Ford – Histoire – Voitures de Sport – Europe

En juin 1903, Henry Ford créé la compagnie qui porte son nom (la Ford Motor Company) avec une poignée d’investisseurs. Basé à Detroit, il se lance dans l’aventure de la conception et construction automobile. Jamais à court d’idées, il change de dimension dès 1908 avec la commercialisation de la Ford T. Premier modèle à être produit en grande série, Henry Ford révolutionne également le mode de production et l’organisation du travail inspiré du taylorisme. Le Fordisme est né, et le succès commercial incroyable, puisque la Ford T sera produite à plus de 15 millions d’exemplaires. En 1922, Ford rachète la firme Lincoln à Cadillac pour étendre ses activités. Ces succès incitent Ford à s’internationaliser et s’implanter dans différents continents et pays. Ainsi, après le rachat des infrastructures de l’importateur français en 1908, Ford France est créée en 1916. Ford produira ainsi en France des Modèles T, puis des Ford A. par la suite Le groupe Ford passe à travers la crise de 1929 et deux guerres mondiales qui seront l’occasion d’accroître encore son envergure par la production de matériel militaire. Entretemps, Henry Ford a laissé son siège à Edsel, son fils, mais ce dernier parti prématurément, laisse un siège vide. Henry Ford II le petit-fils arrive aux commandes du groupe en septembre 1945.

Ford Capri RS

Ford Capri RS, 1972

#50’s – Vexé Ford ? La Ford Thunderbird est sa première réponse à la Chevrolet Corvette de l’adversaire de toujours : General Motors et sa marque Chevrolet. Les années 50 marquent ainsi les premiers pas de Ford chez les voitures de sport. Le départ d’une sacrée saga !

Ford Thunderbird

Ford Thunderbird

PREMIER COUP DE SANG POUR LES VOITURES DE SPORT
Chevrolet, le grand rival de Ford, a sorti une voiture de sport qui fait parler d’elle : la Chevrolet Corvette. Début 1953, la Corvette C1 est présentée officiellement et séduit le public. Les clients sont nombreux, et la Corvette s’autorise un beau début en compétition. Cela donne une image plus jeune à Chevrolet et son portefeuille de marque. De son côté Ford est taxé d’une image vieillissante et conservatrice. Henry Ford II n’est pas du genre à rester impassible ! La réponse de Ford est sa Thunderbird qui est commercialisée en 1955 après avoir été présentée sous les lumières des salons en 1954. Néanmoins, malgré d’indéniables qualités, la Corvette est plus légère avec sa carrosserie en fibre de verre (une innovation à l’époque) alors que la Ford Thunderbird hésite entre sport et luxe. Pas bien grave car la « T-Bird » s’impose également sur un marché automobile américain qui veut des voitures de rêve et de plaisir.

Ford Comète

Ford Comète

DU SPORT PRESQUE, MAIS DE L’ELEGANCE ASSUREMENT…
Dans l’hexagone, Ford France SAF capitalise sur sa berline Vedette à moteur V8 et en extrapole un coupé dès octobre 1951. La Ford Comète est un coupé 2+2 dont la carrosserie est réalisée par Facel-Mettalon à Colombes (qui deviendra ensuite le constructeur Facel-Vega) en se basant sur un dessin attribué au carrossier italien les Stabilimenti Farina. Elégante et racée, la Ford Comète profite du V8 de 2,2 litres qui développe 74 ch SAE (140 km/h en vitesse maxi). En 1953, Ford France SAF répond aux critiques avec le V8 Mistral de 3,9 litres développant 105 ch SAE. La berline Vedette Vendôme avait déjà étrenné ce (gros) V8 d’origine Mercury, et ce dernier donne un meilleur tonus à la Ford Comète Monte Carlo. A la fin de 1954, Simca rachète Ford France SAF et hérite des dernières carrosseries de Comète qui est rebadgée Simca. En 1955, c’est la fin de la Simca Comète après plus de 3 000 exemplaires produits. La page Ford et les voitures de sport en France se referme.

#60’s – Dans les sixties, Ford engage un Programme Total Performance pour améliorer son image et rajeunir sa cible de client. Rien n’est laissé au hasard avec F1, Endurance et même un projet de rachat (avorté) de Ferrari. Sur la route, la Ford Mustang donne le tempo et devient la voiture de sport la plus vendue !

Ford Mustang

Ford Mustang

LE SPORT AUTOMOBILE COMME ATOUT SEDUCTION POUR LES BABYBOOMERS !
Henry Ford II sait s’entourer de collaborateurs de grande valeur. Lee Iaccoca proche collaborateur suggère un programme « total performances » pour dynamiser la vieille firme de Dearborn. Son parti-pris est le suivant : en ce début des années 60 les babyboomers sont nombreux, veulent oublier la guerre et ont un pouvoir d’achat grandissant. Ils veulent s’amuser, de l’insouciance et sont soucieux de leur image. Pour capter leur attention, et rendre l’ovale bleu plus attractif, le sport automobile est la clé de voute. Ainsi un engagement tout azimut est engagé ! Sur les circuits, le V8 Ford Cosworth DFV (Double Four Valves) est développé avec le spécialiste anglais Cosworth et mis dans les châssis des monoplaces de F1 dès 1967 avec le succès qu’on lui connaît : 155 victoires, 15 ans de longévité et 10 titres de champion du monde des constructeurs et 15 titres de champion du monde des pilotes de 1968 à 1982. Toujours sur la piste, la Ford GT40 vient défier Ferrari aux 24 Heures du Mans. Après deux échecs (1964 et 1965), c’est la consécration en 1966 avec un triplé historique dans la course mancelle. Un exploit réédité en 1967, 68 et 69. Et sur la route, c’est la Ford Mustang qui devient la « pony car » et la coqueluche des babyboomers américains. Mais pas seulement puisqu’en Europe et en France en particulier elle devient la voiture des stars (Johnny Halliday, Claude François…) et est engagée au Tour Auto, en rallye (notamment le Monte Carlo) et en course de tourisme. Véritable succès commercial, la Ford Mustang rencontre son public et fait mouche ! Entre 1964 et 1970 plus de 2 millions de Ford Mustang seront vendues, faisant ainsi d’ores et déjà la Mustang comme la voiture de sport la plus vendue de tous les temps. Les déclinaisons seront nombreuses, tant en carrosseries (coupé, cabriolet ou fastback) qu’en versions et motorisations (V8, 6 en ligne).

Ford Cortina Lotus

Ford Cortina Lotus

FORD UK ET LA FORD CORTINA LOTUS
Le championnat de voitures de tourisme en Angleterre (la catégorie « Saloon » Groupe 2) intéresse Ford UK pour dynamiser son image. Contact est pris avec Lotus Cars qui va recevoir la mission de transformer la placide et populaire Ford Cortina en voiture de course. La suspension arrière est inédite, tandis que les portes sont en alu. Le moteur est développé par Lotus qui coiffe le quatre cylindres en ligne 1,6 litres d’un double arbre à cames en tête portant la puissance à 106 ch SAE. Voilà la Ford Cortina Lotus Mk1 qui devient la machine à gagner en compétition avec au volant le pilote Lotus Jim Clark. Sa grande rivale dans l’hexagone sera la Renault 8 Gordini. Plus de 3 000 exemplaires seront produits jusqu’en 1966. Entre 1967 et 1970, la Ford Cortina Mk2 profite également d’une variante Lotus, mais connaitra moins de succès.

#70’s – Ford poursuit son engagement en rallyes avec un certain succès (Ford Escort RS) et opère une stratégie internationale en rationalisant ses produits. Autre nouveauté marquante, la Fiesta inédite qui passe à la traction avant. Le début de l’ère moderne ?…

Ford Escort RS 2000

Ford Escort RS 2000

LES ANNEES 70 OU LE DEBUT DE LA STANDARDISATION INTERNATIONALE CHEZ FORD
Les spécificités par marché ou continent tendent à se rationaliser à Dearborn. L’offre est désormais étudiée soit pour le continent nord américain, soit pour le reste du monde et plus particulièrement de l’Europe. La Ford Escort est le premier modèle à uniformiser l’offre européenne, tandis que le siège de Ford Europe est basé à Cologne en Allemagne. La compacte de la firme à l’ovale reste classique de conception (propulsion, moteurs culbutés) et robuste, et est engagé en rallyes avec un certain succès. Ses versions sportives sont les GT/Sport (72 ch), Mexico (86 ch), RS1600 (100 ch) et RS2000 (115 ch) Le coupé Capri joue les voitures de sport intercontinentales puisque commercialisé tant aux USA qu’en Europe. La Capri  (1969-86) connaîtra de belles évolutions avec les variantes « RS » qui non contentes de fournir un V6 de 2,6 litres et 150 ch sera également l’objet de préparation pour courir en groupe 2 avec de sacrés succès à la clé : double champion d’Europe des Groupe 2, double vainqueur aux 24 Heures de SPA Francorchamps et même victoire dans sa catégorie aux 24 Heures du Mans (1972). Au cours des différentes évolutions, la Ford Capri de pointe est équipée d’un V6 de 3 000 cm3 développant 160 ch. Le coupé Ford aura connu trois évolutions successives avec des modifications esthétiques et techniques. Mais l’étape importante pour Ford qui veut s’établir avec plus de force sur le marché européen, c’est la commercialisation de la Ford Fiesta en 1976. La petite citadine polyvalente dessinée par Tom Tjaarda (Ghia, auteur également de la de Tomaso Pantera) vient ainsi se poser en rivale des Renault 5, Volkswagen Polo et Peugeot 104. A noter que c’est également la première traction avant du groupe !…

#80’s – Turbocompresseurs, GTI… pardon « XR2 » & « XR3 » et label RS Cosworth, voilà Ford Europe tout azimut sur tous les fronts et tous les segments. Avec une fortune diverse tant les liaisons au sol restent trop approximatives pour marquer les esprits. Heureusement quelques pépites sortent du lot à l’instar de l’Escort RS 1600i ou la Sierra RS Cosworth !

Ford Sierra RS Cosworth

Ford Sierra RS Cosworth

80’S OU LES AMBITIONS SPORTIVES ET MODERNES DE FORD EN EUROPE
Volkswagen a donné naissance en 1976 à un nouveau segment de marché en formalisant une formule qui existait déjà, mais avec plus de rationalité encore : les GTI et sa Golf éponyme. Ford comme ses concurrents, ne compte pas rester sur le bord de la route, et prend le train en marche, développant ainsi toute une gamme de sportives populaires : Ford Fiesta XR2 (82 ch) et Ford Escort XR3 (82 ch). Les sportives populaires chez Ford sont désormais des tractions avant, non sans quelques problèmes d’efficacité en matière de tenue de route. La Golf GTI ou les françaises (Peugeot 205 GTI, Renault 5 Alpine puis R5 GT Turbo, Citroën AX Sport) sont bien plus convaincantes de ce point de vue. C’est une tare qui va poursuivre Ford jusqu’au milieu des années 90, avec quelques éclaircies passagères. En témoigne la Ford Escort RS 1600i qui dispose de réelles aptitudes sportives et efficaces (élue Sportive de l’Année Echappement 1982), et qui laisse toujours un souvenir ému chez les amateurs avisés et éclairés des productions de l’ovale bleu. Dans les rendez-vous manqués, notons la Ford RS200 qui devait défendre les couleurs « bleus » en groupe B dans le championnat du monde des rallyes (WRC), mais qui sera stoppée dans son élan par l’interdiction des groupe B jugées trop dangereuses après des accidents dramatiques en 1985. C’est la nouvelle et très moderne (au moins de ligne) Ford Sierra RS Cosworth et ses deux roues motrices arrière qui va défendre en rallyes (groupe A) le blason Ford. De nombreux pilotes feront des étincelles à son volant dont de futurs champions du monde comme Didier Auriol et Carlos Sainz. La gamme sport de Ford s’étoffe au gré des évolutions des modèles et des montées en puissance nécessaires pour rester attractif dans une catégorie qui rend coup pour coup sur le marché. De 90-100 ch au début des années 80 on arrive à 130-200 ch à la fin des années 80 pour être dans le peloton de tête des GTI et berlines sportives. Le turbocompresseur est la solution pour gagner rapidement de la puissance et Ford va en user et abuser : Ford Fiesta RS Turbo (130 ch), Ford Sierra RS Cosworth (204 ch), Ford Escort RS Turbo (130 ch). Hormis pour la Sierra qui est une deux roues motrices et réussie en tenue de route pour celui qui sait la manier, Fiesta et Escort n’ont de cesse de louvoyer du train avant totalement dépassé par la situation…

#90’s – L’engagement en rallye est toujours prédominant pour Ford ce qui profite à l’amélioration des définitions techniques des trains roulants. La Ford Escort RS Cosworth joue les chefs de file bien évidemment, mais la nouvelle Mondeo et la Focus ouvre définitivement un nouveau chapitre : les Ford tiennent la route et offre un sacré plaisir de conduite !

Ford Escort RS Cosworth

Ford Escort RS Cosworth

LA RIGUEUR DANS LA TENUE (DE ROUTE) POUR LA DECENNIE 90
Pour ses supersportives, Ford Europe se convertit à la transmission intégrale. Il faut dire qu’en groupe A dans le championnat du monde des rallyes, la Lancia Delta HF Integrale truste les victoires et les titres (6 au total de 1986 à 1991) et agace sérieusement la concurrence. Ford développe donc en 1990 une Sierra RS Cosworth 4×4 (220 ch et 235 km/h) qui va être élue Sportive de l’Année Echappement. Bien plus efficace mais encore trop volumineuse pour se faufiler avec célérité et dextérité dans les spéciales des du WRC Ford va devoir trouver une autre solution. Ford poursuit ses efforts avec sa nouvelle Escort RS Cosworth (élue Sportive de l’Année Echappement 1992) deux ans plus tard. Elle reprend trains roulants, transmission intégrale et moteur 2 litres turbo Cosworth de 220 ch dans son gabarit plus compact. L’impact visuel est également très sportif avec son kit carrosserie spécifique et ailes larges. Enfin une rivale à la hauteur de la Lancia Delta et la Toyota Celica en rallyes ! Depuis la fin 70, Ford était entré au capital de Mazda avant de devenir l’actionnaire majoritaire en 1996 (33%) du constructeur japonais. Cela explique les partages techniques (plateformes, modèles, motorisations) dès les années 80 entre les deux constructeurs. La Ford Probe de 1994 est ainsi basée sur la plateforme de la Mazda 6 et reprend également son V6 de 2,5 litres (165 ch). Et voilà Ford Europe, tout comme Ford USA qui profite d’un coupé aux lignes sportives dans son catalogue. A la mi-90 Ford entame un tournant sur plusieurs points : design avec l’arrivée du Edge Design cher à Claude Lobo le français responsable du design de Ford, et une rigueur de tenue de route enfin aux standards européens, mais surtout au sommet de la catégorie. La première à étrenner ces standards d’efficacité de trains roulants est la nouvelle Ford Mondeo (1993) qui remplace sans peine la vieillissante Sierra. Côté Edge design, la Ford Focus (1998) déroute dans un premier temps le public, mais a le mérite d’innover, et surtout, dispose d’une tenue de route très rigoureuse. Le plaisir de conduite est devenu une priorité majeure chez Ford et c’est tant mieux. Côté sport, Ford joue le chaud et le froid. D’un côté les GTI classiques disparaissent les unes après les autres (Fiesta et Escort), de l’autre les Ford Puma et Cougar remettent à l’honneur les carrosseries coupés que Opel (Calibra) et Volkswagen (Corrado) avaient remis à l’honneur pour contrer l’offensive japonais (Toyota Celica et Honda Prelude). Les berlines de sport s’embourgeoisent et prennent de grosses motorisations à l’image de la Ford Mondeo ST 200 avec son V6 de 205 ch (1999). En Formule 1, McLaren contraint d’utiliser le V8 Ford Cosworth pour la saison 1993 ne peut lutter avec Williams-Renault et Ferrari dont les mécaniques sont plus puissantes. Pas grave, le talent d’Ayrton Senna permet tout de même d’apporter 5 victoires au bloc Ford. Et surtout l’année suivante le V8 Ford est champion du monde avec Benetton et son pilote vedette qui signe son premier titre : Michael Schumacher.

#2000’s – Retour de la Ford GT et ses 330 km/h, nouvelle Thunderbird, nouvelle Mustang, Ford Focus RS, Ford StreetKa… c’est un feu d’artifice chez Ford côté voitures de sport ! En compétition, Ford engrange deux titres d’affilé en WRC. Ford est définitivement un constructeur avec lequel il faut compter pour le sport automobile…

Ford Focus RS

Ford Focus RS

OFFENSIVE TOUT AZIMUTH POUR CE NOUVEAU MILLENAIRE ?!
Ford est devenu un ogre à l’appétit féroce. Depuis la fin des années 80 avec l’acquisition d’Aston-Martin et Jaguar, Ford avait déjà démarré une stratégie de portefeuille de marques en Europe. Les rachats ou prises de participations majoritaires chez Mazda, Volvo et Land Rover terminent de compléter une offre particulièrement vaste. Aux USA, après des périodes de vaches maigres sans saveur, la Ford Thunderbird fait un come-back remarqué et sera même utilisée dans un opus de James Bond (Tomorrow Never Die – 2002) comme la voiture de « Jinx » interprété par Halle Berry. La Ford Mustang fait un retour tonitruant en 2005 avec un style qui s’inspire très nettement des premières générations. De concert avec la Mustang, la Ford GT est un hommage à la GT40 et se présente comme une réinterprétation routière et moderne. Terrible ! Ses 550 ch et 330 km/h démontrent que la Ford GT a accordé ramage et plumage… Pour le catalogue européen, les fans de Ford sportives et de caractère pouvaient être inquiets puisque progressivement le sport et les carrosseries spéciales disparaissent sans être renouvelées. 2002 est finalement le point de départ de la réconciliation entre les amateurs de voitures de sport et Ford Europe. La Focus ST 170 est le premier starter qui se distingue par une tenue de route exceptionnelle qui met encore plus en contraste une mécanique encore trop terne et timide. Pas grave, la machine est relancée ! La même année, la Focus RS vient enfoncer le clou (élue Sportive de l’Année Echappement 2002) pour jouer sur route et en rallyes. Look façon Escort RS Cosworth (ailes larges, gros boucliers), la Focus RS reste en revanche une traction avec une botte secrète dans son train avant : un différentiel autobloquant Quaife. Bien vu ! Et ses 215 ch passent en toutes circonstances, tandis que la présentation intérieure se veut également très sportive avec ses baquets Recaro. La deuxième génération de Ford Focus est plus consensuelle en matière de style et plus cossue dans sa finition et présentation. La ST et son 5 cylindres turbo donne un premier élan, avant qu’en fin de décennie, la Ford Focus 2 RS (2009) viennent mettre toute la concurrence d’accord : 5 cylindres turbo de 305 ch (!) avec 263 km/h en Vmax et un 0 à 100 km/h en 5’’9. Et ses trains roulants passent tout au sol avec efficacité (merci le différentiel autobloquant dans le train avant). Pour les budgets plus serrés, les Ford SportKa/Ford StreetKa (2003) et Ford Fiesta ST 150 (2005) est arrivée à point nommée, tandis que les pères de familles peuvent se rabattre sur la Ford Mondeo ST 220 (V6 220 ch). L’engagement de Ford a payé sur de nombreux théâtres en compétition avec le titre constructeur en 2006 & 2007 avec la Focus RS WRC.

#2010’s – Ford poursuit son activisme et sa passion des voitures plaisirs ! Quitte à être le dernier des mohicans ou presque chez les GTI & compactes sportives puisque Fiesta ST et Focus ST/RS sont toujours au programme, et même bonifiées millésimes après millésimes. Mais l’Europe n’est pas la seule à bénéficier de cette dynamique puisque Ford USA sort coup sur coup la 6e génération de Ford Mustang et surtout une nouvelle Ford GT !

Ford GT

Ford GT

2010’S FORD ENFONCE LE CLOU
Sur sa lancée, Ford poursuit les évolutions de la Ford Focus 2 RS avec une variante « RS 500 » dont la puissance est portée à 350 ch. Elle est élue Sportive de l’Année Echappement 2010. Côté Amérique, la Ford Mustang attaque son 6eopus avec la Mustang GT (2015). Autre retour de légende, la Ford GT est présentée en 2016 et commercialisée en 2017 avec sa carrosserie très aérodynamique, ses techniques de pointe et son V6 biturbo de 656 ch. Engagée au Mans en LM GTE Pro, elle va remporter le titre dans sa catégorie. Obligée de faire face à la conjoncture « pollution » du moment, deux motorisations sont d’emblées disponibles : V8 classique (GT) ou un quatre cylindres en ligne turbo EcoBoost (2,3 litres). La légende continue, et bonne nouvelle, la Mustang est intégrée au catalogue européen. Dans l’offre Europe, alors que les GTI et compactes sportives tendent à disparaître face au durcissement des malus et des émissions de CO2, Ford fait acte de résistance avec ses Fiesta et Focus 3 ST & RS. Côté Fiesta, après avoir résisté avec un (petit) quatre cylindres turbo de 197 ch (2013) et est élue Sportive de l’Année Echappement 2013, adopte dès 2017 un trois cylindres turbo de 200 ch. Opération réussie et séduisante, d’autant que la Fiesta ST dispose d’un autobloquant Quaife dans son train avant et d’une tenue de route au diapason : agile et efficace. La Focus 3 RS (2016) de son côté reprend le moteur EcoBoost de la Mustang porté à 350 ch et adopte une transmission intégrale qui conjugue fun et efficacité dans le pilotage. Près de 270 km/h en vitesse maxi et un 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes, voilà qui décoiffe et justifie les 2 titres de Sportives de l’Année Echappement 2016 & 2017.

Article évolutif, mis à jour après chaque décennie passée.

LES FORD SPORTIVES ELUES SPORTIVES DE L’ANNEE ECHAPPEMENT
Sportive de l'Année Magazine Echappement, Ford

  • Ford Fiesta ST La saga des Ford Fiesta sportives chez les GTI se poursuit pour notre plus grand plaisir. D’autant plus qu’à chaque génération la copie est encore améliorée. Désormais pourvue du moteur Ecoboost 1,6 litres, la Ford Fiesta ST développe 182 ch et devient ainsi la Fiesta la plus puissante jamais produite par Ford. La Ford Fiesta ST se reconnaît à sa grille de calandre en nid d’abeilles, au dessin spécifique de ses projecteurs, à ses habillages de carrosserie exclusifs, à son ...
  • Ford Focus 2 RS 500 Devant l’engouement général pour la Focus RS, Ford décide de soigner les 500 derniers clients avec la Focus RS 500. Présentation spécifique avec peinture traitée « mate », jantes itou, et une puissance qui est désormais portée à 350 ch… toujours sur les seules roues avant ! Et ça passe toujours avec brio et panache. Le prix prend aussi de l’inflation en raison du succès de la saga. Plus que jamais, cette Focus mérite ses lettres de noblesses « RS ...
  • Ford Focus 3 RS Depuis 2002 avec sa Focus RS, Ford n’ a de cesse d’être la locomotive des compactes sportives avec un leitmotiv permanent : sport et efficacité. Pour ceux qui cherchent les compactes sportives élégantes et confort, Ford laisse cela à d’autres (308 GTI par exemple…). La précédente génération de Focus RS avait déjà très nettement marqué les esprits (et le bitume !) allant jusqu’à 350 ch sur les seules roues avant !… Pour ce troisième volet de la saga Focus RS, ...
  • Ford Focus RS Ford Focus RS Après une période de disette pour les amateurs de Ford sportives extrêmes, le constructeur à l’ovale revient sur le devant de la scène en faisant honneur à une sacrée histoire ponctuée du label « RS », souvent accolé au spécialiste Cosworth. Le département Sport Technologies avait déjà remis le pied à l’étrier à la gamme Ford dans l’univers des voitures de sport avec les Focus ST 170 et Mondeo ST 220. Mais désormais, la Ford Focus RS se charge d’assommer ...

FORD
« 1 de 2 »
Ford
  • Ford GT 40 – Les héritières Ford veut redonner un coup de jeune à son image vieillissante et « pépère ». Tant en Europe qu’aux USA. Au sein de la Ford Motor Companie à Dearborn (USA), le dynamic et ambitieux Lee Iaccoca pousse un programme auprès de Henry Ford II et du directoire Ford dont le nom est suffisamment évocateur : Ford Total ...
  • Ford Sportives Européennes Collectors – Les 10 voitures à collectionner Bien qu’étant catalogué comme un constructeur généraliste, la firme fondée par Henry Ford s’est tournée vers les voitures de sport dès les années 50 de manière sporadique, puis avec plus d’intensité au début des années 60. La Thunderbird fut le premier électrochoc, puis le programme Total Performance sous l’impulsion de Lee Iaccoca et Henry Ford ...
  • Nouvelle Ford Mustang Mach 1 en Europe « La Mach 1 originale offrait le nec plus ultra en matière de performances pour la Mustang de série et a également démontré tout son talent en compétition. La nouvelle Mach 1 est la Mustang la plus performante jamais commercialisée en Europe, ses caractéristiques pensées pour le circuit et son style unique en font la digne ...
  • Nouvelle Ford Fiesta ST Edition 2020 Ford a dévoilé une nouvelle version en édition spéciale de la célèbre Fiesta ST, limitée à 300 exemplaires construits sur commande pour les clients britanniques parmi 500 unités pour l’Europe. Dotée d’une suspension réglable pour des performances optimales sur route et sur piste, ainsi que de détails stylistiques exclusifs, la Fiesta ST Edition est proposée au ...
  • Nouvelle Ford Mustang Mach-E GT Ford révèle aujourd’hui pour la première fois en Europe la Mustang Mach-E GT, qui offrira une accélération de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes lors de sa commercialisation fin 2021. Aucun autre véhicule de sa catégorie ne peut accélérer plus vite que la Mustang Mach-E GT, dotée d’un moteur électrique de 465 ch à traction ...
  • Nouvelle Ford Puma ST Le tout nouveau Ford Puma ST introduit pour la première fois en Europe l’expertise Ford Performance dans le segment des SUV compacts. Doté d’un châssis sur mesure inspiré de la Fiesta ST, d’un différentiel à glissement limité (LSD) – une première sur le segment – et de suspensions développées et brevetées par les ingénieurs Ford ...
  • Ford Escort Mk3 – XR3 – XR3i – RS Turbo – Guide Achat Dans l’âpre bataille commerciale des compactes aussi appelées « Hatchbacks » chez nos amis britons, Ford entend bien prendre le lead et faire la course la calandre en tête. Aussi face à la VW Golf et la Fiat Ritmo qui jouent les coudes à coudes, Opel étant un cran derrière avec sa Kadett (les français sont moins ...
  • Ford – Histoire – Voitures de Sport – Europe En juin 1903, Henry Ford créé la compagnie qui porte son nom (la Ford Motor Company) avec une poignée d’investisseurs. Basé à Detroit, il se lance dans l’aventure de la conception et construction automobile. Jamais à court d’idées, il change de dimension dès 1908 avec la commercialisation de la Ford T. Premier modèle à être ...
  • Ford Escort XR3i Cabriolet Phase 2 Depuis 1983, la Ford Escort XR3i se dédouble d’une variante cabriolet avec arceau de toit. Un décapsulage en règle s’inspirant de ce que Volkswagen a fait pour sa Golf. Force est de reconnaître que le résultat est très réussi et séduisant. La capote une fois rangée, est logée sur la malle de coffre. Moins esthétique ...
  • Ford Escort XR3i Phase 2 Depuis 1980, la Ford Escort XR3 puis XR3i capitalise son succès sur une esthétique plaisante et qui fait mouche. Bien plus que ses qualités dynamiques… Pour février 1986, Ford opère un facelift de mi-parcours pour son modèle à succès. Indispensable pour rester compétitif et séduisant face à une concurrence qui n’est pas endormie, bien au ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Ford - Histoire - Voitures de Sport - Europe, 10.0 out of 10 based on 2 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.