GP F1 Montreal Canada 2018 – 10 Juin

GP F1 Montreal – Canada (2018)
1. VETTEL (Ferrari)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Montreal est un circuit très apprécié des pilotes et des fans de F1 canadiens qui sont nombreux et fervents sur toute la durée du WE. Lors des essais, peu de surprise sur une piste qui impose du grip et de la vitesse de pointe pour faire des étincelles. Les murs sont nombreux, notamment celui des « Champions » et on part vite à la faute en cas d’optimisme. Aux essais, Ericksson s’en est vite rendu compte d’ailleurs. Q1 démarre et d’emblée, Romain Grosjean semble poursuivi par ce qu’il appelle un « éléphant » noir puisque son moteur part en vrille dès la sortie du box. Terminé les qualifications pour lui ! Les premières victimes de la Q1 sont sans surprises avec les deux Williams et Ericksson. Pierre Gasly échoue également. Q2 poursuit sa sélection impitoyable et élimine les deux McLaren, la Haas survivante, Hartley (Toro Rosso) et l’étonnant Charles Leclerc. EN Q3, Vettel qui cette fois-ci n’est pas gêné comme en Q2 ne laisse aucune chance à ses adversaires en prenant une très belle pole position. Juste devant Bottas, Verstappen et un Hamilton bien pâle à Montréal. Plus décevants encore Raïkkonen et Ricciardo qui sont 5e et 6e.

La Course
Habituellement à Montréal, le premier virage est le théatre de beaux accidents. Mais là, les pilotes prudents se tiennent à carreau. Tous ? Non, car Stroll deux virages plus loin se loupe et serre Hartley dans le mur de la ligne droite pour finir ensuite tous deux dans les pneus. Résultat, deux voitures au tapis et une safety car qui intervient dès le premier tour de course. Bravo ! La course reprend ses droit mais ne change pas grand chose à la course, car Vettel va mener de bout en bout sans être jamais inquiété. Derrière Bottas termine 2e rattrapé en fin de course par un Verstappen très en verve. Hamilton navigue discrètement à la 4e place tandis que Raikkonen et Ricciardo ont inversé leurs positions pendant la course mais sont restés loin du rythme de la tête de course. Derrière, les deux Renault prennent des points, tandis que les 4 pilotes français terminent de la 9e à la 12e place. Charles Leclerc et Esteban Ocon sont dans les points et Grosjean et sa Haas reviennent de loin avec une course astucieuse et tactique. A noter que le Grand Prix s’est terminé plus tôt en raison de l’erreur de déploiement du drapeau à damiers ! Terne et sans éclat, tel est le résumé de cette course de F1.

TOP Vettel et Ferrari intouchables ǀ Belle course de Verstappen ǀ Bottas performant ǀ Hamilton contraint de jouer les « comptables » ǀ les 4 français dans le coup ǀ Leclerc toujours étonnant avec sa modeste Sauber ǀ Renault dans les points ǀ Ocon FLOP Mercedes pas dans le coup ǀ Hartley éjecté de la course par Stroll ǀ Stroll ?! ǀ Grosjean pénalisé aux essais ǀ Grand Prix terne ǀ Williams ǀ Ricciardo et Raïkkonen relégués au second rang

CLASSEMENT DU GP F1 DE MONTREAL 2018
68 tours de 4,361 km = 296,548 km

Pos. no Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 68 1 h 28 min 31 s 877 (200,977 km/h) 1 25
2 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 68 + 7 s 376 2 18
3 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 68 + 8 s 360 3 15
4 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 68 + 20 s 892 6 12
5 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 68 + 21 s 559 4 10
6 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 68 + 27 s 184 5 8
7 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 67 + 1 tour 7 6
8 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 67 + 1 tour 9 4
9 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 67 + 1 tour 8 2
10 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 67 + 1 tour 13 1
11 10 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 67 + 1 tour 19
12 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 67 + 1 tour 20
13 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 67 + 1 tour 11
14 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 67 + 1 tour 10
15 9 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 66 + 2 tours 18
16 2 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 66 + 2 tours 15
17 35 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 66 + 2 tours 17
Abd. 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 40 Échappement 14
Abd. 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 0 Accrochage avec Hartley 16
Abd. 28 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 0 Accrochage avec Stroll 12

Meilleur Tour
Max Verstappen – Red Bull-TAG Heuer – 1 min 13 s 864
(vitesse moyenne : 212,547 km/h)

