GP F1 Monaco 2021 – 23 Mai

GP F1 Monaco 2021

GP F1 Monaco 2021
1. VERSTAPPEN (Red Bull Honda)
2. SAINZ JR. (Ferrari)
3. NORRIS (McLaren)

Monaco, c’est « LE » RDV glamour et people de la saison. Et si le Covid19 limite quelque peu le public, il n’en demeure pas moins que beaucoup de pilotes jouent à domicile puisque résidant sur place. Pour Charles Leclerc, c’est « son » Grand Prix, et il compte bien faire des étincelles, lui qui n’a jamais réussi à faire une performance ici. Le premier recalé des qualifications est Mick Schumacher qui a planté sa Haas lors des essais libres et ne peut prendre part à la séance chronométrée. Il sera repêché par la direction de course et partira ainsi dernier. Dans les premières confirmations, on note la contre-performances des Alpine avec Alonso qui reste en Q1 et Ocon qui parvient dans un sursaut d’orgueil et de talent de passer en Q2. Mazzepin (Haas) et Latifi (Williams) sont logiquement laissés en Q1. Moins convaincant est Tsunoda (AlphaTauri) qui reste également dans ce niveau, alors que Pierre Gasly parviendra jusqu’à la Q3 et se positionnera 6e sur la 3e ligne. En Q2, Russel (Williams), Raikkonen (Alfa Romeo), Stroll (Aston-Martin), Ricciardo (McLaren) et Ocon (Alpine) en resteront là. Un coup dur notamment pour Ricciardo qui est très loin de son coéquipier Lando Norris très en verve depuis le début de saison. En Q1, les exploits sont multiples, à commencer par Giovinazzi (Alfa Romeo) qui est 10e ou encore Sebastian Vettel sur son Aston-Martin qui se qualifie 8e devant Perez et sa Red Bull. C’est Charles Leclerc qui décroche la pole position en réalisant une première tentative parfaite, tandis que lors de sa 2e tentative, il sort et tape le rail déclenchant le drapeau rouge et la fin prématurée de la Q3. Voilà qui va agacer Sainz Jr. qui se sentait capable de disputer la pole. Derrière Leclerc, Verstappen est 2e, et Bottas 3e. Dans les déceptions Hamilton n’est que 7e.

GP F1 Monaco 2021

Encore une sacrée course d’Esteban Ocon sur son Alpine pourtant pas si véloce. Derrière lui, Antonio Giovinazzi réalise lui aussi une très belle course à l’image de son début de saison.

La Course
Coup de tonnerre avant le départ lors de la mise en grille : Charles Leclerc ne pourra prendre part à la course, sa monoplace étant finalement endommagée, certainement suite au choc de la veille. Voilà qui fait les affaires de Max Verstappen qui se retrouve de facto en tête de liste, avec un Bottas qui aimerait bien prendre le dessus. Le départ est lancée, et Max Verstappen conserve l’avantage en fermant la porte avec autorité. Bottas est derrière blotti dans la 2e position. Comme souvent à Monaco, le petit train se forme avec peu de dépassements. On voit bien quelques tentatives d’intimidations au fil des tours : Hamilton sur Gasly, Vettel sur Hamilton, Sainz Jr. sur Bottas… Mais dans l’ensemble, personne ne parvient réellement à trouver le trou de souris qui convient. Mercedes tente d’anticiper le bal des arrêts aux stands avec Hamilton en premier. Mais finalement, non seulement il ressortira derrière Gasly qui va calquer son idée à un tour d’écart, mais en prime, Vettel et son Aston-Martin puis Perez plus tard, vont passer devant avec des arrêts aux stands idéalement placés dans la course. Devant, Verstappen maîtrise et ne sera jamais rattrapé. D’autant moins que Bottas en rentrant aux stands pour changer de pneumatiques à son tour ne pourra jamais repartir, la roue avant droite demeurant irrémédiablement bloquée. Résultat abandon, et une poisse qui le poursuit. Voilà longtemps que Mercedes n’avait pas loupé un Week end de Grand Prix de la sorte. Hamilton fulmine dans son casque et ne pourra terminer mieux que 7e. Cela nous donne donc à la mi-course Verstappen (Red Bull) 1er, Sainz Jr. (Ferrari) 2e et Norris (McLaren) 3e. C’est le tiercé gagnant de ce Grand Prix de Monaco. Et voilà Verstappen et Red Bull qui coiffent la tête des championnats pilotes et constructeurs. Il y a de la bagarre dans l’air et c’est tant mieux pour l’intérêt de la F1 et du public… A noter la fantastique remontada de Perez qui termine 4e, et échoue derrière Norris, tandis que Vettel termine 5e à Monaco. Pierre Gasly est 6e et a pris 1 tour à son coéquipier, tout comme Norris à Ricciardo. Dur…

