Rolls-Royce Silver Shadow

Rolls-Royce Silver Shadow
1965 – 8 cyl. en V 16V
ND ch – 190 km/h
2 100 kg

A Crewe, la présentation d’un nouveau modèle est un évènement tant les nouveautés sont rares. Pour 1965, Rolls-Royce dévoile ainsi la nouvelle Silver Shadow qui remise au garage la vénérable Silver Cloud. Révolution de palais, la Rolls-Royce Silver Shadow entre de pleins pneus dans l’ère moderne avec une carrosserie qui intègre (enfin ?) les pontons. Elancée, mais pourtant plus courte que la Cloud, la Rolls-Royce Silver Shadow conserve malgré tout des dimensions respectable avec 5,2 mètres de long et 1,8 mètres de large. Tout de même ! Quitte à chambouler les traditions, Rolls-Royce a adopté sa calandre historique mais en réduisant de moitié sa hauteur. C’est la première fois depuis 1914 que Rolls-Royce touche à son symbole… Si la ligne est inédite, elle n’en demeure pas moins très classique et bien équilibrée harmonieusement campée sur un empattement conséquent (3 mètres) et ses roues de 15 pouces flanquées d’enjoliveurs tôle du plus bel effet. Seule la proue accepte des similitudes avec la Silver Cloud III, notamment les optiques avant doublées. La malle arrière adopte des petits feux qui soulignent la ligne de caisse qui vient mourir jusqu’au parechocs. Du chrome en veux-tu en voilà pour bien souligner une certaine idée du luxe, la Rolls-Royce Silver Shadow dégage un style follement classique, mais moins protocolaire que la Silver Cloud. Avec sa structure de coque autoporteuse (c’est inédit, fini les châssis séparés), la Rolls-Royce Silver Shadow signe également la fin des carrosseries spécifiques réalisées à la demande et sur-mesure par des spécialistes du genre (Mulliner, Park Ward)…

Si la puissance de son V8 est jugée suffisante, la Rolls-Royce Silver Shadow innove par des techniques de conception (enfin !) modernes. Au programme, luxe, calme et volupté dans un style so British…

Ne cherchez pas les caractéristiques techniques détaillées du V8 à 90° de la Rolls-Royce Silver Shadow, puisque selon la tradition maison, les données de puissance et de couple sont tenues secrètes. Après tout, avec la vocation de cette limousine de prestige, ces valeurs ont-elles réellement leur importance ? D’ailleurs, avec son poids embarqué dépassant les 2 tonnes (!) et une aérodynamique digne d’une armoire normande, la Rolls-Royce Silver Shadow atteint tout de même une vitesse maximale de 190 km/h et efface la borne kilométrique en moins de 33 secondes seulement. Puissance suffisante ? Assurément à la lecture du chronomètre. Ce V8 de 6 230 cm3 est tout alu et a été inauguré sous le capot des Silver Cloud II dès… 1959 ! Avec sa distribution a un arbre à cames central (tiges et culbuteurs) pour ses 16 soupapes, il est refroidit par eau. Son taux de compression est de 9:1 et l’alimentation est confiée à deux carburateurs horizontaux SU H08. L’ensemble est complété d’une boîte automatique 3 rapports GM Hydromatic. « Glouglous » feutrés et disponibilité à tous les étages, l’ensemble moteur-boîte de la Rolls-Royce Silver Shadow lui sied à merveille et est particulièrement adapté à la vocation de luxe et de confort. La révolution se passe surtout dans ses dessous. Bye bye les châssis séparés, c’est désormais une classique et moderne caisse autoporteuse en acier qui est conçue pour la Silver Shadow. Des cadres auxiliaires complètent la panoplie à l’avant et l’arrière. Les quatre roues sont indépendantes avec à l’avant des triangles superposés et des bras tirés à l’arrière. Amortisseurs et barres antiroulis sont là pour la tenue de la caisse en toute circonstance. Et comme cela ne suffisait pas, Rolls-Royce a acheté des brevets à Citroën pour un correcteur d’assiette automatique hydraulique. Toujours chez la firme aux chevrons, Rolls-Royce a également opté pour le circuit de freinage triple à assistance hydraulique pour ses quatre freins à disques, dont ceux avant qui sont pincés par des doubles étriers. Une solution qui démontre son efficacité, car les puissances de décélérations sont bien réelles, sans compter l’endurance qui reste acceptable pour une auto de ce poids. La direction est à circuit à billes et assistée hydrauliquement. Tout a été conçu à bord de la Rolls-Royce Silver Shadow pour que la conduite et toutes les commandes offrent une douceur synonyme de luxe et de prestige. Au volant, tout se manie du bout des doigts ou des orteils, il n’y a jamais besoin de forcer le geste… Les roues sont montées ne pneumatiques de 205/70 SR15. Des flancs hauts propices eux aussi à assurer un confort maximal. Le résultat est excellent, puisque non seulement le confort de roulement est sensationnel, mais en outre, la Rolls-Royce Silver Shadow est agréable à conduire en raison d’une tenue de route équilibrée et efficace. Alors certes, elle n’accepte pas d’être violentée façon rallye de Monte Carlo, mais une conduite coulée dynamique est à sa portée. L’habitacle fait la part belle à la tradition d’accueil de Crewe : cuir Connolly, moquette épaisse, boiseries vernies… La planche de bord est plus moderne dans son dessin mais reste bien étudiée avec beaucoup d’informations utiles. L’équipement de série est très complet, avec beaucoup de qualité comme la climatisation qui souffle discrètement un air toujours tempéré et agréable. En revanche, on reste déçu par l’habitabilité intérieur eut égard aux dimensions extérieures, ainsi qu’à la position de conduite qui n’est pas idéale. Egalement, certaines lacunes d’équipement, comme les essuie-glaces par intermittence, sont assez surprenantes à bord d’une limousine de ce tarif stratosphérique…

