Sortie Circuit Abbeville – Association Gentlemen Drivers – 1er octobre 2017

L’association des Gentlemen Drivers a organisé une journée circuit dans la Somme, sur le tracé d’Abbeville. Un retour aux sources en quelque sorte pour les adhérents de l’association mais également les fidèles de longue date, puisqu’au milieu des années 2000 les “GD” fréquentaient chaque année le circuit d’Abeille. Puis l’éclosion de nouveaux circuits et les demandes de nouveautés de leurs membres et pilotes en herbe les avaient détourner du tracé de la région Haut de France. C’est donc non sans une certaine pointe de nostalgie, avec beaucoup de sacrés souvenirs que les Gentlemen Drivers nous ont reconduit à Abbeville. Un tracé cette court, mais technique avec de beaux enchaînements qui récompense le talent des pilotes dans les parties les plus lentes. Avis aux amateurs de vitesse de pointe, seule la ligne droite permet d’aller chercher un maximum de vélocité, pour le reste, c’est tact et doigté au cerceau, freinage aux petits oignons et une concentration optimale pour éviter d’aller à la faute. Et comme toujours, l’association des Gentlemen Drivers a réuni un plateau varié et très riche, avec des voitures de sport plus communes et quelques raretés toujours appréciées et observées par tous les passionnés et amateurs présents à cette journée froide en dehors, mais chaude dans les coeur passionnés…

Formalités…
Accueil le matin dans l’enceinte du circuit d’Abeville. L’équipe des GD est présente depuis les premières heures de l’aube pour accueillir les participants et clore les formalités administratives. Ces dernières sont simplifiées et permettent même d’être réalisées à l’avance sur le site internet de l’association, paiement compris. Sur place, bracelet pour les pilotes, autocollant pour l’auto pour l’accès à la piste. Enfin, les consignes de sécurité et un brief de départ est organisé avant l’ouverture de la piste. Une bonne occasion pour tous les pilotes d’un jour d’adopter et se mettre en accord avec les mêmes consignes histoire que la sécurité soit maximale pour tous. Et sur ce point, les Gentlemen Driver ne plaisantent pas ! En Association bien organisée et rodée pour ses membres, le staff prévoit tout pour que chacun puisse trouver sa place, a organisé également la venue d’une baraque à frites pour que l’on puisse déjeuner à moindre frais, et n’hésite pas à donner un coup de main pour comprendre ce qui cloche sur une auto. Et pour les férus de pression de pneus, les GD viennent également avec leur gonfleur… Vous voilà prévenus, c’est aux sorties organisées par les Gentlemen Driver qu’il faut participer !

Les filles de Colin…
L’histoire semble se répéter sortie circuit après sortie circuit. Les égéries basées sur le châssis de la Lotus Elise sont souvent présentes en nombre. Et pour cause ! Avec un poids plume (l’adage du “light is right” cher à Colin Chapman le créateur de Lotus), un centre de gravité au plus bas, une tenue de route diabolique avec son moteur en position central arrière, les Lotus Elise et dérivées font des étincelles sur circuit. Et comme pour ne pas gâcher le plaisir, oubliez toute aides à la conduite ou autres béquilles électroniques, ces light cars sont dédiées à 100% au pilotage et seul votre talent et votre sang froid sont vos meilleures garanties de claquer un temps et rester sur la piste. Ce 1er octobre à Abbeville, on dénombrait ainsi pas moins d’une Lotus Elise 111S Mk1, une Lotus Elise 111R Mk2, une Lotus Elise SC Mk3, une Lotus Exige S2 et une OpelSpeedster 2L2. Déjà un beau cheptel qui a su enflammer la piste et sebattre parmi des autos nettement plus puissantes. Et au coup de coeur des participants elles ne sont pas les dernières à accueillir en passager des amateurs éclairés qui souhaitent à leur tour être touchés par la sportivité à fleur de peau des Lotus Elise.
Lire aussi : La Lotus Elise à toutes les sauces

Le clan du losange
Pas de doute, les passionnés de sorties circuit et propriétaires de Renault Sportives sont venus en force à cette sortie circuit d’Abbeville. Renault Ménage 2 RS, Renault Ménage 3 RS, Clio 2 RS Ragnotti, Renault Clio 2 RS, Renault Clio 3 RS R27 F1 Team, Renault Clio Cup… et surprise, surprise, une Renault 11 Turbo préparée piste, toute de orange vêtue. Une sacrée bobinette qui rappelle à tous que bien préparée, un bon pilote dans le baquet, et des réglages pistes idoines suffisent à faire des étincelles sur la piste. Un plaisir à voir évoluer et nous rappeler l’esprit Youngtimer.

