Alpine A110 Tour de France

alpine-a110-tour-de-france-1

Alpine A110 Tour de France
1964 – 4 cyl. en ligne 8V
95 ch SAE – 196 km/h
590 kg

Jean Rédélé n’en finit pas d’améliorer par touches son modèle déjà phare : la Berlinette Alpine A110. Et comme son histoire a démarré par la course automobile, c’est fort logiquement que des versions destinées pour la compétition sont également développées comme l’Alpine Berlinette « Tour de France ». Pour 1963, et suite aux accords de collaboration avec la Régie Renault, la Berlinette « Tour de France » a évolué sensiblement sur sa proue devenue concave qui intègre désormais les bocs optiques de Renault 8. Le dessin de profil est plus allongé et finalement encore plus harmonieux que le dessin originel des A108. Basse et menue, souvent retenue en « Bleu Alpine », la Berlinette Tour de France attire immédiatement la sympathie des passants. Au-delà des optiques arrière chipées à la Renault 8, l’Alpine Berlinette Tour de France va prendre bon nombre d’éléments à la Renault 8 Gordini, à commencer par sa mécanique et ses trains roulants. Le cocktail magique peut démarrer…

Vive et performante, l’Alpine Berlinette Tour de France met à profit le partage d’éléments mécaniques avec la Renault 8 Gordini pour devenir une véritable compétitrice dès que la route se resserre et se tortille. Elle adore ça !

Le moteur est positionné longitudinalement en porte-à-faux arrière. Vous le connaissez déjà, et pour cause puisqu’il s’agit du quatre cylindres 1 108 cm3 de la Renault 8 Gordini. La culasse est en alliage léger avec des chambres de combustion hémisphériques tandis que le bloc est en fonte. Remplaçant les Solex de la R8 Gordini, l’alimentation est confiée ici à deux carburateurs Weber double corps 40 DCOE horizontaux. La puissance délivrée est donc de 95 ch SAE à 6 500 tr/mn et le couple est de 95 Nm de 4 000 à 6 000 tr/mn. Mais plus que les chiffres, l’Alpine Berlinette Tour de France peut compter sur une souplesse de fonctionnement du 1,1 litre bien présente, et sur une sonorité moteur bien présente (trop ?) qui flatte l’oreille du passionné. Ce moteur est accouplé avec la boîte de la R8 à quatre rapports en conservant le même étagement, hélas, ainsi qu’une commande délicate en conduite sportive intensive. Les performances (196 km/h) sont flatteuses rapportées à la puissance, car l’Alpine peut compter sur sa finesse et surtout son poids plume de 590 kilos. Le châssis poutre et ses tubes noyés dans la carrosserie en polyester (qui participe donc à la rigidité de l’ensemble) accueille les quatre roues indépendantes. Reprises intégralement à la Renault 8 Gordini, on trouve donc à l’avant des triangles superposés de longueurs inégales et à l’arrière un essieu brisé et quatre amortisseurs téléscopiques. L’avant a le droit à une barre antiroulis de série (et de ses 2 amortisseurs) tandis que l’essieu arrière en est privé, sauf en option, pour des raisons d’efficacité de tenue de route. En effet, sur route, entre le carrossage très prononcé de l’essieu arrière, l’absence de barre antiroulis et l’essieu brisé, la Berlinette Tour de France glisse de la poupe pour enrouler dans les virages et surtout permettre au pneu extérieur au virage de bien travailler sur toute sa bande de roulement. La méthode au volant (avec une direction à crémaillère au top) est finalement assez simple : en entrée de courbe l’arrière glisse et d’un contrebraquage de volant mesuré et un contrôle de l’accélérateur l’Alpine enroule la courbe avec vitesse et grâce pour sortir du virage plus vite encore. Diaboliquement efficace, pour qui a le mode d’emploi et de la place sur la route. Tout dépend également des pneus retenus entre les carcasses radiales plus ou moins rigides. Ainsi avec les pneus les plus rigides et la barre antiroulis arrière, l’Alpine Berlinette Tour de France décroche plus tard mais est plus délicate encore à rattraper. Les quatre freins à disques Bendix répondent présents mais semblent un poil juste en endurance face à ce surcroît de performances. L’accès à bord n’est pas très aisé, mais la position de conduite est excellente, même pour des grands gabarits en raison de la position particulière du grand volant en bois. L’instrumentation est complète à condition de prendre en option les manomètres de température (huile, eau), pression et ampèremètre. On aimerait dans certaines postures des baquets plus enveloppants. Stricte deux places, il est possible d’utiliser l’espace arrière pour y entreposer des bagages. Si le confort de suspensions est étonnant et permet de rouler longtemps sans fatigue ou presque, c’est le bruit à bord (moteur) qui vous fera rendre les armes en premier. Dans les options indispensables, il faut retenir le parebrise chauffant avec ses résistances intégrées, faute de quoi la buée deviendra votre meilleure ennemie, surtout que la visibilité latérale n’est pas des plus excellentes.

