BMW Série 6 E24 – Guide Achat

BMW Série 6 E24 (Paul Bracq)

BMW Série 6 E24 (Paul Bracq)

BMW 633 CSI E24 (1976)

BMW 633 CSI E24 (1976)

BMW ouvre un deuxième chapitre de son coupé haut de gamme avec la Série 6 E24. Les coupés CS E9 a aiguisé les appétits du constructeur de Münich ! C’est la berline Série 5 E12 qui sert de plateforme et de donneuse d’organes (suspensions, train arrière et groupe motopropulseur). Et pour la carrosserie, c’est un Paul Bracq très inspiré qui dessine une ligne faite d’élégance et de sportivité. L’agressivité de la précédente génération est remisée au placard et le coupé allemand vire au bourgeois. C’est d’ailleurs le constant de nombreux observateurs, surtout lorsque l’on regarde la BMW 3.0 CSL E9 qui a clou le chapitre du coupé précédent. Les dimensions du coupé E24 sont ainsi plus généreuses : +10 cm en longueur et +7 cm en largeur. Tout cela alors que la hauteur reste au même garrot. Tout est prêt pour une succession à… succès et c’est au salon de Genève en mars 1976 que la BMW Série 6 E24 fait ses grands débuts auprès du public.


BMW 630 CS E24 (1976)

BMW 630 CS E24 (1976)

Pays : Allemagne
Constructeur : BMW
Modèle : Série 6 E24
Années de production : 1976-1989
Présentation : Mars 1976
Production totale : 86 216 ex.
Motorisations : 6 en ligne
Cylindrées : 2L8; 3L0 ; 3L3 ; 3L5
Carrosserie : Coupé 4 places
Designers : Manfred Rennen & Paul Bracq (BMW)

 


BMW 635 CSI E24 (1989)

BMW 635 CSI E24 (1989)

 

BMW 630 CS E24 (1976)

BMW 630 CS E24 (1976)

Un six en ligne en guise d’entrée de gamme avec la BMW 630 CS (E24) dès 1976.
En guise de mise en bouche, BMW mise sur le six cylindres en ligne de 3 litres (M30B30V 2 985 cm3). Il est alimenté par un carburateur
solex 4A1. La puissance est de 185 ch à 5 800 tr/mn et le couple de 260 Nm à 3 500 tr/mn. Les performances sont un peu juste en raison d’un poids en hausse (1 450 kg), alors que cette cylindrée était le must sur la précédente génération de coupé CS. Résultat, la vitesse maxi plafonne à 210 km/h et le 0 à 100 km/h est franchi en 9 secondes. Dans les points qui ouvre le débat à la critique, on note une boîte de vitesses manuelle à seulement 4 rapports. Mais au moins peut-ont accéder à la Série 6 à un prix plus bas que la 633 CSI.
Production BMW 630 CS E24 : 5 766 exemplaires.

BMW 633 CSI E24 (1976)

BMW 633 CSI E24 (1976)

La BMW 633 CSI (E24) joue les hauts de gamme et domine les débats…
Pour son haut de gamme, BMW joue les Grand Tourisme bourgeois & sportif. Les petits plats sont mis dans les grands. C’est le six cylindres en ligne M30B32LE de 3 210 cm3 qui est chipé de sous le capot de la berline Série 5 E12. Avec son injection L-Jetronic, la modernité est de mise, et les performances montent de plusieurs crans. Il faut dire que les 200 ch à 5 500 tr/mn et le couple de 285 Nm à 4 500 tr/mn sont de sérieux atouts, malgré le maintien de seulement 4 rapports pour la boîte de vitesses manuelle. La vitesse maxi est portée à 215 km/h, mais c’est surtout le 0 à 100 km/h qui progresse en tombant à 7″9.
Production BMW 633 CSI E24 : 23 342 exemplaires.

