Maserati Spyder 4200 V8

Maserati Spyder 4200 V8 Tipo M138

Maserati Spyder 4200 V8
2001 – 8 cyl. en V 32V
390 ch – 285 km/h
1 730 kg

La Maserati 3200 GT, conçue sous l’égide de Ferrari, a remis la firme au trident en 1998 sur le chemin de la réussite et de la prospérité. Design étincelant de Giorgietto Giugiaro (Ital Design), finition intérieure soignée et haut de gamme, performances élevées avec des manières civilisées, tout a été remis en question pour faire oublier la saga Biturbo de l’ère de Tomaso. Seul le V8 Biturbo qui est sous le capot avant est une réminiscence de cette époque désormais révolue à Modène où l’usine a été totalement modernisée pour l’occasion. Seulement voilà, ses feux arrière boomerang à LED, entre autre, lui interdit l’accès du juteux marché américain. Mais chez Ferrari, on a d’autres projets à commencer par l’intégration du V8 atmosphérique de Maranello dérivé de la Ferrari 360 Modena. Maserati dévoile ainsi pour 2001 la Maserati Spyder qui semble extrapolée de la Maserati 3200 GT. Semble, car c’est toujours Ital Design qui se charge de l’opération, conservant les traits principaux du coupé 3200 GT, à l’exception de deux faits marquants : de nouveaux optiques arrière plus carrés et banals, et une plateforme raccourcie de 22 cm transformant le coupé 2+2 en spyder stricte deux places. Plus ramassée, plus compacte, la Maserati Spyder n’en conserve pas moins intact son pouvoir de séduction. Les courbes sont toujours sensuelles sans devenir mièvres, tandis que les jantes alu de 18 pouces sont du même dessin que la 3200 GT Asseto Corsa. Capoté ou décapoté, le Spyder demeure toujours autant élégant, tandis que le couvre chef s’escamote intégralement sous un couvre-capote préservant le profil idéal… Mais au-delà du style, la Maserati Spyder est une véritable nouveauté, tant les différences techniques sont conséquentes. Suivez le guide…

Si la Maserati Spyder semble dérivée du coupé 3200 GT en raison de son style similaire, à quelques détails près, les modifications sont bien plus profondes, voire révolutionnaires ! V8 atmosphérique Ferrari, boîte Cambiocorsa, et nouvelle répartition des masses avec un système transaxle. Du charme et de la rigueur au programme…

Maserati Spyder 4200 V8 Tipo M138

La Maserati Spyder 4200 V8 Tipo M138 étrenne un tout nouveau V8 atmosphérique conçu à Maranello. Privilégiant les hautes rotations, il est autant performant que le V8 Biturbo Maserati tout en offrant un caractère différent. Il est associé à une boîte manuelle ou robotisée Cambiocorsa.

