Aston-Martin DB11 Volante

Aston-Martin DB11 Volante
2018 – V12 48V Biturbo
510 ch – 300 km/h
1 812 kg

Comme pour la DB9 en son temps, la DB11 se décline également dès le lancement de la V8 pour 2018 en variante Volante, plus communément appelé cabriolet chez les autres constructeurs. Depuis l’Aston-Martin DB6, la saga des Volante a ponctué chaque nouvelle génération d’Aston-Martin toujours avec élégance et bon goût. De véritables voitures d’esthètes pour qui le plaisir des yeux et des sens doit primer sur les sensations de conduite pures et la conduite sportive. Si l’ensemble du dessin est intégralement repris au coupé, l’Aston Martin DB11 Volante en se dévoilant offre une pureté de ligne à se damner. C’est bien simple, la poupe est mieux encore mise en avant avec ce pli qui est souligné par les délicates optiques arrière en forme d’hirondelles stylisées. Tendue de profil, nez légèrement incliné pour la pénétration dans l’air, l’Aston-Martin DB11 Volante change de registre et semble glisser sur l’asphalte avec son nouveau regard de prédateur. Pourtant, de nombreux détails de style vous rappelle que la Volante n’est pas une sportive prête à en découdre avec n’importe quelle (vulgaire ?) GTI. La calandre historique est toujours là et s’intègre à merveille dans ce nouveau dessin admirable signé par l’équipe de Marek Reichman. Peu de véhicules dégagent à ce point un tel magnétisme rien qu’en les contemplant et de ce point de vue, Aston-Martin a réussi son pari. Et cerise sur le gâteau, tout le reste est désormais enfin au diapason (moteur, boîte, télématique) et tant pis s’il a fallu faire quelques concessions en s’acoquinant avec Mercedes-Benz…

Privée de V12, l’Aston-Martin DB11 Volante V8 se découvre pour affirmer encore mieux les traits subtils et élégants de son design. Elle fait mouche et arriverait (presque) à faire oublier son surpoids et sa sportivité émoussée…