Notre avis
emoticonLa Renault 8 Gordini a donné ses organes pour la bonne cause, car le résultat est détonnant sur l’Alpine Berlinette Tour de France. Plus performante, toujours agile et efficace pour qui sait, elle sait jouer la route au quotidien, puis affronter une spéciale de rallyes et faire des étincelles si vous avez un certain savoir-faire au volant. Car on ne triche pas avec les Alpine : on sait les conduire ou pas, et il vaut mieux éviter les excès d’optimisme dans le second cas. Pour enrouler les virages avec brio, l’Alpine est l’arme absolue mais il faut savoir jouer du volant et de l’accélérateur…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Alfa Romeo Giulia Sprint GT Au salon de Francfort 63, Alfa Romeo a étonné les visiteurs avec son nouveau coupé Giulia Sprint GT. Il est basé sur la berline éponyme dont le style est pour le moins très cubique. Mais une fois que la plateforme (plus courte que la Giulietta) est passée dans les mains de la Carrozzeria Bertone, le coupé Giulia Sprint GT est une pure réussite. Pourtant il nous semble y voir un air de déjà vu ? Giorgetto Giugiaro, jeune stylise chez ...
  • Alpine A110 Tour de France Jean Rédélé n’en finit pas d’améliorer par touches son modèle déjà phare : la Berlinette Alpine A110. Et comme son histoire a démarré par la course automobile, c’est fort logiquement que des versions destinées pour la compétition sont également développées comme l’Alpine Berlinette « Tour de France ». Pour 1963, et suite aux accords de collaboration avec la Régie Renault, la Berlinette « Tour de France » a évolué sensiblement sur sa proue devenue concave qui intègre désormais les bocs ...
  • Chevrolet Corvette C2 Sting Ray L84 Chevrolet Corvette C2 StingRay L84 (1963)Depuis 1953, General Motors sous sa bannière Chevrolet crève l’écran avec sa Corvette qui peut se targuer d’être la première véritable voiture de sport américaine. Véritable réussite esthétique, la Corvette et sa carrosserie en « plastique » rivalise avec les meilleures réalisations européennes, tout en conservant néanmoins des tics techniques très yankee (comprenez gros moteurs goulu et gorgés de couple et des techniques simples mais éprouvées). Sous l’impulsion de deux rivaux chez GM, Bill Mitchell pour le design et Zora ...
  • Lotus Elan Coupé S2 Type 36 En 1962, Colin Chapman décide avec son cabriolet Elan de tirer les enseignements de la Lotus Elite au succès réel auprès des amateurs de voitures de sport et des clients, mais dont le bilan économique a été désastreux pour la firme. Ron Hickman est chargé de tracer des lignes du nouveau cabriolet Elan avec un format compact et élégant, tandis que les dessous sont très sportifs et précis. Rapidement, La Lotus Elan cabriolet se pose en sportive accomplie et bouscule ...

Avant d’acheter
Les Alpine ont la cote en France. Et particulièrement les Alpine A110 auréolées de nombreuses victoires en championnat du monde des Rallyes, et véritables « filles » du fondateur Jean rédélé. Ainsi, les collectionneurs étrangers fortunés s’arrachent ces petites autos (souvent) bleues à prix d’or. Le prix d’achat devient donc désormais peu accessible à beaucoup de passionnés qui se rabattent souvent sur d’autres modèles comme les R8 Gordini, R12 Gordini ou Alpine A310. Désormais très connues des spécialistes, tous les défauts des A110 sont répertoriés : corrosion possible du châssis poutre, état de la carrosserie en polyester aléatoire et pas à la portée du premier carrossier venu, réglages des trains roulants à contrôler, scruter toute trace de choc suite à une sortie de route (fréquentes pour le néophyte et pas que en raison de la nervosité du train arrière qui semble vouloir toujours passer devant…), soucis électriques et de masse défaillante, finition parfois bâclée… Dans les bonnes nouvelles, toutes les pièces existent et la communauté Alpine est très soudée et possède des mines d’informations et renseignement. Comme toujours dans le monde des Voitures de Sport de caractère, il convient de se décider autant devant l’auto convoitée que devant des preuves tangibles d’un entretien suivi et d’un nombre de propriétaires cohérents. Enfin, les Alpine A110 nécessitent un entretien par des mécaniciens avertis, à commencer par le réglage moteur et des deux carburateurs simple et double corps… Bon à savoir.
Entretien : ND

Mots clés : Alpine | Renault | A110 | Berlinette | Dieppe | Tour de France | Coupé Sport | GT | Grand Tourisme | ALPINE | BERLINETTE « TOUR DE FRANCE » | COUPE SPORT | COUPE

TOP Bouille !! ǀ Image ǀ Performances ǀ Poids ǀ Palmarès en compétition ǀ Mécanique simple ǀ Maniabilité ǀ Confort de suspension ǀ Souplesse du moteur Gordini ǀ Présentation intérieure ǀ Direction ǀ Consommation FLOP Equipement de série ǀ Freinage ǀ Visibilité latérale ǀ Bruit moteur présent ǀ Etagement de boîte ǀ 4 rapports seulement ǀ Accélérateur à roulette ǀ Détails de finition ǀ Commande de boîte en usage intensif

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :

Performances :

Alpine
Berlinette “Tour de France” (A110)
1964
6 CV – 22 790 FF
4 cylindres en ligne 8 soupapes (1 ACL) –1 108 cm3
95 ch SAE à 6 500 tr/mn (85,74 ch SAE/litre)
98 Nm SAE de 4 000 à 6 000 tr/mn (88,43 Nm SAE/litre)
non
propulsion + BV4 manuelle
590 kilos (6,21 kg/ch SAE)
2 disques pleins AV et 2 disques pleins AR
jantes acier 15″ + pneus en 145 x 380 AV et AR (ou 450 x 15 AV et 500 x 15 AR)
0 à 100 km/h en ND; 196 km/h, km DA en 31ʺ2

Textes : Arthur Fox (Alis Webzine) – Photos : D.R

Alpine A110 Tour de France
  • Nouvelle Alpine A110S L’Alpine A110S vient compléter la gamme Alpine aux côtés des A110 Pure et l’A110 Légende. Sa sportivité et son style affirmé la placent au sommet de la gamme A110. L’A110S se distingue des autres versions par sa puissance moteur, son châssis affuté et des éléments de style raffinés. L’A110S a été conçue avec comme axes ...
  • Car Of The Year 2019: L’Alpine A110 sur la deuxième marche du podium L’Alpine A110 figurait parmi les sept finalistes de l’élection Car Of The Year (COTY) 2019, prix décerné par un panel réunissant soixante journalistes européens. Seul coupé en finale de la compétition, l’Alpine A110 réalise une performance inédite dans l’histoire du COTY ; elle termine première ex aequo avec 250 points comptabilisés à l’issue du premier décompte des ...
  • La nouvelle Alpine A110 mk2 est récompensée par le magazine Evo comme Coupé Sport de l’année 2018 La nouvelle Alpine A110 n’en finit pas de récolter des lauriers ! Dernier en date, la récompense décernée par nos confrères d’Evo en Angleterre qui attribuent à la berlinette bleue le titre de coupé sport de l’année 2018. Un résultat amplement mérité devant l’engouement suscité par la berlinette bleue qui non contente de faire un ...
  • Nouvelle Alpine A110 remporte le prix de sportive de l’année 2018 décerné par le magazine Echappement Comme chaque année depuis plus de trente ans, le magazine Echappement organise l’élection de la meilleure sportive de l’année. Cette année, les candidates au titre sont aux nombres de 8. Les finalistes sont parties vers la Bourgogne pour s’affronter au cours d’une journée de test sur circuit avec à leur volant François Delecour, Nicolas Schatz, Yoann ...
  • La nouvelle Alpine A110 est couronnée Voiture Performante 2018 par le magazine Octane La nouvelle Alpine A110 Mk2 a été couronnée Voiture Performante de l’année par le magazine Octane à Londres. James Elliot, le rédacteur en chef du magazine Octane explique les raisons de ce choix : « L’Alpine A110 est réellement remarquable dans sa conception allégée au service de la performance et du plaisir de conduite. Et en ...
  • Alpine A110 Mk2 Première Edition Sacré come-back que celui d’Alpine annoncé en 2012 ! Voulu par Carlos Tavares, ce dernier va finalement quitter le groupe Renault suite à des divergences de vues avec son patron, Carlos Goshn. Entre-temps, Alpine qui était associée à Caterham pour l’élaboration et la conception de sa future A110 décide d’arrêter cette collaboration qui ne leur ...
  • L’Alpine A110 élue Performance Car de l’année par Top Gear L’Alpine A110 Mk2 a remporté le titre de Performance Car de l’année par le magazine Top Gear face à 13 rivales, toutes des voitures de sport. C’est sur le circuit de Charade (Près de Clermont Ferrand en Auvergne) que les journalistes du magazine Top Gear ont confronté les 13 protagonistes. Mais les tests se sont ...
  • Alpine annonce les tarifs de des A110 Pure et Légende en France Présentées au Salon automobile de Genève 2018, les A110 Pure et Légende enrichissent l’offre de série d’Alpine. Ces deux nouvelles versions restent fidèles aux principes intemporels Alpine alliant compacité, légèreté et agilité. Pure et Légende partagent les caractéristiques techniques de l’A110 Première Edition : châssis et structure en aluminium, moteur en position centrale arrière 1,8l ...
  • La nouvelle Alpine A110 Mk2 reçoit 5 étoiles par le magazine Autocar La nouvelle Alpine A110 a reçu le prix « FiveStar Car » durant les Autocar Awards 2018 qui se sont tenus sur le circuit de Silverstone (Grande-Bretagne) le 15 mai. Ce prix est accordé aux véhicules ayant reçu la note maximale de cinq étoiles au cours des essais routiers réalisés par Autocar ces douze derniers mois. Les essais routiers d’Autocar existent ...
  • Nouvelle Alpine A110 GT4 Dès sa création en 1955, Alpine a couru au plus haut niveau du sport automobile international afin de démontrer les performances et l’endurance de ses voitures. Ses plus beaux succès restent la victoire au classement général des 24 Heures du Mans 1978 et le titre par équipe au Championnat du Monde des Rallyes FIA 1973. ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Alpine A110 Tour de France, 10.0 out of 10 based on 3 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.