BMW 635 CSI E24 (1978)

BMW 635 CSI E24 (1978)

BMW améliore encore la lignée Série 6 avec la BMW 635 CSI (E24) qui grimpe à 218 ch…
Pour 1978, BMW monte en puissance avec la nouvelle BMW 635 CSI E24. Le six en ligne M30B35LE gagne en cylindrée (3 453 cm3) et adopte une injection L-Jetronic. La puissance est portée à 218 ch à 5 500 tr/mn. Mais mieux encore le couple progresse à 304 Nm (à 4 000 tr/mn) et dans la foulée, une boîte de vitesses mécanique à 5 rapports est désormais de série. Les performances sont plus percutantes et plus en phase avec le pedigree revendiqué par cette Grand Tourisme. 222 km/h en vélocité et un 0 à 100 km/h en 7″6, voilà qui pose le débat et repositionne le coupé bavarois face à ses rivales. Cela lui permet surtout de se détacher de coupés luxe ou sport plus populaires comme l’Opel Monza 3.0E par exemple. Par la suite, le moteur sera légèrement revu pour permettre la digestion du catalyseur.
Production BMW 635 CSI E24 : 45 215 exemplaires.

BMW 635 CSI E24 (1982)

BMW 635 CSI E24 (1982)

Des dessous révolutionnés pour une tenue de route améliorée et un poids plus light…
Pour 1982, BMW réagit et profite de la mise à niveau de sa berline Série 5 E28. Bien qu’inspirée en style extérieure de la E12, elle innove sur de nombreux points à commencer un train arrière inédit chez BMW. La BMW Série 6 E24 hérite donc à son tour de ce nouveau train arrière. La tenue de route est encore améliorée, notamment côté confort et efficacité. Néanmoins, BMW a la sale manie de multiplier les options, y compris techniques. Résultat, pour profiter de l’autobloquant arrière il faut puiser dans les options.

BMW 628 CSI E24 (1982)

BMW 628 CSI E24 (1982)

BMW 628 CSI (E24) : 100% de la gamme Série 6 E24 passe à l’injection en 1982.
BMW remise au placard son coupé 630 CS (qui a existé en 630 CSI aux USA et Japon). Désormais, c’est une gamme complètement équipée de l’injection qui est dans le catalogue de la BMW Série 6 E24. La 628 CSI avec son six en ligne M30B28 de 2 788 cm3 développe tout de même 184 ch à 5 800 tr/mn et un couple de 240 Nm à 4 200 tr/mn. Une nouvelle offre d’entrée de gamme intéressante et moderne qui donne un petit coup de jeune au coupé série 6 E24. Les performances sont dans la veine du 630 CS avec 208 km/h en vitesse maxi et un 0 à 100 km/h en 9″3. La BMW 628 CSI ne sera pas cataloguée chez les sportives, mais plutôt dans les coupés bourgeois et élégant, un art dans lequel il est passé maître…
Production BMW 628 CSI E24 : 5 951 exemplaires.

BMW M635 CSI E24 (1984)

BMW M635 CSI E24 (1984)

En 1983, BMW se fâche avec la BMW M635 CSI (E24) et son moteur de M1 de 286 ch !
BMW ne compte pas en rester là avec son coupé en ce début des années 80. La concurrence est toujours plus féroce, et les nouveautés sont légions (coupés Mercedes-Benz SEC W126 notamment). Et surtout, le marché des Grand Tourisme à haute performance et luxueuse est en pleine expansion. A Münich, on a la parade et déjà tout dans les tiroirs… Reprenant le moteur six en ligne de la supercar M1 M88 / 3 porté de 277 à 286 ch, il est placé sous le capot de la nouvelle BMW M635 CSI pour des performances détonnantes ! La vitesse maximale dépasse les 250 km/h et le 0 à 100 km/h est effacé en 6″4. Voilà qui permet à la BMW M635 CSI (E24) de tenir la dragée haute à la Porsche 928 S, l’Aston-Martin V8 Saloon ou la Mercedes-Benz 500 SEC. Evidemment toute la partie trains roulants est revue avec plus de fermeté, une assiette abaissée et des roues BBS de 15 pouces. Le look est virilisé par un kit aérodynamique (becquet arrière et bouclier vindicatif).
Production BMW M635 CSI E24 : 5 855 exemplaires.

En 1987, BMW opère un ultime facelift pour redonner un coup de jeune à son coupé Série 6 E24 qui accuse déjà plus de 10 ans !

