Peugeot 304 Cabriolet

Peugeot 304 Cabriolet
1970 – 4 cyl. en ligne 8V
65 ch – 152 km/h
875 kg

Suivant l’évolution de la berline dont elle dérive, la Peugeot 304 Cabriolet arrive donc sur les tapis des stands des salons en avril 1970. Ce qui ne surprendra personne, toute la face avant est reprise avec les nouvelles optiques trapézoïdales et la calandre à fines lamelles horizontales. Cela vous dit quelque chose ?… Normal puisque l’équipe design de Paul Bouvot a repris la calandre de la Peugeot 504 berline pour donner plus de prestige à la gamme 304 qui se dédouble de la berline 204 qui poursuit sa carrière en parallèle. A l’arrière, les nouveautés touchent essentiellement les optiques carrées et plus proéminentes que sur la Peugeot 204 Cabriolet. Voilà comment à Sochaux on s’autorise à remettre au goût du jour un cabriolet qui n’évolue pas pour le reste. Les réelles nouveautés sont avant tout sous le capot avec un quatre cylindres plus capé et un habitacle dont la planche de bord est plus moderne. Le reste demeure avec des dimensions finalement assez réduites (3,76 mètres de long contre 4,14 mètres pour la berline) et un empattement réduit qui passe de 2,59 à 2,31 mètres. La capote s’intègre parfaitement au profil une fois en place, même si la visibilité latérale arrière n’est pas optimale comme souvent sur un cabriolet. Côté détails de style, un pli de carrosserie ceinture l’auto et marque la démarcation de la malle arrière tandis que des touches de chromes (bas de caisse, tour de pare-brise, rétroviseur extérieur et poignées de portes) font briller la Peugeot 304 Cabriolet sur la route lorsque les rayons de soleil invitent à rouler cheveux au vent…

Peugeot s’en sort à moindre frais car les modifications sont minimes. Comptez juste une face avant virilisée au regard de la grande sœur 504. Pour le reste, les qualités sérieuses de la Peugeot 304 Cabriolet sont intactes…

