Aston-Martin V8 Saloon Série 4 Oscar India

Aston-Martin V8 Saloon Série 4 Oscar India

Aston-Martin V8 Saloon Série 4 Oscar India
1978 – V8 32V
310 ch – 240 km/h
1 818 kg

Depuis 1967, l’Aston-Martin DBS signée William Towns peine à trouver son public. David Brown est en fin de parcours, et malgré l’adoption du gros V8 qui relance l’image et les ventes, les amateurs du genre semblent avoir du mal à digérer ce virage à 180° vers le Grand Tourisme plus que vers le sport. Dès 1972 les nouvelles AMV8 se chargent de confirmer la direction prise : sport, luxe et confort. Après tout pourquoi pas, car l’Aston ne manque pas de charisme ni de qualités. Néanmoins, la firme de Newport Pagnell n’est pas au mieux : David Brown a passé la main, et les propriétaires se sont succédés. On a même craint le pire puisqu’entre décembre 74 et le printemps 76 la firme n’a sorti aucun véhicule neuf de son usine. La William Wilson passe la main à son tour au duo Peter Sprague et Alan Curtis. Une période faste qui redore le lustre de la firme avec la nouvelle berline Lagonda V8 en 74, la nouvelle V8 Vantage en 1977 et le retour du cabriolet V8 Volante en juin 78. C’est le premier cabriolet Aston-Martin depuis l’arrêt de la DB6 Volante en 1970. En octobre de la même année, le coupé 2+2 V8 baptisé Saloon profite des dernières modifications inaugurées par la Volante. La modification la plus visible est la poupe qui devient plus massive et intègre un becquet. Le bossage de capot se fait plus discret tandis que les voies élargies assoient mieux l’Aston-Martin sur la route. Les chromes sont nombreux, tandis que comme c’est la tradition à Gaydon, entre 16 et 23 couches de peinture sont appliquées sur la carrosserie en alu pour un rendu impeccable. Majestueuse, élancée (4,7 mètres de long) mais musclée, la V8 Saloon Série 4 joue les Grand Tourisme du quotidien. Finalement c’est comme une œuvre d’art qui est retouchée de détails en détails pour tendre vers la perfection.

Intemporelle l’Aston-Martin V8 Série 4 ? Force de son V8 qui lui donne une âme à nulle autre pareille, cette GT made in UK hésite entre une approche à l’américaine et européenne. Un cocktail assez unique et très agréable à l’usage qui n’existe pas réellement à la concurrence…

Aston-Martin V8 Saloon Série 4 Oscar India (1978)

L’Aston-Martin V8 Saloon Série 4 Oscar India profite d’un V8 raffiné et puissant qui ne manque pas de coffre. Sa puissance est estimée à 310 ch. « Estimée » car Aston-Martin ne communique pas de données officielle. La puissance est annoncée comme « suffisante…

C’est l’ingénieur Tadek Marek qui a conçu ce gros V8 à 90° de 5,34 litres qui est placé en position longitudinale avant. Totalement en alu (bloc et culasses) ce V8 est très raffiné techniquement et avait été éprouvé (non sans mal) en compétition. Remarquable notamment, sa distribution à deux double arbres à cames en tête entraînée par chaîne. Si l’injection fut un temps expérimentée, Aston-Martin est repassé aux carburateurs (4 Weber double corps 42 DCNF 90/150). L’équipage mobile est particulièrement étudier pour supporter le couple copieux de 431 Nm à 4 000 tr/mn à l’image du vilebrequin 5 paliers et ses 4 contrepoids pour garantir une rondeur et douceur de fonctionnement. Pour éviter toute surchauffe, deux radiateurs d’huile sont montés de série. La puissance estimée (tout comme le couple puisque l’usine ne communique pas sur les valeurs officielles) est de 310 ch à 5 000 tr/mn. La boîte de vitesses manuelle à 5 rapports est fournie par ZF (une automatique 3 rapports Chrysler Torqueflite est disponible en option) et est complétée en transmission aux roues arrière par un autobloquant pour faciliter la motricité. Les performances seraient qualifiées de suffisantes par la noble firme de Newport Pagnell. Néanmoins, à la lecture du chrono, on est déjà dans un sacré niveau : 240 km/h en vitesse maxi (225 km/h en boite auto) malgré un Cx digne d’une armoire normande, et un 0 à 100 km/h en 7’’2. Et c’est le glouglou guttural du V8 qui imprime l’espace sonore. Du coffre et de la reprise dans un esprit très américain si on en juge les 58 kg/ch. Le gros V8 malgré ses quatre arbres à cames en tête tourne gentiment et compte sur sa force tranquille. La structure est constituée par une plateforme complétée d’un châssis tubulaire acier, recouvert de panneaux d’aluminium façonnés à la main (ou plutôt au maillet) par des ouvriers ultra qualifiés. Le train avant à roues indépendantes est formé par des leviers triangulaires transversaux avec barre antiroulis. L’essieu arrière est rigide (de Dion) avec bras longitudinaux et barre de Watt. Les amortisseurs Koni autorisent une belle souplesse de roulage, bien aidés par les pneumatiques Avon Turbosteel en 235/70 VR15. La direction à crémaillère est assistée hydrauliquement et se singularise par sa douceur et sa légèreté. Une légèreté et une imprécision qui se ressent dans le train avant. Rapidement, l’Aston-Martin V8 Saloon Série 4 dévoile son véritable visage : du Grand Tourisme rapide, mais pas sportif. D’ailleurs, les quatre freins à disques ventilés, malgré un généreux diamètre (267 mm avant et 264 mm arrière) sont vite à la peine en cas de rythme trop musclé, le poids dépassant les 1,8 tonnes. Non son style à elle c’est la conduite « sport coulée » rythmé par les borborygmes

Aston-Martin V8 Saloon Série 4 Oscar India (1978)

L’Aston-Martin V8 Saloon Série 4 « Oscar India » gratifie ses occupants d’un très haut niveau de confort et d’une efficacité réelle sur la route. Au prix d’un poids conséquent et d’un comportement peu agile. On ne peut pas tout avoir…

du goulu V8. L’habitacle est un écrin dédié à deux occupants plus des passagers en dépannage. Les amateurs avisés et habitués aux productions de Newport Pagnell noteront que la planche de bord et la finition sont reprises à la Volante inaugurée quelques mois plus tôt. Boiseries précieuses, cuir Connolly, moquette Wilton épaisse et moelleuse, c’est un univers fait de traditions et de hautes finitions qui vous accueille. Le ciel de toit est en cuir, la console centrale redessinée tout comme les appui-têtes. Une boîte à gant et allume cigare fait désormais de la dotation des passagers arrière. Enfin le climatiseur est plus efficace. Tout semble construit pour durer tandis que l’équipement de série est déjà fort complet. Dommage que le régulateur de vitesse ne soit disponible que avec la boîte automatique. L’espace à bord est aisé et le coffre de belle contenance (255 dm3) rappelle que l’Aston-Martin V8 Saloon Série 4 est une voyageuse au long cours…

Notre avis
emoticonAcheter une Aston-Martin V8 Saloon Série 4, c’est avant tout céder aux charmes de la tradition anglaise et d’un certain art de rouler. A condition de pouvoir y mettre le prix, car si la finition est de très haut niveau et digne de ce qui se pratique chez Rolls-Royce, les prix sont également totalement prohibitifs et participent à sélectionner le client. Force est de constater une fois derrière le volant « ailé » que la V8 Saloon joue un registre Grand Tourisme luxe rapide en plaçant la barre très haute. Pas exempte de reproche ou d’anachronisme, elle semble défier le temps et abat sa carte maîtresse : un charme inaltérable et une classe folle…

Autres versions :
Aston-Martin AMV8

Les Rivales :
GT Luxe Sport 1970, 1978

  • Aston-Martin V8 Saloon Série 4 Oscar India Depuis 1967, l’Aston-Martin DBS signée William Towns peine à trouver son public. David Brown est en fin de parcours, et malgré l’adoption du gros V8 qui relance l’image et les ventes, les amateurs du genre semblent avoir du mal à digérer ce virage à 180° vers le Grand Tourisme plus que vers le sport. Dès ...
  • BMW 635 CSi E24 1978 En 1976, BMW renouvelle ses coupés 3.0 CS et CSI. Mais c’est un peu la douche froide pour les amateurs de l’hélice car les BMW 630 CS et 633 CSI jouent plus la carte cossue et confort que celle du sport. Mais en 1978, BMW a vite fait de nous rassurer avec l’adoption du 6 ...
  • Jaguar XJ-S V12 Coupé Jaguar XJ-S v12 coupéCe 10 septembre 1975 fut un véritable coup de tonnerre à Coventry : la remplaçante de la mythique Type E est dévoilée. Le moins que l’on puisse dire est que l’accueil est mitigé. La Jaguar XJ-S arbore une ligne certes originale dont les premières esquisses sont l’œuvre de Malcom Sayer et terminée par Doug Thorpe ...
  • Opel Monza 3L0E A1 Dévoilée au salon de Francfort 77, l’Opel Monza est un élégant coupé basé sur la berline Senator, elle-même dérivée des Rekord/Commodore. Ainsi, pas étonnant de retrouver un faciès commun à quelques détails près, en particulier la calandre spécifique. De profil, l’Opel Monza se démarque nettement par un empattement raccourci de 10 cm et s’offre une ...

Avant d’acheter
Ne vous précipitez pas dans les petites annonces, car il va falloir faire preuve de patience pour en trouver une. Avec 352 exemplaires produits entre 1978 et 1986 pour les Saloon (coupés), et 960 exemplaires de V8 Volante entre 1978 et 1989, il va falloir attendre qu’un des actuels propriétaires accepte de s’en séparer. Patience est mère de vertu surtout pour les coupés… L’exclusivité a un prix qui donne une cote toujours soutenue et élevée. Chaque auto est tellement rare que son entretien doit impérativement être tracé et authentifié dans le réseau Aston-Martin officiel. Peu de personnes sont capables de gérer le réglage annuel des quatre carburateurs double-corps Weber, et encore moins réparer la carrosserie en aluminium, façonnée à la main à l’usine. Vous l’avez compris, cette voiture hors série mérite un certain égard que son blason mérite, et rouler avec, outre le prix d’achat, nécessite des attentions de reines avec un entretien à la hauteur. Dans les bonnes nouvelles, le V8 est solide si respecté. Cela est important, et l’état du circuit de refroidissement doit être en parfait état, car le moteur chauffe et on constate des joints de culasse défaillants. Les chaînes sont à tendre à chaque grosse révision. Les boîtes de vitesses sont robustes mais doivent fonctionnement impeccablement. Les trains roulants pâtissent rapidement du poids de l’ensemble, et de nombreux éléments sont à remplacer et régler régulièrement : silent-blocs, rotules et amortisseurs. Le freinage souffre également rapidement avec des plaquettes et des disques à changer très régulièrement selon votre rythme de conduite. Les accastillages vieillissent assez bien. Evidemment toutes les pièces d’origines Aston-Martin sont rares et chères.
Entretien : Tous les ans ou 5 000 km.

Mots clés : Aston-Martin | Vantage | Saloon | V8 ǀ AMV8 | Série 4 | Oscar India | GT | Grand Tourisme | Coupé Luxe | Newport Pagnell | Gaydon | ASTON-MARTIN | V8 SALOON SERIE 4 OSCAR INDIA | GRAND TOURISME

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS


TOP Design désuet mais intemporel ǀ Performances suffisantes ǀ Exclusivité ǀ Luxe omniprésent ǀ Tenue de route rustique mais efficace ǀ Confort ǀ V8 sonore et goulu ǀ Direction et embrayages doux ǀ Personnalisation et finition intérieure ǀ Collector FLOP Commande de boîte ferme ǀ Poids ǀ Endurance Freinage ǀ Prix stratosphérique ǀ pas de rétro droit ǀ Accès aux places AR ǀ Alimentation par carburateurs ǀ Consommation ǀ Boîte auto 3 rapports ǀ Trop de clés ǀ Démultiplication direction

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :

Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :

Aston-Martin
V8 Saloon Série 4 Oscar India
1978
38 CV – 645 200 FF (1983)
8 cylindres en V 16 soupapes (2×2 ACT) – 5 340cm3
310 ch à 5 000 tr/mn (58,05 ch/litre)
431 Nm à 4 000 tr/mn (80,71 Nm/litre)
Non
propulsion + BV5 ZF manuelle ou BVA3 Torqueflite + autobloquant AR
1 818 kilos (5,86 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR
jantes alu 15″ + pneus en 235/70 VR15 AV et 235/70 VR15 AR
0 à 100 km/h en 7’’2; 240 km/h (225 km/h en BVA), km DA en ND

Textes : Benjamin de la Renardière (Alis Webzine) – Photos : D.R

Aston-Martin V8 Saloon Série 4 Oscar India
Aston Martin
  • GP F1 Bahrain 2020 – 29 Novembre Le rendez-vous de Bahrain au calendrier de la F1 est toujours discutable : températures élevées, roulage de nuit, éclairage total… en ces temps de crise (énergétique), c’est assez gonflé, osons l’avouer. Mais la passion qui nous réunit autour de la Formule 1 et la compétition automobile est plus forte que ses griefs. Et le tracé ...
  • Aston-Martin revient sur les Vantage GT3 et GT4 multi-championnes Aston Martin Racing a créé la Vantage Legacy Collection pour commémorer l’une des périodes les plus réussies de l’histoire des courses automobiles de la marque de voitures de sport britannique de luxe, ainsi que l’une des voitures de course les plus réussies de la société – l’Aston Martin Vantage. Cette période, entre 2009 et 2018, a ...
  • GP F1 Istambul Turquie 2020 – 15 Novembre Le circuit d’Istanbul en Turquie est costaud et séduit d’ordinaire les pilotes. Mais là, deux problèmes changent la donne. D’une part l’enrobé a été refait très récemment et n’offre que très peu d’adhérence. Les pilotes et écurie s’en plaignent ouvertement. Mais si on ajoute les conditions météo qui se dégradent dès les qualifications avec des ...
  • GP F1 Emilie Romagne Imola Italie 2020 – 1er Novembre Encore un « vieux » tracé, ou plutôt un tracé historique qui fait son retour au calendrier. Il faut bien trouver quelques avantages à cette situation compliquée avec le COVID-19… Un Grand-Prix au format un peu adapté, puisque les essais libres sont regroupés sur une seule journée. Les qualifications ont donc lieu avec moins d’informations pour les ...
  • GP F1 Portimao Portugal 2020 – 25 Octobre Comme tout est chamboulé, c’est un retour à Portimao de manière exceptionnelle dont profitent les amateurs ainsi que les écuries de F1. Une bonne nouvelle, tant le tracé portugais basé dans l’Algarve est une réussite un peu dans l’esprit de celui d’Autriche : un cirque vallonné avec beaucoup de vitesse et, on l’espère, beaucoup de ...
  • GP F1 Eifel Nürbürgring Allemagne 2020 – 11 Octobre Le Calendrier 2020 de la Formule 1 est sacrément perturbé par le Covid 19 et c’est peu de l’écrire. Voilà un GP qui fait une apparition au calendrier exceptionnel avec le retour du GP du Nürbürgring qui s’appelle cette saison le GP de l’Eiffel. Comme nous sommes déjà début octobre, et il fait plus froid ...
  • GP F1 Sotchi Russie 2020 – 27 Septembre Sotchi (Russie) et son tracé qui serpente l’ancien site Olympique, est un Grand Prix rapide avec des vitesses de passage en courbe costauds et souvent à deux de front. Les qualifications confirment une nouvelle fois les performances absolues des Mercedes GP. Signalons tout de même dans les (bonnes) surprises la prestation de Romain Grosjean en ...
  • 24 Heures du Mans 2020 – 20 septembre TOYOTA GAZOO Racing a remporté une troisième victoire consécutive aux 24 heures du Mans avec la TS050 HYBRID après une course turbulente et finalement réussie sur le Circuit de la Sarthe. Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley ont parcouru plus de 5 000 km d’une course épuisante, organisée pour la deuxième fois seulement en ...
  • GP F1 Mugello Toscane 2020 – 13 septembre Les Grands Prix ont beau s’enchaîner à un rythme effréné, cela n’empêche pas les annonces et surprises entre deux courses. Cette semaine c’est la non reconduction de Sergio Perez pour 2021 chez Racing Point qui deviendra Aston-Martin et la confirmation de Sebastian Vettel à sa place qui a fait couler beaucoup d’encre. Retour ce WE ...
  • GP F1 Monza Italie 2020 – 6 septembre Monza est le temple de la vitesse. D’ordinaire, l’ambiance est terrible avec une foule de tifosi venus voir leur « scuderia Ferrari ». Mais avec la méforme totale des Ferrari, notamment en moteur et vitesse de pointe, plus le Covid qui empêche d’avoir des spectateurs en nombre, c’est la soupe à la grimace. Ajoutez à cela la ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Aston-Martin V8 Saloon Série 4 Oscar India, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.