Star de la journée…
Encore une Lotus ?… Dites c’est pas comme du favoritisme de la rédaction du Guide des Sportives ?! Qui sait ?… Plus sérieusement, nous avons mis à l’honneur cette Lotus Elise 111S en raison de sa rareté sur nos routes. Certes, en son temps elle n’avait pas apporté un réel plus face à la Lotus Elise S1 en raison d’une mécanique plus pointue et à la plage d’exploitation maximale plus réduite. Mais comme souvent, le temps efface ces critiques et ce jour de circuit à Abbeville, on ne peut que être séduit pas sa plastique séduisante et sa très belle livrée grise et noire, son échappement qui ronfle gentiment, sa tenue de route toujours aussi enthousiasmante et des performances sur la piste bien réelles avec pourtant une puissance relative de 145 ch (120 ch pour la S1).

Session Piste “Ladies” : La spécialité de l’association des Gentlemen Drivers
C’est désormais une tradition bien encrée dans les sorties circuit des Gentlemen Drivers : les “sessions ladies”. Pour permettre à tous et à toutes de s’initier en toute confiance et sérénité aux joies du pilotage sur circuit, deux sessions dans la journée ne sont réservées qu’aux filles. Alors certes, c’est moins rapide en raison d’une prudence de bon aloi, mais au fil des tours la confiance gagne nos débutantes (pour certaines) et le rythme s’accélère. On entend les moteurs prendre des tours et les voitures passent de plus en plus vite su la piste et dans la ligne droite. Chapeau les filles !

Coups de Coeur de la Piste : Toyota Supra 7M-GE
Un coup de coeur est nécessairement subjectif par nature. Toutefois, à la rédaction du Guide des Sportives, nous aimons bien justifier notre parti pris ! Peut-être  la maladie du journaliste. Ou bien surtout pour éviter de recevoir les réclamations des autres propriétaires de voiture de sport présents à Abbeville le 1er octobre. Ainsi, notre attention s’est portée sur cette très belle Toyota Supra 7M-GE. Pourquoi donc ?… Tout d’abord nous avons toujours aimé cette ligne classique et très eighties avec ses phares rétractables, son capot avant plongeant et ses nombreux aspects pratiques. Sous ledit capot, on trouve un V6 de 3 litres coiffé d’une culasse à 24 soupapes (2 ACT) développant 204 ch. Certes intéressant sur le papier, cette puissance est vite étouffée par un poids conséquent de 1,5 tonnes. D’ailleurs, chez Toyota, on a pensé aux amateurs de véhicules plus véloces, puisqu’une version turbo (7M-GTE) avec 238 ch remet quelque peu la (lourde) GT made in Toy’ dans le peloton des GT sportives. Alors sur la piste, justement, le coupé nippon promène sa silhouette élégante au fil des enchaînements pour le plus grand plaisir des yeux des amateurs éclairés. A noter que cette 3e génération de Toyota Supra connaîtra trois évolutions et qu’une version de pointe (Turbo A) développera 266 ch mais ne sera pas importée en France. Si la Supra mk3 a connu un sacré succès aux USA et au Japon, l’Europe et la France, en raison des quotas de la CEE sur les voitures japonaises, n’ont pas pu en profiter pleinement. Diffusion au compte-goutte et image quelque peu oubliée auprès du public. D’autant plus que son compromis sport/confort, qui lui autorise une sacré polyvalence d’usage mérite le détour. Une belle occasion pour nous de remettre un coup de projecteur sur cette belle Toyota Supra, justifiant par là-même notre coup de coeur…

 

La Voiture de Sport de la journée circuit à la loupe…
Mazda RX-7 F3DS
Voilà une journée qui réserve de belles surprises. Pas courante dans nos contrées, tant en raison des quotas de l’époque des voitures japonaises, mais également en raison d’un prix d’achat élevé, d’une image confuse et d’une technologie attractive mais qui fait peur quant à sa fiabilité et son esprit glouton (en huile et carburant), la Mazda RX-7 F3DS s’est alors offerte à une clientèle avertie et disposée à en payer le prix. Ses performances avaient alors fait un bond en avant et sa tenue de route était louée par la presse entière. Des qualités toujours d’actualité avec de sacrées performances sur le tracé d’Abbeville, et un pilote au volant qui sait manier sa belle GT à moteur rotatif. Et croyez-nous, pour suivre cette satanée japonaise, il faut sérieusement se cracher dans les mains et savoir manier le cerceau. Un grand merci à ce passionné de tourner sur circuit avec leur Mazda RX-7 F3DS et nous permettre de la voir évoluer sur la piste… Et un bel hommage à la victoire de Mazda aux 24 Heures du Mans en 1991.

