Alfa Romeo Giulia Sprint GT

Alfa Romeo Giulia Sprint GT
1963 – 4 cyl. en ligne 8V
122 ch (SAE) – 180 km/h
1 000 kg

Au salon de Francfort 63, Alfa Romeo a étonné les visiteurs avec son nouveau coupé Giulia Sprint GT. Il est basé sur la berline éponyme dont le style est pour le moins très cubique. Mais une fois que la plateforme (plus courte que la Giulietta) est passée dans les mains de la Carrozzeria Bertone, le coupé Giulia Sprint GT est une pure réussite. Pourtant il nous semble y voir un air de déjà vu ? Giorgetto Giugiaro, jeune stylise chez Bertone a déjà réalisé la carrosserie des coupés 2000 et 2600 et pour la nouvelle venue le pavillon des coupés susnommés a été repris intégralement pour le coupé Giulia. Relativement compacte avec 4,08 mètres de long et 1,58 mètres de large, le dessin de Giorgetto Giugiaro est un sans faute. Et de nombreux détails charmants deviennent une véritable signature stylistique pour le coupé milanais : clignotants dans le pli des ailes avant, poignées de portes encastrées, calandre Alfa Romeo intégrée à merveille au cœur de la calandre chromée, fente sur le capot avant… les belles jantes tôles de 15 pouces de diamètre avec leur enjoliveur donne une touche finale à cette élégance si italienne.

Alfa Romeo frappe un grand coup ! Sur une base technique éprouvée, avec un moteur pétillant, c’est Bertone qui s’est chargé de donner une sacrée personnalité visuelle pour un coupé qui joue les Grand Tourisme abordables…

Sous le capot ajouré, le quatre cylindres est déjà une vieille connaissance. Une véritable pièce d’orfèvrerie mécanique puisque non content d’avoir quatre cylindres, il offre l’onctuosité de fonctionnement d’un 6 cylindres. Avec ses 1 570 cm3, il dispose de sacrés raffinements techniques comme l’emploi de soupapes refroidies au sodium ou encore d’une distribution à double arbres à cames en tête. Les 8 soupapes sont en tête et entraînées par chaîne de distribution. L’alimentation est sous les bons offices de deux carburateurs Weber horizontaux double corps 40DCOE4. Alors que dans la berline Giulia Ti ce moteur développe 106 ch (SAE) à 6 000 tr/mn, l’Alfa Romeo Giulia Sprint GT profite d’un regain de forme avec 122 ch (SAE) au même régime. Le couple est fixé à 139 Nm (SAE) à 3 000 tr/mn. Sonorité et onctuosité sont sa principale marque de fabrique, tandis qu’Alfa Romeo met les petits plats dans les grands avec une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports (5e surmultipliée). Les performances sont éloquentes sans pour autant aller bousculer la hiérarchie. La vitesse de pointe s’établit à 180 km/h preuve d’une belle vigueur de ce 1,6 litres. Le 0 à 100 km/h est franchit en 13’’3 et la borne kilométrique depuis l’arrêt en 34’’0. Des chiffres flatteurs mais qui mériteraient mieux si Alfa Romeo avait opté pour le moteur 129 ch SAE des coupés Giulia SS ou berline Giulia Ti Super. D’autant plus qu’avec 1 000 kg sur la bascule, l’Alfa Romeo Giulia Sprint GT n’est pas particulièrement frêle. Preuve d’un certain embourgeoisement dans le concept voulu par la firme d’Arese qui a visé plus le Grand Tourisme que la voiture de compétition échappée des circuits. Classique coque autoporteuse, Alfa Romeo est resté très conservatrice dans son approche pour les trains roulants. Si le train avant est constitué de triangles et ressorts hélicoïdaux, l’essieu arrière est rigide avec bras de réaction et ressorts hélicoïdaux. Une barre antiroulis est montée d’office sur l’essieu avant. La direction est un boîtier à recirculation à billes. Outre d’être un peu trop démultipliée, la direction remonte par trop les irrégularités de la chaussée. Le freinage est moderne avec quatre disques pleins ! Cela garantit de belles décélérations, même si en usage intensif l’endurance des garnitures perd de l’efficacité à mesure que leur température augmente. Les roues en tôle de 15 pouces de diamètres sont montées en pneumatiques de 155 x 380. Au volant, l’Alfa Romeo Giulia Sprint GT affiche d’emblée son caractère et fait un étalage de ses qualités dynamiques. Facile à conduire, confortable, pas piégeuse, elle permet une conduite coulée et sportive, même pour le quidam. C’est finalement une interprétation parfaite de l’esprit Grand Tourisme, et surtout, le tour de force de l’Alfa Romeo Giulia Sprint GT c’est de faire oublier qu’elle a deux cylindres de moins que ses rivales plus huppées. Une fois dans l’habitacle, la Giulia Sprint GT marque le pas. Certes, la position de conduite est parfaite avec un levier de vitesses placé idéalement pour tomber sous la paume du conducteur. Mais la batterie de compteurs qui s’étalent sous vos yeux est placée dans une planche de bord peu flatteuse à l’œil et sensible aux reflets. Nous sommes loin de la finition plus léchée du coupé Alfa 2600 (et sa belle planche de bord en bois) et certaines lacunes d’équipement à l’instar d’absence de montre sont étonnantes. Bon le prix de vente de la Giulia Sprint GT parle en sa faveur et invite à de l’indulgence. Une attitude à adopter également pour les places arrière qui sont symboliques pour l’espace aux jambes. Le coffre de belle contenance permet de voyager à deux sur de longs parcours confirmant ainsi la vocation Grand Tourisme de la Giulia Sprint GT.