Cachez ce V8 que je ne saurais voir ? Certes, le partenariat avec Daimler a pu laisser perplexe et faire craindre une perte de caractère typiquement Aston. Néanmoins, ce partage est plus subtil qu’il n’y paraît et ceux qui redoutent d’avoir une AMG GT en guise de DB11 en seront pour leurs frais. Certes, le bloc moteur est repris directement à Affalterbach (fief d’AMG), mais beaucoup de modifications spécifiques ont été apportées au V8 4,0 litres à la double suralimentation (et ses échangeurs air/eau). L’admission, l’échappement, cartographie moteur aux nouvelles lois de gestion des papillons des gaz, de l’injection et l’allumage, ainsi que la lubrification (terminé le carter sec de l’AMG GT) sont à titre d’exemple spécifiques et développés par Aston-Martin. Tout le haut moteur recèle ce qui se fait de mieux en ce moment avec deux doubles arbres à cames en tête entraînés par chaînes, une injection directe d’essence évoluée, 4 soupapes par cylindres… Placé en position centrale avant longitudinalement, il est secondé par une boîte de vitesses automatique ZF à 8 rapports, tranchant ainsi délibérément avec la boîte à double embrayage de sa cousine germaine, la Mercedes-Benz AMG GT. Moins réactive dans les changements de rapports, cette transmission automatique, dictée par le marché américain qui préfère la douceur de transmission des « vraies » boîtes auto à convertisseur de couple, fait néanmoins une excellente impression. Idéalement mariée à ce V8 goulu et au couple très généreux (675 Nm dès 2 000 tr/mn), elle égrène les rapports dans une douceur en phase avec l’esprit Grand Tourisme qui anime l’Aston Martin DB11 V8. Ce V8 ne manque pas de punch avec ses 510 ch à 6 000 tr/mn. Un caractère très plein dès les bas régimes pour apporter un maximum de souplesse et de confort dans la conduite, particulièrement bien secondé par la boîte auto ZF. Fort logiquement, avec un poids supérieur au coupé (+112 kg) les accélérations sont un poil en retrait (et encore) avec un 0 à 100 km/h en 4’’1. La vitesse maxi conserve son blocage à 300 km/h (mais cela reste très anecdotique en cette version Volante). Et tout cela dans une sonorité, certes différente de l’antique V8 Aston, mais qui flatte les sens et est plus ou moins volubile en fonction des modes retenus : « GT », « Sport » et « Sport+ ». Ces trois modes ont également une influence sur les réglages de direction, l’amortissement et la gestion de la boîte auto ZF. Basé sur la nouvelle plateforme Aston-Martin qui est commune à la plupart des modèles, la DB11 Volante reçoit des renforts de structure suite à l’ablation du toit. Cette structure reçoit ainsi des trains roulants évolués avec des doubles triangles forgés à l’avant et un train arrière multibras. Voilà qui transforme le comportement routier de la DB11 Volante comparé à sa devancière. Plus efficace, plus rigide, plus sereine, elle marque encore le pas face à la concurrence en raison d’un amortissement pas à la hauteur des évènements. Certes, les différents modes permettent de jouer avec les variations d’amortissement, mais dans tous les cas de figure, c’est trop souple dans les phases d’attaque, conférant un train arrière très nerveux dans les réaccélérations franches. La conduite sur circuit n’est assurément pas sa vocation, même si la DB11 Volante V8 brille par un équilibre de comportement en raison d’une architecture générale qui autorise un 50/50 de répartition de poids entre les deux essieux. L’Aston-Martin DB11 V8 Volante peut également compter sur des pneus Bridgestone Potenza S007 (!) spécialement développés pour elle dont les dimensions généreuses (255/40 ZR20 AV et 295/35 ZR20 AR) lui assurent une sérieuse emprise sur le bitume. Le freinage est confié à quatre disques ventilés généreusement dimensionnés et complété d’un ABS. Suffisant en usage courant, même musclé, la prudence est de mise sur un usage intensif type circuit, le poids ayant vite raison d’eux et du liquide de frein. D’ailleurs, il est à noter une course de pédale de frein assez désagréable et déroutante. Les aides à la conduite usuelles sont de série (ESP et ASR) et viennent habilement complétées un différentiel autobloquant piloté. La motricité est ainsi excellente même lorsque les conditions se dégradent, à la condition de conserver à l’esprit que vous avez une propulsion de 510 ch sous le pied droit… L’habitacle change de style que par le passé, mais reste soigné et de très haut niveau. Les plus observateurs remarqueront une télématique déjà vue chez Mercedes-Benz (écran, console tactile de sélection…). Après tout, pourquoi s’en choquer ? Les sièges baquets permettent un compromis confort et position de conduite parfait, tandis que l’équipement de série est complet. Dans l’inédit, on remarque qu’Aston-Martin fait désormais appel à un combiné d’instruments entièrement digital comme c’est déjà le cas chez Audi et Lamborghini. Qu’importe, le résultat est probant et l’ambiance à bord vous rappelle bel et bien que vous roulez dans une Aston-Martin, dont la vocation de Grand Tourisme est bien réelle. Enfin, quoique 2+2, les places arrières sont symboliques (tout comme pour le coupé) et seront surtout utilisables pour poser des sacs de voyages.