Dernier coup de jeune avant le dernier tour de roue…
BMW profite des dernières innovations techniques du reste de sa gamme pour remettre une énième fois le coupé Série 6 au goût du jour. Ainsi en 1987, la nouvelle Série 7 E32 va servir de donneuse d’organes : optiques avant, trains roulants… De concert avec ces mises à jour techniques, BMW opère un dernier face lift sur le coupé Série 6 avec des boucliers plus enveloppants qui permettent d’être homologués et en Europe, et en Amérique. Il n’y a donc plus qu’une seule version de carrosserie Série 6 E24. Aux USA, c’est la commercialisation de la BMW M6 (la M635 CSI) qui a lieu également la même année.

En avril 1989, BMW arrête la carrière de son coupé Série 6 E24 après 82 216 exemplaires. La saga « Série 6 » n’aura pas de descendance directe, puisque la remplaçante est la BMW Série 8 E31.

Alpina est un des tuners les plus célèbres sur base BMW. Il a développé différentes versions pour la Série 6, dont cette B7 Biturbo tonitruante…

Le coin des Séries Spéciales
Les tuners sont nombreux, et plusieurs sont concentrés sur la production BMW. Citons ainsi AC Schnitzer ou encore Hartge. Sans oublier certains spécialistes multimarques comme Koening par exemple. Mais celui qui va marquer les esprits, notamment en France puisque importé par le Garage du Bac (alors la famille Giroix) à Chennevières sur Marne (dépt 94). Les déclinaisons sont nombreuses et le style est marqué avec un discret kit carrosserie et un liséré spécial Alpina sur les flancs. Spécialiste de la suralimentation, c’est un six en ligne turbo qui joue les matadors et mouche la concurrence : 300 ch, 0 à 100 km/h en 6″1; 251 km/h, km DA en 25″8. Voilà qui cause ! Et tout cela dans un niveau de confort, d’efficacité et de facilité de conduite exceptionnel. Incroyable…

BMW 635 CSI DTM E24

BMW 635 CSI DTM E24

Engagement en DTM mais pas que…
Malgré des dimensions respectables, BMW Motorsport ne va pas hésiter à engager la Série 635 CSI en compétition en groupe A notamment. Le résultat sera étonnant et couronné de succès avec les titres en Championnat d’Europe FIA des voitures de tourisme conducteurs 1981, 1983 et 1986 ; En Allemagne, où le DTM est roi, BMW remporte le titre en 1984. Et dans d’autres championnat comme en Belgique le titre des voitures de tourisme 1984 est épinglé au palmarès ;

Tous les Modèles BMW Série 6 E24
BMW Série 6 E24

  • Alpina B7 Turbo Coupé E24 Depuis les années 60, à Buchloe, fief d’Alpina, on se fait fort de donner du tonus aux BMW. La BMW série 6 (E24), n’échappe pas à cette tradition et profite même d’une déclinaison exceptionnelle : l’Alpina B7 Turbo de 300 ch. Chez BMW Motorsport, la M635 CSi, quelques années plus tard, a préféré une solution atmo, mais Alpina fait confiance au turbo pour rester fidèle à l’état d’esprit maison : souplesse et performances. L’esthétique, si réussie du coupé série 6 ...
  • BMW 635 CSi E24 1978 En 1976, BMW renouvelle ses coupés 3.0 CS et CSI. Mais c’est un peu la douche froide pour les amateurs de l’hélice car les BMW 630 CS et 633 CSI jouent plus la carte cossue et confort que celle du sport. Mais en 1978, BMW a vite fait de nous rassurer avec l’adoption du 6 en ligne de 3,5 litres, déjà vu sous le capot de la BMW 3.0 CSL ! Toujours sonore et mélodieux, il donne un nouvel élan ...
  • BMW 635 CSi E24 1982 En juillet 1982, BMW revoit quelques détails sur son coupé série 6 (E24). Anciennement basé sur la Série 5 E12, c’est désormais la série 5 E28 qui sert de donneuse d’organes. Le 6 en ligne est ainsi légèrement revu dans sa partie haute mais conserve les mêmes prestations. L’esthétique est légèrement revue, notamment sa poupe, s’inspirant des détails de la nouvelle Série 5. On notera également le train AR repris à la berline à succès de Münich… Avec son 3,5 litres ...
  • BMW M635 CSi E24 En 1984, BMW dévoile un coupé 635 CSI qui sort de ses ateliers Motorsport. Pas de doute, la BMW M635 CSI (baptisée aussi M6 aux USA) annonce fièrement la couleur du sport avec une présentation tapageuse : spoiler AV proéminent, passages d’ailes, becquet de malle AR plat, jantes TRX… Le capot abrite le 3,5 litres qui officiait déjà dans la BMW M1. Un moteur de supercar dans une GT ? Presque ça, tandis que le châssis profite de toutes les ...
  • BMW Série 6 E24 – Guide Achat BMW ouvre un deuxième chapitre de son coupé haut de gamme avec la Série 6 E24. Les coupés CS E9 a aiguisé les appétits du constructeur de Münich ! C’est la berline Série 5 E12 qui sert de plateforme et de donneuse d’organes (suspensions, train arrière et groupe motopropulseur). Et pour la carrosserie, c’est un Paul Bracq très inspiré qui dessine une ligne faite d’élégance et de sportivité. L’agressivité de la précédente génération est remisée au placard et le coupé ...