C’est le nouveau moteur XL3 de la berline 304 qui a été repris. Pour un gain de place évident, Peugeot dès la berline 204 en 1965 avait conçu l’implantation mécanique transversale avant avec la boîte de vitesses située sous le moteur. Partis initialement du XK/XK4 de 1 130 cm3, les motoristes de Peugeot ont augmenté l’alésage de 75 à 76 mm et la course de 64 mm à 71 mm pour augmenter la cylindrée. Cette dernière cube donc désormais à 1 288 cm3 pour accroître les valeurs de performances et conserver ses qualités de souplesses initiales, le couple progressant en effet de +16% pour passer à 94 Nm à 3 750 tr/mn. Très moderne de conception avec ses cinq paliers, il est constitué d’un bloc et d’une culasse tout aluminium pour privilégier le poids le plus bas possible. La distribution par chaîne est chargée de faire le lien entre les soupapes animées par un arbre à cames en tête. Le rapport volumétrique revendiqué est de 8,8:1. L’alimentation est sous les ordres d’un carburateur inversé Solex 34 PBISA 3. Le conducteur de la Peugeot 304 Cabriolet peut donc compter sur une puissance de 65 ch à 6 100 tr/mn. Ce qui peut sembler somme toute modeste, mais qui rapportée au poids de 875 kilos permet à la Peugeot 304 Cabriolet une belle allégresse de conduite à défaut de performances sportives. D’ailleurs, c’est ce que confirme le chronomètre avec 152 km/h en vitesse maximale et surtout un kilomètre départ arrêté réalisé en 38 secondes. La transmission aux roues avant passe par une boîte 4 vitesses au plancher dont l’étagement est à louer. En revanche, la précision de la commande de boîte laisse à désirer. La plateforme est restée inchangée avec celle des Peugeot 204 Coupé et Cabriolet. On retrouve donc son empattement court qui autorise une meilleure vivacité de placement dans les enchaînements par rapport à la berline. Les trains roulants sont également reconduits à l’identique avec à l’avant des triangles et ressorts hélicoïdaux avec barre antiroulis. L’essieu arrière est à bras tirés et ressorts hélicoïdaux et barre antiroulis. Deux paires d’amortisseurs télescopiques complètent cet ensemble. Le système de freinage à disques pleins avant et tambours arrière démontre toujours ses belles qualités de décélération et aussi d’endurance. L’équipement pneumatique est en taille 145 x 355. La direction est toujours à mettre au crédit de la Peugeot 304 Cabriolet avec une démultiplication idéale, une douceur de fonctionnement tant à basse vitesse que en usage courant. Pas de remontées parasites ce qui n’est pas si courant pour un cabriolet en raison d’une rigidité inférieure aux coupés et berlines. La Peugeot 304 Cabriolet peut ainsi se targuer d’une maniabilité exceptionnelle et d’un réel agrément de conduite. Stable dans les lignes droite, confortable mais efficace dans son amortissement, il n’y a que dans les épingles serrées prises à un rythme plus sportif que le travers déjà constaté sur la Peugeot 204 Cabriolet refait surface : la roue avant motrice intérieure patine et pioche la chaussée de manière sonore et désagréable. Mais à part cela, c’est du tout bon et Peugeot est passé maître dans l’art des trains roulants et de la tenue de route, même en étant passé à la traction avant dès 1965. L’habitacle ne brille pas par son habitabilité, d’autant moins si vous mesurez plus de 1,85 mètres en raison d’une garde au toit réduite (capote en place). La planche de bord est nouvelle depuis le lancement de la berline 304 et des derniers millésimes de 204 Cabriolet avec la fin des compteurs ronds. Un choix plus dans l’ère du temps de présentation certes, mais peut être moins sportif. La position de conduite est parfaite et confortable. Ce qui agace en revanche sont quelques lacunes d’équipements (absence de 2e vitesse d’essuie-glaces, rétroviseur deux positions…), le maniement des ceintures de sécurités et le système de basculement des sièges avant laborieux. La banquette arrière est symbolique et plus utilisable pour mettre des bagages supplémentaires. Des bagages qui trouveront néanmoins largement leur place dans la malle arrière généreusement dimensionnée.

Notre avis
emoticonSi vous cherchez l’étincelle et le coup de folie, c’est plutôt chez Alfa Romeo ou de l’autre côté des Alpes qu’il faudra vous tourner. En passant de 204 à 304 la Peugeot 304 Cabriolet a pris du muscle, froncé les sourcils et pris un peu plus de maturité. Mais elle est restée fidèle aux valeurs de la noble maison sochalienne. Pas question de s’encanailler ! Si vous recherchez en revanche un cabriolet pratique et polyvalent, qui vous permette de rouler en toute sérénité, avec une belle facilité de conduite, des performances honnêtes et suffisantes, ne cherchez plus ! La Peugeot 304 Cabriolet est alors faite pour vous et c’est au fil des kilomètres que la séduction fera son effet.

Autres versions :

Les Rivales :

  • Peugeot 304 Cabriolet Suivant l’évolution de la berline dont elle dérive, la Peugeot 304 Cabriolet arrive donc sur les tapis des stands des salons en avril 1970. Ce qui ne surprendra personne, toute la face avant est reprise avec les nouvelles optiques trapézoïdales et la calandre à fines lamelles horizontales. Cela vous dit quelque chose ?… Normal puisque l’équipe design de Paul Bouvot a repris la calandre de la Peugeot 504 berline pour donner plus de prestige à la gamme 304 qui se ...