Notre avis
emoticonAlfa Romeo explore un nouveau créneau avec son coupé Giulia. Si le Grand Tourisme était auparavant l’apanage des modèles à 6 cylindres chez la firme milanaise, la Giulia Sprint GT démocratise le genre Grand Tourisme avec un quatre cylindres pétillant et onctueux habillé d’une plastique charmeuse. Avec en prime un rapport prix /prestations étonnant, ce coupé Alfa regorge de qualités en tout genre et on lui pardonnera quelques techniques très conservatrices tant l’ensemble est homogène. Et surtout, quel charme !…

Autres versions :
Alfa Romeo Giulia Coupé Bertone

Les Rivales :
GT Sport 1960, 1963

  • Alfa Romeo Giulia Sprint GT Au salon de Francfort 63, Alfa Romeo a étonné les visiteurs avec son nouveau coupé Giulia Sprint GT. Il est basé sur la berline éponyme dont le style est pour le moins très cubique. Mais une fois que la plateforme (plus courte que la Giulietta) est passée dans les mains de la Carrozzeria Bertone, le ...
  • Chevrolet Corvette C2 Sting Ray L84 Chevrolet Corvette C2 StingRay L84 (1963)Depuis 1953, General Motors sous sa bannière Chevrolet crève l’écran avec sa Corvette qui peut se targuer d’être la première véritable voiture de sport américaine. Véritable réussite esthétique, la Corvette et sa carrosserie en « plastique » rivalise avec les meilleures réalisations européennes, tout en conservant néanmoins des tics techniques très yankee (comprenez gros moteurs ...
  • Lotus Elan Coupé S2 Type 36 En 1962, Colin Chapman décide avec son cabriolet Elan de tirer les enseignements de la Lotus Elite au succès réel auprès des amateurs de voitures de sport et des clients, mais dont le bilan économique a été désastreux pour la firme. Ron Hickman est chargé de tracer des lignes du nouveau cabriolet Elan avec un ...

Avant d’acheter
Avec 210 495 exemplaires produits de 1963 à 1974, il faut néanmoins faire le tri dans les différentes versions de Giulia « coupés Bertone ». Pour l’Alfa Romeo Giulia Sprint GT (1963-66) qui nous intéresse ici, comptez 19 928 exemplaires produits. Un peu moins pour la version Veloce avec 14 240 exemplaires de 1965 à 1969. Si la production est loin d’être ridicule et démontre un sacré succès auprès du public, beaucoup d’Alfa Romeo Giulia Sprint GT & GT Veloce ont disparu du radar en raison avant tout d’un entretien exigeant mais surtout d’une propension à rouiller allègrement jusqu’à ruiner totalement l’auto. Alors avant d’acquérir une Alfa Romeo Giulia Sprint GT il faut scruter impérativement toutes les zones « rouges » classiques : ailes avant et arrière, baie de pare-brise, bas de caisse, fond de coffre et de roue de secours et entourage lunette arrière. Côté entretien, il faut vidanger le moteur double arbres tous les 5 000 km. Tous les 20 000 km les pastilles de soupapes sont à régler tandis que la chaîne de distribution doit être retendue en même temps que les arbres à cames doivent être recalés. Tous les 100 000 km il convient de remplacer préventivement le joint de culasse et les guides de soupapes. Attention également à n’utiliser que des bougies d’allumage Lodge à quatre électrodes particulièrement adaptées au quatre cylindres milanais en répartissant l’explosion sur toute la surface des pistons. Acheter une Alfa Romeo Giulia Sprint GT (type 105) est un acte passionné et de connaisseur qui impose des attentions soutenues pour avoir la garantie de rouler sereinement au volant de cette sacrée machine à sensations !
Entretien : Tous les 5 000 km ou tous les ans.

Mots clés : Alfa-Romeo |Giulia | Sprint | GT | DOHC | Type 105 | Auto Delta | GTA | Coupé Sport | Veloce | Grand Tourisme | Milan | ALFA-ROMEO | GIULA SPRINT GT | COUPE SPORT | GRAND TOURISME

TOP Ligne élégante et sportive ǀ Moteur ! ǀ Comportement routier efficace ǀ Rapport prix/prestations ǀ Performances ǀ Polyvalence d’usage ǀ Commande de boîte ǀ Position de conduite ǀ Confort ǀ Détails de style charmants ǀ Consommation ǀ Freinage FLOP Endurance freinage ǀ Poids élevé ǀ Planche de bord simpliste ǀ Places arrières symboliques ǀ Réaction dans la direction ǀ Lacunes d’équipement

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Alfa-Romeo
Giulia Sprint GT
1963
11 CV – 24 950 FF
4 cylindres en ligne 8 soupapes (2×1 ACT) – 1 570 cm3
122 ch (SAE) à 6 000 tr/mn (77,71 ch SAE/litre)
139 Nm (SAE) à 3 000 tr/mn (88,54 Nm SAE/litre)
non
propulsion + BV5 manuelle
1 000 kilos (8,20 kg/ch SAE)
2 disques pleins AV et 2 disques pleins AR
jantes tôle 15″ + pneus en 155 x 380 AV et 155 x 380 AR
0 à 100 km/h en 13’’3; 180 km/h, km DA en 34’’0

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Alfa-Romeo Giulia Sprint GT 105
Alfa-Romeo
  • GP F1 Abu Dhabi Yas Marina 2020 – 13 Décembre Et voilà le dernier Grand Prix d’une saison un peu folle : Covid 19, pas de spectateurs, un calendrier chamboulé, des (anciens) nouveaux tracés au calendrier, l’accident de Grosjean, Ferrari totalement hors du coup, les premières victoires de Pierre Gasly (Alpha Tauri) et Sergio Perez (Racing Point)… il n’en fallait pas moins pour nous captiver ...
  • GP F1 Sakhir 2020 – 6 Décembre Un Grand-Prix fou et plein de promesses ! D’abord, le tracé de Sakhir qui est celui de Bahrein mais exploité différemment : très court, et très rapide avec peu de virage à la manière de l’IndyCar en Amérique du Nord. Voilà qui permet des belles remontées en perspectives et on ne sera pas déçu… Dans ...
  • Alfa Romeo 33 Stradale Au milieu des années 60, Giuseppe Luraghi le président d’Alfa Romeo Spa veut mettre la compétition à l’honneur, et faire briller le blason Alfa Romeo dans les courses d’endurance qui ont alors un grand retentissement auprès du grand public. Pour recréer une équipe de course, il acquiert Autodelta (constructeur des Giulia TZ) qu’il rapatrie d’Udine ...
  • GP F1 Bahrain 2020 – 29 Novembre Le rendez-vous de Bahrain au calendrier de la F1 est toujours discutable : températures élevées, roulage de nuit, éclairage total… en ces temps de crise (énergétique), c’est assez gonflé, osons l’avouer. Mais la passion qui nous réunit autour de la Formule 1 et la compétition automobile est plus forte que ses griefs. Et le tracé ...
  • GP F1 Istambul Turquie 2020 – 15 Novembre Le circuit d’Istanbul en Turquie est costaud et séduit d’ordinaire les pilotes. Mais là, deux problèmes changent la donne. D’une part l’enrobé a été refait très récemment et n’offre que très peu d’adhérence. Les pilotes et écurie s’en plaignent ouvertement. Mais si on ajoute les conditions météo qui se dégradent dès les qualifications avec des ...
  • GP F1 Emilie Romagne Imola Italie 2020 – 1er Novembre Encore un « vieux » tracé, ou plutôt un tracé historique qui fait son retour au calendrier. Il faut bien trouver quelques avantages à cette situation compliquée avec le COVID-19… Un Grand-Prix au format un peu adapté, puisque les essais libres sont regroupés sur une seule journée. Les qualifications ont donc lieu avec moins d’informations pour les ...
  • Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi reconduits chez Alfa Romeo Racing ORLEN de Formule 1 pour 2021 Alfa Romeo annonce le renouvellement des contrats de Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi avec l’équipe Alfa Romeo Racing ORLEN de Formule 1 pour 2021. Premier pilote italien en course au volant d’une Formule 1 après huit ans, Antonio Giovinazzi a joué un rôle déterminant dans le développement de l’équipe Alfa Romeo Racing ORLEN. Ses progrès et ...
  • Nouvelle Alfa-Romeo Giulia GTA testée par les pilotes Alfa Romeo Racing ORLEN F1 Räikkönen et Giovinazzi Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi, pilotes de l’équipe Alfa Romeo Racing ORLEN F1, ont participé à une journée de tests en conditions réelles au volant des nouvelles berlines ultra-sportives d’Alfa Romeo : les Giulia GTA et GTAm. Ces tests se sont déroulés sur le célèbre centre d’essais de Balocco, là même où toutes les voitures de ...
  • GP F1 Portimao Portugal 2020 – 25 Octobre Comme tout est chamboulé, c’est un retour à Portimao de manière exceptionnelle dont profitent les amateurs ainsi que les écuries de F1. Une bonne nouvelle, tant le tracé portugais basé dans l’Algarve est une réussite un peu dans l’esprit de celui d’Autriche : un cirque vallonné avec beaucoup de vitesse et, on l’espère, beaucoup de ...
  • GP F1 Eifel Nürbürgring Allemagne 2020 – 11 Octobre Le Calendrier 2020 de la Formule 1 est sacrément perturbé par le Covid 19 et c’est peu de l’écrire. Voilà un GP qui fait une apparition au calendrier exceptionnel avec le retour du GP du Nürbürgring qui s’appelle cette saison le GP de l’Eiffel. Comme nous sommes déjà début octobre, et il fait plus froid ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW,Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Alfa Romeo Giulia Sprint GT, 10.0 out of 10 based on 2 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.