Mazda RX-7 F3DS – 1992 – Dossier du Guide des Sportives
Depuis 1978, Mazda persévère dans le moteur rotatif Wankel avec la RX-7. Après quelques tâtonnements stylistiques jugés trop proches des Porsche 944, la Mazda RX-7 Turbo mouture 1992 s’offre un design inédit et très personnel. Les performances grimpent sévèrement avec cette fois 239 ch à 6 500 tr/mn grâce à ses 2 turbos, tandis que le succès au Mans lui permet d’espérer d’autres prétentions. Tremblez GT accomplies, la Mazda RX-7 Turbo poursuit sa quête d’autorité ! Lire la suite…

L’esprit Frankenstein ?!…
Séquence hommage… Si l’aspect de cette berline 4 portes E30 (oui c’est bien une BMW au départ) peut faire sourire et nous a fait la surnommer “Frankenstein Car”, il faut savoir que derrière ce physique disons peu engageant, ce sont deux passionnés qui se sont lancés dans une aventure peu commune pour les profanes, qui mérite d’être expliquée. Plutôt que de rouler dans une auto de sport de série sur circuit, nos deux amateurs ont décidé de se concocter une auto de circuit sur mesure. Résultat, un beau six en ligne bavarois bien plus puissant et velu, la boite de vitesse qui va avec, des adaptations de faisceaux… un sacré travail de titans déjà réalisé qui leur permet de rouler avec sur la piste. Pourtant, à chaque sortie, ils connaissent leur lot de mésaventures. A Abbeville, c’est l’embrayage qui a décidé de déclarer forfait. Un coup au moral pour nos deux passionnés qui expliquent que, faute d’atelier au sec, ou même de garage couvert, doivent préparer leur auto et réparer les coup durs dans leur jardin. Un dur rappel à la réalité qui remet en perspective que la passion ne suffit pas, ni les belles idées et que faute d’un budget plus conséquent et la place qui va avec, il faut une sacrée motivation, un mental d’acier et beaucoup d’abnégation. Pour tout cela, merci à nos deux passionnés du jour et courage pour la suite de vitre aventure !

Le Guide des Sportives et son Exige…
Après avoir manqué deux sorties circuits dont une pour des raisons techniques (vous saviez vous qu’une Lotus Exige qui vide sa batterie avec l’alarme mise ne peut plus être ouverte avec la clé mécanique car les barillets sont désolidarisés ?! Si, si, inutile de préciser la colère sur le moment venu. Pas de sortie circuit et comment réussir à ouvrir la voiture pour avoir accès à la batterie… ? Bon du fil de fer à l’ancienne pour choper la manette d’ouverture du coffre, et c’était réparé), c’est avec beaucoup de plaisir et de souvenirs que nous sommes revenus à Abbeville. On doit vous l’avouer, Abbeville est l’un des premiers circuits sur lequel nous avons fait nos premières armes après la piste club de Magny-Cours et le circuit de Folembray. Alors nécessairement des années plus tard, de l’expérience en plus, et une sacrée auto pour limer le bitume, il nous tardait de voir ce que cela donnait. Une impatience qui pour une fois a perturbé notre plan de marche habituel : montée crescendo au fil des heures pour une efficacité et attaque (presque) optimale l’après-midi. Non, là portés dans notre élan, nous avons été à la faute dès notre deuxième run avec une belle série de têtes à queue (2 ou 3 d’un coup on a pas eu le temps de compter !) sur un freinage manqué dans l’escargot. Bravo ! Pas de dégâts si ce n’est un amour propre quelque peu froissé. Remarquez, c’est en échouant que l’on progresse et finalement en reprenant notre plan de marche habituel avec nos progressions par paliers, tout est rentré dans l’ordre. Et l’après-midi le rythme est bien soutenu à l’image de la belle “battle” avec l’autre Lotus Elise CR Mk3 et l’Audi TT RS. C’est quand la prochaine sortie ?…