En savoir plus :
Formule 1Photos Formule 1

2018 06 10 GP F1 Montreal Canada
« 1 de 2 »
  • Maserati Ghibli II Cup 2L0 Au Salon de Bologne en décembre 1995, Maserati dévoile différentes nouveautés sur le thème de la Ghibli II. Celle qui retient notre attention est la version Cup destinée à poursuivre l’idée de la compétition monomarque déjà expérimentée avec succès avec la Maserati Barchetta. Et comme souvent avec les voitures de compétition, elle a son pendant ...
  • Lancia Y10 Turbo & GT i.e. – Guide Achat Remplacer la petite et pétillante Autobianchi A112, voilà la gageure de la copie demandée à Lancia. D’autant plus que c’est un peu compliqué en interne chez Fiat. L’étude est menée pour la future Y10, puis finalement elle est déroutée par le patron des projet du groupe Fiat Vittorio Ghidella pour la transformer en Fiat Panda, ...
  • Mercedes-Benz 500 SEC AMG 32V W126 Fort de ses premières réalisations réussies sur la base des berlines et coupé Classe S W126, AMG persiste et signe avec une évolution supplémentaire pour la Mercedes-Benz 500 SEC W126 qui rappelons-le est équipée d’origine d’un V8 de 5 litres développant 231 ch. AMG pousse le bouchon toujours plus loin, et pour aller chercher toujours ...
  • Aston-Martin DB7 – Guide Achat Après plusieurs années de galères, cessations de paiement et changements de propriétaires, Victor Guntlett préside aux destinées d’Aston-Martin depuis 1981 avec un certain succès. Retour à la tradition de modèles sur mesure avec Zagato, nouvelle Aston-Martin Virage qui remplace (enfin !) la génération AMV8, malgré d’indéniables qualités et un charme fou, dont la conception originelle ...
  • Mercedes-Benz 380 SEC W126 Pour septembre 1981, Mercedes-Benz frappe un grand coup ! La Classe S W126 avait déjà donné le ton en 1979 avec son allure élancée et aérodynamique. Une modernité teintée d’élégance à laquelle Stuttgart ne nous avait pas habitué. Paul Bracq n’est plus aux crayons, mais c’est désormais Bruno Sacco qui préside aux destinées du bureau ...
  • Autobianchi Y10 Turbo Après une genèse pour le moins compliquée et polémique au sein du groupe Fiat (l’étude da la remplaçante de l’Autobianchi A112 étant finalement reprise pour le compte de Fiat devenant la… Panda), et un imbroglio de portefeuille de marques entre Lancia et Autobianchi selon les marchés, la nouvelle Autobianchi Y10 est dévoilée au salon de ...
  • Aston-Martin V8 Volante Avec la reprise d’Aston-Martin en 1975 par Alan Curtis, George Minden et Peter Sprague, la firme de Newport Pagnell connaît un nouvel élan bienvenu. La production est remise en route après 15 mois d’arrêt de production, tandis que la qualité est revue à la hausse pour améliorer la fiabilité et la finition des modèles. Côté ...
  • Jaguar XJ-S V12 Coupé Ce 10 septembre 1975 fut un véritable coup de tonnerre à Coventry : la remplaçante de la mythique Type E est dévoilée. Le moins que l’on puisse dire est que l’accueil est mitigé. La Jaguar XJ-S arbore une ligne certes originale dont les premières esquisses sont l’œuvre de Malcom Sayer et terminée par Doug Thorpe ...
  • Aston-Martin DBS V8 Aston-Martin rattrape enfin son retard ! Depuis la commercialisation de la DBS en 1967 avec son 6 en ligne de 4 litres, les critiques furent vives et le petit monde des fans d’Aston en émoi. Quoique nouvelle, l’Aston-Martin DBS en raison d’un gabarit supérieur et d’un poids conséquent offrait alors des performances inférieures à celles ...
  • Ford Escort RS Turbo Mk2 En mars 1985, la Ford Escort s’est fâchée avec la version RS Turbo en série limitée à 5 000 exemplaires. Forte de 130 ch, voilà qui remettait les pendules à l’heure et propulsait la compacte sportive à l’ovale en haut de la hiérarchie. Si la copie n’est pas parfaite, le succès d’estime est bien là ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW, Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
GP F1 Montreal Canada 2018 - 10 Juin, 10.0 out of 10 based on 1 rating
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.