Grandes Dates
1976 : En janvier, début de la fabrication des BMW Série 6 E24.
En mars, présentation du coupé Série 6 E24 au salon de Genève.
1977 : BMW commercialise une 630 CSI spéciale pour le marché américain et japonais afin de passer les normes pollution. Sa puissance est de 176 ch (185 ch pour la 630 CS carbu européenne).
En août, Karmann qui fabriquait jusqu’ici la Série 6 pour le compte de BMW, ne produit plus désormais que les carrosseries des coupés, BMW reprenant l’assemblage dans son usine de Dingolfing.
1978 : En juillet, BMW ajoute la nouvelle BMW 635 CSI (E24) et son six en ligne M90 3,5 litres de 218 ch. La boîte manuelle est à 5 rapports tandis que l’aérodynamique est plus soignée pour une meilleure pénétration dans l’air.
En novembre, la BMW 628 CSI (184 ch) annonce le remplacement de la version 630 CS.
1979 : BMW apporte quelques (très) légères modifications à la planche de bord avec une nouvelle montre numérique et introduit l’ABS dans la liste des options.
La BMW 630 CS avec ses carburateurs est retirée du catalogue au profit de la nouvelle BMW 628 CSI E24 avec son 2,8 litres injection de la série 5 E12 (528i).

1980 : BMW passe du système Bosch J-Tronic au système Bosch Motronic pour gérer l’alimentation du six en ligne, et on peut (enfin) déverrouiller la véhicule depuis l’intérieur côté passager.
1981 : BMW redessine le bouclier arrière qui devient plus enveloppant, tandis que les jantes alu BBS sont de 14″ avec un nouveau dessin.
1982 : BMW change le six en ligne de la BMW 635 CSI E24 dont la cylindrée est portée à 3,4 litres (3 430 cm3 – M30E34M) sans changement de puissance (218 ch). Cela permet au six-en-ligne bavarois de passer les nouvelles normes antipollution sans perte de puissance.
Ernst Fuchs réalise une BMW 635 CSI E24 en BMW Art Car.
1983 : La boîte automatique est désormais une ZF à 4 rapports (contre 3 rapports auparavant).
En septembre, au salon de Frankfurt, BMW dévoile la nouvelle BMW M635 CSI E24 qui coiffe ainsi la gamme Série 6 E24 avec son six en ligne emprunté à la BMW M1.
1984 :
1985 : En septembre, BMW ajoute une version catalysée de la BMW 635 CSI E24 avec une perte de puissance qui chute de 218 à 185 ch.
1986 : En fin d’année, la BMW M635 CSI peut désormais être commandée avec un pot catalytique, et une puissance qui passe de 286 à 260 ch.
1987 : En juin, BMW donne les dernières modifications esthétiques et techniques à ses coupés Série 6 E24 : nouveaux phares des nouvelles séries 7 (E32) et boucliers plus enveloppants qui désormais sont identiques pour tous les continents (auparavant, les USA avaient un dessin différent).
Pour le marché américain, la BMW M6 E24 est l’alter égo de la M635 CSI, mais aux normes d’homologation et pollution US.
La BMW 628 CSI E24 est retirée du catalogue.
1988 :
1989 : En avril, arrêt de la fabrication et commercialisation des Série 6 E24. C’est la BMW Série 8 (E31) qui va prendre le relais avec une ligne beaucoup plus sportive et moderne. Trop ?…

