moteurs puissants, et serré car bordé de murs un peu partout, dont le célèbre mur des champions à la fin du dernier virage juste avant la ligne droite des stands. Un mur qui a sanctionné tout excès d’optimisme cette année encore pendant les essais libres et les qualifications. En effet, Magnussen sur sa Haas va neutraliser la fin de la Q2 avec un sacré choc qui a totalement détruit sa monoplace. Cet incident va ruiner les espoirs de son coéquipier Romain Grosjean, mais aussi de Max Verstappen qui ne pourront terminer leurs tours chronométrés. En Q1, les victimes sont évidemment les deux Williams, mais également les deux Racing Point Force India, bien que Lance Stroll soit particulièrement motivé devant son public, et Kimi Raikkonen sur son Alfa Romeo qui pour la première fois de la saison s’incline devant son coéquipier Giovinnazzi. A noter que malgré son accident, Magnussen était qualifié pour la Q3 mais partira des stands. Renault ayant apporté un nouveau moteur plus puissant sans dégrader la fiabilité est bien plus compétitifs et Ricciardo et Hulkenberg vont jouer des belles places en Q3 : 4e et 7e sur la grille. Le bout du tunnel pour l’écurie française ? Devant, c’est un match Mercedes contre Ferrari avec Vettel qui met tout le monde d’accord devant Hamilton, Leclerc. Bottas n’est que 6e derrière Ricciardo et Gasly. Enfin les deux McLaren, peu chargées en aérodynamiques privilégiant la vitesse de pointe ferment la Q3. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Monaco 2019 – 26 Mai

GP F1 Monaco 2019

GP F1 Monaco 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. BOTTAS (Mercedes)

Le rendez-vous monégasque est le moment très apprécié des fans de la F1 mais pas seulement. Terriblement glamour, une pointe de monarchie princière et une course qui se déroule en ville sur un tracé très tortueux et piégeur, voilà qui excite les convoitises. Peu d’erreurs de pilotage à noter durant les essais libres, si ce n’est la sortie d’un Vettel bien nerveux au volant de sa Ferrari. Heureusement, ses mécaniciens vont réaliser un exploit et sa monoplace est finalement prête pour les essais. Après avoir frôlé de manquer le passage en Q2, Vettel va finalement retrouver son rythme et passer le cap. Mais pendant ce temps, la Scuderia trop concentrée sur le pilote allemand oublie Leclerc et ne le renvoie pas en piste dans la Q1. Résultat, la piste progresse, les chronos tombent et le monégasque se retrouve scotché en Q1 avec une 16e place sur la grille ! Voilà qui compromet sérieusement la course du jeune pilote Ferrari. Devant, ce sont les deux Mercedes qui vont se disputer la pole position avec finalement Hamilton qui sort le tour canon. Une pole toujours précieuse à Monaco où il est très difficile de dépasser sans risque. Derrière, c’est Verstappen et Vettel qui se disputent les places d’honneur sur la grille tandis que Gasly progresse encore et se rapproche du peloton de tête en qualification. Dans les grosses surprises, notons Ricciardo et sa Renault 7e juste derrière Magnussen et sa Haas 6e. Derrière, les Toro Rosso et Sain (McLaren) sont en embuscades. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Azerbaijan 2019 – 28 avril

GP F1 Azerbaijan 2019

GP F1 Azerbaijan Bakou 2019
1. BOTTAS (Mercedes)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. VETTEL (Ferrari)

Le GP de Bakou est l’un des rares tracés urbain. Une curiosité qui permet aux monoplaces de filer à près de 360 km/h dans les lignes droites, et se faufiler entre les murailles historiques. Une particularité qui coûte cher à plusieurs pilotes qui touchent les glissières et échouent dans les échappatoires. Pour cette séance de qualification, c’est l’hécatombe avant même de démarrer puisque Kubica, Gasly, Giovinazzi et Raikkonen sont pénalisés pour différentes raisons et sont déclassés de 10 places ou partent en fond de grille ou des stands. Le plus infortuné étant Gasly qui ne voit pas l’appel pour la pesée, et est donc pénalisé alors même qu’il est enfin plus à l’aise avec sa Red Bull. Les séances de qualifications sont émaillées de deux drapeaux rouges en raison de monoplaces qui s’encastrent dans le goulot d’étranglement. Le premier est Kubica en Q1 et le deuxième… Charles Leclerc (Ferrari) en Q2. Dommage car il était particulièrement véloce. Comme souvent, les Mercedes restent en retrait pendant tous les essais libres, puis en qualification elles jouent les premières places. Bottas devance Hamilton, tandis que Vettel et Verstappen doivent se contenter de la 2e ligne. Derrière c’est la grosse performance de Perez particulièrement à l’aise à Bakou, tandis que Kvyatt et les McLaren sont bien placées. Les Alfa Romeo sont également bien en qualification mais seront en difficulté en course… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Bahrain 2019 – 31 mars