Avant d’acheter
Véritable modèle phare et charnière pour Peugeot, la saga des Peugeot 204 & 304 ont ouvert la voie à toutes les Peugeot modernes à traction avant. Ce sont pas moins de 2 782 719 exemplaires qui furent produits de 1965 à 1980 toutes versions confondues. Pour la Peugeot 304 Cabriolet qui est l’objet de cet article, sachez que la production s’est échelonnée de 1970 à 1975 avec 18 647 exemplaires (à mettre en perspective avec les 60 186 Peugeot 304 coupés sur la même période). En raison d’un différentiel de tarif de 10% seulement, ce sont finalement les Peugeot 304 Cabriolet S et coupé S qui seront les plus produites et vendues. D’ailleurs la Peugeot 304 Cabriolet ne sera produite que de mars 1970 à juillet 1972. Si la mécanique est fiable et éprouvée, elle doit être néanmoins entretenue régulièrement avec vidange tous les 5 000 km, filtre à huile tous les 10 000 km et bougies et filtre à air tous les 20 000 km. Bonne nouvelle la distribution est assurée par une chaîne et ne nécessite que des contrôles régulier de tension. Il est important de vérifier que la capote est en parfait état d’étanchéité et de fonctionnement car son remplacement est onéreux. Les trains roulants sont sans histoire, tandis que votre attention devra se concentrer sur l’état de la carrosserie et des points de rouille. Oui, les Peugeot 204 & 304 Coupé et Cabriolet souffrent énormément des ravages de la corrosion dans tous les endroits classiques : bas de caisse, entourage de lunette arrière, baie de pare-brise, tour d’ailes et ailes complètes, ouvrants… Rien n’est épargné et un examen très scrupuleux est nécessaire faute de se retrouver avec des frais très importants de restauration.
Entretien : Tous les 5 000 km ou tous les ans.

Mots clés : Peugeot |304 | Cabriolet | Coupé | 1 300 | Sochaux | PEUGEOT | 304 CABRIOLET | COUPE | CABRIOLET

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS

TOP Relooking opportun et plus affirmé ǀ Souplesse moteur ǀ Comportement routier confortable et efficace ǀ Rapport prix/plaisir ǀ Freinage ǀ Polyvalence d’usage ǀ Direction douce et précise ǀ Facilité de décapotage ǀ Consommation ǀ Position de conduite ǀ Commande de boîte au plancher FLOP Rigidité en baisse ǀ Performances modestes ǀ Habitabilité ǀ Places arrières symboliques ǀ Systèmes d’attaches des ceintures de sécurité ǀ Bruits aérodynamiques dans l’habitacle ǀ Présentation intérieure inchangée ǀ Motricité roue avant intérieure dans les épingles ǀ Visibilité ¾ AR ǀ Commande de boîte ǀ Garde au toit réduite

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Peugeot
304 Cabriolet
1970
7 CV – 13 300 FF
4 cylindres en ligne 8 soupapes (2×1 ACT) – 1 288 cm3
65 ch à 6 100 tr/mn (50,47 ch/litre)
94 Nm à 3 750 tr/mn (72,98 Nm/litre)
non
propulsion + BV4 manuelle
875 kilos (13,46 kg/ch)
2 disques pleins AV et 2 tambours pleins AR
jantes tôle 13″ + pneus en 145 x 355 AV et 145 x 335 AR
0 à 100 km/h en ND; 152 km/h, km DA en 38’’0