Trop fort les Gentlemen Drivers !
L’association des Gentlemen Drivers c’est avant tout un sacré état d’esprit ! Pas avares de conseils, passionnés, ils sont aux petits soins pour tous les participants de leurs journées circuit. Année après année, c’est comme une famille qui depuis près de 15 ans désormais permet à de nombreux passionnés de tourner sur la piste. Dans les nouveautés cette année, ils ont amené de la sono pour mettre une ambiance musicale branchée dans le paddock. Une sacrée idée bienvenue et qui réchauffe une atmosphère glacé par ce vent qui souffle sur la Somme. Dans habitudes désormais, des food trucks sont présents sur les circuits permettant aux pilotes et leurs accompagnateurs de profiter d’une nourriture chaude, sympa et peu onéreuse sans devoir quitter l’enceinte du circuit. Enfin, dernière nouveauté en date : les conseils de pilotage en live par sms. La preuve par l’image ! Une gestion par trop hasardeuse de l’accélération dans les courbes, et c’est Paulo alors en commissaire de piste qui s’autorise à un petit conseil bienvenue par SMS. Une fois la session terminée, je trouve sur mon smartphone ce conseil.. Trop fort les Gentlemen Drivers !

Pas sectaire : toutes les sportives ont droit de cité !
L’avantage des journées circuits des Gentlemen Drivers, c’est que la variété des autos présentes sur le tracé est bien réelle. Ainsi, pouvaient se retrouver sur la piste en même temps des coupés sportifs (Nissan 350Z, Honda CRX, Honda Prelude, Audi TT RS), des Grands Tourismes (Toyota Supra, BMW M3 E36, Mazda RX-7), des GTI (Renault Clio 3 RS, Renault Clio 3 RS, Citroën C2 VTS, Honda Civic VTEC & VTI, Peugeot 206 S16), des breaks (BMW E30 Touring, Peugeot 206 SW), des cabriolets (Honda S2000, Porsche Boxster), des Compactes Sportives (Renault Mégane 2 RS, Renault Mégane 3 RS, Renault 11 Turbo, Ford Sierra RS Cosworth et VW Golf 1 GTI 1800), des light cars (Lotus et Opel)… Voilà de quoi en offrir pour tous les goûts et les niveaux et surtout permettre à tous de voir comment se comportent les autres voitures de sport et architectures sur la piste.

Le circuit d’Abbeville (dpt 80)
Le circuit automobile du stadium d’Abbeville vous accueille pour des stages de pilotage et de conduite sur piste. À 1h30 de Paris et de Lille, au cœur de la Baie de Somme en Picardie. Le tracé du Stadium Automobile d’Abbeville permet d’aborder beaucoup de type de virages : courbes rapides, « pif-paf », épingles, gros freinage, courbe qui se referme, courbe en devers. Autant de type de virages qui permettent d’apprendre à piloter dans les meilleures conditions mais aussi s’amuser en toute sécurité grâce aux nombreux et larges dégagements que le circuit comporte. A noter des infrastructures qui se sont bien professionnalisées au fil des années. Seul grief, un revêtement bien mal en point très bosselé au bout de la ligne droite qui oblige à se déporter pour éviter de louper son freinage. Les dégagements sont nombreux et permettent de s’exercer avec sa voiture de sport en toute sécurité.

GENTLEMEN DRIVERS ASSO
2017-04-16-sortie-circuit-pouilly-en-auxois-asso-gentlemen-driver-139Depuis plus de 10 ans l’association des Gentlemen Drivers a organisé des sorties circuit sur de très nombreux tracés en France permettant ainsi à de nombreux passionnés de piloter leur voiture sur circuit. Pour beaucoup même, leur première expérience a eu lieu sous le regard bienveillant et attentif, sans être avares de conseils du staff de l’association des Gentlemen Drivers.
Merci à tous ceux qui nous ont fait confiance et qui ont tenté l’expérience.
Alors pourquoi pas vous ?
Pilotes et passagers : la saison 2017 est lancée.
Comme chaque année, GD renouvelle son pari : toujours plus de pilotes sur des circuits différents, variés et mythiques. Tous à votre calendrier ! Gentlemen Drivers : http://www.gdrivers.fr
2017 10 01 Sortie Circuit Gentlemen Driver Abbeville
« 1 de 12 »