Notre avis
emoticonUne fausse révolution de palais ? A Crewe, c’est certes un vent nouveau que souffle la Rolls-Royce Silver Shadow avec ses techniques nouvelles mais qui sont déjà largement éprouvées et diffusées chez des constructeurs généralistes. Pas si grave, car la Silver Shadow joue dans une autre catégorie et une registre qui n’appartient qu’à elle. Cadillac, Mercedes-Benz, Jaguar, BMW ? Elles demeurent toutes un cran en-dessous en matière d’image, de standing et de finition. La Rolls-Royce Silver Shadow roule au-dessus de la mêlée et du bitume par la grâce d’un confort hors norme et une douceur de fonctionnement très cosy et élégant. Un état d’esprit qui a un prix qui limite sa diffusion…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Rolls-Royce Silver Shadow rolls-royce-silver-shadow-1A Crewe, la présentation d’un nouveau modèle est un évènement tant les nouveautés sont rares. Pour 1965, Rolls-Royce dévoile ainsi la nouvelle Silver Shadow qui remise au garage la vénérable Silver Cloud. Révolution de palais, la Rolls-Royce Silver Shadow entre de pleins pneus dans l’ère moderne avec une carrosserie qui intègre (enfin ?) les pontons. ...

Avant d’acheter
La Rolls-Royce Silver Shadow a rencontré un franc succès avec un total de 31 175 exemplaires produits toutes versions confondues de 1965 à 1980. La Silver Shadow 6,2 litres est la plus populaire avec 16 717 exemplaires produits en version standard de 65 à 77 et 2 776 exemplaires pour la version longue (LWB). Le marché des Rolls-Royce est très spécifique. Comme toutes les marques de prestige, il existe le réseau officiel qui vend des autos à priori à l’origine connue et certifiée. Pas étonnant donc de trouver en quantité suffisante et régulière des Silver Shadow à vendre dans les petites annonces ou les ventes aux enchères. Les Rolls-Royce Silver Shadow doivent être impérativement achetées avec un historique connu. Si ce n’est pas le cas, méfiance tant les modèles à la provenance douteuse peuvent vous induire en erreur. Il est d’ailleurs toujours utile de se rapprocher des clubs Rolls-Royce et Bentley, plus accessibles et chaleureux qu’on ne le croit et dont les archives sont une véritable mine d’or. A noter que la séparation de Rolls-Royce et Bentley n’arrange pas les choses pour l’entretien, les pièces et l’historique. Vérifiez que tous les accessoires sont en état de marche, et que l’auto convoitée tourne régulièrement. Dans les points à vérifier impérativement avant achat sur ce type d’autos : la corrosion, l’état de l’hydraulique (très coûteux à remettre en état), l’état des trains roulants (qui souffrent du poids de la noble lady). Les versions à conduite à droite doivent être moins chères sur le continent, tandis que les modèles qui roulent peut et sont immobilisés sont à fuir absolument… Onéreuse et inaccessible neuve, les Rolls-Royce Silver Shadow restent onéreuses à l’entretien.

Mots clés : Rolls-Royce | Silver Shadow | Flying Lady | Rolls | V8 | Crewe | limousine | ROLLS-ROYCE | SILVER SHADOW | berline sport

TOP Ligne inédite et somptueuse ǀ Conception modernisée ǀ Performances suffisantes ǀ Tenue de route équilibrée ǀ Equipement de série ǀ V8 goulu ǀ Confort ǀ Finition et présentation ǀ Image ! ǀ Freinage FLOP Poids ! ǀ Habitabilité décevante ǀ Consommation ǀ Position de conduite | Pas d’équipements inédits | Où l’entretenir ? | Tarif !! ǀ Boîte 3 rapports seulement | Moins somptueuse que la Silver Cloud

Pour en savoir plus…
Rolls-Royce du Guide des SportivesPhotos Rolls-Royce – News Rolls-Royce –

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Rolls-Royce
Silver Shadow
1965
36 CV – 154 000 FF
8 cylindres en V 16 soupapes (1 ACC) –6 230 cm3
ND ch à ND tr/mn (ND ch/litre)
ND Nm à ND tr/mn (ND Nm/litre)
non
propulsion + BV3 automatique
2 100 kilos (ND kg/ch)
2 disques pleins AV et 2 disques pleins AR
jantes acier 15″ + pneus en 205/70 SR15 AV et 205/70 SR15 AR
0 à 100 km/h en ND; 190 km/h, km DA en 32ʺ5

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Rolls-Royce Silver Shadow
« 1 de 2 »
  • Rolls-Royce Silver Shadow A Crewe, la présentation d’un nouveau modèle est un évènement tant les nouveautés sont rares. Pour 1965, Rolls-Royce dévoile ainsi la nouvelle Silver Shadow qui remise au garage la vénérable Silver Cloud. Révolution de palais, la Rolls-Royce Silver Shadow entre de pleins pneus dans l’ère moderne avec une carrosserie qui intègre (enfin ?) les pontons. ...
  • Rolls-Royce Flying Spur Depuis 1980, Rolls-Royce étrenne sa gamme Silver Spur au design toujours très classique mais plus carré, bien dans la tendance du début des eighties. En parallèle, Bentley, dont les modèles sont calqués sur leurs cousines Rolls-Royce, au design près, jouit d’un prestige nouveau avec les Bentley Turbo R et Mulsanne Turbo. Pas de doute, le ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Rolls-Royce Silver Shadow, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *