Lamborghini Espada 400 GT Série 1

Lamborghini Espada 400 GT Série 1
1968 – V12 24V
340 ch – 250 km/h
1 625 kg

En mars 1967, Bertone et Lamborghini avec un Marcello Gandini comme premier crayon particulièrement inspiré, créent un électrochoc au salon de Genève. La Lamborghini Marzal étonne et séduit par ses larges surfaces vitrées et son concept 4 places. Une aubaine pour le constructeur de Sant’Agata qui cherche à étendre sa gamme et s’adresser à une clientèle plus mûre et souhaitant plus de polyvalence tout en profitant du charisme Lamborghini. Un an plus tard, le projet est totalement repensé dans ses dessous, mais l’enveloppe de la nouvelle Lamborghini Espada 400 GT s’inspire très nettement du prototype Marzal. On retrouve ainsi des proportions peu communes avec une largeur (1,82 m) et longueur (4,70 m) conséquentes tandis que la hauteur est réduite à 1,19 m. Les surfaces vitrées sont généreuses avec des vitres latérales dont la forme s’inspirent de l’étude de style Bertone Pirana. On note un très long capot qui est percé par des prise d’air NACA pour enrichir en air frais l’admission du V12, tandis que les ailes avant sont ajourées finement pour parfaire tant au style qu’au refroidissement du compartiment moteur. Pour améliorer la rétrovision, une vitre additionnelle sur la partie basse du hayon a été ajoutée. Posée sur ses voies larges, on retrouve les jantes magnésium de 15 pouces vues sur les autres modèles Lamborghini, avec un papillon central. Pour une parfaite élégance, la partie basse des proue et poupe, sont soulignées par des parechocs chromés bien particulièrement intégrés. Dans les détails, on relève des porte-à-faux particulièrement prononcés, tandis que les arches de roue arrière sont d’un arrondi plat, masquant la partie haute du pneumatique. Elégante et peu commune, la Lamborghini Espada 400 GT surprend et séduit dans la rue et s’attire les bravos des esthètes avertis…

Bertone signe un nouveau chef d’œuvre avec la Lamborghini Espada 400 GT Série 1, qui vient disputer sa part du gâteau des GT luxe 4 places. Ferrari et Aston-Martin vont trouver à qui se mesurer, avec un caractère Lamborghini bien trempé !

Lamborghini laisse le V12 à 60° de 3 929 cm3 de la 400 GT 2+2 tel quel. Il est ainsi repris à l’Islero à l’identique pour être glissé sous le long capot de la Lamborghini Espada, sauf qu’il est ici placé plus en avant sur le train avant pour améliorer l’habitabilité. Imaginé par des ingénieurs renommés (créé par Giotto Bizzarrini puis développé par Gianpaolo Dallara) ce V12 profite d’une technique raffinée et dérivée des mécaniques de course : culasse à double arbre à cames en tête par rangée de cylindres. Il a été conçu pour favoriser les hautes rotations comme en compétition et est de type super carré avec un alésage (82 mm) bien plus grand que la course (62 mm). L’alimentation est confiée à 4 carburateurs Webber double corps 40 DCOE, tandis que le taux de compression est élevé à 9,8:1. Bloc et culasses sont en alliage léger. Rappelons dans les détails que les chemises sont amovibles, le vilebrequin tourne sur sept paliers et ses arbres à cames en tête sont entraînés par chaîne. La puissance est donc logiquement de 340 ch à 7 000 tr/mn et le couple de 378 Nm à 5 000 tr/mn. La boîte de vitesses mécanique signée Lamborghini, dispose de 5 vitesses synchronisées dont le dernier rapport est surmultiplié. Un différentiel autobloquant est de série pour améliorer la motricité et la mobilité. Un accessoire plus que bienvenue car la puissance conséquente peut engendrer sur route humide des dérobades du train arrière. La carrosserie est soudée sur la plateforme formant ainsi une coque autoporteuse renforcée avec une charpente tubulaire de section carrée. Les quatre roues sont indépendantes avec des triangles superposés aux quatre roues. Ils sont assistés dans leur tâche de la liaison au sol par des ressorts hélicoïdaux et des amortisseurs télescopiques (à noter qu’une suspension hydropneumatique Lancomatic est disponible pour 1969). Une barre anti roulis de forte section complète cet ensemble. Il est à souligner que les triangles de suspension ont été fabriqués dans un acier spécial embouti et que les possibilités de réglages des trains roulants sont nombreux (chasse, pincement,…). Le freinage qui a fort à faire est assuré par quatre disques, ventilés ce qui est une nouveauté chez Lamborghini et se propage à tous les modèles de Sant’Agata du millésime 68. Un dispositif suffisant mais qui souffre du poids élevé (1 620 kg) de la Lamborghini Espada 400 GT en usage intensif et qui a tendance à perdre de sa consistance après de nombreux freinages répétés. Sans compter une certaine instabilité sur l’avant lors des freinages puissants à haute vitesse. Ne comptez pas sur une éventuelle assistance de direction sur le système ZF de boîtier à vis. Précise mais lourde aux faibles allures et dans les manœuvres, la Lamborghini Espada 400 GT Série requiert une poigne virile malgré une vocation de Grand Tourisme luxueuse. Les jantes magnésium de 15 pouces sont montées en pneumatiques de 205/70 VR15. Véritable autoroutière, la Lamborghini Espada Série 1 dévale les Autostrada et Autopista avec une force et un souffle qui semblent inépuisables. Facile à avec son V12 qui joue les chats de velours en vitesse de croisière, mais qui sait réveiller le fauve si vous écrasez la pédale de droite, la Lamborghini Espada est logiquement moins à son aise sur des tracés plus serrés et tortueux. D’autant moins que le poids du V12 placé plus encore sur le train avant impose une certaine poigne dans la direction. Sa propension à survirer lui autorise plus d’agilité qu’attendue dans les courbes serrées. L’habitacle étonne par sa lumière (merci les larges surfaces vitrées) et le luxe qui y règne. La qualité d’assemblage et de finition est de très haut niveau avec des peausseries qui sont très qualitatives tant au toucher qu’au regard. L’accès aux places arrière nécessite une belle souplesse. D’emblée la position de conduite semble imparfaite malgré de nombreux réglages. La planche de bord est ultra complète et richement dotée, mais de nombreuses commandes sont disposées de manière farfelues et surtout pas toujours visibles de nuit. Le combiné d’instruments adopte des formes cunéiformes chères à Marcello Gandini. Le coffre vaste, permet de voyager loin et confirme la vocation de Grand Tourisme de la Lamborghini Espada 400 GT Série 1.