Le V8 à 90° de 4,2 litres (4,244 cm3 exactement) placé longitudinalement à l’avant est conçu à Maranello. Maserati a en effet la primeur de cette nouvelle mécanique moderne, preuve de l’importance que donne Ferrari à son ex-rivale. Ce V8 inédit se veut compact et léger avec ses 184 kilos et sa structure tout alu (bloc et culasse). Histoire de résister aux fortes contraintes de rotations (régime maxi fixé à 7 500 tr/mn) et aux montées en températures de la matière, les culasses sont en aluminium et silicium, tandis que le vilebrequin est traité en acier forgé avec un équilibrage individuel des coudes. Si les cinq paliers sont de grands diamètres, les coussinets voient leur encombrement réduit. La distribution entraînée par chaîne (voilà qui change des habitudes de la firme au trident cf. les V6 & V8 biturbo) se compose de deux doubles arbres à cames en tête (une paire par rangée de cylindres) et de quatre soupapes par cylindres actionnées par poussoirs hydrauliques. A noter que les arbres à cames d’admission dispose d’un déphaseur continu à haute pression avec des temps de cycle inférieurs à 0,15 secondes. Comme sur les moteurs de compétition, la lubrification se fait par carter sec. L’alimentation et l’injection est gérée par une centrale Bosch ME7.3.2. La puissance maxi s’établit à 390 ch à 7 000 tr/mn et et 451 Nm à 4 500 tr/mn. Comparé au V8 Biturbo 3,2 litres de sa devancière, c’est +20 ch et -40 Nm. Un constat plutôt logique en raison des choix techniques différents. D’ailleurs, les performances pures sont du même acabit : 285 km/h en vitesse maxi. Les accélérations sont de très haut niveau avec un 0 à 100 km/h qui passe sous la barre des 6 secondes, et un kilomètre départ arrêté en 24’’7. La transmission passe par une boîte manuelle à 6 rapports positionnée sur l’essieu arrière pour optimiser l’équilibre, reprenant ainsi à son compte l’architecture transaxle (comme sur les Porsche 928 & 944). La commande peut être manuelle, ou robotisée avec le système Cambiocorsa qui est ni plus ni moins le système « F1 » de Ferrari rebadgé par Maserati. Avec cet équipement, le levier de vitesses traditionnel disparaît et des palettes derrière le volant le remplace. La Cambiocorsa permet une utilisation manuelle ou automatique. Les passages de vitesses sont très rapides et seuls quelques à-coups de transmission sont à relever dans certaines conditions. Le pont arrière reçoit également un différentiel autobloquant asymétrique ZF qui bloque à 25% en traction et 45% en relâchement. Les trains roulants sont constitués par des quadrilatères avec des bras et porte-moyeux et aluminium forgé pour réduire le poids des masses non suspendues. En option, la suspension pilotée Skyhook, développée en partenariat avec Mannesmann-Sachs, vient apporter une touche supplémentaire et variable dans l’amortissement de la Maserati Spyder 4200 V8. Le calibrage des amortisseurs en aluminium est ainsi continu en fonction de la marche, et peut même être pré-paramétré avec deux programmes : normal ou sport. Histoire d’assister le conducteur dans la maîtrise de la fougue du V8 Maserati, un antipatinage électronique ASR vient en renfort et est mis forte contribution. Le freinage est un des points forts avec un ensemble de disques ventilés et percés de grands diamètres (Ø 330 mm x 32 mm AV et 310 mm x 28 mm AR) pincés par des étriers fixes Brembo en aluminium à quatre pistons. Un ABS est complété d’un EBD mais également du système MSR qui provient le blocage des roues arrière au rétrogradage. Le poids général a grimpé d’un cran en passant à 1 730 kg. Comme souvent sur les cabriolets, les renforts additionnels alourdissent l’ensemble, et ne réussissent pas nécessairement à composer 100% de la perte de rigidité. D’ailleurs, à faible allure, on dénote des vibrations dans la colonne de direction. Les jantes alu de 18 pouces sont chaussées de pneumatiques en 235/40 ZR18 AV et 265/35 ZR18 AR. La

Maserati Spyder 4200 V8 Tipo M138

La Maserati Spyder 4200 V8 Tipo M138 peut compter sur sa nouvelle répartition des masses (merci le système Transaxle) pour magnifier ses qualités routières. Véritable super sportive, elle n’est pas à mettre entre toutes les mains lorsqu’on s’approche des limites d’adhérence…

Maserati Spyder 4200 V8 se distingue par un équilibre de comportement remarquable (merci l’architecture Transaxle) et une tenue de route très efficace. Néanmoins, eut égard des performances, surtout sur le mouillé, il faut jouer avec la motricité et conserver une certaine prudence. Les ruades du train arrière peuvent vous surprendre sur une chaussée dégradée et/ou humide. L’habitacle n’accueille que deux personnes. Tout tendu de cuir, et siglés du trident, les sièges réglables électriquement vous enveloppent pour une expérience du voyage au long court. L’équipement de bord est très complet comptant notamment le Maserati Infocenter qui regroupe toute la télématique embarquée (hifi, GPS…). A noter que le régulateur de vitesse est en option (!). La capote bien finie, isole bien de l’extérieur et sa lunette arrière en dur est un gage de longévité. Enfin, le coffre de 300 dm3 confirme la vocation du Grand Tourisme et du voyage (à deux) de la Maserati Spyder 4200 V8.

Notre avis
emoticonLa Maserati Spyder 4200 V8 convainc et est pétrie de qualités. Outre l’ouverture pour elle du marché américain, elle cumule les nouveautés techniques qui donnent toujours autant de caractère et charisme, mais la différencie très nettement du coupé 3200 GT. Un nouveau virage réussi qui donne le ton pour les futures Maserati à venir. Le partage de technologie avec le cousin de Maranello (qui a dit le patron ?!) est profitable, sans pour autant que Maserati vende son âme au diable. La Maserati Spyder est un rayon de soleil sur le trident qui donne envie d’y croire et de sauter le pas…

Autres versions :

Les Rivales :

  • BMW Z3 M Depuis 1996, le roadster Z3 agrémente avec succès la gamme BMW. Compact et ramassé, doté d’une ligne sexy à souhait, il n’a depuis eu cesse de monter en gamme pour faire taire les critiques. Dernier accessit : le sport pur et dur avec le Z3 M Roadster. En septembre 1997, BMW n’y va pas par quatre chemins avec le 6 en ligne de 321 ch de la BMW M3 3.2 (E36) ! Le BMW Z3 M se fâche avec des ...
  • BMW Z8 E52 Après un concept car Z07 très réussi au salon de Tokyo 97, BMW décide de lancer la production de la remplaçante de la Série 8. La BMW Z8 offre une ligne inédite qui joue dans le neorétro s’inspirant ainsi de son illustre devancière la BMW 507 produite à seulement 252 exemplaires. C’est Henrik Fisker dans l’équipe de Chris Bangle qui s’est chargé des principaux traits. Le masque avant reprend le double haricot bien large, tandis que le profil vient légèrement ...
  • Leopard Roadster C’est avec une association suédo-polonais qui prend ses racines avec une Jaguar SS100 qu’est née en 2005 la Leopard Roadster 6.0. Le concept est à mi-chemin entre une Morgan Plus 8 et une AC Cobra puisque dans une carrosserie inspirée de celles des années trente, un V8 6 litres de Corvette a été glissé au chausse-pied. Au programme, performances de très haut niveau et conduite sans filtre, à un moment où Morgan a abandonné sa Plus 8 pour la Roadster ...
  • Maserati Spyder 4200 V8 La Maserati 3200 GT, conçue sous l’égide de Ferrari, a remis la firme au trident en 1998 sur le chemin de la réussite et de la prospérité. Design étincelant de Giorgietto Giugiaro (Ital Design), finition intérieure soignée et haut de gamme, performances élevées avec des manières civilisées, tout a été remis en question pour faire oublier la saga Biturbo de l’ère de Tomaso. Seul le V8 Biturbo qui est sous le capot avant est une réminiscence de cette époque désormais ...
  • TVR Griffith 500 Mk2 En raison du succès de la Chimaera et des passages aux nouvelles normes antipollution (comprenez la pose d’un catalyseur), TVR a dû stopper temporairement la production de la Griffith au grand dam de ses fans. Finalement après avoir envisagé le nouveau V8 100% maison (dénommé AJP en interne à Blackpool), c’est le V8 Rover qui est à l’office mais dans une variante au coffre accru. La TVR Griffith 500 Mk2 marque ainsi le retour sur le marché d’une des voitures ...