Photos BMW Série 6 E24

BMW SERIE 6 E24

Derniers Dossiers BMW
BMW

  • Nouvelle BMW M5 CS BMW M GmbH enrichit son offre de modèles CS ultra-sportifs avec l’introduction de la BMW M5 CS. Pour la première fois, la légendaire BMW M5 se décline en une édition limitée exclusive offrant une expérience de conduite extraordinaire. Le nouveau fleuron hautes performances de BMW M s’impose comme une nouvelle référence grâce à ses caractéristiques ...
  • BMW Série 6 E24 – Guide Achat BMW ouvre un deuxième chapitre de son coupé haut de gamme avec la Série 6 E24. Les coupés CS E9 a aiguisé les appétits du constructeur de Münich ! C’est la berline Série 5 E12 qui sert de plateforme et de donneuse d’organes (suspensions, train arrière et groupe motopropulseur). Et pour la carrosserie, c’est un ...
  • BMW lance le Customer Racing Benelux avec la M2 CS Cup BMW Belux, BMW Nederland et BMW Motorsport unissent leurs forces pour une compétition de voitures de tourisme unique, à savoir la BMW M2 CS Racing Cup Benelux. L’organisation est confiée à M Track Experience BV à Zonhoven, qui est également le fournisseur officiel de BMW pour le Championnat du Monde d’Endurance (motos). Avec la BMW ...
  • Nouvelle série spéciale BMW M4 x KITH Quelques semaines à peine après sa première mondiale, BMW M présente une édition très spéciale du nouveau coupé de compétition BMW M4 (consommation de carburant combinée : 10,2 l/100 km ; émissions de CO2 combinées : 234 g/km). Créée en collaboration avec la marque new-yorkaise Kith, la BMW M4 Competition x KITH ...
  • Nouvelle BMW Série 4 Cabriolet G23 Les prouesses sportives qui caractérisent la nouvelle gamme BMW Série 4 peuvent désormais se vivre à toit ouvert. Avec son design unique, sa toute nouvelle capote textile, sa variété de motorisations, son châssis aux technologies de pointe, ses différents éléments de renfort spécifiques pour sa caisse et ses équipements novateurs, la nouvelle BMW Série 4 ...
  • Nouvelles BMW M3 et M4 Compétition 35 ans après les débuts de la première BMW M3, BMW M GmbH présente la toute dernière génération de cette sportive « hautes performances », fleuron du segment des berlines intermédiaires. La BMW M3 Competition Berline et la nouvelle BMW M4 Competition Coupé portent à un tout nouveau niveau le mariage réussi entre performances optimisées ...
  • BMW M GmbH débute les premiers tests de conduite de la première BMW M3 Touring Que diriez-vous d’un compartiment à bagages extra-large et très modulable dans une voiture de sport haute performance ? Ce qui est actuellement encore une question rhétorique deviendra bientôt une offre concrète. Quelques semaines avant la première mondiale de la toute nouvelle BMW M3 Berline, on observe de plus en plus de signes d’une diversité de ...
  • La nouvelle BMW M3 est en préparation finale avec les tests sur circuit BMW M GmbH prépare actuellement le renouvellement ses modèles emblématiques. Avec des tests dynamiques effectués dans des conditions de course, le processus de développement en série de la nouvelle berline BMW M3 et de la nouvelle BMW M4 Coupé entre dans sa phase finale. Avec une augmentation significative des performances par rapport aux modèles précédents ...
  • Nouvelle BMW Série 8 Golden Thunder Edition Les prestations dynamiques sont le signe distinctif des modèles de la gamme Série 8. La luxueuse voiture de sport du constructeur automobile va être enrichie d’une touche d’extravagance. Des éléments de design spécifiques en or ainsi que des équipements spécifiques BMW Individual, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, assurent un mélange incomparable de sportivité et de ...
  • Nouvelle BMW M5 Compétition F90 Facelift Avec son design soigné, ses possibilités de réglages perfectionnées et son écran central élargi de 12,3 pouces, la nouvelle BMW M5 Competition (consommation de carburant en cycle mixte : 11,1-11,3l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 252-257 g/km*) associe le confort d’utilisation au quotidien d’une berline à la sportivité exceptionnelle d’un modèle ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW,Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
BMW Série 6 E24 - Guide Achat, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.