GP F1 Bahrain 2019 - Hamilton & Leclerc

GP F1 Bahrain 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. LECLERC (Ferrari)

Après l’Australie, quelques questions restent en suspens. Notamment la contre-performance des Ferrari qui semblaient si véloces aux essais d’intersaison. D’emblée, les essais libres démontrent que les rouges sont très affûtés et semblent plus rapides que les Mercedes GP. Les qualifications confirment cela puisque les Ferrari vont monopoliser la première ligne à l’issue de Q3, avec un Charles Leclerc qui épingle sa première pole position de sa jeune carrière devant Vettel. Chapeau ! Derrière, les deux Mercedes GP font de la figuration sur la deuxième ligne, avec Hamilton devant Botta. 3e ligne avec Max Verstappen qui est définitivement le 5e incontesté derrière les deux écuries de pointe. Le reste des places d’honneur est clos par les deux Haas, les deux McLaren et Raikkonen qui sauve les meubles chez Sauber Alfa Romeo. Dans les déceptions, les deux Renault qui ne sont pas dans le coup, avec même un Hulkenberg qui ne passe pas la Q1, tandis que Pierre Gasly peine à faire fonctionner sa Red Bull et reste scotché en Q2. Comme d’habitude, les deux Williams terminent la marche avec un Kubica qui n’est vraiment pas performant. Enfin, notons que Romain Grosjean malgré sa belle qualification en 8e place est déclassé de 3 position pour avoir gêné Lando Norris (McLaren) pendant la séance de qualification. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Abu Dhabi Yas Marina 2018 – 25 Novembre

GP F1 Yas Marina – Abu Dhabi (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Dernier Grand Prix de cette saison 2018 riche en rebondissements ! Plus de véritable enjeu puisque les titres pilotes (Hamilton) et constructeurs (Mercedes GP) ont déjà été conquis avant la fin de la saison. L’occasion pour la plupart de réaliser un dernier beau grand prix et surtout de passer un moment intense et passionnant. Nous sommes loin des dénouements à la Prost-Senna dont les derniers GP se terminaient en règlement de compte… Ce GP d’Abu Dhabi est aussi le théâtre de certains adieux à la F1, peut être temporaires, de pilotes comme Ocon, Hartley, Ericsson, Vandoorne, mais surtout de Fernando Alonso qui a eu son lot d’hommages répétés de toute part, jusqu’à Hamilton et Vettel à la fin de la course. Les séances de qualifications n’ont pas dérobées à la règle des dernières courses avec, comme à la parade, les deux Mercedes avec Hamilton en pole, les deux Ferrari avec Vettel devant Raikkonen et les deux Red Bull avec un Ricciardo qui brûle la politesse à son bouillant et talentueux coéquipier hollandais. A noter que Romain Grosjean (Haas) et Charles Leclerc (Ferrari) prennent la 4e ligne avec de beaux chronos. Dans les anecdotes également, Alonso parvient malgré tout en Q2 et s’offre un 21/0 face à Vandoorne en qualifications !… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Mexico 2018 – 28 Octobre

GP F1 Mexico – Mexique (2018)
1. VERSTAPPEN (Red Bull)
2. VETTEL (Ferrari)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Bien que rien n’est encore définitif, il parait peu probable qu’à l’issue du GP du Mexique Hamilton ne soit pas titré champion du monde de F1 2018 (son 5e titre) puisqu’il doit au pire finir 7e si Vettel gagne pour être champion. C’est dire, à moins d’un abandon en course… Mexico est particulier comme circuit car en hauteur (plus de 2 200 mètres d’altitude) et pas sans conséquences sur le fonctionnement des Formule 1. D’emblée dans les essais libres et les qualifications, les Red Bull démontrent une sacrée santé grâce à des appuis aérodynamiques soignés et un châssis très efficace. Véritable circuit qui pénalise les autos rigides, la Q1 fait donc des victimes avec les deux Williams et les deux Haas qui s’arrêtent là, tout comme Vandoorne et sa McLaren. En Q2, les deux Toro Rosso (avec Gasly qui ne tourne pas puisque partant déclassé avec ses changements de composants), les deux Racing Point Force India et la dernière McLaren d’Alonso ne poursuivront pas les qualifications. En Q3 donc, on retrouve avec surprise les deux Sauber décidément en constante progression. Néanmoins elles vont jouer le fond de grille des 10 meilleurs de la Q3, précédées des deux Renault. Un classement sans surprise qui laisse donc les 3 écuries de pointe (Mercedes, Ferrari et Red Bull) se disputer la première ligne. Mais à Mexico, c’est entre Verstappen et Ricciardo que cela va se jouer. Et si le hollandais a dominé tout le temps, c’est ce diable d’australien qui va lui souffler la pole position au grand dam de ses patron, Helmut Marko en tête. Derrière, c’est le respect des rangs des pilotes avec Hamilton et Vettel en deuxième ligne et Bottas et Raikkonen en 3e ligne. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Please follow and like us:
20