Avant d’acheter
Produite de 2002 à 2007, les Maserati Coupé & Spyder Tipo M138 auront connu leurs lots de versions. Ainsi on dénombre 6 449 exemplaires de GT (dont 5 371 exemplaires Cambiocorsa), 2 613 exemplaires de GranSport (2004-2007) dont 181 MC Victory, et 3 889 exemplaires de Spyder (2001-2007) avec en plus 472 GranSport Spyder (2005-2007). Quitte à aller dans ce niveau de détails, notons 181 Spyder 90th Anniversary dans le total des Spyder. Au total, Maserati a ainsi produit 13 423 exemplaires de Coupé & Spyder Tipo M138 de 2001 à 2007. Une sacrée saga ! Comme toujours, une Grand Tourisme de ce rang nécessite un entretien coûteux et onéreux. L’exemplaire qui vous intéresse doit donc impérativement avoir un historique limpide et prouvé dans le réseau Maserati ou chez des spécialistes reconnus. Le V8 d’origine Ferrari (il va servir de base à celui de la Ferrari F430) doit être vidangé tous les 10 000 km ou tous les ans. L’huile de synthèse doit être adéquate, et il faut garder à l’esprit que la lubrification à carter sec n’est pas à la portée du premier mécano venu. La distribution par chaîne change la donne par rapport à la saga des V6 & V8 Biturbo frappés du Trident. Vérification régulière de la tension de chaine. Côté transmission, il est à noter que la Cambiocorsa peut user prématurément l’embrayage. Pour améliorer l’ordinaire, repasser au point mort à l’arrêt et démarrages en côtes prudents. Comme souvent, les consommables sont à remplacer régulièrement (pneumatiques, freins) et sont assez onéreux. Vérifier que le précédent propriétaire n’a pas tenter de faire régulièrement des sorties circuits, car l’auto est lourde quelques soient les versions et est à ranger chez les Grand Tourisme. Bien finie, la résistance aux outrages du temps est bonne, à l’exception de quelques détails fragiles dans l’habitacle. Les pièces détachées sont chères et demandent un petit matelas financier pour être serein.
Entretien : tous les 10 000 km ou tous les ans

Mots clés : Maserati | Spyder | V8 | 4200 | Giorgietto Giugiaro | Trident | Tipo M138 | Roadster | Cabriolet | GranSport | Cambiocorsa | MASERATI | SPYDER 4200 V8 TIPO M138 | ROADSTER | Cabriolet

TOP Caractère moteur ǀ Ligne ! ǀ Polyvalence d’usage ǀ Finition et rigueur de conception/fabrication ǀ Performances ! ǀ Equipement de série | Boîte Cambiocorsa réussie ǀ Tenue de route ǀ le Trident confirme son retour ǀ Confort préservé ǀ Freinage ǀ Equilibre (Transaxle) FLOP Poids ǀ Prix ǀ Esthétique poupe banalisée ǀ Motricité ǀ Amortissement à basse vitesse ǀ Instrumentation | Consommation ǀ Stricte 2 places ǀ Réception Radio de mauvaise qualité

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :

Poids (RPP) :
Freins :

Roues :
Performances :

Maserati
Spyder 4200 V8 Tipo M138
2001
33 CV – 92 600 €
8 cylindres en V à 90° 32 soupapes (2×2 ACT) – 4 244 cm3
390 ch à 7 000 tr/mn (91,89 ch/litre)
451 Nm à 4 500 tr/mn (106,27 Nm/litre)
non
propulsion + BV6 manuelle (Cambiocorsa robotisée 6 rapports en option) + différentiel autobloquant AR ZF + ASR + MSR
1 730 kilos (4,44 kg/ch)
2 disques ventilés et percés AV et 2 disques ventilés et percés AR + ABS + EBD
jantes alu 18″ + pneus en 235/40 ZR18 AV et 265/35 ZR18 AR
0 à 100 km/h en 5“6; 285 km/h, km DA en 24“7

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Maserati Spyder 4200 V8
« 1 de 2 »
  • Nouvelle Maserati Ghibli Operanera et Ghibli Operabianca Maserati et Hiroshi Fujiwara, le parrain japonais de la culture de la rue, s’associent pour un partenariat qui traverse les frontières géographiques et disciplinaires vers les territoires inexplorés de l’audace, dans un royaume au-delà duquel la musique s’incarne sous la forme d’une voiture et où la transgression des règles est autorisée. Née de cette collaboration ...
  • Nouvelle Maserati GranTurismo 100% électrique photographiée dans les rues de Modèle The first prototype of the new Maserati GranTurismo was driven out of the Maserati Innovation Lab and was photographed on the streets of Modena. The new Maserati GranTurismo will be the Brand’s first car to adopt a100% electric solution. Ahead of the launch of the new model, the prototype cars are currently undergoing a period of intensive ...
  • Maserati célèbre les 60 ans de la victoire au Nürbürgring de sa légendaire Maserati Tipo 61 Birdcage Le 28 mai, Maserati célèbre un anniversaire important : il y a exactement 60 ans, la Tipo 61 remportait une victoire éclatante lors de la septième édition des 1 000 kilomètres du Nürburgring, la grande classique d’endurance organisée sur la Nordschleife en Allemagne, qui a atteint l’apogée de sa splendeur et de sa popularité ces ...
  • Nouvelles Maserati Ghibli F Tributo Special Edition et Levante F Tributo Special Edition Des sports mécaniques dans ses gènes, une puissance ancrée dans l’esprit de la compétition pure, des victoires sans précédent et des réalisations inégalées, Maserati célèbre son passé de course avec l’édition spéciale F Tributo. Les débuts de Maserati en course ont eu lieu il y a exactement 95 ans ; c’est le 25 avril 1926 que ...
  • Maserati Quattroporte Mk4 Evoluzione V8 3L2 Biturbo Pas toujours facile de suivre la généalogie des Biturbo au sein de la firme au trident. Alejandro de Tomaso, propriétaire et aux commandes de la firme depuis 1975, cultive l’art des poupées russes avec sa saga Biturbo initiée en 1983. Il n’a eu de cesse de brouiller les cartes en multipliant les déclinaisons sur la ...
  • Maserati revient sur la Maserati Bora qui fête ses 50 ans Maserati célèbre la Bora, la première voiture routière à moteur arrière central de l’histoire de la Marque, tout comme la MC20 est le premier véhicule à moteur arrière central de la nouvelle ère. Le vent de la Maserati Bora traverse 50 ans d’histoire et marque l’aube d’une nouvelle phase pour la Marque : tous les nouveaux ...
  • Maserati Spyder 4200 V8 La Maserati 3200 GT, conçue sous l’égide de Ferrari, a remis la firme au trident en 1998 sur le chemin de la réussite et de la prospérité. Design étincelant de Giorgietto Giugiaro (Ital Design), finition intérieure soignée et haut de gamme, performances élevées avec des manières civilisées, tout a été remis en question pour faire ...
  • Maserati revient sur Maria Teresa de Filippis la première femme à se qualifier pour un Grand Prix de Formule 1 au volant d’une Maserati 250F Maria Teresa de Filippis a été la première femme à se qualifier pour un Grand Prix de Formule 1, au volant d’une Maserati 250F. C’est une histoire de passion et d’audace et c’est pour cette raison que Maserati célèbre ses réalisations à l’occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars. Maria Teresa de ...
  • Maserati fête les 70 ans de sa Maserati A6G 2000 Partir des racines de Maserati pour planifier son avenir : les valeurs d’exclusivité, de design unique et d’ADN 100% italien des voitures du passé sont aujourd’hui renouvelées dans les modèles qui marquent la nouvelle ère de la marque. C’est dans cet esprit que Maserati célèbre le 70e anniversaire de l’A6G 2000. La première A6G 2000, une ...
  • Maserati GranTurismo – Guide Achat La Maserati Coupé avait redonné des couleurs au Trident. En réalité, c’est la Maserati 3200 GT, dessinée par Giugiaro qui dès 1998 avait soufflé un vent nouveau apportant rigueur, modernité et glamour élégant. Depuis, Ferrari a pris le pouvoir pleinement partageant son savoir-faire technologique (moteur V8 et boîte Cambiocorsa appelée F1 à Maranello) pour que ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Maserati Spyder 4200 V8, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.