Notre avis
emoticonDans ce segment de marché, les alternatives ne sont pas si nombreuses et pourtant terriblement différentes. A la froideur d’une S63 AMG cabriolet, l’exubérance de la Bentley Continental GT V8 ou la sportivité de la Ferrari Portofino, l’Aston-Martin DB11 Volante V8 vient apporter un entre-deux particulièrement bien avisé en y ajoutant une plastique aussi sexy qu’élégante. Véritable cabriolet aussi beau à contempler qu’à vivre, il distille un compromis que ces rivales peinent à proposer. Une sorte de synthèse du genre ? On le pense sincèrement et tant pis si pour cela, Aston-Martin a renoncé à y glisser son V12 maison et concédé quelques apports extérieurs (AMG) pour perpétuer le mythe…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Aston-Martin DB11 Volante Comme pour la DB9 en son temps, la DB11 se décline également dès le lancement de la V8 pour 2018 en variante Volante, plus communément appelé cabriolet chez les autres constructeurs. Depuis l’Aston-Martin DB6, la saga des Volante a ponctué chaque nouvelle génération d’Aston-Martin toujours avec élégance et bon goût. De véritables voitures d’esthètes pour ...
  • Aston-Martin DBS Volante La Vanquish n’existait pas en variante Volante, comprenez cabriolet chez Aston Martin. Basée sur la DBS, les hommes de Newport Pagnell ont retiré le toit pour permettre à l’amateur de la plus sportive des Aston-Martin de route de profiter du souffle du V12 cheveux au vent… 517 ch qui piaffent sous le capot largement aéré ...
  • BMW M6 V10 Cabriolet E63 En décembre 2003, BMW ressuscite la gamme série 6 disparue fin 89… Et avec quel brio ! Le controversé Chris Bangle au crayons muselle ses excès ne laisser que la quintessence de son art. En 2006, la M6 Cabriolet chipe le V10 de 5 litres à la BMW M5 délivrant 507 ch à 7 750 ...
  • Ferrari California Le marché des roadsters sportifs de luxe à plus de 160 000 € est finalement assez pauvre en offre avec le SL63 AMG, le XLR et le SC430. Ferrari, déjà en réussite commerciale depuis plusieurs années, vient y jouer les troubles fêtes en 2009 avec son roadster « CC » California. Si le V8 ...
  • Ferrari California T Depuis 2009, la Ferrari California a marqué de sacrés jalons dans l’histoire de Ferrari. Véritable succès, Ferrari revoit sa copie pour 2014 avec le retour à la suralimentation pour le V8 comme du temps des 288 GTO, F40 et 208 GTS/GTB. Et quitte à offrir un nouveau moteur, Ferrari a également retouché habilement la ligne ...
  • Lamborghini Gallardo LP560-4 Spyder Depuis 2003, la Gallardo est venue compléter l’offre Lamborghini vers le bas, sans pour autant sacrifier l’âme et le caractère ombrageux des productions de Sant’Agata. En 2008, un facelift la rend encore plus agressive et sculpturale et en mars 2009, un spyder complète l’offre. La LP560-4 Spyder s’offre une robe totalement aiguisée, un regard plus ...
  • Maserati GranCabrio Sport Depuis 2009, la Maserati GranTurismo s’est muée en GranCabrio avec l’ablation de son toit. Déjà gâtée côté style en coupé, la version découvrable ne fait que souligner le trait charnel et désirable. A Genève, en mars 2011, Maserati n’hésite pas à faire monter encore la GranCabrio d’un cran en la nommant « sport ». Pour ...
  • Mercedes-Benz SL63 AMG R230 La Mercedes SL, c’est une institution de Stuttgart depuis la 300 SL des 50’s. Les générations se succèdent et cèdent toujours plus aux sirènes du sport. Après-tout « SL » ne signifie-t-il pas « Sport Leicht » (Sport Léger) ? Commercialisé depuis 2002, le SL génération R230 connaît un profond facelift en avril 2008 avec ...
  • Porsche 911 Targa 4 991 Porsche n’hésite pas à rebattre les cartes sur sa gamme 911. En témoigne le renouveau du concept Targa, initialement commercialisé en 1965, pour 2014 avec une Porsche 991 Targa qui abandonne le grand toit coulissant des 933-996-997. L’arceau et sa lunette arrière sont donc de retour sur la Porsche 911 Targa 4 (991), qui comme ...
  • Porsche 911 Targa 4S 991 Pour ceux qui trouvent la Porsche 911 Targa 4 991 presque trop timide, Porsche n’a pas oublié en revenant aux fondamentaux de son offre Targa (arceau et une belle bulle arrière vitrée) sur la génération 991 de prévoir une version plus performante basée sur le Flat 6 3,8 litres de 400 ch des coupés et cabriolets ...
  • Porsche 911 Turbo S Cabriolet 997 Avec la Porsche 911 Turbo, Porsche porte sa mythique sportive toujours plus haut à chaque génération. Dernières nouveautés en date, le constructeur de Zuffenhausen a doté son égérie de l’injection directe et de sa boîte à double embrayage PDK. Et comme si cela ne suffisait pas, une version Turbo S plus ultime encore voit le ...