Notre avis
cropped-emoticon.jpgLa Lamborghini Espada 400 GT Série 1 vient contester la suprématie des firmes prestigieuses et renommées établies sur le segment des Grand Tourisme 4 places de luxe (Ferrari, Maserati, Aston-Martin et Mercedes-Benz). Une alternative qui marie avec habileté luxe et prestance, sans pour autant jeter aux orties l’ADN de Sant’Agata. Le caractère est bien réel avec un V12 commun aux Islero et Miura, qui dispense un souffle précieux aux allures usuelles mais sait se montrer plus démonstratif dans les tours, tandis que la présentation et le design sont très originaux et modernes, tranchant ainsi avec la frilosité de ses rivales en la matière. Reste ensuite à composer avec un réseau après-vente peu présent qui est peu pratique. Mais n’est-ce pas là le prix (cher) à payer pour l’exclusivité ?!…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Aston-Martin DB6 Vantage Voilà une belle surprise lors de ce London Motor Show de 1965 avec la présentation de la nouvelle Aston-Martin DB6. Dur de succéder à la mythique DB5 ? Finalement, après avoir écarté des propositions du carrossier Touring, David Brown a souhaité que l’équipe interne se charge de faire évoluer le dessin qui fait le succès ...
  • Ferrari 365 GT 2+2 C’est en 1960 avec sa 250 GT que Ferrari a élargi sa gamme et pensé aux pères de familles avec une alternative 2+2. Depuis lors, chaque millésime à Maranello dispose de son offre de Grand Tourisme 2+2. Et la formule plaît puisque depuis cette initiative, la formule 2+2 représente 50% des ventes des productions de ...
  • Ferrari 365 GTB-4 Daytona Alors que la Ferrari 275 GTB-4 fait ses tours de roues depuis moins d’un an, Ferrari réagit face à l’agression caractérisée de Lamborghini avec sa sculpturale et innovante Miura (GT à moteur central arrière transversal). Au salon de Paris 1968 c’est le choc pour le public qui découvre la nouvelle Ferrari 365 GTB-4. Se présentant ...
  • Lamborghini Espada 400 GT Série 1 En mars 1967, Bertone et Lamborghini avec un Marcello Gandini comme premier crayon particulièrement inspiré, créent un électrochoc au salon de Genève. La Lamborghini Marzal étonne et séduit par ses larges surfaces vitrées et son concept 4 places. Une aubaine pour le constructeur de Sant’Agata qui cherche à étendre sa gamme et s’adresser à une ...
  • Lamborghini Islero 400 GT La Carrozzeria Touring en faillite, Lamborghini s’est tourné vers Marazzi pour assembler ses Lamborghini 400 GT 2+2. Pour 1968, c’est au salon de Genève que Lamborghini dévoile l’Islero. Evolution du modèle 400 GT, c’est la Carrozzeria Marazzi qui a conservé la confiance de Ferruccio Lamborghini. Sauf que Marazzi est avant tout un carrossier plus industriel ...
  • Maserati Indy 4200 Initialement dévoilée sous la forme d’un prototype sur le stand Vignale au salon de Turin, c’est finalement en mars 1969 à Genève que Maserati confirme la Maserati Indy. Tracée par Virginio Vairo et Delio Meinardi, la Maserati Indy doit son nom aux succès de la firme au Trident dans la mythique course américaine en 1939 ...
  • Porsche 911 E 2.0 Depuis le salon de Francfort 1963, la Porsche 901… pardon 911 (!), s’est posée en GT de référence chez les voitures de sport. Forte en caractère, elle a su imposer sa solution technique particulière (porte-à-faux AR) et sa bouille inimitable héritée des Porsche 356. En 1968, pour améliorer la tenue de cap en ligne droite, ...

