Lotus Europa Special Twin Cam Type 74

Lotus Europa Special Twin Cam Type 74
1972 – 4 cyl. en ligne 8V
126 ch – 195 km/h
712 kg

Partis d’un projet initialement proposé à Ford pour contrer Ferrari, c’est finalement Lotus qui va reprendre à son compte à 100% l’Europe en 1966. Un coupé sportif très radical et sans concession, inspiré techniquement de la Lotus Elan mais dont la principale différence réside dans l’emplacement en position centrale arrière du groupe motopropulseur, comme les monoplaces de Formule 1 contemporaines. Lotus a néanmoins du faire évoluer son coupé (très !) sportif pour élargir la cible des clients potentiels en lui conférant un peu plus de place aux notions de confort (même relatif). Depuis 1971, c’est le moteur Lotus-Ford de l’Elan qui donne son allégresse à la frêle Lotus Europa (qui prend l’appellation internationale du coup). Et pour 1972, faisant suite au nouveau sacre de Lotus en Formule 1 (son 5e titre constructeur), Colin Chapman nous gâte avec une variante plus performante encore puisque le 1,6 litres twin cam passe à de 105 à 126 ch tandis que le poids se maintient. Voilà de quoi faire un bond en avant côté performances ! Extérieurement, pas de changement entre les deux versions. Le design d’origine tracé en 1963 par Ron Hickman n’a que très légèrement évolué : face avant revue avec intégration différente des clignotants avec la série 2 en 1968 et depuis 1971 une nouvelle poupe dont le principal objectif avoué est d’améliorer la visibilité arrière qui était nulle auparavant. Pour le reste, la recette qui fait tout l’attrait de Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)

La Lotus Elise à toutes les sauces ?

lotus-elise-111-mk1-16Sacrée Lotus Elise ! Elaborée en pleine tourmente de la firme fondée par Colin Chapman, alors propriété de Romano Artioli qui était aussi le propriétaire de Bugatti lors de la renaissance des années 90 avec la Bugatti EB110, la petite égérie du constructeur anglais fait mouche. Légère, conçue avec intelligence et malice, elle fait honneur aux préceptes du créateur de la firme avec son célèbre “light is right”. Si la rentabilité financière de Lotus a toujours été délicate pour le moins, la Lotus Elise marque les esprits et les autres constructeurs avec sa cellule en aluminium collé. C’est la plus légère du marché. Elle marque tellement que finalement bon nombre de modèles différents vont y avoir recours, de manière unique pour un prototype, ou bien pour un modèle à part entière en petite série. Et même en interne, l’Elise va avoir des émules et partager sa plateforme avec d’autres modèles… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Lotus Europa S

lotus-europa-s-59

Lotus Europa S
2006 – 4 cyl. en ligne 16V Turbo
200 ch – 242 km/h
995 kg

En 2006, alors que la future Lotus 2+2 est toujours en gestation, le constructeur anglais surprend son monde avec l’Europa S. Une appellation ressortie des anciens catalogues, tandis que la base retenue est celle de l’Opel Speedster Turbo pour garantir plus de polyvalence. Reste son design spécifique qui lui offre un nouveau visage avec ses feux biseautés et sa poupe plus rebondie. Attention, l’Europa S Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (5 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +5 (from 5 votes)