GP F1 Monaco 2021

Puisque Charles Leclerc a été stoppé net dans sa course pour la victoire, sans même avoir pu capitaliser sur sa pole position, Sainz Jr. va effectuer une très belle course, le consolant de sa qualification tronquée par le drapeau rouge du samedi…

TOP Verstappen mène le bal ! ǀ Ferrari compétitif ǀ McLaren aux avants-postes ǀ Sainz Jr. en course ǀ Pole position de Leclerc ǀ Belle remontée de Perez ǀ Gasly solide en course ǀ Norris en forme cette saison ǀ Ocon performant ! ǀ Belle course de Giovinazzi ǀ Vettel retrouve des couleurs ǀ FLOP Haas ǀ Bottas poissard ǀ Mercedes pas dans le coup ǀ Hamilton perd la tête du championnat ǀ Alonso tarde à monter en cadence ǀ Leclerc malheureux à la mise en grille ǀ Alpine pas encore au point ǀ Tsunoda (AlphaTauri)…
GP F1 Monaco 2021

Max Verstappen réalise une course parfaite et surtout prend la tête du championnat de F1. C’est la première fois qu’il occupe cette place… Red Bull devance également Mercedes

CLASSEMENT DU GP F1 MONACO 2021
78 tours de 3,337 km = 260,286 km

Pos. no Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 78 1 h 38 min 56 s 820 (157,833 km/h) 2 25
2 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Ferrari 78 + 8 s 968 4 18
3 4 Drapeau de la Grande-Bretagne Lando Norris McLaren-Mercedes 78 + 19 s 427 5 15
4 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Red Bull-Honda 78 + 20 s 490 9 12
5 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Aston Martin-Mercedes 78 + 52 s 591 8 10
6 10 Drapeau de la France Pierre Gasly AlphaTauri-Honda 78 + 53 s 896 6 8
7 44 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 78 + 1 min 08 s 231 7 6 + 1
8 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Aston Martin-Mercedes 77 + 1 tour 13 4
9 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Alpine-Renault 77 + 1 tour 11 2
10 99 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 77 + 1 tour 10 1
11 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 77 + 1 tour 14
12 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo McLaren-Mercedes 77 + 1 tour 12
13 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Alpine-Renault 77 + 1 tour 17
14 63 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 77 + 1 tour 15
15 6 Drapeau du Canada Nicholas Latifi Williams-Mercedes 77 + 1 tour 18
16 22 Drapeau du Japon Yuki Tsunoda AlphaTauri-Honda 77 + 1 tour 16
17 9 Russian Automobile Federation flag.svg Nikita Mazepin Haas-Ferrari 75 + 3 tours 19
18 47 Drapeau de l'Allemagne Mick Schumacher Haas-Ferrari 75 + 3 tours 20
Abd. 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 29 Écrou de roue 3
Np. 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 0 Transmission (1)

Meilleur Tour
Lewis Hamilton (Mercedes) en 1 min 12 s 909 (164,770 km/h) au 79e tour

