Lamborghini Urraco P250/P250S

Lamborghini Urraco P250/P250S

Lamborghini Urraco P250/P250S
1972 – V8 16V
220 ch – 240 km/h
1 370 kg

Ferruccio Lamborghini l’avait imaginé dès le début de son aventure industrielle automobile : une gamme de GT d’exception certes, mais avec une offre « entrée de gamme » pour élargir la gamme en place (Miura, Espada, Jarama). Au salon de Turin 1970, Lamborghini dévoile ainsi sa nouvelle Lamborghini Urraco. Son design signé Bertone, est l’œuvre de son « premier crayon » le talentueux Marcello Gandini. Il réussi le tour de force à habiller d’une ligne tendue un coupé 2+2 à moteur central arrière, en ménageant ainsi suffisamment d’espace dans l’habitacle. Larges surfaces vitrées, ligne en coin inspirée du prototype Alfa-Romeo Carabo, (1968) donnant du dynamisme même à l’arrêt, phares escamotables… tous les tics de style respirent l’élégance et le sport. Du Gandini très inspiré une nouvelle fois ! Les jantes Campagnolo de 14 pouces sont logées dans les arches de roue dont celles arrière ont une découpe singulière et pas ronde, marque de style de Gandini. Les deux échappements qui pointent vers le ciel rappellent que vous avez un V8 sous le capot… arrière…

Lamborghini veut s’ouvrir à une clientèle plus large : moins onéreuse, 2+2 places, voilà qui peut faire peur, mais dès le premier coup d’œil la Lamborghini Urraco convainc par son style signé Bertone et son V8 idéalement placé. Une réussite ?!…

Lamborghini Urraco P250 S

Toujours adopte du moteur central arrière, Lamborghini innove avec un V8 100% inédit et compact, offrant de belles performances et une sonorité à multiples visages.

Après des études hybrides d’un 6 en ligne tiré du V12 maison par Gianpaolo Dallara dès 1967 pour le proto Marzal. Finalement pour la Lamborghini Urraco, c’est un petit V8 compact et inédit qui est conçu par Paolo Stanzani. Ce V8 à 90°, tout alu, est très compact ne pesant que 170 kilos et ne dépassant pas les 70 cm de large. Chapeau ! Les culasses sont plus plates avec des chambres de combustion de type « Héron » et sont à simple arbres à cames en tête entraînés par courroies crantées en fibre synthétique, tandis que les soupapes sont refroidies au sodium. Histoire de gagner encore plus de place et ne pas sacrifié l’équilibre général, le V8 est placé transversalement en position central arrière, ménageant ainsi les places arrière dans un empattement de 2,45 mètres. L’alimentation est confiée à quatre carburateurs inversés Weber double corps 40 IDF 1 en complément d’un taux de compression élevé. Ce V8 est de de type course courte avec son alésage de 53 mm (cylindrée de 2 463 cm3), autorisant ainsi une vivacité dans les montées en régimes, sans pour autant, n’est pas coutume, de sacrifier la souplesse et disponibilité à bas régime. Un grand coup de chapeau aux motoristes d’avoir réussi ce tour de force. Cela confère une puissance de 220 ch à 7 500 tr/mn sans rupteur, offrant une palette de sonorité au fur et à mesure que le compte tours file vers sa cime. Le couple est de 225,4 Nm à 5 750 tr/mn. La boîte de vitesses mécanique est à 5 rapports qui n’est pas camionesque comme dans une Miura, mais dont le débattement trop important manque de précision et pénalise la rapidité d’exécution. Malgré ce détail, les performances sont de très haut rang avec un kilomètre départ arrêté sous les 27 secondes alors que l’aiguille du tachymètre fixe sa plus haute marque à 240 km/h. La puissance est transmise aux roues arrière, bien guidées par un choix technique innovant. En effet, pour garder le principe du 2+2 à moteur central arrière dans une auto compacte comme la Lamborghini Urraco (4,25 mètres de long), c’est une structure monocoque acier avec des suspensions de type McPherson triangulés avant et arrière. Exit donc les structures tubulaires habituelles à Sant’Agata. Les suspensions McPherson ont de nombreux atouts, outre leur compacité, à savoir débattement important et confort préservé. Dans les autres subtilités techniques, afin de gagner de la place dans l’habitacle, la colonne de direction a disparu, la crémaillère étant fixée directement sur la traverse du tableau de bord. Seul le volant très fortement tulipé permet de compensé cela. Bien vu ! La direction est sans assistance mais ne demande pas une poigne démesurée une fois la Lamborghini Urraco en mouvement. Le freinage est confié à quatre disques ventilés donnant toute satisfaction. Il faut dire que la Lamborghini Urraco a soigné sa silhouette (jeu de mot pour initiés !) et son poids est contenu à 1 370 kilos, bien aidé par l’ensemble moteur-boîte qui ne pèse que 236 kilos. Les jantes en magnésium de 14 pouces sont montées au quatre coins de pneus en 205/70 VR14 permettant un

Lamborghini Urraco P250 S

La Lamborghini Urraco P250 sait mettre le feu à la route… mais toujours avec la manière et un confort impeccable grâce à son emploi d’un système McPherson au 4 coins. Freinage, direction, amortissement, tout est idéalement calibré.

compromis efficacité et confort très remarquable. La Lamborghini Urraco réussi le tour de force d’être facile à conduire vite, vive et communicative sans être piégeuse, enfilant les virages même serrés avec une aisance à faire pâlir une (lourde) Miura, elle ne perd jamais une once de confort d’amortissement. Encore du beau travail réalisé par Bob Wallace l’essayeur maison. L’habitacle est prévu pour quatre personnes… enfin pour deux personnes devant, et deux sacrifiés derrière. La forme en coin de la carrosserie avec ses pans inclinés latéraux font que les sièges sont placés plus vers le milieu rapprochant ainsi les occupants, juste séparés par le large tunnel central. Comme vous êtes dans une P250 frappée du « S », l’équipement de série est supérieur et surtout la finition et présentation sont améliorées par plus de cuir et peau retournée du plus bel effet, quitte à masquer la grille métallique du levier de vitesses. La planche de bord ressemble à celle des Ford GT 40, ou même des Porsche 911, avec sa batterie de compteurs, largement fournis, qui s’égrènent les uns après les autres. Enfin, avec 285 litres de capacité, le coffre à bagages rappelle que la Lamborghini Urraco est une voyageuse rapide à plusieurs ou presque…

Notre avis
cropped-emoticon.jpgPremière tentative chez les GT 2+2 plus accessibles et premier coup de maitre pour Lamborghini. La Lamborghini Urraco confirme tous les avantages du moteur central arrière en matière de tenue de route et efficacité, sans sacrifier l’espace habitable. Pour y parvenir, les ingénieurs italiens ont eu recours à de nombreuses astuces techniques pour conserver le compromis idéal en tout point de vue. La tenue de route est non seulement efficace, mais confortable, et surtout facile à mener vite. Le V8 offre une sacrée personnalité, et des performances de haut niveau. Restera à accepter de payer le prix fort pour un blason, certes de prestige, mais dont la pérennité dans ce segment reste à prouver…

Autres versions :
Lamborghini Urraco - Silhouette - Jalpa

Les Rivales :
GT Sport 1970, 1972

  • Alfa Romeo Giulia 2000 GT Veloce Alfa-Romeo Giulia 2000 GTVDepuis 1963, l’Alfa Romeo Giulia « coupé Bertone » comme l’appellent ses fans, n’a eu de cesse d’évoluer. De 1 300 cm3 à 1 779 cm3 (appelée 1 750 en hommage aux Alfa Romeo du passé), rapidement la gamme s’est scindée en deux familles : la Junior en guise d’accessit, et GT Veloce pour les ...
  • Alfa-Romeo Montreal Après l’exposition universelle de Montréal en 1967 et le très beau concept car tracé par Marcello Gandini pour le compte de Bertone, Alfa-Romeo tient le public en haleine avec la présentation en mars 1970 à Genève de la version définitive routière. Entre le proto de l’expo et la version finale les différences sont nombreuses. Certes, ...
  • Alpine A310 1600 VE (A310 VE) A Dieppe l’enjeu est de taille à la fin des années 60. Il faut sortir de l’artisanat pour pérenniser les méthodes, la qualité, mais aussi aller chercher des volumes additionnels pour gagner plus d’argent. Jean Rédélé a un objectif, devenir en quelque sorte le « Porsche français ». La berlinette A110 a fait son temps, ...
  • Datsun 240Z S30 Fairlady Sous l’égide de Ukyo Katayama, Nissan et sa marque Datsun sont en pleine ébullition depuis 1963 avec les Sport Series. « Mister. K », comme est surnommé le président de Nissan Motors USA, demande à développer un coupé qui viendrait concurrencer les constructeurs européens et américains sur ce marché ce marché juteux nord américain. Terminé ...
  • Jaguar Type E V12 Série 3 Depuis 1961, la Jaguar Type E dessinée par Malcom Sayer, promène son allure féline, élégante et sportive sur les routes. Pour cette année 71, c’est le grand chambardement dans la gamme Type E avec la série 3 : V12, carrosserie 2+2 pour le coupé, et dimensions revues. Scandale ?! Un peu oui, car ce qui ...
  • Lamborghini Urraco – Silhouette – Jalpa – Guide Achat Dès le départ, Ferruccio Lamborghini avait pour idée d’étendre sa gamme de GT pour élargir sa cible de clients et être moins « élitiste ». Mais dans un premier temps les grosses GT ont pris le dessus et monopoliser attentions et investissements. Pourtant, notamment dans le cas du concept car Marzal, Gian Paolo Dallara, l’ingénieur en chef ...
  • Lamborghini Urraco P250/P250S Ferruccio Lamborghini l’avait imaginé dès le début de son aventure industrielle automobile : une gamme de GT d’exception certes, mais avec une offre « entrée de gamme » pour élargir la gamme en place (Miura, Espada, Jarama). Au salon de Turin 1970, Lamborghini dévoile ainsi sa nouvelle Lamborghini Urraco. Son design signé Bertone, est l’œuvre ...
  • Ligier JS2 La Ligier JS2 a déjà connu une sacrée genèse orchestrée par un homme au fort caractère : Guy Ligier. Ancien rugbyman, et pilote automobile, était surtout très lié d’amitié avec le regretté Jo Schlesser. Ce dernier décédé en F1 au volant de sa monoplace Honda RA302 au GP de France 1968 (Rouen), va amener Guy ...
  • Ligier JS2 V6 2L9 Depuis le salon de Paris 1971, la Ligier JS2 tente l’impossible pari de s’imposer dans le milieu très select des Grand Tourisme sportives. Et malgré l’énergie et le sacré caractère de son géniteur éponyme, Guy Ligier, la Ligier JS2 peine à se faire un nom. Pourtant des qualités, elle n’en manque pas ! Alors profitant ...
  • Maserati Bora 4L7 L’ingénieur en chef de Maserati, le célèbre Giulio Alfieri, s’est lancé un défi à la fin des années 60. Concevoir une nouvelle GT à moteur central arrière, mais avec pour obsession le maintien de l’esprit Grand Tourisme : à savoir un minimum de confort et de luxe. Une démarche qui est initiée alors en pleine ...

Avant d’acheter
Commercialisées au compte-gouttes à partir de 1972, les Lamborghini Urraco ont connu quelques variations : Urraco P250 (1970-76 mais premières livraisons en 1972), Urraco P250 S (1972-76), Urraco P111 (1973-75 une P250 dépolluée pour les USA avec 180 ch) Urraco P200 pour l’Italie avec 2 litres de cylindrée (1974-77) et Urraco P300 (1974-79). A cela on peut ajouter la Lamborghini Silhouette (1976), puis la Lamborghini Jalpa. Au total on dénombre 795 Lamborghini Urraco de 1972 à 1979 (522 P250/S/111, 69 P200 et 305 P300), 52 Lamborghini Silhouette. Trouver une Lamborghini Urraco est donc un acte volontariste et motivé, tant les exemplaires sont rares dans les petites annonces. Il ne faudra pas faire trop le difficile sur les versions. Le premier sujet de surveillance avant achat et après est évidemment la détection de toute trace de corrosion aux endroits usuels qui fait des ravages. Côté moteur, le V8 est (hélas) doté de courroies de distribution et non de chaînes. Des améliorations en après-vente avaient été réalisées à l’époque sur ce sujet (tendeurs revus, poulies aux dents plus nombreuses). D’ailleurs les Urraco P300 avec le V8 plus « gros » ont adopté des chaînes de distribution plus robustes. Les supports moteurs peuvent souvent souffrir avec le temps et sont à remplacer en raison de l’architecture sous-châssis qui supporte le moteur, la boîte et la suspension arrière. L’électricité peut s’avérer fantaisiste avec des lève-vitres électriques un peu faiblards. Le réglage des quatre carburateurs ne s’improvise pas, même pour un mécanicien chevronné, tandis que certains éléments sont à surveiller car fragiles comme les soupapes au sodium ou la tête d’allumeur. L’entretien est régulier (vidange moteur tous les 5 000 km, boîte de vitesses tous les 10 000 km) et la courroie de distribution est à remplacer tous les trois ans. Autant être clair, l’acquisition d’une Lamborghini Urraco ne s’improvise pas et se fait en connaissance de cause. L’auto doit être complète, en bon état, et entretenue chez les spécialistes reconnus. Sans cela, c’est la ruine assurée…
Entretien : Tous les 5 000 km ou tous les ans.

Mots clés : Lamborghini | Urraco | V8 | P250 | S | McPherson | GT | Grand Tourisme | 2+2 | Bertone | Coupé Sport | Gandini | LAMBORGHINI | URRACO P250 S | GRAND TOURISME | COUPE SPORT

TOP Design 2+2 moteur central réussi ! ǀ Solutions techniques pour gagner de la place (McPherson) ǀ Tenue de route efficace et sportive ǀ Polyvalence d’usage ǀ Design intérieur ǀ V8 époustouflant | Confort | Equipement de série et finition (en version S) | Position de conduite ǀ Poids contenu | Performances | Instrumentation fournie | Luminosité dans l’habitacle | Freinage FLOP Prix élevé ǀ Commande de boîte ǀ Consommation ǀ Image à construire ǀ manque de caractère ? ǀ Places AR symboliques ǀ Rétrovision arrière | Entretien exigeant | Situation financière du constructeur confuse…

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :

Performances :

Lamborghini
Urraco P250 S
1972
ND CV – ND FF
8 cylindres en V à 90° 16 soupapes (2×1 ACT) – 2 463 cm3
220 ch à 7 500 tr/mn (89,32 ch/litre)
225,4 Nm à 5 750 tr/mn (91,51 Nm/litre)
non
propulsion + BV5 manuelle
1 370 kilos (6,23 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR
jantes magnésium 14″ + pneus en 205/70 VR14 AV et 205/70 VR14 AR
0 à 100 km/h en ND; 240 km/h, km DA en 26’’8

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Lamborghini Urraco P250 S
Lamborghini
  • Nouvelle Lamborghini Huracan Sterrato À l’approche du dévoilement du premier super sport Lamborghini  » tout terrain  » à Art Basel à Miami Beach, Automobili Lamborghini célèbre le concept-car Huracán Sterrato, présenté en 2019 et utilisé comme base stylistique et technique pour le véhicule qui arrivera sur le marché en 2023. Conçu, dessiné et conçu pour explorer tous les terrains, ...
  • Automobili Lamborghini livre le tout dernier coupé Aventador LP 780-4 Ultimae Automobili Lamborghini livre le tout dernier coupé Aventador LP 780-4 Ultimae, ainsi que le NFT exclusif créé en collaboration avec Krista Kim et Steve Aoki, au collectionneur ayant remporté une vente aux enchères. L’Aventador Ultimae et un NFT 1 : 1 ont été créés en collaboration avec deux des artistes contemporains les plus emblématiques, Krista Kim ...
  • Nouvelle Lamborghini Huracán Sterrato Automobili Lamborghini est sur le point de présenter la nouvelle Huracán Sterrato : la première super voiture de sport conçue pour un plaisir de conduite maximal, même loin de l’asphalte, sur des surfaces meubles ou en terre, réinterprétant le concept même de sportivité et soulignant les principes de la marque : courageux, authentique et inattendu. Trois ...
  • Lamborghini Urraco 3000 Silhouette Depuis que Ferruccio Lamborghini a laissé les rennes de son entreprise en 1974 à René Leimer, c’est l’escalade des problèmes entre la crise pétrolière, une trésorerie en délicatesse et un marché américain qui se refuse à Sant’Agata. Et pire encore, la Lamborghini Countach est très demandée, mais l’usine n’arrive pas à les livrer et répondre ...
  • Lamborghini célèbre les Beatles dans Londres avec sa Lamborghini 400 GT 2+2 Lamborghini a entrepris une tournée londonienne très spéciale dans une Lamborghini 400 GT 2+2, des studios d’Abbey Road à Savile Row, en passant par de nombreuses rues célèbres. Ce voyage a contribué à définir le groupe le plus populaire et le plus influent du monde, les Beatles, auxquels Lamborghini rend hommage le jour du 60e ...
  • Clap de fin pour la Lamborghini Avantador qui termine aussi une ère du V12 atmosphérique Automobili Lamborghini cesse la production de l’Aventador : un dernier Aventador LP 780-4 Ultimae Roadster, dans une couleur spéciale bleu clair Ad Personam destinée au marché suisse, est le dernier Lamborghini V12 atmosphérique pur produit à Sant’Agata Bolognese, et marque la fin d’une époque. Dévoilé au Salon de l’automobile de Genève en 2011 sous le nom ...
  • Lamborghini Urraco – Silhouette – Jalpa – Guide Achat Dès le départ, Ferruccio Lamborghini avait pour idée d’étendre sa gamme de GT pour élargir sa cible de clients et être moins « élitiste ». Mais dans un premier temps les grosses GT ont pris le dessus et monopoliser attentions et investissements. Pourtant, notamment dans le cas du concept car Marzal, Gian Paolo Dallara, l’ingénieur en chef ...
  • Lamborghini revient sur la saga de la Lamborghini Murcielago En 2022, Lamborghini célèbre le V12 : le légendaire moteur 12 cylindres qui équipe ses modèles les plus emblématiques depuis près de 60 ans. Parmi ceux-ci figure le Murciélago, le modèle Lamborghini qui, lors de sa première apparition au salon de l’automobile de Francfort en septembre 2001, avait pour mission de faire entrer l’historique moteur ...
  • Lamborghini dévoile les premières informations sur son projet LMDh dans la catégorie Hypercar du championnat du monde d’endurance et au Mans Lamborghini Squadra Corse a dévoilé les premières spécifications techniques de son projet LMDh pour sa future aventure dans la catégorie Hypercar du Championnat du monde d’endurance de la FIA et dans la catégorie GTP du Championnat IMSA WeatherTech SportsCar. Conformément au règlement LMDh de l’Automobile Club de l’Ouest (ACO), de l’International Motor Sports Association (IMSA) et ...
  • Lamborghini Urraco P250/P250S Ferruccio Lamborghini l’avait imaginé dès le début de son aventure industrielle automobile : une gamme de GT d’exception certes, mais avec une offre « entrée de gamme » pour élargir la gamme en place (Miura, Espada, Jarama). Au salon de Turin 1970, Lamborghini dévoile ainsi sa nouvelle Lamborghini Urraco. Son design signé Bertone, est l’œuvre ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Lamborghini Urraco P250/P250S, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.