Avant d’acheter
L’Aston-Martin DB11, en version V8 ou V12, est avant tout réservée à une élite. Son tarif d’emblée est le péage d’entrée qui sélectionne, mais pas uniquement, car il faut également « oser » assumer l’achat et l’usage d’une Aston-Martin. Résultat, les véhicules à vendre sur le marché de la voiture de sport, notamment dans l’hexagone, est relativement marginal, vous imposant soit une certaine patience, soit vous obligera à vous tourner vers les marchés étrangers. Passer par un professionnel reconnu est assurément un plus et vous protégera contre un mauvais achat, ou, à défaut, vous permettra de vous retourner contre une officine qui a pignon sur rue dans l’hexagone. Logiquement, les Aston-Martin DB11 ne foulent pas les circuits pour les track days, ce qui permet de les préserver encore mieux et vous garantit de tomber sur un bel exemplaire lors de l’achat. L’essentiel est de ne retenir que des autos dont l’entretien a été prouvé et confirmé dans le réseau officiel Aston-Martin. Conservez à l’esprit que les coûts d’entretien sont exorbitants pour les modèles de la firme de Gaydon, à commencer par les consommables qui souffrent autant du poids élevé que du couple à digérer. Vérifiez également le style de conduite pour éviter toute mauvaise surprise sur la boîte de vitesses ZF et de l’état de son convertisseur de couple qui a fort à faire. Enfin, sachez que la remise en état de la carrosserie ne peut être que l’affaire de professionnels (très) avertis. Vous voilà prévenu, n’est pas James Bond qui veut !…
Entretien : ND

Mots clés : Aston-Martin |AM | DB11 | V8 | Volante | Grand Tourisme | AMG | Gaydon | ASTON-MARTIN | DB11 V8 VOLANTE | CABRIOLET SPORT | GRAND TOURISME

TOP Design typique Aston et inédit ǀ Ligne terrible en Volante ! ǀ Comportement routier efficace ǀ Performances ǀ Confort de roulement ǀ Présentation moderne chic et moderne ǀ Télématique (enfin) à jour ǀ Position de conduite ǀ Détails de styles extérieurs charmants et nombreux ǀ Equilibre de comportement (répartition des masses idéale) ǀ Equipement de série ǀ Image ǀ Exclusivité FLOP Endurance freinage ǀ Poids encore plus élevé ǀ Tarif indécent ? ǀ Places arrières symboliques ǀ Amortissement ǀ Réseau SAV éparse ǀ Course de la pédale de frein ǀ Boîte auto imposée ǀ Pas de V12 disponible sur la Volante ǀ Ambiance à bord trop anonyme ?

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :

Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :

Aston-Martin
DB11 V8 Volante
2018
40 CV – 199 712 €
8 cylindres en V 32 soupapes (2×2 ACT) – 3 982 cm3
510 ch à 6 000 tr/mn (128,08 ch/litre)
675 Nm à 2 000 tr/mn (169,51 Nm/litre)
2 turbocompresseurs (Ø 1,6 bar) + échangeur air/eau
propulsion + BV8 automatique + différentiel autobloquant AR piloté + ESP + ASR
1 812 kilos (3,55 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR + ABS
jantes alu 20″ + pneus en 255/40 ZR20 AV et 295/35 ZR20 AR
0 à 100 km/h en 4’’1; 300 km/h, km DA en ND