En savoir plus :
Formule 1 – Photos Formule 1

2021 05 23 GP F1 Monaco 2021
« 1 de 5 »
  • BMW 325ti Compact E46 La BMW Série 3 Compact E36, malgré un joyeux patchwork technique, a connu un franc succès. Seulement voilà, la concurrence n’est pas restée inactive, et Audi (A3) et Mercedes-Benz (Classe C Coupé Sport) sont venu contester le rôle de la compacte allemande premium. En juillet 2001, BMW dévoile ainsi sa nouvelle Série 3 Compact E46. ...
  • Porsche 911 Carrera RS 2L7 série E/F Porsche est vexé ! Il faut dire que BMW et Ford lui font vivre un enfer en course de tourisme catégories Groupe 2 et Groupe 4. Alors, bien que le nouveau PDG de Porsche, Ernst Fuhrmann vise à amener la Porsche 911 vers la fin qu’il juge trop datée dans son architecture, en compétition elle ...
  • ASA 1000 GT L’ASA 1000 GT a été officiellement dévoilée au salon de Turin en novembre 1963, mais en réalité il faut remonter dans le temps pour décrypter son histoire complexe. Au départ, c’est à Maranello qu’une « Ferrarina », comprenez une petite Ferrari, est étudiée. Le rusé Enzo pense à contrer des modèles sportifs mais plus populaires. ...
  • Peugeot 206 S16 Depuis l’arrêt de la Peugeot 205 GTI, le constructeur français n’a pas osé la remplacer directement, et c’est une descendance à deux têtes, ou plutôt deux gammes qui a repris le flambeau avec les Peugeot 106 XSI puis S16 et 306 S16. En septembre 1998, Peugeot démarre son retour sur le segment de la Peugeot ...
  • Porsche 911 2 litres Au salon IAA de Francfort 1963, Porsche frappe un grand coup en présentant sa toute nouvelle Porsche 901. Un patronyme qui va être de courte durée, puisque Peugeot va lui contester cette nomenclature avec le « 0 » au centre lors du salon de Paris 1964. Voilà donc la Porsche 911 (changement en novembre 64) ...
  • Renault 19 16S Surnommée l’arlésienne, la Renault 19 16S va finalement arriver dans les salons et les show-rooms des concessions en mai 1990, soit deux ans après le lancement de la gamme 19. La faute à une mécanique multisoupapes qui a dû patienter pour des raisons de difficultés d’industrialisation. En effet, le quatre cylindres 12 soupapes des Renault ...
  • Porsche 911 2L4 S série E/F Depuis 1968, Porsche n’a de cesse d’améliorer sa voiture de sport : la Porsche 911. Empattement allongé pour une meilleure tenue de route en 1968, passage au Flat 6 de 2,2 litres en 1969 pour la série C, c’est en 1971 pour le millésime 72 que Porsche change de nouveau le Flat 6 de sa ...
  • Seat Ibiza SXI Fiat largue Seat ! Pas grave, le constructeur espagnol va voler de ses propres ailes et finalement se faire racheter par Volkswagen. Une aubaine. Entretemps, Seat va mettre les petits plats dans les grands pour sa première Ibiza qui doit définitivement propulser le constructeur espagnol dans le marché occidental avec crédibilité. Alors les clients découvrent ...
  • Dino 246 GT Depuis 1965, Enzo Ferrari sous sa marque Dino a cédé à la pression des anglais avec l’étude d’un V6 compact d’une part, et de l’implantation en position central arrière. Après plusieurs expérimentations tant en compétition, que dans le développement d’une berlinette de route, c’est finalement en 1967 que la Dino 206 GT est dévoilée pour ...
  • Volkswagen Golf 2 G60 Rallye Avec l’arrêt des groupe B en Championnat du Monde des Rallyes, Volkswagen veut revenir en compétition en groupe A pour 1990. C’est donc sur la base de la Golf 2 GTI que le département Motorsport du constructeur de Wolfsburg va développer une version spéciale routière, limitée à 5 000 exemplaires, pour être homologué en Championnat ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
GP F1 Monaco 2021 - 23 Mai, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.