Avant d’acheter
Produite de 1968 à 1978 à 1 224 exemplaires, la Lamborghini Espada n’est donc pas très présente dans les ventes et se montre assez rare. D’autant plus si vous décidez de ne retenir qu’une seule version que vous choisirez entre l’Espada Série 1 (186 exemplaires), l’Espada Série 2 (575 exemplaires) et l’Espada Série 3 (463 exemplaires). Prenez donc votre mal en patience et tournez-vous sur les ventes aux enchères ou encore des professionnels avertis et reconnus du monde de la voiture de collection. Mais l’acquisition d’une Lamborghini Espada n’est certainement pas la partie la plus complexe. Vivre avec, l’entretenir nécessite autant de passion qu’un budget très (très !) conséquent. En effet, il faut s’adresser à des spécialistes avertis aptes à entretenir avec sérieux et savoir-faire cette belle GT italienne. Entretien, réparations et réglages à l’image des quatre carburateurs triple corps Weber qui sont « coton » à mettre au point très régulièrement pour garantir un fonctionnement parfait du V12 et limiter la consommation de carburant autant que faire se peut… La Lamborghini Espada dans votre viseur doit être en parfait état (inspectez les dessous pour s’assurer que le châssis est impeccable et n’a pas été mal réparé en cas de choc) et avec un historique limpide et prouvé. Vous faire accompagner par un professionnel ne sera pas du superflu. Exigez également un certificat de conformité de la part du vendeur. Assurez-vous que rien ne manque sur l’auto en question car chaque pièce détachée se facture à prix d’or… Acheter une Lamborghini Espada c’est avant tout un acte de collectionneur averti qui a les moyens et ne regardera pas à la dépense.
Entretien : tous les 7 500 km ou 12 mois

Mots clés : Lamborghini | Espada | Série 1 | V12 | Sant’Agata | Coupé | GT | Grand Tourisme | Coupé Sport | Italie | LAMBORGHINI | ESPADA SERIE 1 | COUPE SPORT | GRAND TOURISME

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS

Lamborghini Espada 400 GT Série 1 1969 Catalogue Brochure

Lamborghini Espada Brochure 1976 Catalogue

TOP Ligne audacieuse et élégante ǀ V12 racé ǀ Tenue de route équilibrée et efficace ǀ Finition et présentation intérieur luxueuses ǀ Performances ǀ Caractère ǀ Détails de style charmants ǀ Boîte de vitesse ǀ Agrément de conduite ǀ Polyvalence d’usage (4 places) ǀ Equipement de série | Image | Confort FLOP Prix ǀ Poids ǀ Accès aux places AR ǀ Position de conduite ǀ Ergonomie des commandes ǀ Gabarit imposant ǀ Direction lourde (pas d’assistance) ǀ Freinage | Consommation

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :

Performances :

Lamborghini
Espada 400 GT Série 1
1968
ND CV – 112 000 FF
12 cylindres en V 24 soupapes (2×2 ACT) – 3 929 cm3
340 ch à 7 000 tr/mn (86,54 ch/litre)
378 Nm à 5 000 tr/mn (96,21 Nm/litre)
non
propulsion + BV5 manuelle + différentiel autobloquant
1 620 kilos (4,76 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR
jantes magnésium 15″ + pneus en 205/70 VR 15 AV et 205/70 VR 15 AR
0 à 100 km/h en ND; 240 km/h, km DA en 27’’0

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Lamborghini Espada 400 GT Série 1
« 1 de 2 »
  • Nouveau record de production pour Automobili Lamborghini : en cinq ans Lamborghini Huracán dépasse la production Gallardo de 10 ans En seulement cinq ans de production, la Lamborghini Huracán numéro 14.022 sort de la chaîne de montage, marquant une étape importante dans la production du modèle V10 de Lamborghini : la Gallardo, l’ancienne Lamborghini V10, a été produite en 14.022 unités sur un cycle de production de dix ans (de 2003 à 2013). La famille V10 ...
  • Nouvelle Lamborghini Sian Au Salon de l’automobile de Francfort, Lamborghini dévoile la Lamborghini Sián : une super voiture de sport hybride offrant de nouvelles technologies et des performances inégalées dans la sphère hybride. La Lamborghini la plus rapide de tous les temps est réalisée dans un nouveau design futuriste, s’inspirant de l’ADN du style de la marque, mais clairement ...
  • Nouvelle Lamborghini Aventador JSV Roadster Un seul mot existe pour décrire la SVJ Roadster : unique. Fabriquée en seulement 800 exemplaires, c’est la version la plus emblématique de la famille Aventador, grâce à ses lignes aérodynamiques qui fendent l’air et à son design captivant, expression du goût et de l’artisanat italiens les plus raffinés. L’aérodynamique Lamborghini est la plus futuriste qui soit : le système ...
  • Lamborghini Espada 400 GT Série 1 En mars 1967, Bertone et Lamborghini avec un Marcello Gandini comme premier crayon particulièrement inspiré, créent un électrochoc au salon de Genève. La Lamborghini Marzal étonne et séduit par ses larges surfaces vitrées et son concept 4 places. Une aubaine pour le constructeur de Sant’Agata qui cherche à étendre sa gamme et s’adresser à une ...
  • Lamborghini Huracan Performante Chez Lamborghini on ne craint personne avec sa Huracan Performante et encore moins les ténors des trackdays dans le monde en ébullition des Grand Tourisme radicales. Ferrari, Porsche, McLaren, Mercedes-Benz et Audi se disputent le Saint Graal avec juge de paix le chronomètre sur un tour du Nürburgring. Et sur ce dernier point, la Lamborghini ...
  • La Lamborghini Marzal au GP de Monaco Historique Le PoloStorico Lamborghini a recréé l’histoire et emmené la Lamborghini Marzal à Monte- Carlo lors du Grand Prix de Monaco Historique. Après plus de 50 ans, le modèle unique créé en 1967 a inauguré à nouveau les qualifications et les courses de voitures de Grand Prix de Formule 1 de 1966 à 1972 de ce ...
  • Lamborghini 350 GT En Italie, la réussite industrielle de Ferrucchio Lamborghini dans le monde des tracteurs depuis la fin de la deuxième guerre mondiale lui a donné une aisance financière certaine et un appétit de conquête. Fan de Grand Tourisme sportives, et étant lui même client de Maranello, il décide de venir concurrencer Ferrari sur la route. Insensé ...
  • Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole La Lamborghini Countach a réussi le pari de prendre la suite à la Lamborghini Miura tout en se détachant avec sa propre personnalité. La Countach s’est crêpé le chignon avec la Ferrari BB au fil des évolutions respectives. La Ferrari Testarossa en 1984 a remis les pendules à l’heure avec un style très marqué et ...
  • Lamborghini Miura S Depuis deux ans déjà, la Lamborghini Miura électrise le petit monde de la voiture de sport. Si la carrosserie œuvre de Marcello Gandini, « premier crayon » de la Carrozzeria Bertone, captive le regard par sa ligne basse et très large, ses feux avant tels des yeux humain lorsqu’ils se lèvent et sa silhouette qui ...
  • Nouvelle Lamborghini Aventador S Roadster L’Aventador S Roadster a été présentée par Automobili Lamborghini au Salon IAA de Francfort, combinant la technologie et les qualités dynamiques de l’Aventador S avec les sensations de la conduite au grand air. « La nouvelle Aventador S Roadster pose de nouveaux jalons en termes de technologie et de performances, que ce soit sur la route ou ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Lamborghini Espada 400 GT Série 1, 9.0 out of 10 based on 2 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.