Derniers Dossiers Guide des Sportives

  • Alfa Romeo GTV 3L0 V6 24V 916 Depuis 1995, Alfa Romeo a fait un retour remarqué dans le segment des coupés sportifs et passionnants. Ses forces sont connues : une ligne sculpturale dessinée par Pininfarina, et des moteurs pétillants signés Alfa Romeo. La plateforme est celle du groupe Fiat qu’elle partage avec bon nombre de modèles (coupé Fiat, Tipo, Delta, Dedra…). S’inspirant ...
  • Maserati 420 Si Biturbo En 1983, de Tomaso et son designer attitré Andreani eurent l’idée de rallonger la Biturbo pour la transformer en berline avec la 425. Basée sur un empattement allongé à 2,6 mètres. Ajoutez-y deux portes arrière, une malle allongée portant la longueur hors tout à 4,4 mètres, et vous obtenez ainsi une berline racée, inspirée par ...
  • Matra Murena 2L2 S Depuis 1980, Matra a renouvelé avec succès son coupé sport 3 places de front à moteur central arrière. Avec succès… techniquement et esthétiquement parlant car en termes de chiffres de vente, c’est l’agonie, surtout comparé au succès de sa devancière la Matra Bagherra. Pourtant des qualités, la Matra Murena n’en manque pas à commencer par ...
  • Maserati 2.24v Biturbo Maintenant que les errements de jeunesse de la saga Biturbo semble de l’histoire ancienne, Maserati sous l’égide d’Alejandro de Tomaso est prêt à aller de l’avant côté sport et performances. Et c’est la 222 avec sa petite cylindrée favorable à la fiscalité italienne dissuasive au-delà de 2 litres qui va évoluer en adoptant 24 soupapes. ...
  • Lotus Esprit GT3 Depuis le 3e restyling opéré par les designers qui se sont chargés de dessiner la Lotus Elise, la Lotus Esprit s’est inscrite définitivement dans les annales des GT marquantes et durables du paysage des voitures de sport. Depuis 1976 elle promène sa ligne à nulle autre pareille tracée par un Giorgietto Giugiaro particulièrement inspiré. La ...
  • Rolls-Royce Phantom – Guide Achat À compter du jour où Sir Henry Royce l’a présentée comme le successeur de la Silver Ghost en 1925, il y a toujours eu une Rolls-Royce Phantom pour prendre part aux moments les plus décisifs de l’Histoire au cours des 92 dernières années, et y conduire certains des hommes et des femmes les plus puissants ...
  • Maserati Karif Biturbo Alejandro de Tomaso, propriétaire de Maserati depuis 1979 n’est pas avare de bonnes idées pour faire parler de ses modèles. Depuis 1981, les Maserati Biturbo n’en finissent pas de se bonifier, et de se décliner : coupé, berline, cabriolet… Pour noël 1988, une tradition désormais à Modène, Alejandro de Tomaso dépose une nouvelle variante au ...
  • Volvo 780 GLE V6 2L8 Après les Volvo 262C au look des plus particuliers, Volvo demande toujours à Bertone de concevoir des lignes plus élégantes et équilibrées que sa devancière mais toujours sur la base de la Volvo 760. Et dans le cahier des charges, les latitudes laissées au carrossier italien sont limitées. Pas étonnant donc de découvrir en mars ...
  • Lotus Esprit Sport 300 Lotus n’a peur de rien et veut prendre sa part du gâteau depuis les changements de règlementation aux 24 Heures du Mans et l’avènement de la catégorie Grand Tourisme (GT). La Lotus Esprit, bien qu’apparue en 1972, va venir défier Ferrari, Venturi, Porsche, McLaren, Corvette et autres rivales huppées et bien établies dans la Sarthe. ...
  • Mercedes-Benz 300 CE W124 Après la nouvelle Classe E W124 en 1986, Mercedes-Benz poursuit le renouvellement de sa gamme pour 1987 avec le coupé CE dérivé de la berline. Ce qui frappe d’emblée est la ligne dont les vitrages latéraux sont dépourvus de montants comme c’était le cas dans la génération précédente (W123). Une ligne quoique massive et assez ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Sortie Circuit Abbeville - Association Gentlemen Drivers - 1er octobre 2017, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *