GP F1 Singapour 2019 – 22 septembre

GP F1 Singapour 2019 - 22 septembre

GP F1 Singapour 2019
1. VETTEL (Ferrari)
2. LECLERC (Ferrari)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Singapour est un tracé urbain exigeant avec un climat éprouvant (chaud et humide) pour les pilotes et les machines. Romain Grosjean arrive souriant avec un contrat en poche pour 2020 chez Haas, tandis que Hulkenberg est sans volant pour la saison prochaine… En Q1 et Q2 on retrouve les écuries habituelles qui restent dans l’arrière grille. Les Haas sont particulièrement contre-performantes, sans parler des Williams. Devant c’est en Q3 que la bataille s’annonce. Première salve avec Vettel qui claque un temps de nul part ! On le croit intouchable… mais derrière dans la dernière tentative, Hamilton, le coiffe de peu, et c’est Leclerc qui marque la 3e pole position de sa carrière. Verstappen (Red Bull) est 4e et devance Bottas bien terne. Vettel est donc 3e et amer. Mais la course sera longue… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

La nouvelle Volkswagen ID.R décroche un record au Nürburgring

Volkswagen a franchi une nouvelle étape en matière d’électro-mobilité : l’ID.R, propulsée par deux moteurs électriques, a bouclé le Nürburgring-Nordschleife en 6’05″336, le tour le plus rapide jamais effectué par un véhicule électrique. Romain Dumas (F) a battu de 40″564 le précédent record établi par Peter Dumbreck (GB, NIO EP9) en 2017. Avec une vitesse moyenne de 204,96 km/h, l’ID.R a une fois encore souligné les capacités de performance impressionnantes des motorisations électriques de Volkswagen. La voiture de course zéro émission de 680 ch (500 kW) est le fleuron de course de la future famille ID. 100% électrique de Volkswagen. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Opel Green Monster de retour au Romo Motor Festival

Une cylindrée de 12,3 litres, une puissance de 191 kW/260 ch : en 1914, Opel sortait la plus formidable automobile jamais produite par le constructeur, une voiture de course énorme bien vite surnommée le « Monstre Vert ». Ce week-end, cette automobile de légende va rouler pour la première fois après un long arrêt aux stands. La glorieuse sportive sera présente au Rømø Motor Festival le samedi 1er septembre. Ce monstre de puissance né dans les ateliers de Rüsselsheim sera en bonne compagnie : ce festival de l’automobile qui se déroule sur la côte danoise de la mer du Nord renoue avec la tradition des légendaires courses de plage des années 1920. Plus de 100 voitures et motos de la première moitié du XXème siècle sont attendues par quelque 15.000 spectateurs pour la troisième édition de ce festival de l’automobile. De nombreux spectateurs mettront d’ailleurs un point d’honneur à venir en costume d’époque. Le conservatoire Opel Classic ne pouvait manquer l’occasion : il sera également là et représentera un moment fort du festival de cette année avec son « Monstre Vert ». Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Volkswagen développe une voiture électrique pour la course de côte la plus célèbre au monde

Un nouveau défi pour le sport moteur, avec la technologie de demain : Volkswagen développe une voiture 100 % électrique pour la course de côte la plus célèbre au monde. Le prototype à transmission intégrale prendra le départ de la Pikes Peak International Hill Climb le 24 juin 2018 dans le Colorado (USA) pour établir un nouveau record dans la catégorie des véhicules électriques en franchissant la ligne d’arrivée à 4 300 m d’altitude. Ce nouveau projet en sport automobile fait partie de la transformation de Volkswagen, qui ambitionne de devenir le principal constructeur de véhicules électriques : d’ici à 2025, la marque proposera 23 modèles entièrement électriques. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

McLaren F1 et Renault F1 associés pour 2018 à 2020

Renault Sport Racing et McLaren Racing ont le plaisir d’annoncer leur accord de partenariat pour la fourniture moteurs pour les saisons 2018, 2019 et 2020. Renault Sport Racing fournira ses moteurs de Formule 1 à McLaren, tout en établissant une étroite collaboration avec les ingénieurs et techniciens de cette équipe. Malgré une présence commune en Formule 1 depuis 1977 (McLaren Racing a disputé 814 GP ; Renault 591 en tant que motoriste), les deux entités n’avaient jamais eu l’occasion de collaborer. Pour McLaren Racing, la raison de ce partenariat est évidente : Renault a démontré sa capacité à construire des moteurs capables de remporter des titres mondiaux, aussi bien pour son écurie usine que pour des équipes clientes. Pour Renault Sport Racing, cet accord permet de travailler avec une seconde écurie de premier plan et capable de produire un retour au meilleur niveau dans le cadre du développement de son moteur. McLaren-Renault est un partenariat qui vise la victoire. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Carlos Sainz Junior deuxième pilote chez Renault F1 2018

Renault Sport Formula One Team est heureux d’annoncer que Carlos Sainz rejoindra l’équipe en tant que pilote titulaire pour la saison 2018. À 23 ans, Carlos a disputé 53 courses de Formule 1 depuis ses débuts au Grand Prix d’Australie 2015. Il a à ce jour marqué 100 points, avec quatre sixièmes places pour meilleurs résultats. Avant la Formule 1, Carlos a remporté la Formula Renault 3.5 Series en 2014, ainsi que la Formula Renault 2.0 NEC en 2011. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

2017 GP F1 Monza Italie – 3 septembre

GP F1 Monza (2017)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. VETTEL (Ferrari)

Le circuit des seigneurs ? C’est une véritable institution, avec Monaco, Silverstone et Spa Francorchamps, Monza est une des plus vieilles courses de F1 d’Europe. Temple de la vitesse, les pilotes des années 50 et 60 s’élançaient sur l’anneau de vitesse à des allures folles eut égard de la sécurité alors en vigueur. Aujourd’hui le tracé de Monza ne passe plus sur l’anneau de vitesse, mais ce dernier demeure devant les tribunes et traverse le parc de Monza. En revanche, le tracé actuel est toujours une ode à la vitesse de pointe avec plus de 340 km/h en dans la ligne droite des stands avant la chicane. et bien qu’en Italie et en septembre, surprise, la pluie fait son apparition pour les essais et les qualifications. Si la pluie tombe drue, la direction de course décide de lancer les qualifications. Q1 démarre et rapidement beaucoup de pilotes prennent la piste car les conditions se dégradent. S’il faut faire un chrono, c’est tout de suite ! Hamilton tient son rang, tandis que Romain Grosjean sur sa Haas claque le 3e chrono mais rare sec au micro sur les conditions de piste. D’ailleurs, tour d’après dans la ligne droite il remet les gaz trop tôt, patine et part dans le rail. Drapeau rouge ! Et là, c’est une (trop longue !) coupure avec des annonces régulières de la direction de course avant de relancer la Q1. Un atermoiement inacceptable qui est peu en rapport avec l’idée de ce qu’on se fait de la compétition de haut niveau et de la Formule 1. Que la direction de course soit vigilante, on ne peut que le louer. Que l’on retarde le retour sur la piste à outrance alors que les conditions sont réunies c’est tout de même un peu fort ! Sous la pluie qui revient, Q1 & Q2 éliminent Perez (Force India), les deux Toro Rosso, les Renault, les Sauber, Alonso (McLaren), les deux Haas (Grosjean sera repêché car au-delà des 107%). Les conditions se dégradent encore et la pluie tombe plus drue. Les Ferrari peinent dans ces conditions à briller. L’étonnant Vandoorne (McLaren) se classe 10e, tandis que Bottas ne fait pas mieux que 4e sur la grille. Hamilton met tout le monde d’accord et dépasse Ayrton Senna en devant le détenteur du record de Pole Positions en F1. Dans les grosses surprises, Esteban Ocon sort le tour parfait et prend la 3 place sur la grille, tandis que l’étonnant Lance Stroll confirme qu’il n’est pas qu’un pilote payant avec la 2e position sur la grille aux côtés d’Hamilton. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Nouvelle Renault F1 RS 2027 Vision

renault-f1-rs-2027-vision-34La vision de la Formule 1 à dix ans portée par Renault replace l’humain – valeur chère à la marque – au centre du sport. Propulsé par une motorisation surpuissante, le pilote peut mieux mettre en valeur ses qualités d’athlète de haut niveau pour le plaisir de ses fans. Plus attractive, la Formule 1 devient également plus sûre, pour mieux protéger tous ses acteurs. Enfin, elle s’intègre dans une logique de responsabilité vis-à-vis de l’environnement. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Nouvelle Porsche 911 RSR

porsche-911-rsr-991-3Porsche entamera la saison 2017 avec une toute nouvelle GT. La nouvelle 911 RSR exploite au maximum les libertés offertes par la règlementation GT en vigueur aux 24 Heures du Mans. En plus de se caractériser par la recherche systématique d’un poids contenu, la nouvelle 911 RSR dispose d’un moteur six-cylindres à plat ultramoderne logé en amont de l’essieu arrière. Extrêmement léger, ce 4.0 bénéficie d’une injection directe et d’une distribution rigide, brillant aussi par une efficience exceptionnelle. La nouvelle 911 RSR fera ses débuts en compétition aux 24 Heures de Daytona en janvier 2017. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Mazda se souvient de sa victoire au Mans

mazda-787b-lemans-1991-6Alors même que tous les passionnés de course automobile ont le regard tourné vers l’édition 2016 des 24 Heures du Mans, nombre d’entre eux ne manqueront pas de se rappeler une victoire qui a marqué l’histoire de cette compétition il y a 25 ans. C’est le 23 juin 1991 vers 16h00 que le drapeau à damiers s’est abaissé au passage du vainqueur cette année-là. Il s’agissait de la voiture N°55, caractérisée par sa livrée extérieure orange et vert particulièrement « flashy » et son moteur quadrirotor au rugissement inimitable. Après 21 heures d’une lutte sans merci avec les Mercedes-Benz et les Jaguar, grandes favorites de l’épreuve, la Mazda 787B a pris la tête des opérations pour la toute première fois. Une place que l’outsider Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20