Textes : Benjamin de la Renardière (Alis Webzine) – Photos : D.R

Aston-Martin DB11 Volante
« 1 de 20 »
  • GP F1 Abu Dhabi 2022 – 20 novembre Dernier Grand Prix de la saison à Abu Dhabi avec un final qui sera nécessairement plus calme que l’année dernière le championnat étant déjà clos à son pinacle du classement. Néanmoins, reste à confirmer la 2e place de Perez, et les classements inter-constructeurs (Alpine vs McLaren, et Alfa Romeo vs Aston-Martin). Les qualifications éliminent de ...
  • GP F1 Sao Paulo Brésil 2022 – 13 novembre Et revoilà la course Sprint, avec les qualifications qui démarrent ainsi le vendredi. Et déjà grosse surprise avec Magnussen en pole position pour la course Sprint. Voilà le résultat lié aux intempéries et à la météo changeante. La bonne fenêtre de tir était celle de Magnussen, d’autant que Russel s’est sorti tout seul imposant le ...
  • GP F1 Mexico 2022 – 30 octobre Retour à Mexico, Grand Prix qui jusqu’ici n’a connu que des vainqueurs différents dans sa version moderne. Mais jamais Sergio Perez le local de l’étape n’est parvenu à gagner « son » grand prix. Est-ce que l’insatiable Verstappen sera plus clément et partager à Mexico ? Rien n’est moins sûr, car si les Mercedes semblent les plus ...
  • Aston-Martin célèbre les 50 ans des Aston-Martin V8 Nous sommes en 1972, et Aston Martin subit l’un de ses changements sismiques périodiques. Sir David Brown, l’industriel talentueux qui a dirigé l’entreprise à travers certains de ses moments les plus mémorables du 20ème siècle, a vendu la société à un nouveau propriétaire, Company Developments Ltd, et un nouvel esprit d’optimisme s’installe. C’est ainsi que naît ...
  • GP F1 Austin Texas USA 2022 – 23 octobre Surprise pour nous Européens, mais les USA commencent à se passionner pour la F1 ! Oui messieurs… ou doit-on dire Mister. Chase Media réussi là où Ecclestone avait échoué. Résultat, l’affluence est record (plus de 440 000 spectateurs), les people toujours plus nombreux (on voit ainsi Brad Pitt qui déambule dans les stands et le ...
  • GP F1 Suzuka Japon 2022 – 9 octobre A l’instar de Singapour, le GP de Suzuka n’était pas revenu au calendrier depuis la crise du Covid 19. Une aubaine ce retour pour tous les fans japonais de F1, et ils sont nombreux ! Et comme à Singapour, la pluie vient jouer les troubles-fêtes. Lors des qualifications, le sol est plus sec, et certains ...
  • GP F1 Singapour 2022 – 2 Octobre Retour à Singapour après une absence prolonge due au Covid 19. Circuit urbain par excellence, exigeant et avec sa météo humide et chaude elle met à rude épreuve les hommes et les machines. Et la pluie joue les invitées avec de sacrées trombes d’eau et un circuit détrempé, voire totalement trempé. Voilà qui peut rebattre ...
  • GP F1 Monza Italie 2022 – 11 septembre Temple de la vitesse, Monza en Italie, avec son ancien autodrome qui est découpé par le passage de la piste moderne, au milieu de la forêt et des arbres, est un temps fort de l’année. Les vitesses dépassent les 350 km/h dans la ligne droite donnant toujours le frisson de la foule. La Scuderia est ...
  • GP F1 Zandvoort Hollande 2022 – 3 septembre Attention ! Nous voilà sur les terres de Max Verstappen. Il faut savoir, que ce dernier outre une chanson à sa gloire qu’entonne le public batave flanqué de leurs tuniques oranges, a été décoré d’une distinction nationale par le gouvernement hollandais. Ajoutez à cela les festivités potaches habituelles de Red Bull (ici une course en ...
  • GP F1 Spa Francorchamps Belgique 2022 – 28 août Spa Francorchamps démarre la fin de la pause d’une part, mais également son lot d’annonces : Albon est confirmé chez Williams et le GP de France ne sera pas reconduit en 2023 (sic !). Mais plus comique, alors qu’Alpine avait confirmé Piastri chez eux en 2023 pour remplacer Alonso qui ne s’est pas senti désiré ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Aston-Martin DB11 Volante, 10.0 out of 10 based on 3 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.