Textes : Benjamin de la Renardière (Alis Webzine) – Photos : D.R

Peugeot 304 Cabriolet
  • Peugeot 604 V6 Ti Depuis le salon de Genève 1975, Peugeot est monté d’un cran en posant les roues de sa Peugeot 604 chez les limousines de prestige… ou à défaut haut de gamme. Le concept est classique et éprouvé avec les solutions techniques de la robuste Peugeot 504 d’une part, une carrosserie plus statutaire et imposante d’autre part ...
  • La Peugeot 9X8 débutera en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA dès Juillet à Monza ! Moins d’un an après la révélation de la maquette qui présentait son concept et seulement cinq mois après le début de son programme d’essais en piste, le team Peugeot TotalEnergies dévoile aujourd’hui à Portimao, sa voiture de course :  la PEUGEOT 9X8, Hypercar 4 roues motrices Hybride (électrique). Celle-ci fera en juillet ses débuts en ...
  • Peugeot Sport revient sur 40 ans de sport et de succès en compétition Si certains chiffres peuvent être symboliques, les faits et les actes sont bien réels. Depuis sa date de création officielle en octobre 1981, Peugeot Sport compte bien plus de succès retentissants que de bougies aujourd’hui, témoignant de la qualité continue de cette structure et de la justesse de sa stratégie sportive. « Le sport est un ...
  • Nouvelle 308, Nouvelles technologies d’éclairage sur le regard, les crocs et les griffes du Lion De la création de la PEUGEOT Type 1 en 1889 à la présentation des nouvelles PEUGEOT 308 et 308 SW, l’éclairage des modèles de la marque au Lion n’a cessé d’évoluer en termes de technologie, de fonctionnalités et de design. Projecteurs et feux arrière sont devenus des éléments clés des véhicules. Ils sont l’exemple même de ...
  • Peugeot 9X8 ou 30 ans de nouveautés techniques et innovations depuis la Peugeot 905 Depuis plus de 210 ans, PEUGEOT accompagne son époque, anticipe les changements de comportements, et ouvre la voie à de nouvelles solutions de mobilité. Laboratoire technologique par excellence, le Sport Automobile offre à PEUGEOT le champs d’exploration idéal pour pleinement déployer ses capacités d’innovation : la PEUGEOT 9X8, nouvelle Hypercar de la Marque tout juste ...
  • Nouvelle PEUGEOT 9X8 Hypercar dessinée pour la course et la victoire PEUGEOT dévoile le prototype de l’Hypercar 9X8, sa voiture de compétition de toute nouvelle génération, appelée à débuter en 2022 dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC). Hyper-efficiente, propulsée par une motorisation hybride et dotée d’une transmission intégrale, la PEUGEOT 9X8 s’inscrit dans la stratégie de la Neo-Performance développée par PEUGEOT, qui vise à ...
  • La PEUGEOT 106 fête ses 30 ans La PEUGEOT 106 a été la première voiture de la génération 6. Ce nouveau véhicule était destiné à élargir l’offre de PEUGEOT sur le segment B des petites citadines représentant à l’époque un peu plus du tiers des immatriculations européennes et 40 % des immatriculations en France. Le lancement commercial de la PEUGEOT 106 a eu ...
  • Peugeot 205 GTI – Guide Achat A la fin des années 70, PSA est mal en point. On craint même à terme une banqueroute. Le rachat de Citroën, puis du groupe Chrysler ex-Roots (incluant Simca) et une gamme Peugeot robuste, sérieuse mais vieillissante, ankylose PSA dans son développement. Pourtant, cette stratégie de croissante externe avec une présence renforcée et accélérée de facto sur certains marchés ...
  • Nouvelle Peugeot 508 PSE aux mains des Pilotes de Peugeot Sport Les livraisons de la 508 PEUGEOT SPORT ENGINEERED démarrent en concession en France, et nos pilotes du WEC sont parmi les premiers clients à porter les couleurs de la marque au volant de cette voiture haute performance. Parce qu’elle offre des sensations et une expérience de conduite inédites, Loïc Duval, Kevin Magnussen, Paul Di Resta, ...
  • Le retour en endurance de Peugeot Sport se concrétise avec une dreamteam en guise de pilotes Après avoir dévoilé les premières esquisses de son Hypercar et les caractéristiques de son powertrain LMH, PEUGEOT Sport passe un troisième jalon en officialisant la liste des sept pilotes qui défendra ses couleurs dans le championnat du Monde d’endurance FIA (FIA WEC) et lors des 24 Heures du Mans. Au cours de leur carrière respective, ces ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Peugeot 304 Cabriolet, 10.0 out of 10 based on 3 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.